Guédiawaye FC sur le verdict du TAS : « Victoire de la vérité et du droit sur la désinformation et l’intoxication »

86

Media7.info. Le verdict du Tribunal arbitral du sport (Tas) rendu en sa faveur le 12 novembre 2018, le bureau de l’association Guédiawaye Football club et son avocat Me Sylva étaient face à la presse ce vendredi pour – après avoir pris connaissance du verdict qu’il qualifie de « victoire historique de la vérité et du droit sur la désinformation et l’intoxication » – un rappel des différentes péripéties qui ont aboutit à la victoire finale.

Dans sa déclaration liminaire, le président de l’association Guédiawaye Fc, Abdoulaye Sall est revenu dans les détailles sur les différentes phases du contentieux qui a pris date le 03 août 2017 avec le courrier adressé au président de l’association par Djamil Faye « pour faire l’évaluation de notre gestion durant six (6), compte tenu du climat d’instabilités et de conflits qui nous a valu maintes humiliations et désarrois, discuter des modalités de reprise du club par une autre entité ou par l’association ».

Un courrier qui signe le début d’une longue confrontation, des batailles de procédures juridiques qui conduisent les deux parties auprès des juridictions fédérales d’abord, avant d’aterrir sur la table du Tribunal arbitral du sport (Tas), un terminus qui donne raison au Guédiawaye FC.

Désormais, le Guédiawaye FC (Pro) du président Pape Thialisse Faye entend se consacrer entièrement à son objectif de retrouver au plus vite la ligue 1 et construire un club fort et performant. Quand à l’association présidée par Abdoulaye Sall qui entend poursuivre le combat juridique, les autorités administratives et politiques seront officiellement informées du verdict, une audience avec le maire Aliou Sall, président d’honneur du club sera sollicitée pour discuter de l’utilisation du stade, de la subvention et de l’accompagnement du club professionnel et enfin, un courrier sera adressé au président de Jappo Djamil Faye pour qu’il cesse d’utiliser le label Guédiawaye FC dès lors que le protocole a pris fin depuis le 22 novembre 2017.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom