Home » Afrique » Les secrets de la treizième législature : 165 députés issus de 14 coalitions et partis (…) Benno Bokk Yakaar s’offre 125 députés (…) Neuf listes obtiennent chacune un siège
16293758-21183375.jpg

Les secrets de la treizième législature : 165 députés issus de 14 coalitions et partis (…) Benno Bokk Yakaar s’offre 125 députés (…) Neuf listes obtiennent chacune un siège

Les législatives du 30 juillet dernier ont livré leur secret. En effet, la commission nationale de recensement des votes a annoncé les résultats provisoires du scrutin et il ressort de cet exercice que la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar rafle la majorité des sièges puisqu’elle en obtient cent vingt cinq (125) sur cent soixante cinq (165). La coalition gagnante Wattu Sénégaal dirigée par Me Abdoulaye Wade arrive en deuxième position avec dans sa besace dix neuf (19) députés. Elle suivie par Manko Taxawu Senegaal qui se contente de sept (07) sièges. Pour sa part le Parti de l’unité et du rassemblement qui a été la surprise de ces joutes électorales aura trois (03) représentants dans la 13e législature. Convergence patriotique Kaddu Askanwi du maire de Ziguinchor est également parvenu à tirer son épingle du jeu puisqu’elle a obtenu deux (02) sièges, un sur liste proportionnelle, un autre à Kédougou avec la percée de l’ancien ministre de la Communication, Moustapha Guirassy.

Neuf (09) listes se partagent les plus forts restes
Les élections législatives ont la particularité de permettre à des coalitions ou partis de bénéficier ce qu’on appelle le plus fort reste. Pour ces présentes compétitions électorales, neuf (09) listes en ont bénéficié. Il s’agit d’Union citoyenne Buntu bi dont la tête de liste est Théodore Chérif Monteil. Abou Ibrahima Nguette ak IPD Senegaal ca kanam a également été sauvé par cette formule sans l’aide de laquelle Demba Diop dit Diop Sy ne retournerait sans doute pas à l’Assemblée nationale. A noter aussi que des ténors de l’échiquier politique sénégalais ont profité du plus fort reste pour avoir un siège. C’est le cas d’Aïssata Tall Sall qui conduisait la coalition Osez l’avenir. Tête de liste nationale de And Saxal Ligueey, Aïda Mbodj a aussi bénéficié des forts restes tout comme Cheikh Tidiane Gadio, Sokhna Dieng Mbacké et Modou Diagne Fada. Présenté comme l’autre révélation des législatives du 30 juillet dernier, Ousmane Sonko a tout de même poussé un ouf de soulagement pour n’avoir pas vu son baptême du feu transformé en fiasco. En clair, l’ancien inspecteur des impôts, empêcheur de tourner en rond de son état, fera son entrée au parlement.

Les grands absents de la prochaine législature
Ils se seront distingués lors de la douzième législature. Eux, ce sont les députés Me El Hadji Diouf et Barthélémy Dias. Le premier n’a pas récolté assez de voix pour bénéficier cette fois ci du plus fort reste. Pour le second, ça a été plus compliqué. Dias fils qui était investi sur la liste de Dakar de la coalition Manko Taxawu Senegaal a perdu la bataille de la capitale au profit de la liste de Benno Bokk Yakaar pilotée par Amadou Bâ. L’ancien chroniqueur de la 2STV, Mamadou Sy Tounkara a voulu se débarrasser des hommes politiques, c’était d’ailleurs son slogan de campagne, mais les résultats livrés par la commission nationale de recensement des votes ont calmé ses ardeurs.

About media7

Facebook login by WP-FB-AutoConnect