Don de Sang Un déficit de1000 poches noté par les autorités sanitaires

17

L’assistant social au service de la banque de sang du centre hospitalier El Hadji Amadou Sakhir Ndiengene de Thiès, Mame Alassane Sylla a déclaré que la région de Thiès en raison de sa position en zone de carrefour reçoit souvent des accidents, d’où des besoins de sa  sang se chiffrant chaque année à 6000, dont les 5000 sont couverts, il reste un gap de 1000 poches.

Sylla s’exprimait à l’occasion d’une cérémonie de don de sang organisé par le mouvement citoyen »Loxooy Kajoor »

Selon lui, la demande est d’autant plus importante que l’hôpital vient d’ouvrir un centre d’hémodialyse et de néphrologie soulignant que ces services consomment beaucoup de sang

« Nous sommes mobilisés pour couvrir cette journée de don de sang, une journée à but humanitaire pour sauver les malades qui sont à l’hôpital et qui souffrent énormément d’un manque de sang »a-t- il laissé entendre

Il a par ailleurs déploré la non mobilisation des populations qui ne viennent pas donner leur sang à l’hôpital.

« Nous avons à l’hôpital une banque de sang mais malheureusement les populations qui viennent volontairement donner du sang sont à un nombre un peu réduit , c’est pourquoi nous sommes obligés de sortir dans les quartiers voir les associations pour collecter du sang d’où l’importance de l’organisation des journées de don de sang a-t-il confié.

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom