Contibution :Amadou se BAT pour Macky SALL

22

Depuis sa nomination en tant que Ministre de l’Economie des Finances et du Plan, Monsieur Amadou Bâ travaille pour le Président Macky Sall. Il se bat pour que le Président de la République puisse présenter un bilan élogieux aux sénégalais.

De ce fait, il se démène pour trouver des financements au Plan Sénégal Emergent (P.S.E) qui est un programme avec lequel le Président Macky Sall espère pour mettre le Sénégal sur les rampes de l’Emergence. Le Ministre Amadou Bâ gère de façon prudente nos finances publiques tout en veillant à la stabilité de notre économique.

C’est un homme d’Etat très engagé et rigoureux dans les missions qui lui sont assignées. Il est difficilement influençable et pas facile à déstabiliser, c’est pourquoi Amadou se Bat toujours.

Alors qu’il préparait le Groupe Consultatif de Paris en 2014 où le gouvernement sollicitait les bailleurs pour le financement de projets de développement, Monsieur Amadou Bâ, Ministre des Finances, avait pris l’option de formuler une nouvelle stratégie nationale de développement économique et sociale pour la période 2013 – 2017. Portée par le secteur primaire (Agriculture) et par l’investissement public dans les infrastructures urbaines et rurales, cette stratégie a placé l’économie sénégalaise sur la voie de l’émergence. Et selon les chiffres officiels confirmés par le Fond Monétaire International (F.M.I), le Sénégal a réellement trouvé le chemin de la croissance avec 3,5% en 2013; 4,5% en 2014 ; 6,5% en 2015 ; 6,6% en 2016 et 7,2% en 2017.

Le Ministre Amadou Bâ multiplie les succès des Eurobonds sur le marché international avec des taux d’intérêts avoisinant les 6% sur une longue période de remboursement alors que les pays de la sous-région voire d’Afrique obtiennent difficilement 7%.

Avec la clairvoyance du Président de la République et les talents négociateurs du Ministre Amadou Bâ, les banques, les institutions financières et les partenaires étrangers ont atteint un niveau de confiance jamais égalé pour notre pays. Et ceci se traduit par le financement de tous les projets majeurs du Sénégal (Autoroute à péage, Autoroute Ila touba, Aéroport AIBD, Centre de conférence CICAD, Train Express Rapide TER, Aréne Nationale, Complexe Aréna, Zone industrielle de Diamniadio, PUMA, PUDC…). Avec ces financements accrus, le Ministre des Finances parvient à maintenir le seuil de surendettement en dessous de celui fixé par l’UEMOA.

Tout ceci lui a valu en Mars 2015 le Prix africain des Awards de la Finance à Dubaï aux Emirats Arabes Unis. Par la suite il sera primé en Mai 2017 à la 11ème cérémonie des African Banker Awards qui s’est tenu en Inde en devenant le Meilleur Ministre des Finances d’Afrique, prix qu’il a ensuite décerné au Président Macky Sall.

Il se lance dans l’arène politique en début 2016 et après 3 mois en tant que Coordonnateur de l’APR dans la commune des Parcelles Assainies, il a réussi à unifier le parti en lambeau et a insufflé une nouvelle dynamique qui a permis à la Coalition Benno Bokk Yaakaar de gagner les élections référendaires de Mars 2016.

Il réitère cet exploit en remportant les élections législatives de 2017 en tant que Tête de liste dans le Département de Dakar avec à ses côtés l’actuel Ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf SARR. Ainsi il venait de démontrer à l’opinion publique ses capacités de management et de mobilisation politique et prouver qu’il pouvait cumuler ses fonctions ministérielles et avec sa mission politique tout en obtenant des résultats positifs en faveur du Président de la République.

Au lendemain des législatives de 2017, les attaques sur sa personne commencent. Les premières piques venaient de ses camarades de parti puis de l’opposition.

On serait tenté de penser que la jalousie entre frère de parti y est pour quelques choses car beaucoup s’attendait à ce qu’il perde les législatives devant le Maire de Dakar Khalifa Sall invaincu dans la capitale sénégalaise depuis 2009. Ils ont commencé à lui coller l’étiquette de remplaçant de Monsieur Boun Abdallah Dionne à la Primature. Après le remaniement ministériel le confirmant à son poste, ses détracteurs changent de version en disant qu’il a des ambitions présidentielles. Ces affirmations gratuites faites à son endroit montrent qu’on cherche à le mettre en mal avec le Président Macky Sall alors que le Ministre Amadou Bâ n’a jamais fait une quelconque déclaration sur d’éventuelles ambitions politiques.

Me Abdoulaye Wade, ancien Président de la République du Sénégal va leur emboiter le pas en déclarant : « Chaque jour le Ministre de l’Economie des Finances et du Plan se démène comme un diable pour voir comment payer les salaires des fonctionnaires » et que « le taux d’endettement du Sénégal est de 65% alors qu’il ne doit pas dépasser 17% ». Depuis l’avènement de Macky Sall à la Présidence de la République jusqu’à nos jours, notre pays n’a jamais connu de salaires impayés. Ensuite le niveau d’endettement de notre pays est soutenable avec des perspectives qui annoncent de belles performances donc une bonne tenue de la ligne économique du Sénégal, confirmée par la notation du Crédit Souverain publié le 1er Novembre 2017 par l’agence Moody’s. L’objectif de Me Wade est d’attaquer un élément clé du gouvernement pour fragiliser le Président actuel et tout cela est à mettre dans son combat politique visant à nous imposer son fils.

Dans un registre plus fantaisiste, l’honorable député Mamadou Lamine DIALLO de TEKKI avait demandé au Ministre Amadou Bâ devant la Parlement « de jurer sur l’honneur qu’il a la nationalité exclusivement sénégalais » lors de l’examen du projet de loi n° 29/2017 modifiant certaines dispositions du code général des impôts. Ceci montre à quel point certaines autorités publiques sont prêtes à s’abaisser rien que pour l’abattre.

Dans l’affaire du paiement des bourses, nous avons noté une cabale contre le Ministre des Finances venant des étudiants et des services du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. La réaction des étudiants était compréhensible du fait de la mort de l’étudiant Fallou Sene suite à l’affrontement entre les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint Louis et les gendarmes. Mais les attaques des services du Ministère de l’enseignement supérieur pour disculper leur ministre sont ahurissantes et inélégantes. En effet la procédure de déclenchement du paiement des bourses ainsi que les bons d’engagement sont du ressort de ce ministère et les services du ministère de l’économie interviennent entre ces différentes phases donc en quoi la responsabilité du Ministre Amadou Bâ concernant le retard de paiement des bourses est-elle engagée ?

Ensuite la banque Ecobank a le monopole au Sénégal du paiement des bourses des universités publiques. Dans son contrat avec l’Etat du Sénégal, il est bien spécifié que la dite banque doit faire le préfinancement pour payer les bourses aux étudiants via des guichets automatiques. Cela laisse entendre que les étudiants ne devraient pas avoir des problèmes pour percevoir leurs bourses à temps. Pour clore ce dossier, les gendarmes qui ont tué l’étudiant, dépendent du Ministère de l’Intérieur et s’ils commentent des erreurs dans l’exercice de leurs fonctions, en quoi le Ministre Amadou Bâ est-il concerné ? Tout cela est la résultante d’intentions inavouées, d’ambitions nourries de leaders cachés qui, pour exister ou se positionner, tirent à boulets rouges sur leurs collègues ministres.

Nous ne saurions terminer sans parler de l’affaire PRODAC dans laquelle nous notons une haine viscérale du Ministre Mame Mbaye Niang vis-à-vis du Ministre Amadou Bâ. Mr Mame Mbaye Niang a déclaré à travers les ondes de la Télévision TFM : « En tant que Ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la construction Citoyenne j’avais constaté des écarts de gestion à la PRODAC c’est ainsi que j’ai saisi mon collègue du Ministère des finances pour l’envoi de l’Inspection Générale des Finances afin de procéder à une vérification administrative et financière » ensuite il déclare que « le rapport qui m’incrimine et qui est publié à travers les réseaux sociaux n’a pas de signatures officielles » ensuite il déclare : « sur les signatures pour retirer l’argent, ma signature n’y figure pas » et pour terminer « J’ai porté plainte contre mes accusateurs »

Monsieur le Ministre Mame Mbaye Niang, quelles sont les raisons de votre acharnement contre le Ministre Amadou Bâ si vous n’avez rien fait ?

Monsieur le Ministre Mame Mbaye Niang, étant donné que vous avez porté plainte contre vos accusateurs alors pourquoi cette cabale médiatique ?

Monsieur le Ministre Mame Mbaye Niang, si vous n’avez rien à vous reprocher alors laissez dame justice faire son travail correctement et ne pas tenter de l’influencer ou de l’orienter

Vos amis de la presse vous octroient à volonté des temps d’antenne pour attaquer le Ministre Amadou Bâ et vous blanchir alors nous vous invitons à y retourner pour répondre aux allégations de Monsieur Birahim Seck du forum civil qui a publié sur sa page facebook les propos suivants : « Monsieur le Ministre Mame Mbaye Niang, vous avez gravement fauté. Monsieur le Ministre, votre ordre de service illégal de quatre lignes n°0000151/Mejcc/SG/Cab/Sp, signé le 24 mars 2016 a déclenché le carnage financier. Monsieur le Ministre Mame Mbaye Niang, vous êtes bien cosignataire de la convention de financement avec Locafrique de Monsieur Khadim Bâ. Monsieur le Ministre Mame Mbaye Niang, vous êtes bien signataire aussi du contrat technique en date du 20 Aout 2015. Monsieur le Ministre Mame Mbaye Niang, revoyez l’article 2 du contrat que vous avez signé, il est bien mentionné que : « Locafrique s’engage à payer, pour l’exécution des ouvrages, le montant de 29.600.536.000 franc CFA. Ce montant n’est pas sujet à augmentation. Monsieur le Ministre Mame Mbaye Niang, pour un seul Dac (pas encore fini) sur quatre, plus de 14 milliards sont décaissés, presque la moitié de l’enveloppe prévisionnelle. Monsieur le Ministre, même en vous accordant l’autorisation de contracter une entente directe (illégale), l’Armp dit ce qui suit : « l’autorité contractante (Mejcc) n’a pas fourni les arguments prouvant que seule l’entreprise ciblée (Green 2000) est en mesure de répondre à ses besoins » voir : « décision n° 198-15/Armp/Crd du 15 Juillet 2015 »

Donc cher Mame Mbaye Niang, voici plusieurs éléments datés et référencés et nous vous prions de fournir des preuves contradictoires. L’inélégance républicaine est en porte-à-faux contre l’efficience du travail gouvernemental. Et peut se ressentir, du point de vue des populations, de la gestion des services publics et à travers des conséquences, qui peuvent être plus préjudiciables à la Nation.

Chers compatriotes, sachez que ces attaques ne peuvent pas ébranler le Ministre des Finances, Monsieur Amadou Bâ ni le faire dévier de sa feuille de route.

Soyons conscient que nous avons l’un des meilleurs ministres des finances du continent africain et d’ailleurs il vient être nommé Président du Conseil des Gouverneurs de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO. Rien qu’avec les honneurs qu’il obtient sur le plan international, nous devons tous être fiers de sa personne. Dès lors chaque sénégalais soucieux du développement de notre pays, doit le protéger et le défendre.

Chers camarades de Benno Bokk Yaakaar, arrêtons de nous battre rien que pour des intérêts crypto personnels

Chers camarades de Benno Bokk Yaakaar, arrêtons nos guerres de positionnement et nous concentrer sur l’essentiel : « Réélire le Président Macky Sall en 2019 et au 1er tour »

Quant à l’opposition sénégalaise, nous vous invitons à présenter un programme ambitieux pouvant développer notre pays car les attaques stériles ne servent à rien et le peuple sénégalais est assez mature pour se faire berner politiquement.

Nous finirons avec cette citation : « Un royaume divisé contre lui-même connait la ruine »

Mohamed Ndiaye DIAKHATE

Responsable Politique aux Parcelles Assainies

Coordonnateur du Collègue Républicain

Ingénieur en Réseau et Télécoms

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom