Home » Afrique » Tic : L’ACSON  pour le numérique comme pilier de développement
SN2025-Senegal-Numerique-Atelier-Validation-1

Tic : L’ACSON  pour le numérique comme pilier de développement

L’amicale des cadres de Sonatel (L’ACSON) a organisé ce samedi dernier une rencontre s’intitulant «  Pencum  Sénégal ».Cette rencontre a pour but de « co-construction ensemble le développement du Sénégal  ». La rencontre avait comme thème : «   Numérique et environnement des télécoms pour un Sénégal émergent ».

L’ACSON pérennise le leadership national, une option pour s’appuyer sur le numérique  considéré comme un facteur au cœur du développement, une ambition visée au plan économique dans le cadre du capital et de la confiance au numérique .L’option qu’il veut retenir c’est l’accélération du numérique, accroitre la sensibilité permettant d’impulser les chantiers phares qui sont en route et le décalage entre les secteurs  et de lutter contre l’absence de la politique sectorielle.

Pour le PIB on a 300 milliards dans le domaine de l’État et 20 % de baisse sur l’accès internet fixe .Les ressources doivent être prioritairement orienté au numérique, le défit des ott génère des revenus importants  d’équité fiscale et réglementaire.

Le représentant du ministre de la communication, Chérif Diallo affirme que «  le développement de l’économie  est crucial et que le secteur du numérique  constitue un socle, un élément essentiel pour le relèvement de notre pays  et 1361 milliards constituent une aubaine ». Selon lui, le numérique est un moteur de développement  à l’horizon 2025. M. Diallo soutient qu’ « il est temps de bancariser le  pays afin que les populations aient accès au numérique et de mettre fin aux problématiques de l’adressage ».

Mieux, l’État doit apporter sa mainmise pour le fonctionnement de ce projet.

SSS stagiaire media7.info

About media7

Facebook login by WP-FB-AutoConnect