Nigeria: victoire du pouvoir dans l’Etat d’Osun, l’opposition la rejette

9

Le parti au pouvoir a remporté les élections locales dans l’Etat d’Osun. Cette élection locale était considéré comme le dernier test pour le Congrès des progressistes, le parti de Muhammadu Buhari, avant la présidentielle de février prochain. Mais l’opposition conteste les résultats.

Sur plus de 500 000 votants, seules 482 voix séparent le vainqueur Gboryega Oyetela, pour le Congrès des progressistes, de son adversaire Ademola Adeleke du Parti populaire démocratique (PDP). Un résultat très serré que l’opposition refuse. Elle dénonce des irrégularités.

Tentatives d’interférences

Le candidat malheureux affirme que ses partisans ont été « harcelés, empêchés d’aller voter ». Selon le consul des Etats-Unis à Lagos, les observateurs américains, européens et britanniques ont constaté des tentatives d’interférence et d’intimidation d’électeurs.

Or, le vote d’Osun se tient pour la deuxième fois. A l’issue du premier vote, samedi dernier, le PDP avait 385 voix d’avance.

Mais la commission électorale indépendante du Nigeria avait considéré que les résultats n’étaient pas clairs, d’où sa décision de reprogrammer l’élection.

Félicitations de Buhari

Boukola Saraki, candidat du PDP à la présidentielle, s’est exprimé sur Twitter : pour lui, « il est décourageant de voir que les premiers bénéficiaires du processus électoral crédible de 2015 sont désormais ceux qui sabotent les principes de base de notre démocratie ».

Le président Muhammadu Buhari, qui brigue un second mandat en février prochain, a pour sa part félicité le vainqueur d’Osun. Il a aussi recommandé aux contestataires de porter leur cas devant la justice.

Par RFI

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom