Journée mondiale de l’aide humanitaire Forte augmentation des attaques contre les humanitaires en Afrique de l’ouest et du centre, les Nations unies sonnent l’alarme

30

La célébration de la Journée mondiale de l’aide humanitaire est l’occasion de rendre hommage à ceux et celles qui font face au danger et à l’adversité pour aider les autres et à l’esprit humanitaire qui inspire leurs actions. Chaque année, le 19 août et les journées qui précèdent sont l’occasion de réunir des citoyens du monde entier et mobiliser leur soutien aux personnes qui vivent des crises humanitaires. Et cette année, la JMAH marque le 15e anniversaire de cette attaque.

contre l’hôtel Canal à Bagdad, qui a causé la mort de 22 personnes, dont le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Iraq, Sergio Vieira de Mello. A cette occasion les travailleurs humanitaires et agents de santé qui sont pris pour cibles ou empêchés dans leurs efforts alors qu’ils essaient d’aider ceux qui sont dans le besoin ont été honorés ce vendredi 17 Aout au siège de CINU.

A tour de rôle les intervenants (M. Jean Pierre Senghor, Secrétaire exécutif, Secrétariat exécutif du Conseil national de la sécurité alimentaire (SECNSA) Mme Priya Gajraj,Coordonnatrice résidente du Système des Nations unies au Sénégal. Mme Sofie Garde ThomleReprésentante régionale du Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA),Mme Elvira PrusciniReprésentante régionale adjointe, Programme Alimentaire Mondial (PAM),Mme Zoey BreslarDirectrice régionale adjointe, International Rescue Committee (IRC) ont tous tiré sur la sonnette d’alarme pour sensibiliser et inviter aux dirigeants africains de veiller à la sécurité de l’Homme.

Et le Sénégal a séduit les acteurs humanitaires «  un gouvernement engagé qui a permis aux gens de mener une vie et permet une assistance ponctuelle sans crainte et efficace.  Et également cet hommage est aussi rendu aux fonctionnaires, aux membres de la société civile et aux représentants des organisations et organismes internationaux qui risquent leur vie pour assurer une aide humanitaire ou une protection. Une rencontre qui a duré trois tours d’horloge à travers des échanges, des expositions qui marquent la situation difficile que vivent les populations de l’Afrique de l’ouest et du centre. Une pétition vivante a été lancée par leur acteur «  le selfie pour mieux inciter les dirigeants du monde à lutter contre cette fatalité ».

 

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom