Home » Amerique » Une gifle pour commencer…
DeMarcus-Cousins_w484

Une gifle pour commencer…

DeMarcus Cousins avait sans doute imaginé un baptême plus réussi. Pour sa première avec La Nouvelle-Orléans, les Pelicans ont en effet été corrigés 129-99 par les Rockets.

Tout avait pourtant bien commencé pour DeMarcus Cousins. Une ovation du public du Smoothie King Center au moment des présentations des équipes, les premiers points du match sur un panier à mi-distance: la soirée avait effectivement parfaitement débuté. L’illusion aura duré le temps du premier quart. Grâce aux huit points de l’ancien King, transféré à La Nouvelle-Orléans dans un échange à cinq joueurs, les Pelicans faisaient en effet jeu égal avec leurs visiteurs, ne concédant que deux points de débours à l’issue de cette période inaugurale.

Las, la suite allait malheureusement tourner au cauchemar pour la franchise de Louisiane, les Rockets virant dès la pause avec 16 points d’avance et l’écart culminant à 35 longueurs dans le troisième quart. Finalement étrillés 129-99, les Pelicans n’avaient pourtant rien à reprocher à leur nouvel homme fort, l’ancien King compilant 27 points à 11 sur 19 aux tirs, 14 rebonds, 5 passes, 5 interceptions et 4 contres en 35 minutes. Une performance XXL qui éclipsait les 29 points et 9 rebonds d’un Anthony Davis moins en réussite, comme en atteste son 8 sur 21, et qui ne faisait surtout pas oublier la faillite de ses coéquipiers. Au premier rang desquels Jrue Holiday, auteur d’un terrible 3 sur 12 aux tirs.

Une faillite d’autant plus rédhibitoire que dans le camp d’en face, les Rockets avançaient groupés avec pas moins de six joueurs à plus de dix points. James Harden pouvait ainsi se contenter de 13 points et 14 passes, Eric Gordon et Clint Capela sortaient du banc pour inscrire 19 et 15 points. Surtout, Louis Williams, lui aussi débarqué chez le Rockets durant la coupure du All-Star Game, signait un premier match de rêve, inscrivant pas moins de 27 points à 7 sur 11 à trois points en seulement 25 minutes.

« Personne ne s’attendait à ce qu’on remporte le titre sur notre premier match », voulait positiver DeMarcus Cousins à l’issue de la rencontre. « On connait notre potentiel, mais on sait aussi ce que l’on doit travailler. Houston est une très bonne équipe, bien en place. Ils ont leur identité et on doit trouver la nôtre. C’est un long processus, mais je suis sûr que ça va le faire. »

About Gaye Ousseynou

Facebook login by WP-FB-AutoConnect