COMMUNIQUE DE PRESSE: Violence durant la campagne électorale

116

La période préélectorale est la phase de démonstration de la maturité des
peuples et des candidats. Malheureusement, ces occasions ont parfois été
des moments tragiques pour le peuple sénégalais toutefois qu’une élection
s’approche au Sénégal. Ce qui fragilise de façon considérable notre
démocratie.

Ainsi le Réseau des Jeunes Leaders du Sénégal (RJL), condamne fermement les actes de violence qui ont eu lieu dans plusieurs localités du Sénégal suite aux affrontements des différents militants des partis politiques dans le cadre de la campagne présidentielle du 24 février 2019. Celle d’actualité est la mort de sieur DIOP Ibrahima, tailleur de profession qui a rendu l’âme lors d’une bagarre entre des sympathisants de partis politiques. Le RJL a recoupé des informations sur plusieurs cas de blessés notamment à Saint Louis et à Fatick. Le Réseau des Jeunes Leaders du Sénégal lance un appel aux autorités compétentes pour faire la lumière sur ces atrocités qui n’honorent aucunement l’image et la démocratie de notre pays, un Etat caractérisé par la maturité de son peuple.

Le RJL rappelle aux différents candidats de prôner la culture de la paix et de mettre au-devant de toutes actions l’intérêt de la nation en mieux sensibilisant leurs militants et sympathisants à promouvoir la non-violence, à respecter la liberté d’expression et de manifestation des adversaires politiques, mais surtout de renoncer à tout usage de la violence.

Le RJL présente ses condoléances aux différentes familles des victimes et lance un appel au peuple principalement à la jeunesse d’avoir plus de retenue et veiller à la paix et la stabilité de notre pays.

Dakar, le 13/02/2019

Laisser une réponse

Entrer votre commentaire
Merci d'entrer votre nom