Droits de l’homme au Sénégal : » Seydi Gassama a tout faux »

20

Le comité sénégalais des droits de l’homme par la voix de son président a balayé d’un revers de main toutes les accusations de non respect des droits humains par le Sénégal. Selon son président Me Pape Sène, le rapport « d’Amnesty » ne se fonde pas sur le « factuel encore moins sur des éléments objectifs » mais plutôt fait allusion à des affaires pendantes devant la justice.
Il l’a fait savoir dans les colonnes du quotidien national le Soleil « La situation des droits de l’homme d’un pays doit être mesurée en fonction du degré de l’ Etat de droit dans ce pays.et tout le monde s’accorde aujourd’hui sur le degré de démocratie et de l’ Etat de droit au Sénégal » a-t-il confié.

Aussi, indique Me Sène « Ce n’est pas parce que parfois on assiste à des cas isolés de violation de droits humains qu’on en fasse un jugement d’ensemble en concluant qu’au Sénégal les droits humains ne sont pas respectés. »
Ainsi, Me Pape Sène s »inscrit en faux contre les accusations du directeur exécutif de la section Sénégalaise d’Amnesty International Seydi Gassama « Il a tout faux lorsqu’il accuse le Sénégal de pays où la liberté d’expression et de manifester sont devenues un luxe. Le rapport pose problème en ce sens qu’il ne se fonde pas sur le factuel parce qu’il fait allusion à des affaires qui sont en cours devant la justice, encore moins sur des éléments objectifs ».

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom