La qualité de l’air fortement dégradée à Dakar

508
Environnement

La qualité de l’air est passée de « mauvaise à très mauvaise » dans la nuit de lundi à mardi, indique le Centre de gestion de la qualité de l’air (CGQA), de la Direction de l’environnement et des établissements classés.

Le CGQA attribue cette détérioration à « une hausse de concentrations de particules dans l’air ambiant ». Les concentrations moyennes horaires ont dépassé, selon le Centre, « 750 microgrammes par mètre cube ». Le Centre indique que « les poussières désertiques, en provenance du Sahara, constituent le principal facteur aggravant de cette dégradation de la qualité de l’air ».

Le CGQA a prévenu d’un « risque sanitaire élevé » pour les personnes particulièrement sensibles (les personnes souffrant de maladies respiratoires, jeunes enfants et personnes âgées).

Au vu du degré d’exposition aux concentrations élevées de particules, il est conseillé de ne pas trop s’exposer à l’air ambiant et d’éviter les activités sportives intenses à l’extérieur, a recommandé le Centre.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom