Home » Sport » Football » « Si Nasser décide, c’est un con… »
Nasser-Al-Khelaifi_w484

« Si Nasser décide, c’est un con… »

Vikash Dhorasso n’a pas été tendre avec le président du PSG au lendemain de la débâcle parisienne à Barcelone…

Trois semaines après avoir tressé des couronnes de laurier aux Parisiens après leur impressionnante victoire face au Barça au Parc des Princes (4-0), les analystes de la chose footballistique sont tombés depuis mercredi soir et leur naufrage au Camp Nou (6-1) à bras raccourcis sur le PSG, frappant à tous les étages en s’en prenant autant aux joueurs, qu’à l’entraîneur ou au président.

« Tous sont responsables, les dirigeants avec le mercato d’été, les joueurs tétanisés et Emery avec sa nervosité », a ainsi déclaré Christophe Dugarry dans son émission sur RMC. Mais la charge la plus violente est sûrement venue de Vikash Dhorasso, l’ancien milieu parisien, qui a notamment mis en exergue la responsabilité du président Nasser Al-Khelaïfi, s’interrogeant sur son avenir à la tête du club de la capitale.

« Peut-il être viré ? Je pense que oui puisque ce sont quand même eux (les Qataris, ndlr) qui décident. Va-t-il ? Je ne pense pas. J’aimerais comprendre qui décide dans ce club : est-ce que c’est lui, ou est-ce que c’est plus haut ? Si c’est lui, c’est un con, parce qu’il décide de s’exposer en virant Laurent Blanc qui venait de prolonger pour prendre Emery. C’est incohérent », a analysé l’ancien Parisien sur Yahoo Sports.

Et le vice-champion 2006 d’en remettre un couche sur les propriétaires qataris. « L’erreur vient du Qatar : on décide d’injecter beaucoup d’argent sans penser à construire le club. Le club n’est pas construit, il n’y a rien, les jeunes partent, l’organigramme n’est pas bon… Il n’y a pas de préparation à gagner. Chelsea c’est dix ans avant de gagner une Ligue des Champions, City c’est dix ans avant de sortir des poules. Ils pensent que l’argent suffit, mais non, la Ligue des Champions ne s’achète pas. » 

About Gaye Ousseynou

Facebook login by WP-FB-AutoConnect