LADIES CLUB LANCE SON MAGAZINE « Ladies Mag »

33

Tout le personnel de l’UVS félicite l’ensemble des candidats qui ont participé à la qualification de l’institution et adresse ses encouragements à Seydina Mbacké KANE et à Serigne Samba GUEYE à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Dans la sphère médiatique sénégalaise « ladies Mag » demeure unique de ce genre. Des thèmes qui valorisent les compétences féminines sénégalaises, en l’occurrence le leadership féminin,  les préoccupations des femmes, diverses thématiques y sont aussi traitées.

Fondatrices de Laides Club, Oumy Ndour et Codou Dieng Cissé ont permis à d’autres femmes de s’inspirer, puisqu’une plate-forme similaire a vu le jour récemment au Bénin. Le Club s’exporte désormais dans les pays voisins, en France et sur les cinq continents à travers  la diaspora sénégalaise.  Pour les fondatrices, la concurrence n’est pas une source d’inquiétude, au contraire des commerçantes, des policières, des étudiantes, des grands-mères, des avocates, des femmes au foyer, des entrepreneuses, des adolescentes avec plus de 60 000 membres venant de toutes les sphères sociales et professionnelles de Dakar et de sa région, le Ladies Club est désormais connu de toutes et de tous dans la capitale sénégalaise. Cette communauté réservée exclusivement aux femmes a une particularité : c’est sur Facebook que ses adhérentes se retrouvent pour débattre politique, société, commerce ou tout sujet qui touche à la condition féminine. Le groupe, sur le réseau social, est classé « secret » : l’on n’y accède que sur recommandation de l’une des « ladies », et après une vérification poussée de son profil par l’une des administratrices. Il faut éviter que la plate-forme soit infiltrée par un homme : cet espace de parole sécurisé en serait affecté.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom