L’AFFAIRE BOUGHAZELLI RÉSUME L’ACTUALITÉ

6
L’AFFAIRE BOUGHAZELLI RÉSUME L’ACTUALITÉ
L’AFFAIRE BOUGHAZELLI RÉSUME L’ACTUALITÉ

Media7.info Le feuilleton médiatique autour de l’affaire Boughazelli, du nom du député sénégalais Seydina Fall Boughazelli cité dans une affaire de trafic présumé de faux-billets de banque, est le sujet qui tient le plus en haleine les quotidiens avec l’annonce de la démission du mis en cause de son mandat parlementaire.
Le député de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY), regroupant les partis de la majorité présidentielle, a finalement déféré à la convocation de la section de recherches de la gendarmerie nationale, après avoir fait plusieurs faux bonds aux enquêteurs, rapporte le journal Le Quotidien. « Il a été libéré, mais va y retourner cette après-midi. Boughazelli, cité dans une affaire de trafic présumé de faux-billets, a également démissionné de son mandat de député et sera remplacé dès la prochaine plénière » de l’Assemblée nationale, écrit le journal. « Bougazelli se rend et démissionne de l’Assemblée » nationale, indique L’As, selon lequel le député démissionnaire va être entendu « avec beaucoup de risques d’être envoyé devant le juge d’instruction, qui pourrait l’inculper en même temps que ses co-accusés, déférés depuis avant-hier », lundi. Walfquotidien relève que Seydina Fall était « porté disparu depuis sa première entrevue avec les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie » de Colobane. Vox Populi, un brin critique, revient après coup sur le déroulement de cette affaire et parle de « show ».  Mieux, ajoute ce journal, Noughazelli « se lave les mains du …+lavage de faux billets+ », Le Témoin quotidien affirmant que celui qui est accusé d’être « le cerveau » de cette affaire de faux billets a été simplement « +démissionné+ par le pouvoir ». « Lynché par l’opinion, traqué par les gendarmes, lâché par ses alliés, enfoncé par ses complices, Seydina Fall Bougazelli a, en plus, été poussé à la démission (…) », écrit Le Témoin quotidien. Kritik’ laisse entendre que Boughazelli s’est livré pour que sa mère et sa femme soit préservé. « L’imbroglio ! », affiche Enquête au sujet de l’annonce de la démission du désormais ex-député. L’annonce de la démission du député de Guédiawaye, un département de la grande banlieue dakaroise, souligne le même journal, « met en évidence plutôt un échec cuisant, aussi bien dans sa forme que dans ses causes profondes. Et soulève des questions ». Lesquelles amène également Tribune à s’interroger. « Boughazelli dans le clair-obscur », affiche le journal, avant de revenir sur les péripéties de cette affaire, du temps mis par le mis en cause pour répondre à la convocation des enquêteurs à l’annonce de sa démission, qu’il a démentie avant de finalement confirmer avoir renoncé à son poste de parlementaire. Sud Quotidien, sur un tout autre sujet, revient sur l’examen et l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi portant report des locales et prorogation des mandats des conseillers des collectivités territoriales.  « L’opposition divisée, Ngouille déroule », titre le journal, illustrant sa Une par une photo du ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, dont le département a en charge l’organisation des élections et qui a donc défendu ce texte devant les députés. Le Soleil ouvre sur les résultats du sommet Compact Africa à Berlin, à l’issue duquel l’Allemagne va octroyer 70,9 milliards de francs CFA au Sénégal, selon le journal.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom