Le président ivoirien Alassane Ouattara lance un nouveau « parti unifié » au rabais

33

Le président ivoirien Alassane Ouattara a lancé lundi un « parti unifié », à deux ans de l’élection présidentielle. Mais des membres du PDCI, principal partenaire du pouvoir, refusent de participer à l’alliance, Henri Konan Bédié en tête.

Le nouveau « parti unifié » du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a été lancé lundi 16 juillet en Côte d’Ivoire, avec à sa tête le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, à deux ans de l’élection présidentielle.Serpent de mer de la politique ivoirienne depuis une dizaine d’années, la création d’un parti unifié avait initialement l’ambition de rassembler la formation du président Ouattara, le Rassemblement des Républicains (RDR), et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), dirigé par l’ancien président (1993-1999) Henri Konan Bédié, afin de retrouver l’unité perdue.
Mais si un certain nombre d’élus et de cadres du PDCI, parti historique de Côte d’Ivoire créé par le père de l’Indépendance Félix Houphouët-Boigny en 1960, ont choisi d’adhérer au RDHP – une douzaine ont été nommés ministres dans le nouveau cabinet –, son président, Henri Konan Bédié, a interdit la fusion des deux partis.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom