Le Gouvernement souhaite assurer la consolidation des filières horticoles locales (ministre)

15
Le Gouvernement souhaite assurer la consolidation des filières horticoles locales (ministre)
Le Gouvernement souhaite assurer la consolidation des filières horticoles locales (ministre)

Media7.info – Le ministre du Commerce, des Petites et Moyennes entreprises, Aminata Assome Diatta, a réitéré mardi la volonté du gouvernement sénégalais d’’’assurer la consolidation des filières horticoles locales efficientes et compétitives’’.


‘’Le gouvernement du Sénégal souhaite assurer la consolidation des filières horticoles locales efficientes et compétitives, qui puissent être attractives pour les consommateurs et rémunératrices pour les producteurs et les commerçants’’, a-t-elle dit.

Elle intervenait,, rapporte l’Aps, lors d’un atelier d’échanges et de validation d’un modèle économique de contractualisation dans les filières horticoles.

Elle a souligné à l’occasion ’’l’importance de consolider les liens entre les différents maillons des chaînes de valeur agricoles et de proposer des moyens innovants pour mettre en œuvre de façon durable des schémas d’organisation de la commercialisation des produits horticoles’’.

Dans ce cadre, elle préconise ‘’la mise en place d’un modèle économique de contractualisation d’une part entre producteurs et transformateurs et d’autre part entre transformateurs et commerçants, qui intègre un mécanisme de financement dans les filières horticoles’’.

Elle a renouvelé ‘’la volonté du ministère chargé du Commerce de développer et améliorer les conditions de mise en marché de nos produits horticoles avec l’appui des partenaires regroupés autour de l’UNACOIS-Jappo’’.

Elle estime que ‘’le développement des filières horticoles locales doit être accompagné par la promotion des petites et moyennes entreprises et des petites et moyennes industries ainsi que le soutien du secteur industriel […]’’.

Le ministre a dit que ‘’les difficultés récurrentes de commercialisation des productions locales tiennent principalement au manque de planification de l’arrivée de la production sur le marché’’.

Entre autres, elle a également relevé ‘’l’absence de structuration et de spécialisation des différents acteurs de la chaîne de valeur’’ et ‘’ l’insuffisance des capacités de conditionnement’’.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom