LA MARCHE CONTRE LA HAUSSE DU PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ EN VEDETTE DANS LES QUOTIDIENS

23

LA MARCHE CONTRE LA HAUSSE DU PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ EN VEDETTE DANS LES QUOTIDIENS
La marche contre la hausse des prix de l’électricité à la Une

Media7.info Les journaux parvenus samedi se focalisent principalement sur la marche contre la hausse du prix de l’électricité organisée ce vendredi par plusieurs organisations regroupées autour du collectif ‘’Nio lank’’ (nous disons non).
Tribune parle ainsi d’une ‘’Avalanche humaine et cascade de réprimandes’’, soulignant que les personnes âgées étaient la ‘’véritable attraction’’ de cette manifestation autorisée par le préfet de Dakar. De même, souligne ce journal, ses organisateurs ont appelé à ‘’ne pas payer les factures de janvier’’, lancé ‘’un ultimatum au régime’’, et ‘’menacé de marcher jusqu’au Palais’’ de la République.
Sud quotidien souligne de son côté que le ‘’pari réussi à la marche contre la hausse des prix de l’électricité’’ et affiche à sa une : ‘’Nio lank défie Macky Sall’’. 
‘’La hausse du prix de l’électricité a bien fini par faire sortir les Dakarois de leur léthargie. Aussi, ont-ils participé en grand nombre à la marche initié hier, vendredi, par le collectif Nio Lank. De la Place de l’Obélisque au Rond-point de la RTS, des citoyens en croisade contre le réajustement des prix de l’électricité ont battu le macadam, en grand nombre. A l’opposé des dernières manifestations du mouvement Aar li nu book’’, commente Sud quotidien.
‘’Nio lank réussit sa marche’’ écrit dans sa manchette l’As, soulignant qu’’’à la fin de procession, hier les leaders du collectif +Nio lank+ se sont succédé sur le chapiteau, les uns plus virulents que les autres’’. Selon cette publication, ‘’ils ont dénoncé la hausse du prix de l’électricité et l’arrestation de Guy Marius Sagna, Dr Babacar Diop et Cie. Ils ont donné un ultimatum au régime de Macky Sall afin qu’il remédie à ces +forfaitures+’’.
‘’Sa manifestation d’hier ayant drainé une immense foule’’, ‘’Nio lank va marcher sur le Palis dans 7 jours…’’, ‘’…Si Macky ne libère pas les otages et ne baisse pas le prix de l’électricité’’, écrit Vox Populi qui reprend ainsi les propos des membres de ce collectif.
Walfquotidien met en exergue aussi l’ultimatum lancé par les organisateurs à savoir la libération de des détenus et la baisse du prix de l’électricité et affiche ainsi à sa une : ‘’Le pouvoir acculé’’. Le journal ajoute que ‘’les protestataires donnent une semaine à Macky’’ pour libérer Guy Marius Sagna, Dr Babacar Diop et Cie, et revoir par la même occasion, à la baisse le prix de l’électricité qui a connu une hausse.
Guy Marius Sagna, Babacar Diop et 7 autres individus ont été arrêtés devant les grilles du Palais présidentiel. En dépit de l’interdiction préfectorale de leur marche pour ‘’imprécision de l’itinéraire, risque réel de trouble à l’ordre public’’, ils avaient réussi à s’accrocher aux grilles du palais de la République pour protester contre la hausse annoncée du prix de l’électricité.
Pour sa part, Le Quotidien a réalisé dans sa livraison du jour une enquête sur la liaison maritime Dakar-Rufisque-Saly et titre ‘’Le Sénégal mené en bateau’’.
‘’Un projet à 2,8 milliards de francs Cfa, 4 bateaux réceptionnés en grande pompe en 2008.Depuis, plus rien…Plus de 11 ans après, le projet des bateaux taxis pour la liaison maritime Dakar-Rufisque-Saly est à l’eau. Un programme phare du régime du président Abdoulaye Wade où il était question de décongestionner Dakar. Jusqu’ici, les responsabilités de cet échec n’ont jamais été situées » », écrit le journal du Groupe Avenir communication qui tente de retracer ‘’les péripéties de ce fiasco’’.
En solo, Le Soleil écrit que la Banque africaine de développement (BAD) accorde un prêt de 41,4 milliards de francs Cfa au Sénégal en guise de contribution au financement du Projet d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales des jeunes et des femmes (PAVIE I). 
Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott et le directeur général-adjoint du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest de la BAD, Serge Nguessan, ont procédé, hier, à la signature de la convention de financement.
En politique, L’Observateur s’intéresse à la trajectoire militante de Me Madické Niang qui ‘’après quarante ans de vie politique, a décidé de se retirer de la scène’’, et parle d’une ‘’fin de parcours d’un barrot de la politique’’.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom