Les Lakers montent en puissance, Dallas se paie les Clippers

3

NBA – LeBron James et ses coéquipiers ont décroché une troisième victoire de suite en battant Phoenix cette nuit (126-99). L’équipe de Los Angeles continue d’engranger les succès et s’affirme petit à petit comme un outsider, pas un favori, à l’Ouest.

La série : 3 de suite pour les Lakers

Doucement mais sûrement, cette équipe de Los Angeles continue de remonter au classement de la Conférence Ouest. Les Lakers sont désormais cinquièmes, avec juste une victoire de retard sur les Warriors, après leur succès contre les Suns cette nuit (120-96). Ils ont remporté leurs trois derniers matches. Phoenix menait pourtant de 17 points dans le premier quart temps mais les joueurs de Luke Walton ont resserré la vis en défense. Ils ont notamment limité leurs adversaires à 15 points – tout en marquant 40 – dans le second quart. Kyle Kuzma a mené la charge avec 23 points tandis que LeBron James en ajoutait 22 avec 6 rebonds et 8 passes.

Ce qui est intéressant, plus que la victoire finale contre un adversaire faible et bon dernier de la Conférence, c’est l’attitude des Californiens. Ils ont vraiment progressé en défense depuis le coup d’envoi de la saison. Ils partaient pourtant de loin. Les Lakers étaient paresseux, souvent dépassés en dribbles et pris de vitesse pendant le premier mois de la compétition. Une époque qui semble déjà lointaine. Ils forment par exemple la deuxième défense la plus efficace (après le Thunder) avec seulement 101,1 points encaissés sur 100 possessions depuis le 9 novembre dernier. Ils ont d’ailleurs gagné neuf de leurs douze rencontres depuis cette date. La saison régulière est encore longue mais James et ses partenaires montent clairement en puissance.

Le joueur : Anthony Davis étincelant contre Charlotte

Les Pelicans sont une équipe moyenne et on se demande parfois pourquoi cette équipe est considérée parmi les prétendants aux playoffs à l’Ouest. Puis on se souvient qu’elle dispose dans ses rangs de l’un des cinq joueurs les plus spéciaux de la ligue. Une superstar capable de délivrer des prestations uniques. Comme cette nuit, quand Anthony Davis a écœuré les Hornets pour mener les siens à la victoire (119-109). C’était un pur récital. 36 points, 14/19 aux tirs, 19 rebonds et 8 passes décisives. Avec même 2 interceptions et 2 blocks. Voilà un joueur qui mériterait vraiment d’évoluer au sein d’une franchise un peu plus à même de se mêler à la lutte pour le titre chaque année.

Le match : Dwyane Wade offre la victoire au Heat

La saison de Miami commence à ressembler doucement à une tournée d’adieu de Dwyane Wade, légende NBA qui dispute sa dernière saison dans la ligue, même si la franchise floridienne a encore (pour l’instant) l’ambition d’accrocher les playoffs. Mais on sent tout de même une volonté de donner beaucoup de temps de jeu et de responsabilités au vétéran afin qu’il puisse s’éclater chaque soir. Ce n’est pas forcément contraire à l’envie de gagner. Parce que le futur Hall Of Famer a de beaux restes. Il était maladroit cette nuit – 4/15 aux tirs – mais il a trouvé les ressources pour faire gagner son équipe sur le fil contre le Jazz (102-100).

Wade a pris Donovan Mitchell de vitesse avant de provoquer la faute de Rudy Gobert pour obtenir deux lancers-francs à 3,2 secondes de la sirène. Il a alors converti les deux pour débloquer un score de parité. Mitchell a lui manqué sa dernière tentative derrière l’arc.

Utah avait pourtant largement dominé le début de match en menant 20-5 puis 35-16. Le Heat a alors pris un coup de chaud et a passé un 20-0 pour recoller au tableau d’affichage. Miami a notamment été porté par un Hassan Whiteside monstrueux auteur de 23 points et 20 rebonds. Wade a lui terminé avec 15 points et 8 passes. Avec cette victoire, les Floridiens se relancent dans la course aux playoffs. Ils sont neuvièmes juste derrière leurs voisins du Magic. Pour le Jazz, en revanche, c’est plus compliqué. Gobert et les siens sont avant-derniers à l’Ouest (11 victoires, 13 défaites) mais ils ne sont pas si loin de la huitième place d’une Conférence extrêmement relevée et homogène.

L’exploit : Dallas fait tomber le leader

C’est sans leur prodige Luka Doncic (blessé à la hanche) que les Mavericks ont battu les Clippers, premiers à l’Ouest, cette nuit (114-110). Les Texans s’en sont remis à Harrison Barnes (30 points et 9 rebonds) et DeAndre Jordan (16 points, 23 rebonds) pour l’emporter. Une rencontre notamment marquée par l’expulsion de Patrick Beverley, coupable d’avoir balancé le ballon sur un supporteur de Dallas qui l’avait insulté. Autre fait anecdotique mais plus cocasse, Dennis Smith Jr semblait avoir perdu un bon de dent après avoir reçu un coup de coude de ce même Beverley. Il est donc allé brièvement se faire soigner et est réapparu avec une dent intacte après la rencontre. C’est aussi lui qui a contré Tobias Harris sur l’une des actions les plus décisives de la partie pour maintenir l’avantage de son équipe.

Le sauveur : DeRozan relance San Antonio et enfonce Portland

Les Spurs avaient vraiment besoin d’une victoire après avoir encaissé deux roustes consécutives. DeMar DeRozan a donc assumé ses responsabilités. La star désignée de la franchise a enfilé son costume de super héros pour venir à bout des Blazers cette nuit (131-118). Il a inscrit 36 points, son record cette saison, soit juste un de moins qu’un Damian Lillard prolifique. Sauf que le joueur de San Antonio était un peu plus adroit (13/27 contre 12/28 pour le meneur des Blazers). Il a aussi collecté 8 rebonds et délivré 6 passes décisives. LaMarcus Aldridge a lui marqué 29 points contre son ancienne équipe. Ça ne va d’ailleurs pas fort à Portland. La franchise de l’Oregon a perdu cinq de ses six derniers matches et elle continue de dégringoler au classement.

Tous les scores

Lakers – Suns : 120-96
Hornets – Pelicans : 109-119
Sixers – Grizzlies : 103-95
Heat – Jazz : 102-100
Mavericks – Clippers : 114-110
Spurs – Trail Blazers : 131-118

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom