Mbappé, Griezmann, Salah, Modric, Neymar, Messi, Ronaldo dans la liste des 30 pour le Ballon d’Or

8

BALLON D’OR – Dévoilée lundi, la liste des 30 nommés pour le Ballon d’Or s’est révélée être sans surprise. Chez les Français, six champions du monde, dont Kylian Mbappé, Antoine Griezmann, Raphaël Varane et Paul Pogba, sont de la compétition. Neymar, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont également de la partie. Déjà élu meilleur joueur FIFA de l’année, Luka Modric part comme favori.

Sergio Agüero (Manchester City / Argentine)

Meilleur buteur de l’histoire de Manchester City, Sergio Agüero est dans la liste des 30 candidats au Ballon d’Or. L’international argentin, qui a récemment passé le cap des 300 matches avec les Citizens, a notamment remporté le titre de champion d’Angleterre la saison passée. Avec sa sélection, il s’est arrêté en 8es de finale de la Coupe du monde face à la France (4-3).

Aguero

AgueroEurosport

Alisson Becker (Liverpool / Brésil)

Considéré comme l’un des meilleurs gardiens du monde, Alisson Becker fait actuellement le bonheur de Liverpool. Passé chez les Reds l’été dernier contre 72 millions d’euros, l’ancien portier de l’AS Rome avait réalisé une saison énorme l’an passé en Serie A. Mais pas que, puisqu’il avait atteint la demi-finale de la Ligue des champions… face à Liverpool. L’une des déceptions de sa saison reste certainement le Mondial en Russie, où le Brésil s’est fait sortir en quarts de finale contre la Belgique.

Gareth Bale (Real Madrid / Pays de Galles)

Du haut de ses 29 ans, Gareth Bale est l’un des cadres du Real Madrid. Vainqueur de la dernière Ligue des champions avec le club madrilène, l’international gallois avait notamment inscrit deux buts lors de la grande finale face à Liverpool (3-1). L’an passé, Bale ne faisait pas partie de cette fameuse liste des 30… Voilà donc une belle satisfaction pour lui.

Gareth Bale

Gareth BaleGetty Images

Karim Benzema (Real Madrid / France)

Karim Benzema est le premier joueur français nommé ce lundi dans cette liste des 30 candidats au Ballon d’Or. Quadruple vainqueur de la Ligue des champions, l’attaquant du Real Madrid vient d’entamer sa dixième saison au sein du club espagnol. L’an dernier, il n’avait que très peu goûté à sa 25e place au classement final, dénonçant avec ironie un « tirage au sort » après l’annonce du podium. L’objectif, c’est donc d’améliorer sa position.

Edinson Cavani (PSG / Uruguay)

Meilleur buteur de la Ligue 1 la saison dernière avec le PSG, Edinson Cavani est l’un des chouchous du Parc des Princes. Toujours aussi régulier chaque année, le Matador a également remporté la Coupe de la Ligue, la Coupe de France et le Trophée des champions lors de la saison 2017-2018. Il est l’actuel meilleur buteur de l’histoire du club parisien. Avec l’Uruguay, il a atteint le stade des quarts de finale du Mondial en Russie.

La joie d'Edinson Cavani (PSG), buteur contre Saint-Etienne

La joie d’Edinson Cavani (PSG), buteur contre Saint-EtienneGetty Images

Thibaut Courtois (Chelsea puis Real Madrid / Belgique)

Le gardien belge a été l’un des grands artisans du parcours de la Belgique jusqu’au podium de la dernière Coupe du monde. Héroïque lors du quart de finale face au Brésil (2-1), il a ensuite été élu meilleur portier du tournoi. A 26 ans, sa carrière a pris encore une autre dimension avec son départ de Chelsea pour le Real Madrid lors du mercato, pour un montant estimé à 35 millions. Nommé meilleur gardien FIFA 2018 lors de la cérémonie The Best, Courtois est une référence à son poste.

