LES MESURES ‘’PLUS COERCITIVES’’ FACE AU COVID-19 À LA UNE

0

Media 7 : L’application de nouvelles mesures plus coercitives dans les transports interurbains, les lieux de commerce et espaces publics est un des sujets liés à la crise sanitaire du Covid-19 traités par les quotidiens reçus vendredi à l’APS.
 

‘’Indiscipline dans les transports interurbains, lieux de commerce et espaces publics : Macky brandit le bâton’’, affiche à la Une le quotidien L’As.
 

‘’Que ceux qui s’activent dans le transport interurbain dans la clandestinité se le tiennent pour dit. Le Président Macky Sall a décidé de sévir contre les contrevenants. En réunion de conseil des ministres hier, il a ordonné l’application de nouvelles mesures plus coercitives au niveau des transports interurbains, des lieux de commerce et espaces publics (…)’’, écrit le journal.
 

Le président Macky Sall a recommandé mercredi en Conseil des ministres l’application de mesures davantage coercitives dans le secteur des transports, les lieux de commerce et espaces publics dans le but de freiner la propagation du coronavirus. 
 

‘’Le président de la République, face à la multiplication des comportements à risque, a requis l’application de nouvelles mesures plus coercitives au niveau des transports interurbains, des lieux de commerce et espaces publics’’, rapporte le communiqué du Conseil des ministres.
 

Macky Sall ‘’brandit la cravache’’, dit Le Quotidien.
 

Selon Vox Populi, ‘’Macky Sall ordonne la répression’’ pour ‘’juguler la multiplication des comportements à risque’’.
 

L’Observateur livre ‘’les chiffres de l’indiscipline des Sénégalais’’ pendant cette période d’état d’urgence et indique : ‘’Prés de 10 000 personnes arrêtées, 500 véhicules immobilisés pour violation de l’état d’urgence et du couvre-feu’’.
 

Avec 59 nouvelles contaminations rapportées, mercredi, dont 08 cas communautaires ; deux cas graves, ‘’le virus (est) toujours à nos basque’’, rappelle Source A.
 

En attendant la mise à jour des chiffres du ministère de la Santé, le Sénégal compte, à ce jour, 882 cas positifs, dont 315 guéris, 09 décès, 01 évacué et 557 patients sous traitement.
 

Le journal Source A relève qu’au fur et à mesure que le Coronavirus gagne du terrain, ‘’le ministère de la Santé et de l’Action sociale continue d’accentuer le déploiement massif de son artillerie’’.
 

‘’La preuve, après avoir ‘’blindé’’ son personnel médical d’équipements modernes haut de gamme destinés à la croisade contre Covid-19, Abdoulaye Diouf Sarr a doté, hier, le Centre de traitement de Dalal Jamm de 100 lits d’hospitalisation et de 11 lits de réanimation. Idem à l’Aérogare de de Yoff, qui étrenne, depuis hier, 94 lits dernier cri. Une manière pour lui de prendre le dessus sur le Coronavirus, dont les victimes ont fini d’occuper les 514 lits, initialement, prévus’’, écrit la publication.
 

Le quotidien Enquête note que ‘’la diaspora (est) partagée’’ au sujet de l’allocation du fonds force-covid-19 aux émigrés.
 

‘’Bénéficiant, pour la plupart, d’allocations de la part de leur Etat d’accueil, nombre de Sénégalais établis en Europe et en Amérique du Nord s’interrogent sur la pertinence des 12,5milliards de F CFA dédiés à la diaspora, dans le cadre du fonds Force-Covid-19. Pour eux, seules quelques catégories, dont les étudiants et ceux qui travaillent dans l’informel, sont susceptibles d’être dans le besoin et ils ne sont pas aussi nombreux’’, écrit le journal.
 

La publication signale que Macky ‘’repousse la rentrée au 2 juin pour les classes d’examen’’.
 

Sur le même sujet, Le Soleil affiche à la Une ‘’Les cours reprennent le 02 juin’’.
 

Les cours pour les élèves en classe d’examen reprendront à compter du 2 juin 2020, selon le communiqué du conseil des ministres.

‘’Le Conseil a arrêté la date de reprise des cours, à compter du 02 juin 2020 pour les élèves en classe d’examen. S’agissant de l’Enseignement supérieur, le Conseil a recommandé aux académies, de réfléchir sur les modalités de reprise globale des enseignements dans la période du 02 [au] 14 juin 2020’’, renseigne la même source

Le quotidien Le Témoin s’intéresse au marché de l’aide alimentaire et titre : ‘’Macky favorise les affairistes au détriment des industriels’’. 
 

‘’Entre le slogan et la réalité de la valorisation de la production locale, il y a tout un fossé que Macky Sall a franchi allègrement. La démonstration par mille a été faite lors de la dévolution du marché de 66 milliards de l’aide alimentaire destinée aux couches les plus vulnérables dans le cadre de la riposte au covid19. Sur les segments du sucre, de l’huile et de la pâte alimentaire, les industriels locaux ont été zappés au profit des affairistes. Un mauvais signal pour la production locale’’, écrit le journal.
 

Le Témoin aborde également la célébration de la fête du Travail, prévue vendredi, dans un contexte de restriction des mouvements. ‘’Pancartes et banderoles… en quarantaine’’, selon le journal.
 

Sur le même sujet, Le Quotidien affiche à la Une : ‘’conséquences du Covid-19, cahiers de mesures’’. Selon le journal, ‘’il n’y a pas de défilé, ni de remise de doléances’’.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom