Home » Monde » DIRECT. Cyberattaque mondiale : selon Microsoft, la vague d’attaques utilise notamment une faille de Windows
12781569

DIRECT. Cyberattaque mondiale : selon Microsoft, la vague d’attaques utilise notamment une faille de Windows

La propagation rapide de cette campagne de « cyberextorsion » illustre une nouvelle fois la vulnérabilité de certaines entreprises ou institutions à ce type d’attaques.

CE QU’IL FAUT SAVOIRUne vague massive de cyberattaques au ransomware, rappelant le mode opératoire du virus WannaCry en mai, a visé, mercredi 28 juin, des grandes entreprises et des services publics de plusieurs pays, notamment en Russie, en Ukraine, mais aussi au Danemark, en France, au Royaume-Uni, en Norvège et aux Pays-Bas.

>> Cinq questions sur la cyberattaque mondiale qui touche plusieurs grandes entreprises

Un logiciel malveillant qui réclame une rançon. Comme à la mi-mai, quand plus de 300 000 ordinateurs avaient été infectés, leransomware utilisé pour cette attaque empêche l’utilisateur d’un ordinateur fonctionnant sous Windows d’accéder à ses fichiers et réclame le paiement d’une somme d’argent, en général en monnaie virtuelle, pour rétablir cet accès.

De très nombreuses cibles. Après avoir obligé mardi le géant pétrolier russe Rosneft à passer sur un serveur de secours et la centrale nucléaire ukrainienne de Tchernobyl à revenir à des mesures manuelles du niveau de radioactivité, leransomware cause des pannes informatiques chez le transporteur maritime Maersk, coupe le courant chez le propriétaire des biscuits Lu et Oreo, contraint des salariés allemands de Nivea à cesser le travail…

Le parquet de Paris ouvre une enquête. Le parquet de Paris a ouvert mardi une enquête sur cette cyberattaque, a-t-on appris de source judiciaire. En France, le géant publicitaire britannique WPP, l’industriel français Saint-Gobain, le distributeur Auchan et la SNCF ont indiqué avoir été touchés.

LE LIVE

Suivez le live et réagissez en direct
#CYBERATTAQUE

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #CYBERATTAQUE

10h16 : Les magasins du groupe Auchan en Ukraine ont été touchés, hier, par la cyberattaque. Une porte-parole du groupe signale que les 11 magasins ont rouvert normalement, ce matin, et que les terminaux de paiement fonctionnent à nouveau.

06h20 : Plusieurs spécialistes en cybersécurité affirment que le virus responsable, « Petrwrap », est une version modifiée du ransomware Petya qui avait frappé l’an dernier. La société russe de cybersécurité Kaspersky assure, elle, qu’il s’agit « d’un nouveau ransomware, qui n’a jamais été vu jusqu’ici ».

06h19 : Selon Microsoft, la cyberattaque mondiale lancée hier soir« utilise plusieurs techniques pour se propager ». Elle profite notamment d’une faille de Windows pour laquelle le groupe avait déjà diffusé un correctif.

 

About media7

Facebook login by WP-FB-AutoConnect