Thiès : L’IA travaille à la régularisation de certaines écoles privées

9
Thiès : L’IA travaille à la régularisation de certaines écoles privées

Media7.info- L’inspection d’académie de Thiès travaille à la régularisation des écoles privées qui ne sont pas encore aux normes, a indiqué lundi l’inspecteur d’académie Pape Baba Diassé. ’’Il faut qu’on aille davantage dans les écoles privées pour faire respecter la réglementation, car les élèves qui y sont inscrits sont aussi des enfants du Sénégal’’, a dit M. Diassé. Il venait, rapporte l’Aps,  de boucler au Lycée privé d’excellence Cheikh Hamidou Kane la visite de quatre centres d’examens, en ce jour de démarrage du baccalauréat général. Relevant qu’il y a des structures d’enseignement privées qui sont aux normes, il a admis que nombre d’entre elles comportent des faiblesses par rapport à la réglementation.
 M. Diassé rejette toutefois toute idée d’une ‘’anarchie’’ qui prévaudrait dans l’enseignement privé à Thiès, d’où la création par l’inspection d’académie d’un Cadre des acteurs et partenaires de l’enseignement privé (CAPEP) pour aider les écoles qui ne le sont pas encore à être en règle. Récemment, l’inspecteur du travail a dispensé une formation aux membres du CAPEP sur les documents de gestion d’une école privée et les contrats de travail avec leurs enseignants. Pour M. Diassé, les écoles privées constituent un secteur ’’assez sensible’’ à Thiès. Un recensement est en cours pour déterminer leur nombre, a-t-il dit, même s’il affirme d’emblée que du préscolaire au secondaire, il y a plus d’écoles privées que publiques.
 ’’Nous effectuons un contrôle en amont et en aval, a-t-il dit, espérant qu’après le travail entamé, elles seront plus en règle’’. Abordant l’affaire de l’école Lucie Leclerc de Thiès dont les élèves ont été présentés au baccalauréat comme des candidats individuels, à leur grande déception et celle de leurs parents, il a précisé que ce statut ne peut en rien les empêcher de passer les épreuves. Les parents d’élèves qui se croyaient victimes d’une ‘’escroquerie’’, avaient annoncé une plainte contre l’établissement lors d’un point de presse . Selon M. Diassé l’école avait pris des candidats, espérant recevoir son arrêté d’autorisation avant la fin de l’année, ce qui n’a finalement pas eu lieu puisqu’elle n’avait pas présenté tous les documents demandés. La procédure d’obtention d’un agrément par un établissement d’enseignement privé passe d’abord par un dossier qui, présenté à l’IA donne droit à un récépissé, permettant de démarrer les apprentissages. Une fois en possession du dossier, le ministère demande à l’IA de diligenter une enquête des locaux devant abriter la structure scolaire. En fonction du résultat de cette enquête, soit un arrêté est donné à l’école si elle est conforme, soit un complément de dossier est demandé. L’IA peut aussi ordonner simplement à l’école de fermer ses portes, a-t-il expliqué.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom