Présidentielle à Madagascar: le dépouillement a débuté

3
Dépouillement dans les bas quartiers de la capitale malgache, le 7 novembre 2018.

Mercredi 7 novembre, Madagascar s’est rendu aux urnes pour élire son président. Un scrutin qui opposait 36 candidats, parmi lesquels le président sortant et ses trois prédécesseurs. A Antananarivo, les premiers dépouillements laissent entrevoir un coude à coude entre Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana. Reportage dans l’un des bas quartiers les plus pauvres de la capitale, mercredi soir, où l’humeur était à la fête.

17h au centre électoral de Manarintsoa-Isotry. Les 14 bureaux de vote viennent de fermer leurs portes. Quelques laissez-passer sont donnés aux retardataires qui connaissent un membre des bureaux de vote.

Pendant que les accesseurs tracent à la craie sur les tableaux noirs 36 colonnes en vue du dépouillement, Chandra Razakavololona, vice-présidente du bureau de vote numéro 5, rédige un procès-verbal pour raconter l’incident survenu dans la matinée : « Ce matin, les observateurs se sont rendu compte qu’il manquait 16 pages sur la liste électorale, soit 240 personnes. A 11h, on a trouvé une solution : la Commission électorale nationale indépendante est venue apporter la bonne liste électorale et ça s’est réglé. »

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom