Présidentielle 2019 : Le Président Macky Sall obligé de nommer par décret deux autres têtes pour porter de nombre des membres à sept

17

Le  président de la République, Macky Sall, est contraint de modifier la composition du Conseil constitutionnel en nommant deux autres personnalités avant la présidentielle de 2019, informe l’Observateur.

Il  s’agit du vice-président du Conseil constitutionnel, Malick Diop, qui était le Directeur de cabinet du Président Sall quand il était Premier ministre, terminera ses deux mandants de trois ans non renouvelables avant la fin de l’année. De même pour Mamadou Sy qui termine ses deux mandats non renouvelables aussi en ce mois d’août.

Pour garantir le fonctionnement régulier du Conseil constitutionnel, le président Sall est obligé de nommer par décret deux autres têtes pour porter le nombre des membres à sept.

 

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom