RDC: la demeure d’André-Alain Atundu ciblée par une attaque à la grenade

11

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, le porte-parole de la majorité présidentielle affirme que sa résidence a été la cible d’une attaque la nuit dernière. Selon André-Alain Atundu, des individus qui se trouvaient dans une voiture ont tiré sur sa maison dans la commune de Ngaliema, à l’ouest de Kinshasa. Personne n’a été blessé, mais le bâtiment a été endommagé.

10 h 10, ce lundi matin, sur l’avenue Kananga dans la ville de Kinshasa. Le numéro un de la police est présent en personne. Une dizaine de policiers et quelques militaires de l’armée sont déployés le long de l’avenue.

La police scientifique est là

De blanc vêtus, les agents de la police scientifique entourent déjà la parcelle. Un trou béant d’au moins un mètre de diamètre est visible sur la toiture. A moins d’un mètre du cordon de sécurité, un impact est également visible sur le pavement. Et selon le militaire qui était de garde cette nuit, il s’agit d’une des trois grenades qui ont été lancées dans la parcelle.

D’après les premiers renseignements, l’attaque a duré moins d’une minute et selon les témoignages recueillis auprès de voisins et rapportés par le même militaire, les assaillants étaient à bord d’une petite voiture de marque Toyota. Le numéro de la plaque d’immatriculation a été recueilli et transmis à la police et à l’armée.

Une affaire prise très au sérieux

Ici l’affaire est prise très au sérieux, étant donné qu’il s’agit d’un cadre de la majorité présidentielle, qui plus est de son porte-parole. Ni l’intéressé, encore moins la police, n’a souhaité s’exprimer sur cette attaque en attendant les premiers résultats de l’enquête.

André-Alain Atundu, le porte-parole de la majorité présidentielle, est aussi l’ancien directeur général de la Gécamines, et actuellement président du conseil d’administration de la Société nationale d’électricité.

Par RFI

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom