30 experts de la NASA à la découverte  de MU69

28

Le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et l’ambassade des USA au Sénégal ont organisé une conférence de presse conjointe sur l’occultation stellaire d’un nouvel astroïde de la ceinture Kuiper, en présence  des Astronautes de la NASA au Sénégal.

Durant  4 jours ces astronautes  vont étudier et collecter des données sur un objet appeler MU69 visible seulement par télescope au-delà de la planète pluton à partir de quatre régions du Sénégal (Thiès, Louga, Saint-Louis et Diourbel).

La  rencontre qui a eu pour cadre le ministère de l’enseignement supérieur  a été  présidée par Mary Teuw Niane ministre de l’enseignement supérieur  et l’ambassadeur des USA au Sénégal  Monsieur Tulinabo S Mushingi.

L’Agence spatiale américaine NASA (National Aeronautic and Space Administration) a envoyé une équipe de plus de 30 scientifiques et 21 télescopes  mobile au Sénégal pour une occasion astronomique unique de voir une occultation stellaire ( lorsqu’un objet passe devant une étoile)  d’un nouvel astéroïde de la ceinture de Kuiper connu sous le nom d’Ultima Thule, dans le  cadre de la mission New horizons de la NASA.

L’équipe effectuera des tests en dehors de Dakar avant de se rendre sur le terrain pour observer et capturer l’occultation aux premières heures du mercredi 4 août. Des scientifiques français se joindront à l’équipe de New Horizons. Cette mission aidera les scientifiques à en apprendre davantage sur les zones périphériques du système solaire et constitue un exemple de partenariat et de coopération scientifiques entre les États-Unis et le Sénégal.

Selon Mary Teuw Niane, ministre sénégalais de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), cette mission de 4 jours est un « plus pour les scientifiques sénégalais de bénéficier d’une grande organisation comme la NASA, de nouvelles compétences qui seront bénéfiques dans leurs carrières ». Elle va aussi faciliter la formation et le renforcement de capacités dans les universités du Sénégal notamment à la formation des futurs scientifiques.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom