Home » Afrique » Pour combattre la criminalité financière Le Credij tient sa première revue
M

Pour combattre la criminalité financière Le Credij tient sa première revue

Le centre pour le renforcement de l’Etat de droit et des Institutions judiciaires(Credij) dont la coordonnatrice est Yaye Ndiémé Dieng a lancé officiellement sa première revue sur la criminalité financière. Cela s’est déroulé ce jeudi au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de la Justice, Sidiki Kaba. Pour le ministre de la Justice, cette oeuvre s’inscrit en droite ligne sur la volonté du président de la République de mettre la bonne gouvernance au coeur de l’action du président de la République Macky Sall à travers le plan Sénégal émergent. « La corruption sape les fondements de l’Etat de droit », note le ministre de la Justice qui souligne que des institutions comme l’union africaine ont élaboré une convention pour lutter contre ce fléau.

« Le centre de renforcement de l’Etat de droit et les Institutions judiciaires  s’est,depuis sa création, engagé à soutenir les efforts du gouvernement pour consolider l’Etat de droit et les institutions démocratiques. Mais aussi pour promouvoir la gouvernance vertueuse, la transparence et la reddition des comptes. », a fait savoir Yaye Ndiémé Dieng, Coordonnatrice du Credij. Avançant du coup les raisons ayant poussé à sa structure de mettre en oeuvre cette première revue à laquelle ont contribué d’imminents intellectuels dont Me Assane Dioma Ndiaye, président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme et du professeur Massamba Guéye pour ne citer que ceux là.

Media7.Info

About media7

Facebook login by WP-FB-AutoConnect