Home » Afrique » PRESENTATION DU FOND DEDIE AUX ENERGIES RENOUVELABLES ET A L’EFFICACITE ENERGETIQUE
DSC_0417

PRESENTATION DU FOND DEDIE AUX ENERGIES RENOUVELABLES ET A L’EFFICACITE ENERGETIQUE

Ousseynou NAKOULIMA : « La BAD veut faciliter l’accès universel à l’énergie en Afrique d’ici 2025 »

La BAD en partenariat avec le FONSIS et le GGGI,  pour la création d’un fond visant à accélérer le développement des projets d’énergies renouvelables ainsi que l’efficacité énergétique au Sénégal, a tenu ce jeudi dans un hôtel de la place, un forum afin  de discuter de l’un de leurs soucis premiers, qui n’est autre que de  trouver des solutions financières locales, innovantes et adaptées  qui répondraient aux besoins des projets d’énergies en Afrique. Le projet s’inscrirait  dans le cadre d’un programme sur les énergies renouvelables.

La BAD veut faciliter l’accès universel à l’énergie en Afrique d’ici 2025. La Banque serait en train de se doter des ressources pour le faire, affirme Ousseynou NAKOULIMA, Directeur des Energies Renouvelables et de l’efficacité, Énergétique au sein de la Banque Africaine de Développement. Il étaye ses propos en ces mots : le procédé a été divisé en deux axes  il poursuit « le premier c’est de pouvoir soutenir l’émergence et le renforcement des institutions locales (…) Nous avons la conviction que le développement ne peut se faire que par des institutions fortes des pays africains. Le deuxième est de faciliter l’implication du secteur privé aussi bien des entreprises que des investisseurs. Et quand je pense aux investisseurs, je parle des banques et aux investisseurs institutionnels ».

Au-delà de l’énergie, le résultat devrait être  la création d’emploie afin que les jeunes puissent avoir accès à des opportunités pour eux et leur famille. L’accès au financement a été perçu comme une des barrières les plus importantes pour le développement de ce secteur. C’est la raison  de la présence du  Fonds Souverain d’investissements Stratégiques « FONSIS », du Global Green Growth  Institute « GGGI» et de la Banque Africaine de Développement « BAD » qui se sont réunis pour collectivement  trouver des réponses à ces barrières, afin d’adapter des solutions aux réalités locales. « Nous espérons à travers ces échanges, de trouver la bonne structuration pour aider nos entrepreneurs à accéder aux banques en ayant accès à d’autres sources pour leur autofinancement » dixit ce dernier. Dans chaque pays pertinent,  la BAD identifie un partenaire stratégique et vise à mobiliser les banques commerciales et les investisseurs institutionnels pour mettre en place un véhicule approprié avec les instruments adéquats pour répondre aux contraintes d’accès au financement. Dans sa phase initiale la banque travaille au Nigeria et le Sénégal.

ENERGIE RENOUVELABLE

DSC_0423 DSC_0429

sharon Ilary JOLI   MEDIA7.INFO

About media7

Facebook login by WP-FB-AutoConnect