Home » Sport (page 3)

Sport

205 millions de dollars : Westbrook a signé le plus gros contrat de l’histoire

NBA – Russell Westbrook a signé un nouveau contrat de cinq ans avec Oklahoma City, qui fait du MVP de la saison passée le joueur le mieux payé de la NBA. Le meneur d’OKC va toucher un total de 205 millions de dollars selon ESPN. Un peu plus que Stephen Curry, qui avait signé un contrat de 201 millions de dollars sur cinq ans avec les Golden State Warriors.

Russel Westbrook a été payé. Et plutôt bien. Le meneur d’Oklahoma City a signé vendredi un nouveau et juteux contrat de cinq ans avec le Thunder. Avec à la clé un salaire global de 205 millions de dollars (173 millions d’euros) qui lui permet d’avoir le plus gros salaire de la NBA.

Westbrook, drafté en 4e position par OKC en 2008, a posté une photo de lui sur son compte Instagram, arborant le maillot orange du Thunder avec la légende « POURQUOI PAS ? », ensuite relayée sur le compte Twitter de la franchise NBA. Le contrat prend effet à partir de la saison 2018-2019 et court jusqu’à la saison 2022-2023.

MVP la saison dernière, Russell Westbrook, six fois all-star, avait réussi l’exploit de réaliser un triple-double sur une saison (31.6 points, 10.7 rebonds et 10.4 passes). Autre exploit, celui de compiler 42 triple-double sur une saison, battant le record de Oscar Robertson de 1962. Malgré ces performances, Westbrook et ses partenaires ont été éliminés dès le premier tour des playoffs par Houston.

Franck Ribéry souffre d’une déchirure mais ne devrait pas se faire opérer

BUNDESLIGA – Franck Ribéry souffre d’une déchirure du ligament latéral externe du genou gauche. Le Bayern Munich va devoir se passer des services de son attaquant français pendant plusieurs mois. L’ancien Marseillais, qui s’est blessé dimanche à la 62e minute du match de championnat contre le Hertha Berlin (2-2), ne devrait pas se faire opérer et va manquer des « semaines ».

Les craintes étaient justifiées. Franck Ribéry souffre bien d’une déchirure du ligament latéral externe du genou gauche. Le Bayern Munich a annoncé la nouvelle ce lundi après avoir fait passer des examens complémentaires à sa star française. Il s’est blessé dimanche à la 62e minute du match de championnat contre le Hertha Berlin (2-2). A 34 ans, l’ancien Marseillais ne sera cependant pas opéré.

Carlo Ancelotti : « Je vais me reposer pendant dix mois »

BUNDESLIGA – Remercié par le Bayern Munich jeudi dernier, au lendemain de la déroute bavaroise face au PSG, Carlo Ancelotti a évoqué son avenir depuis Jérusalem. Annoncé dans le viseur de plusieurs clubs, l’Italien a fait savoir qu’il allait se reposer jusqu’à la saison prochaine.

Les rumeurs n’ont pas tardé. Tout juste licencié par le Bayern Munich, jeudi dernier au lendemain de la défaite face au PSG (3-0), Carlo Ancelotti a été annoncé comme un candidat sérieux au poste d’entraîneur de l’AC Milan, son ancien club. « Carletto » a aussi été envoyé en Premier League (West Ham) et en Chine.

Depuis Jérusalem, où il a assisté à un match caritatif pour l’ONG « Assist for peace », Ancelotti a coupé court aux rumeurs lundi soir : « Lors des dix prochains mois, je vais me reposer. Je ne vais donc pas entraîner d’autre équipe », a assuré l’Italien dans des propos relayés par La Gazzetta dello Sport. L’ancien entraîneur du PSG n’a en revanche pas voulu se pencher sur la fin de son aventure bavaroise : « C’est préférable que je me taise », a-t-il simplement glissé.

Les entraînements d’Ancelotti pas assez intenses ?

Il faut dire qu’en Allemagne, les langues commencent à se délier. Lundi, le magazine Kicker a par exemple révélé que plusieurs cadres du vestiaire bavarois s’étaient plaints à leurs dirigeants des séances d’entraînements de Carlo Ancelotti, jugées pas assez intenses.

Certains joueurs du Bayern Munich auraient même organisé des entraînements dans le dos de leur entraîneur et Arjen Robben aurait glissé à ses dirigeants que les séances d’entraînement de son fils, qui joue en U12 dans un modeste club de la banlieue munichoise, étaient meilleures que celles de l’Italien. Ambiance.

Espagne : ça chauffe pour Gerard Piqué

Au lendemain des événements en Catalogne, le défenseur du FC Barcelone a été fortement conspué par les fans de la Roja. Et aujourd’hui, la presse espagnole s’inquiète à son sujet.

« Piqué, conn…, l’Espagne est ta nation », « Piqué, conn…, quitte la sélection ». Hier, lorsqu’il est sorti du vestiaire pour aller s’entraîner avec le reste des joueurs de la sélection espagnole, Gerard Piqué (30 ans) a eu droit à un accueil très cinglant de la part des supporters de la Roja. Conspué pour avoir été l’un des fervents défenseurs du droit au vote pour le référendum organisé en Catalogne, le défenseur du FC Barcelone est aujourd’hui l’une des cibles numéro 1 de l’opinion espagnole.
Symbole de la tension régnant au sein du pays de Cervantes, Piqué est aujourd’hui au cœur d’un gros débat de l’autre côté des Pyrénées : doit-il continuer à porter le maillot de la Seleccion après les événements du week-end dernier ? Conscient de la situation, le joueur avait anticipé son arrivée houleuse en sélection. « Je pense pouvoir continuer, mais si les instances pensent que je représente un problème, je me mettrai en retrait et je quitterai l’équipe nationale », avait-il indiqué après ce Barça-Las Palmas chaotique disputé à huis clos dimanche dernier.
Piqué au cœur des tensions

Sélectionné à 91 reprises (5 buts), champion du monde (2010), double champion d’Europe (2008, 2012), Piqué est l’un des piliers de la Roja. Alors forcément, un tel cas de conscience ne peut qu’interpeller. D’autant que le climat ne fait que se détériorer. Il suffit d’ailleurs de lire les unes de tous les grands journaux sportifs du pays pour s’en rendre compte. « Une situation intenable » (Marca), « La semaine de Piqué » (AS), « La tourmente Piqué » (Mundo Deportivo), « Intolérable » (Sport). Rejeté par l’opinion publique (excepté en catalogne bien évidemment), Piqué va-t-il céder à la pression populaire ?
Après avoir indiqué que la police présente au centre d’entraînement de la Roja ait réussi à retirer d’autres pancartes « à la gloire » du Catalan (« Piqué tu es vomitif »), AS indique qu’il n’est pas exclu que le défenseur blaugrana quitte l’équipe nationale avant les dernières rencontres comptant pour les éliminatoires du Mondial 2018. Une information qu’il convient évidemment de prendre avec des pincettes, AS étant un journal madrilène. Mais comment Piqué peut-il faire pour supporter une telle ambiance ? Pour Marca, hier a été « le jour le plus triste pour l’Espagne avec Piqué en acteur principal ».
Invité à réagir, le sélectionneur national Julen Lopetegui a, quant à lui, prôné l’apaisement général. « Oui, nous avons parlé. Après tous ces événements, j’ai voulu savoir comment il se sentait, s’il était à 100%. Il est bien, il est motivé. S’il ne l’avait pas été, il ne serait pas avec nous. J’espère que tout le monde va prendre du recul face à cette situation désagréable ». Un souhait qui semble malgré tout bien difficile à réaliser dans l’immédiat.

blob:http%3A//www.dailymotion.com/352e61a2-6fdf-4395-ba91-0d4a26b933ce

Renouvellement du contrat entre la FSF et Orange

La fédération sénégalaise de football (FSF) et son partenaire, Orange, ont renouvelé leur contrat pour quatre ans. Les responsables des deux structures qui ont signé leur premier contrat, en 2003 se sont réjouis de la poursuite de la collaboration pour un montant global de 1 749 000 000 de francs CFA en numéraire et en nature.

« Nous souhaitons que durant ce nouveau partenariat, la fédération puisse atteindre ses objectifs de qualification à la coupe du monde 2018 et une victoire en phase finale de CAN », a affirmé Me Senghor lors de la cérémonie qui s’est déroulé, à l’agence d’Orange sise à l’avenue Cheikh Anta Diop.

Antoine Sarr media7.info

Le coach du Bayern viré

La défaite contre le Paris Saint-Germain en ligue des champions (3-0) a fait très mal au Bayern Munich et à Carlo Ancelotti. L’entraîneur italien a été démis de ses fonctions.

Pour le remplacer, du moins temporairement, le champion d’Allemagne en titre va s’appuyer sur Willy Sagnol. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France Espoirs aura la lourde tâche de reprendre la tête du groupe B en ligue des champions et aussi maintenir le Bayern à une position haute en Bundesliga.

Antoine Sarr media7.info

NBA: Dwyane Wade libéré par les Chicago Bulls

Les Chicago Bulls et Dwyane Wade se sont mis d’accord pour mettre un terme au contrat de l’arrière de 35 ans, souvent blessé ces dernières saisons, ont annoncé dimanche soir ESPN et les médias américains.

Le vétéran, trois fois sacré en NBA, aurait accepté de renoncer à une partie des 23,8 millions de dollars qu’il devait toucher lors de la saison 2017-2018, en échange de quoi la franchise de sa ville de naissance lui donne la possibilité de s’engager librement avec le club de son choix.

Après avoir porté les couleurs du Miami Heat de 2003 à 2016, Wade avait rejoint Chicago il y a un an. Il pourrait revenir dans son ancien club, mais Cleveland, Oklahoma et San Antonio sont également des destinations possibles, les Cavaliers semblant même tenir la corde.

Wade a inscrit 18,3 points et délivré 3,8 passes décisives par match lors de sa première saison dans l’Illinois, son plus mauvais bilan depuis ses débuts pro.

Foot européen : le PSG coince, le Barça déroule

À quelques jours de son premier choc européen face au Bayern Munich, le Paris Saint-Germain a enregistré son premier match nul de la saison sur la pelouse de Montpellier (0-0). Le Barça poursuit son sans faute en s’imposant à Gérone (3-0).

Ligue 1 : le PSG en manque de réalisme, une belle victoire pour Marseille

Après un début de saison tonitruant, le PSG n’a pas été en mesure de trouver le chemin des filets samedi à Montpellier (0-0). En l’absence de la star Neymar, ménagé en raison d’une légère blessure au pied droit, le club de la capitale est resté muet. Un coup de frein qui jette un petit doute à quelques jours d’un choc européen contre le Bayern Munich.

Lyon et Saint-Étienne n’ont eux aussi récolté qu’un petit point ce week-end respectivement face à Dijon (3-3) et Rennes (2-2). Les Marseillais ont de leur côté enchaîné une troisième victoire en dix jours en s’imposant face à Toulouse (2-0) et se rapprochent ainsi du podium de Ligue 1.

Liga : le Barça toujours en forme

Le FC Barcelone continue sur sa lancée depuis le début de la saison. Les Catalans ont enregistré une nouvelle victoire à Gérone (0-3). Le Barça, bien aidé par deux buts contre leur camp des joueurs de Gérone et par un but de Luis Suarez, est solidement leader avec 18 points. Au classement, il devance de quatre points l’Atletico, nouveau dauphin aux dépens de Séville (2-0), et de sept le Real Madrid, revanchard à Alavés (1-2), après sa défaite mercredi contre le Betis Séville. Titularisé pour la première fois par son entraîneur Zinédine Zidane, Dani Ceballos, 21 ans, a inscrit un doublé.

Premier League : les Mancuniens mènent la danse

La tête de la Premier League est occupée par les deux clubs de Manchester. City, facile contre Crystal Palace (5-0), et United, plus difficilement à Southampton, au grand dam d’un José Mourinho exclu (0-1), ont encore gagné lors de la 6e journée. À la différence de buts (+19 contre +15), ce sont les Citizens qui prennent la tête. Derrière, Chelsea (13 pts), Tottenham (11 pts) et Liverpool (11 pts), ont tenu la cadence. Les champions en titre ont écrasé Stoke (0-4), les Spurs ont résisté au retour de West Ham (2-3) et les Reds se sont imposés à Leicester (2-3).

Serie A : Naples et la Juventus Turin en tête

Naples et la Juventus Turin ont enchaîné samedi leur sixième victoire en six matches, respectivement sur le terrain de la Spal (2-3) et face au Torino (4-0). Les deux clubs sont toujours en tête du classement, devant l’Inter Milan qui a encore attendu les derniers instants pour battre le Genoa (1-0). Au pied du podium et à trois points de l’Inter, on retrouve la Lazio Rome (4e) qui, malgré une défense décimée par les blessures, a facilement pris le meilleur sur le Hellas Vérone (0-3). Leurs voisins de l’AS Rome, qui ont un match en retard, sont cinquièmes une longueur derrière, après leur facile succès de samedi face à l’Udinese (3-1).

Bundesliga : le Borussia Dortmund solide

Le Borussia Dortmund a balayé samedi Mönchengladbach (6-1), grâce notamment à un triplé de Pierre-Emerick Aubameyang. Avec cette victoire, le Borussia s’installe confortablement en tête du championnat avec 16 points, devant Hoffenheim (14 pts) et le Bayern Munich (13 pts), qui a replongé dans le doute après avoir laissé le modeste Wolfsburg remonter deux buts (2-2) vendredi soir à l’Allianz Arena.

 

La GAR: sur les violences constatées dans les stades

Le séminaire de formation sur la Gestion Axée sur les Résultats(GAR) qui a duré 3 jours s’est clôturé ce vendredi 22 septembre 2017 au stade Léopold Sédar Senghor.

Ce séminaire de formation a regroupée quarante (40) cadres issus de l’administration centrale du Ministère des sports et des services déconcentrés.

En présence de M. Paul Dionne, secrétaire général du ministère des sports, représentant du ministre des sports Matar Ba ; Mme Marième Kane Diallo, Directrice de la Formation et du Développement Sportif(DFDS), la cérémonie de clôture s’est accentuée sur les violences constatées dans les stades, leurs causes et les solutions qu’on pourrait  y donner.

La gestion axée sur les résultats vise à instaurer un budget de résultat en lieu et place du budget de moyens qui a toujours été en vigueur. Ainsi, le passage de régulation par le droit à une régulation par les résultats se traduira par l’application des outils et techniques de gestion basée sur la performance  à travers la mise en place de budgets programmes et l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers et va permettre l’utilisation transparente des ressources de l’Etat.

Fatou Lo Diop (Media7.info)

Basket : Maurice Ndour, il fallait du temps pour souder le collectif

 

« Je ne crois pas que c’est un échec pour nous de rentrer sans gagner l’Afrobasket. Nous avons joué les phases de poules à Dakar, avant de changer d’environnement. Ce qui n’était pas facile pour nous », dixit Maurice Ndour dans le quotidien Stades. Selon lui, les joueurs qui composent l’équipe nationale n’évoluent pas dans le même cadre de vie et ils viennent de différents championnats.

Maintenant, pour parvenir à souder le collectif, il fallait du temps. « Alors que nous avions peu de temps pour se connaitre et nous n’avions pas l’habitude de jouer ensemble », poursuit t-il.

« Il nous faut beaucoup plus de temps et nous demandons aux autorités d’avoir beaucoup plus de regroupements fermés avant les campagnes internationales ».

Antoine Sarr média7.info

Facebook login by WP-FB-AutoConnect