Ligue Europa: Arsenal, sans l’ombre d’un doute

8
Ligue Europa: Arsenal, sans l’ombre d’un doute

Média7.info: Meilleur à l’aller (2-0) et meilleur au retour, Arsenal s’est très tranquillement qualifié jeudi pour les demi-finales de la Ligue Europa en allant battre 1-0 une équipe de Naples inefficace et vite résignée.

Quatrième en championnat avec vue sur le podium, demi-finaliste de la C3: la première saison londonienne d’Unai Emery commence à avoir de l’allure.

Déjà trois fois sacré avec Séville, le technicien espagnol est en tout cas chez lui en Ligue Europa. Pour atteindre une nouvelle finale, celle du 29 mai à Bakou, il devra avec ses Gunners se mesurer en demi-finale à ses compatriotes de Valence, qui ont facilement éliminé Villarreal.

Les difficultés d’Arsenal à l’extérieur, le souvenir de quelques remontées spectaculaires réussies récemment par des clubs italiens ou subie par Emery avec le Paris SG, l’ambiance annoncée brûlante du San Paolo: il y avait quelques arguments pour jouer à se faire peur.

Mais Arsenal n’a jamais tremblé, ou alors seulement à la 17e minute, quand Callejon a tiré sur Cech et gâché la première grosse occasion de Naples, un luxe que les hommes de Carlo Ancelotti ne pouvaient pas se permettre avec leurs deux buts de retard.

Ensuite, Lacazette s’est chargé d’écraser le dernier suspense et d’éteindre l’enthousiasme des supporters napolitains qui, eux, avaient réussi leur début de match avec deux beaux tifos et des encouragements incessants.

– Triomphe anglais –

L’avant-centre français a obtenu un coup franc à 25 mètres très légèrement à droite et l’a transformé lui-même d’une belle frappe enroulée autour du mur pas très bien placé par le gardien italien Meret (1-0; 36e).

Naples devait alors marquer quatre buts et il en est resté très loin, ses attaquants se montrant d’une incroyable imprécision devant le but de Cech les rares fois où ils ont réussi à s’en approcher sans être hors-jeu.

L’équipe d’Ancelotti, qui avait montré de belles choses en phase de poules de la Ligue des Champions contre Liverpool ou le PSG, risque désormais de finir la saison en roue libre, sans aucune chance de rattraper la Juventus Turin en championnat, ni grand risque de se faire chiper sa deuxième place par l’Inter Milan.

Le bilan de l’ancien entraîneur de Chelsea ou de l’AC Milan est correct mais sans éclat pour sa première saison à Naples. La qualité de jeu n’a pas été la même qu’avec Maurizio Sarri, mais c’était attendu et ça n’était pas le but. En revanche, il n’a pas fait beaucoup mieux sur le plan des résultats.

Arsenal par contre a encore devant lui un mois et demi de compétition très excitant. Les Gunners, qui regretteront juste la blessure de Ramsey, participent par ailleurs au triomphe anglais dans les coupes européennes.

La Premier League a placé quatre équipes en demi-finales de la C1 et de la C3. La Serie A n’en a plus aucune.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom