ENTENTE DIRECTE: L’Armp sauve l’Ofnac

6
ENTENTE DIRECTE: L’Armp sauve l’Ofnac

Media7.info: L’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) retire une épine du pied de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac). En effet, Seneweb a appris que la structure que dirige Seynabou Ndiaye Diakhaté, qui a émis la requête de passer un marché de dépannage de ses véhicules, s’est heurtée au refus de la Direction centrale des marchés publics.
L’Armp, qui s’est montrée plus souple, a finalement donné son aval. En effet, l’Ofnac qui a un parc de 14 véhicules et deux motos, avait lancé, sous la forme de marché de clientèle, une demande de renseignements et de prix (Drp) à compétition restreinte pour sélectionner un prestataire. Ce, afin d’assurer le dépannage de leurs véhicules. Une procédure qui a été déclarée infructueuse. Puis, l’Ofnac a relancé la Drp. Quatre offres ont été reçues. Là aussi, toutes ont été jugées non conformes. Puis, la procédure a été relancée encore une fois. Quatre plis ont été reçus. 
Alors qu’ils étaient en cours d’évaluation, l’Ofnac a adressé une correspondance à la Dcmp pour solliciter l’autorisation de contracter, avec Thiaroye Automobile, un marché par entente directe. Mais, le refus de la Dcmp sera catégorique. L’Ofnac se tourne alors vers l’Armp. Celle-ci déclare que l’argument fourni par l’Ofnac «ne permet pas d’établir que l’urgence évoquée revêt un caractère imprévisible et extérieur à sa volonté». Elle souligne aussi que «la décision de la Direction centrale des marchés publics de rejeter la demande de l’Ofnac est justifiée.» 
 Cependant, l’Armp n’a pas voulu laisser l’Ofnac s’empêtrer davantage dans une telle situation. Elle estime d’abord que l’institution a pris des engagements de délais auprès des partenaires. Et pour dérouler ses missions d’investigation et respecter ses engagements à l’égard de ses partenaires, «seule l’entente directe peut garantir la disponibilité du prestataire dans le court terme.» Pour ces motifs, elle a donné son aval à l’Ofnac.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom