Home » International » Séisme au Mexique : course contre la montre des secouristes pour sauver les survivants
des-secouristes-deblaient-les-decombres-a-la-recherche-des-survivants-a-mexico-le-19-septembre-2017-1_5947954

Séisme au Mexique : course contre la montre des secouristes pour sauver les survivants

Les opérations de secours se poursuivent au Mexique, plus de 24 heures après le séisme qui a frappé la région de Mexico, où une trentaine d’enfants et douze adultes sont portés disparus dans les décombres d’une école.

Plus de vingt-quatre heures après le séisme meurtrier qui a frappé le centre du Mexique mardi, et qui a fait au moins 224 morts, les secouristes redoublaient leurs efforts pour sauver les survivants des décombres d’une école de Mexico où une trentaine d’enfants restent portés disparus.

Appuyés par des bénévoles et des militaires, ils poursuivent leur quête sur le site du bâtiment effondré de l’école primaire et secondaire Enrique Rebsamen, située à l’extrême sud de la capitale. Au moins 21 élèves âgés de 7 à 13 ans, ainsi que cinq adultes, selon les services de secours. Jusqu’à présent, onze enfants et une maîtresse ont été extraits vivants des décombres.

Un volontaire civil, sans aucun entraînement, est devenu mercredi la pièce maîtresse du sauvetage d’une petite fille coincée sous les décombres de son école. Grâce à sa petite taille, il a pu se frayer un chemin à travers les débris pour établir un contact avec cette élève, et lui faire passer de l’eau.

« Les battements de leurs cœurs sont déjà faibles »

« J’ai vu cinq enfants vivants, mais ils sont prisonniers de tiges métalliques », a confié de son côté mercredi, à la tombée de la nuit, un secouriste de la protection civile cité par l’AFP sous couvert d’anonymat.

Selon lui, « le sauvetage pourrait encore demander plusieurs heures » dans les décombres. « Couper les tiges sans blesser les enfants est un travail très délicat ». Mais le temps presse, car « les appareils montrent que les battements de leurs cœurs sont déjà faibles », a-t-il ajouté.

Au total, « nous avons 102 personnes [mortes] à Mexico, en comptant les enfants de l’école Rebsamen, 69 [dans l’État de] Morelos, 43 à Puebla, 13 dans l’État de Mexico, 5 dans le Guerrero, un à Oaxaca », a déclaré à la chaîne Televisa le directeur de la Protection civile, Luis Felipe Puente, revoyant le bilan à la hausse au lendemain du séisme de magnitude 7,1.

À Mexico « cinquante personnes ont été sauvées des décombres des bâtiments effondrés », a déclaré le président mexicain Enrique Peña Nieto, dans un message télévisé.

« Nous continuons à rechercher des gens »

Dans la capitale, les dégâts se concentraient dans le sud de la mégalopole de 20 millions d’habitants et les quartiers branchés de la Roma et la Condesa, connus pour leurs bars et restaurants et où résident de nombreux étrangers. On compte une quarantaine de bâtiments écroulés selon le maire de la ville Miguel Angel Mancera, qui assure que « nous continuons à rechercher des gens ». Au moins quarante personnes ont été retrouvées en vie dans deux bâtiments écroulés, a-t-il fait savoir, ajoutant que les structures de quelque six cents autres constructions allaient être inspectées.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

https://twitter.com/CICR_fr?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.france24.com%2Ffr%2F

Déploiement de nos collègues de la @CruzRoja_CDMX à l’aide des victimes du violent tremblement de terre qui a frappé hier le.

Dans les États de Puebla et Morelos, où se trouvait l’épicentre du séisme, les recherches se poursuivaient également. Dans la ville de Cuernavaca, capitale de Morelos, au sud de Mexico, on déplorait d’importantes destructions. « Il va falloir reconstruire une partie importante de la ville de Jojutla qui a été détruite », a déclaré à une chaîne locale Graco Ramirez, le gouverneur de Morelos.

Le séisme de mardi est survenu trente-deux ans jour pour jour après le grand tremblement de terre de 1985, qui avait fait plus de 10 000 morts et reste un traumatisme national au Mexique.

Cette nouvelle tragédie frappe un pays encore sous le coup d’un séisme de magnitude 8,2 – le plus puissant en un siècle au Mexique –, qui a fait une centaine de morts et plus de 200 blessés dans le sud du pays le 7 septembre.

Situé à la jonction de cinq plaques tectoniques, le Mexique est l’un des pays où l’activité sismique est la plus forte du monde.

Avec AFP

About media7

Facebook login by WP-FB-AutoConnect