Home » Afrique » La communauté layène appelle l’Etat à assumer avec rigueur ses responsabilités régaliennes de garantir une justice équitable
LAYENE-620x330

La communauté layène appelle l’Etat à assumer avec rigueur ses responsabilités régaliennes de garantir une justice équitable

« C’est avec consternation que la communauté layène a appris la condamnation par le juge du Tribunal de grande instance de Dakar de M. Babacar FALL, administrateur de société, gérant de TECHNOLOGIES 2000 », souligne un communiqué reçu àmédia7.info.

En effet, pour une responsabilité à situer au niveau de l’Administration, «  en particulier la DSCOS ayant procédé à la démolition de constructions irrégulièrement établies sur le site d’un tiers, le juge pour ce fait et malgré les preuves irréfutables que détient le sieur FALL, s’est permis de le condamner ».

La DSCOS a , dans ce précis procède à toutes les vérifications est fait dans la légalité et le droit, accompagnée de 50 gendarmes de la LGI sur ordre, du Haut Commandement.

A retenir surtout que l’appartenance du terrain au Sieur Babacar FAll de TECHNOLOGIES 2000 n’a été ni conteste ni remis en cause.

« La communauté layène ne laissera pas passer cette énième injustice à l’encontre d’un de ses honorables fils dont l’attachement aux valeurs religieuses et républicaines est incontestable », précise le communiqué.

 

Selon le communiqué, depuis une certaine période, il est relevé une attitude irrespectueuse de la part de certaines autorités de la république envers la communauté layène. Un comportement pouvant conduire, si on n’y prend pas garde, à des troubles aux conséquences désastreuses pour « le commun vouloir vivre ensemble », ciment de la nation.

La communauté layène a suffisamment montré son sens républicain selon les enseignements de Seydina Limamoulaye (asws).  Les Parcelles Assainies, le Golf Club de Cambérène, la Cité Alioune Sow et l’hôpital DALAL JAM, le Centre d’Epuration des Eaux Usées, le CDH de l’ISRA suffisent à montrer largement des apports que la Communauté a fait à l’ensemble des sénégalais sans aucune rétribution, ajoute la même source.

 

« Toute cette frustration que cette énième affaire fait déborder, nous oblige à interpeler l’Etat pour qu’il arrête de manière urgente ces dérives qui ne feront que nuire à la paix et à la stabilité de ce pays que nous aimons tous », poursuit le communiqué.

«  Que personne ne vienne parler de favoritisme quand ce sont des droits fondamentaux qui sont réclamés. Le favoritisme est accordé à d’autres mais pas à nous et en aucune manière », souligne le communiqué.

 

« Cette condamnation assortie d’un mandat d’arrêt que rien ne justifie vient couronner l’ostracisme des pouvoirs publics contre lequel tous les fidèles vont se dresser avec la dernière énergie et elle ne s’exécutera jamais car nous serons les remparts »,conclut le communiqué.

 

la rédaction MEDIA7

About media7

Facebook login by WP-FB-AutoConnect