Cristiano Ronaldo (Real Madrid puis Juventus Turin / Portugal)

Quintuple Ballon d’Or et tenant du trophée, Cristiano Ronaldo brigue sa propre succession après avoir largement contribué au 13e sacre européen du Real Madrid, son 5e personnel, en terminant meilleur buteur de la Ligue des champions avec 15 buts en 13 matches. CR7 avait démarré la Coupe du monde sur les chapeaux de roue en inscrivant un triplé avec le Portugal face à l’Espagne (3-3) avant de voir le parcours de sa sélection stoppé par l’Uruguay en 8e de finale. Classé deuxième au classement du joueur FIFA 2018, Ronaldo, désormais à la Juventus Turin, peut devenir le recordman du Ballon d’Or s’il remporte le trophée pour la sixième fois.

Cristiano Ronaldo durante Juventus-Napoli 2018

Cristiano Ronaldo durante Juventus-Napoli 2018Getty Images

Kevin De Bruyne (Manchester City / Belgique)

Le stratège de Manchester City a signé une saison éblouissante en club. Meilleur passeur d’Europe et de Premier League avec 16 passes décisives, le milieu offensif belge a été déterminant dans le titre de champion d’Angleterre de Manchester City. Moins en vue qu’Eden Hazard durant la Coupe du monde, De Bruyne s’est quand même illustré avec un but et une distinction d’homme du match face au Brésil en quart de finale. Membre de l’équipe-type de l’UEFA et de la Premier League, KDB, malgré une grave blessure qui a gâché son début de saison, fait logiquement partie des 30 nommés pour le Ballon d’Or.

Roberto Firmino (Liverpool / Brésil)

Une première pour le Brésilien qui n’avait jamais figuré parmi les 30 nommés pour le Ballon d’Or. Mais une récompense largement méritée. Aussi discret qu’efficace, Firmino a été essentiel dans le titre de vice-champion d’Europe de Liverpool avec 11 buts inscrits en Ligue des champions. Il a crevé l’écran lors de la demi-finale aller face à la Roma avec un doublé et deux passes décisives. Egalement auteur de 15 buts en Premier League, l’ancien joueur d’Hoffenheim brille aussi par sa créativité chez les Reds. Il est loin d’être étranger à la saison exceptionnelle réalisée par Mohamed Salah en 2017-18.

Roberto Firmino (Liverpool)

Roberto Firmino (Liverpool)Getty Images

Diego Godin (Atlético de Madrid / Uruguay)

Une valeur sûre, c’est peu de le dire. Le mur uruguayen a encore signé une année remarquable de régularité et d’efficacité. Vainqueur de la Ligue Europa avec l’Atlético de Madrid, Godin a ensuite guidé la Celeste jusqu’aux quarts de finale de la Coupe du monde. A 32 ans, il reste l’un des meilleurs au monde au poste de défenseur central.

Antoine Griezmann (Atlético de Madrid / France)

Bien évidemment, Antoine Griezmann est là. La Ligue Europa et la Supercoupe d’Europe avec l’Atlético Madrid, la Coupe du monde avec les Bleus… L’international de 27 ans a réalisé une saison exceptionelle. Mieux, Grizou a marqué dans deux finales sur trois. De quoi convaincre toute l’opinion ? Grizou l’espère, lui qui ne cache pas « penser » au Ballon d’Or.

Antoine Griezmann avec ses trophées

Antoine Griezmann avec ses trophéesInstagram

Eden Hazard (Chelsea / Belgique)

Il a été élu meilleur joueur de la dernière Coupe du monde. Buteur contre l’Angleterre (2-0) lors de la « petite finale », Eden Hazard a rayonné pendant un mois en Russie. Vainqueur de la Coupe d’Angleterre la saison dernière avec Chelsea, l’international belge est resté sur sa lancée avec les Blues, lui qui a déjà inscrit 7 buts en 8 matches de Premier League. Le 19e au dernier Ballon d’Or espère désormais intégrer le top 10.

Isco (Real Madrid / Espagne)

Qui dit technique et élégance dit forcément Isco. Distributeur de bonheur sur le terrain, le joueur du Real Madrid régale souvent les foules. Vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid la saison dernière, il risque toutefois de pâtir l’élimination prématurée de l’Espagne au Mondial. L’international de 26 ans parviendra-t-il à améliorer sa 12e place de l’an passé ? Difficile à dire…

Isco

IscoGetty Images

Harry Kane (Tottenham / Angleterre)

Le meilleur buteur de la Coupe du monde 2018, c’est lui. Le deuxième meilleur buteur de la Premier League millésime 2017/2018, c’est lui aussi. Le soulier d’or, c’est encore et toujours lui. Vrai tueur, Harry Kane est l’un des meilleurs numéros 9 du monde. Meilleur buteur de l’histoire de Tottenham, l’international anglais sait presque tout faire, tant avec sa tête qu’avec ses pieds. Il est devenu en janvier dernier le troisième joueur à passer la barre des 20 buts lors de quatre saisons cosécutives de Premier League.

N’Golo Kanté (Chelsea / France)

Petit par la taille, grand par le jeu. Chouchou du public français, N’Golo Kanté est l’un des grands bonhommes du sacre des Bleus en Russie. Omniprésent sur le terrainle joueur de Chelsea est souvent salué par ses pairs, qui voient en lui le coéquipier idéal. Si son humilité fait sa force, Kanté ne sera pas surpris d’être nommé pour un trophée aussi prestigieux que le Ballon d’Or. Il est petit, il est gentil… et il fait partie de la liste !

Hugo Lloris (Tottenham / France)

Excellent à Tottenham tout au long de l’année, mais surtout champion du monde avec l’équipe de France en Russie, le capitaine des Bleus a totalement justifié sa présence dans cette liste des 30. Déterminant dans le parcours victorieux des Bleus, le Niçois a vu sa régularité être récompensée d’un point de vue individuel.

Hugo Lloris

Hugo LlorisGetty Images

Mario Mandzukic (Juventus / Croatie)

Loin du prototype de l’attaquant moderne, rapide et technique, Mario Mandzukic a su devenir indispensable à sa manière, que ce soit en club ou en sélection. Rapatrié sur un côté par Massimiliano Allegri à la Juventus, avant d’être repositionné dans l’axe suite au départ de Gonzalo Higuain cet été, le joueur de 32 ans a fait de sa polyvalence sa force. En sélection, ses états de service ont permis à la Croatie de se hisser en finale. En Russie, il a marqué 3 buts.

Sadio Mané (Liverpool / Sénégal)

Créateur, accélérateur, buteur, passeur : Sadio Mané a apporté une énorme pierre à l’édifice de l’excellente saison de Liverpool sur le plan national et européen. Indispensable dans le schéma tactique de Jürgen Klopp, le Sénégalais a franchi en 2018 le dernier cap qui le séparait du très haut niveau. Sa saison en club a par contre impacté en mal sa Coupe du monde. Une compétition ratée.

Marcelo (Real Madrid / Brésil)

Loin d’être à la retraite, Marcelo, 30 ans tout juste, a lui aussi posé son empreinte sur l’année 2018 en portant sur ses épaules le Real Madrid vers un troisième sacre de rang en Ligue des champions. Personnage emblématique de cette campagne européenne, le Brésilien a été le parfait relais de Zinedine Zidane sur le terrain. Une performance remarquable alors que le Casa Blanca vivotait la saison dernière.

Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain / France)

Pouvait-il en être autrement ? Déjà la liste des 30 en 2017 et finalement 7e du classement, l’attaquant du Paris Saint-Germain a passé un nouveau cap en 2018 en s’imposant comme un incontournable en club, puis en sélection nationale. Excellent en Russie avec l’équipe de France, le buteur a déjà décroché le Graal en devenant champion du monde à l’âge de 19 ans. La suite se passera forcément avec le Ballon d’Or.

Kylian Mbappé

Kylian MbappéGetty Images

Lionel Messi (FC Barcelone / Argentine)

Quintuple vainqueur du trophée, l’Argentin a toujours son rond de serviette dans la liste des 30. Deuxième en 2017, le joueur du FC Barcelone reste sur trois années de disette au Ballon d’Or. Il n’a plus été titré depuis l’édition 2015. Ses chiffres personnels et son impact sur le jeu du FC Barcelone lui offrent une place d’outsider cette année. Sa Coupe du monde manquée ne l’aidera pas par contre.

Luka Modric (Real Madrid / Croatie)

Luka Modric n’a pas les statistiques de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi mais il a fait jouer d’autres armes pour s’installer à la table des géants. Cerveau du Real Madrid depuis la saison 2013/2014, le Croate est devenu le garant de l’équilibre d’une équipe triple vainqueur de la Ligue des champions de rang. Meilleur joueur de la dernière Coupe du monde, le N.10 a déjà remporté le titre de meilleur joueur de la saison FIFA en septembre.

Luka Modric, The Best

Luka Modric, The BestGetty Images

Neymar (Paris Saint-Germain / Brésil)

Troisième en 2017, le Brésilien est toujours en quête de son premier sacre au Ballon d’Or. Coupée par une blessure et une Coupe du monde manquée, sa saison 2018 a été moins impressionnante que les dernières. Son excellent début de saison en tant que N.10 au PSG lui a redonné du tonus.

Jan Oblak (Atlético de Madrid / Slovénie)

Devenu indispensable à l’Atlético de Madrid, le Slovène est devenu le portier le plus régulier en Europe depuis deux ans. Vainqueur de la Ligue Europa avec l’Atléti au mois de mai, le joueur de 25 ans est le quatrième portier à figurer dans cette liste des 30.

Paul Pogba (Manchester United / France)

Discuté à Manchester United où son manque de leadership technique est pointé du doigt, Paul Pogba a encaissé et absorbé les critiques avant de montrer son plus beau visage lors de la Coupe du monde. Patron des Bleus en Russie, où il a montré sa meilleure version, le milieu de terrain a enfin explosé et trouvé son équilibre.

Mohamed Salah (Liverpool / Egypte)

C’est l’autre homme fort de cette année 2018. Propulseur du Liverpool de Jürgen Klopp, l’Egyptien a franchi un cap déterminant en devenant l’un des tous meilleurs joueurs de la planète. Premier League, Ligue des champion, l’ailier a tout cassé sur son chemin avant de faire de la simple figuration en Coupe du monde à cause de sa blessure à l’épaule.

Mohamed Salah

Mohamed SalahGetty Images

Ivan Rakitic (FC Barcelone / Croatie)

Remis en cause à Barcelone, où son impact et sa polyvalence ont pourtant fait merveille, le milieu de terrain a, comme Paul Pogba, retrouvé le sourire en sélection nationale. Patron de la sélection de Croatie en compagnie de Luka Modric, le joueur de 30 ans a eu un énorme impact lors du parcours jusqu’à la finale.

Sergio Ramos (Real Madrid / Espagne)

Il y a un Real Madrid avec et sans Sergio Ramos. Capitaine et taulier du Real triple vainqueur de la Ligue des champions sous l’ère Zinedine Zidane, l’Espagnol a sorti un exercice 2018 de très haut niveau. Ses énormes efforts en Ligue des champions lui ont encore coûté au mois de juin. Si l’Espagne est apparue sans idées au Mondial, lui a pioché physiquement.

Raphaël Varane (Real Madrid / France)

Il est celui qui met tout le monde d’accord. Vainqueur de la Ligue des champions et de la Coupe du monde – il est le seul à avoir gagné les deux titres majeurs de l’année – le Nordiste a connu en 2018 l’année de son apothéose. Taulier au Real et enfin taulier chez les Bleus, le défenseur central apparaît comme un Top 5 en puissance dans le futur classement. Son statut de défenseur lui laisse pourtant peu de chances pour la victoire.

Raphael Varane

Raphael VaraneGetty Images

Luis Suarez (FC Barcelone / Uruguay)

Les années commencent à sérieusement peser sur « Luisito ». Moins vif qu’auparavant, l’attaquant du FC Barcelone n’est plus celui qu’il a été il y a quelques saisons. S’il est plus irrégulier que décisif, il reste encore son sens du but : 31 lors de la saison 2017/2018 avec le Barça. Plus collectif que décisif lors de la Coupe du monde, il a inscrit deux réalisations avant d’être stoppé en quarts de finale par l’équipe de France.

Guillaume MAILLARD-PACINI et Alexandre COIQUIL

On connaît les 30 nommés pour le Ballon d'Or 2018.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom