Home » Sport » Basket-Ball

Basket-Ball

L’ISEG se classe 5ème au Championnat du Monde Universitaire de Basket 2017 à Xiamen en Chine

Le championnat du Monde universitaire FISU 2017 s’est déroulé du 14 au 17 septembre  a Xiamen en Chine..
Après avoir éliminé le pays organisateur champion du Monde en titre  ISEG a atteint les quarts de finale et se classe à la 5ème place mondiale.

En quart de finale l’équipe féminine de l’ISEG Championne d’Afrique de Basket universitaire a manqué de peu les demi-finales avec un score très serré contre les américaines de Regina University.

Malgré tout l’ISEG se classe à la 5 ème place mondiale parmi les 32 Nations issues des tous les continents.. Une grosse performance car jamais une équipe africaine n’a atteint ce niveau de la compétition..

Gorgui Dieng s’excuse de n’avoir pu ramener la Coupe

Le pivot international des Lions du Sénégal Gorgui Dieng s’est dit très peiné de n’avoir pu remporter la coupe d’Afrique des nations avec ses coéquipiers et présente au peuple sénégalais leurs « excuses ».

« Nous nous excusons de n’avoir pu ramener la coupe et de mettre fin à 20 ans d’attente du peuple sénégalais. Ce peuple mérite plus que cette troisième place » a dit à l’envoyé spécial de l’APS Gorgui Dieng avant d’embarquer avec ses coéquipiers pour Dakar.

Le Sénégal, un des favoris de l’Afrobasket 2017 co-organisé avec la Tunisie, a sombré en demi-finale face au Nigéria avant de se reprendre en match de classement face au Maroc et terminer à la 3e place.

Il s’agit de la 6e médaille de bronze obtenue par le Sénégal qui est monté 16 fois sur un podium à l’issue d’un championnat d’Afrique.

« Nous avions une belle équipe, mais en sport, l’équipe la plus probante sur le papier n’est pas forcément celle qui est sacrée », a dit le joueur des Timberwolves de Minnesota (NBA) avant d’appeler à l’union pour la prochaine édition.

«  Il nous faut tirer les erreurs de ce parcours et ne plus les refaire la prochaine fois. Une analyse froide doit être faite parce que quoi qu’on dise il y avait de la place pour faire plaisir à notre peuple et aller au bout du rêve » a dit Gorgui Dieng, élu dans le top 5 de l’Afrobasket comme meilleur pivot.

Appréciant cette distinction, le joueur n’a pas voulu s’y appesantir, Gorgui Dieng considérant que « c’est une distinction individuelle alors que moi j’étais venu à Tunis pour la distinction collective, c’est-à-dire la coupe ».

Les Lions ont quitté Tunis ce dimanche en direction de Dakar, seul l’un d’eux Cheikh Mbodj n’ayant pas pris part au voyage retour pour des questions d’ordre administratif en liaison avec sa carrière en club.

VIDEO/ Afrobasket: Sénégal vs Nigeria, le coach Moustapha Gaye donne son avis

Afrobasket 2017: Youssou Ndoye, meilleur rebondeur des lions

Youssou Ndour est actuellement le meilleur rebondeur des lions lors des trois premiers matchs de poule de l’Afrobasket 2017.

Youssoupha Ndoye capitalise 17 rebonds (12 défensifs er 5 offensifs) pour 26 points en 28 minutes cumulées lors des trois matches de phases de groupe de l’Afrobasket. Il est le meilleur rebondeur des lions avec une moyenne de 5,7 rebonds par match.

Le joueur de JL Bourg disputera donc ce jeudi, les quarts de finale de l’Afro contre le l’Angola, à Tunis. Le Sénégal, entraîné par l’Espagnol Porfirio Fisa, n’a pas gagné l’Afrobasket depuis 1997 et rêve de ramener le Trophée à la maison.

SOURCE: MEDIA

Afrobasket : Porfirio Fisac, sélectionneur des lions, « je suis payé pour gagner »

Après un parcours flamboyant devant son public, le Sénégal s’est montré intraitable au 1er tour, en conservant leur invincibilité en trois matches contre l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Mozambique.

Reste à savoir s’ils feront le même parcours à Tunis en défiant le jeudi 14 septembre l’équipe la plus titrée, l’Angola qui a remporté 11 couronnes en 28 éditions ?

Selon Porfirio Fisac, sélectionneur des lions suite à un entretien accordé au quotidien Stades, il affirme, « je peux vous assurer que mes joueurs ne vont pas tomber dans l’euphonie ».

Selon lui, la première chose à faire est d’être prudent, de se concentrer sur le prochain adversaire qu’est l’Angola.

Poursuivant ces propos, il soutient qu’ « en tant que professionnel, il n’y a que le résultat qui compte. Le jour où je gagnerai quelque chose avec le Sénégal, c’est seulement en ce moment que je me sentirai satisfait de mon travail ».

Mieux, il déclare que « les lions savent, qu’en cas d’erreur, il faut avoir une mentalité positive et passer à l’action suivante. Je crois qu’ils sont prêts pour le prochain match ».

Pour le coach, si on veut réussir quelque chose et qu’on n’y parvient pas, cela peut être considéré comme une erreur ou une déception. Mais l’échec, ce n’est pas la finalité pour eux. « Mes joueurs et moi voulons aller au bout », rajoute-t-il.

Antoine   SARR  (stagiaire)  media7.info

10 joueurs à suivre de près au FIBA AfroBasket 2017

DAKAR/TUNIS (FIBA AfroBasket 2017) – Le FIBA AfroBasket 2017 débute aujourd’hui et comme toujours, il y a quelques joueurs talentueux à suivre de près.

Au cours des neuf prochains jours, 16 équipes se battront pour avoir le droit de soulever – le samedi 16 septembre – le trophée récompensant la meilleure nation de ce FIBA AfroBasket 2017.

Dakar et Radès – à la périphérie de Tunis, la capitale tunisienne – sont les points de chute de certains des meilleurs joueurs du continent africain. Issus tant des championnats nationaux africains que de la NBA, FIBA.basketball a choisi de se pencher sur 10 d’entre eux.

1. Gorgui Dieng – Sénégal

Probablement l’un des plus grands talents du basketball africain moderne, Dieng est en quête d’histoire à ce FIBA AfroBasket.

Il y a deux ans, alors qu’il était l’un des deux seuls joueurs NBA du tournoi, sa polyvalence avait donné des ailes au Sénégal. Mais une défaite 88-79 après prolongation en demi-finale contre le Nigeria, futur champion, puis une seconde 82-73 contre les hôtes de la Tunisie dans le match pour la 3ème place avaient laissé un goût d’inachevé à l’intérieur des Minnesota Timberwolves.

Ainsi, il n’a surpris personne quand il a récemment déclaré à FIBA.basketball : « Si je vais jouer, c’est pour gagner. Je ne vais pas y aller pour simplement faire de la figuration. Je veux être là et remporter le titre. C’est aussi simple que ça. »

Dieng sera-t-il capable d’aider le Sénégal à mettre un terme à deux décennies sans titre continental ? La réponse ces prochains jours.

2. Carlos Morais – Angola

Participant à son sixième FIBA AfroBasket et ancien MVP du tournoi, Morais est le joueur vers lequel l’Angola va se tourner pour trouver son inspiration à Dakar et ensuite à Radès, s’il se qualifie pour les quarts de finale.

Depuis le premier titre acquis en 1989, l’Angola – 11 fois champion d’Afrique – n’a jamais disputé deux éditions du FIBA AfroBasket de suite sans en gagner une. L’expérience et le leadership de Morais seront d’une grande utilité pour l’Angola.

3. Ike Diogu – Nigeria

Seul rescapé de l’équipe couronnée en 2015, Diogu est devenu une figure emblématique de la montée en puissance du basketball nigérian.

Indispensable tant sur que hors du terrain, il a passé l’entier du FIBA AfroBasket 2015 sur la touche après s’être blessé juste avant le début de la compétition.

Le Nigeria parviendra-t-il à conserver son titre ? L’ancien joueur NBA aura en tout cas son mot à dire.

4. Maurice Ndour – Sénégal

Souvent décrit comme l’un des Sénégalais les plus talentueux, Ndour a répondu aux attentes avec de remarquables performances à la Coupe du Monde FIBA 2014 et au Tournoi de Qualification Olympique FIBA de Manille en 2016.

Les fans sénégalais attendent désormais depuis deux décennies un titre au FIBA AfroBasket.

À l’occasion de sa première apparition au FIBA AfroBasket, Ndour – qui vient d’évoluer en NBA aux New York Knicks – essaiera de faire forte impression.

5. John Wilkins – Maroc

Cet ailier-fort américano-marocain de 2.04m, qui a joué au basketball universitaire à la Illinois State University et qui joue actuellement pour le club marocain de Chabab RIF Hoceima, fera ses débuts au FIBA AfroBasket.

L’arrière du Maroc Mustapha Khalfi dit de Wilkins : « Il va vraiment nous aider à changer notre manière de jouer de ces dernières années. C’est un joueur dur et un excellent shooteur à trois points. Je pense qu’il va beaucoup nous apporter, c’est un cadeau de Dieu pour nous, » conclut-il en rigolant.

6. Sekou Dembele – Mali

Les Maliens demandent depuis des années une reconstruction de leur équipe nationale. Dembele, qui s’est exposé au niveau mondial pour la première fois il y a deux mois à la Coupe du Monde FIBA U19 2017, est un des exemples de la nouvelle génération de joueurs maliens.

7. Souleyman Diabate – Côte d’Ivoire

Si vous aimez les joueurs adroits balle en main, vous allez adorer le meneur de la Côte d’Ivoire Diabate, dont ce sera la sixième apparition consécutive au FIBA AfroBasket.

8. Makram Ben Romdhane – Tunisie

La Tunisie devra se passer de Michael Roll et Salah Mejri, mais Ben Romdhane sera lui bien là.

Ailier-fort en grande partie responsable des bons résultats de la Tunisie ces dernières années, ce joueur de 28 ans est incontestablement le leader de l’équipe. Sa mission ? Aider la Tunisie à remporter son premier FIBA AfroBasket à sa troisième tentative en tant que pays hôte.

9. Cédric Mansare – Guinée

Si vous vous demandez comment ça se fait que la Guinée participe à cette compétition regroupant les 16 meilleures nations d’Afrique, attardez-vous sur les éliminatoires de la Zone 2 de FIBA Afrique.

Certes, la Guinée doit sa présence à une invitation – tout comme le Rwanda – mais cela n’enlève rien au talent de Mansare. Il a été énorme durant les éliminatoires, en dépit de l’échec de la Guinée au second tour face au Mali et au Sénégal.

10. Myck Kabongo – République démocratique du Congo

Kabongo est très habile balle en main. Ces derniers étés, il a essayé de trouver de l’embauche en NBA.

Il disputera son tout premier FIBA AfroBasket et il tentera d’écrire un peu plus l’histoire avec son pays, absent de la compétition depuis dix ans.

Astou Traoré MVP de l’Afrobasket 2017

Le Sénégal a perdu la finale mais peut se consoler de la consécration de Astou Traoré. L’ailière des Lionnes a été intégrée dans le 5 majeur de l’Afrobasket 2017. Astou Traoré est la meilleure scoreuse de cet Afrobasket avec 173 points améliorant ainsi ses statistiques de meilleur scoreuse de l’histoire du Basket Africain à 558 points. Dans la foulée elle a été désignée MVP de l’Afrobasket c’est à dire la meilleure joueuse du tournoi

Afrobasket 2017 : Le Nigeria champion d’Afrique

L’équipe nationale féminine du basket du Nigeria a été sacrée championne d’Afrique, en battant le Sénégal, grâce à une incroyable remontée en deuxième quart temps. Le Nigeria  s’est imposé (48-65), face à une équipe sénégalaise pourtant très combative en début de match. En premier quart temps, les Lionnes du basket n’ont pas mis du temps à distancer leurs adversaires, qui avaient fini de le grignoter à la mi-temps.
En deuxième période, les nigérianes sont restés solides en défense surtout dans le troisième quart temps, ne laissant rien passer, malgré les pénétrations sénégalaises. Faisant un écart suffisamment conséquent pour être tranquille, dès le troisième quart temps, les joueuses nigérianes sont restées au large, jusqu’à la fin. Les Lionnes ont ainsi remporté la médaille d’argent…

Oumou Khayri Thiam après la ½ gagnée contre le Mozambique : « En finale nous allons venir avec la rage de vaincre »

Le Sénégal  a battu le Mozambique par 20 points d’écarts en ½ finale de l’Afro basket féminin. Une victoire qui leur ouvre la porte à la finale, même si ce fut un match très intense, a dit Oumoul Khayri Thiam en conférence de presse d’après match.
« On attendait pas moins d’une demi finale. Et le Mozambique c’est une très grande équipe. On les avait rencontrés en poule mais elles ont de grandes joueuses, très tactiques aussi. On les a battu, on a tout donné ».
Sur l’écart de 20 points contre le Mozambique, l’arrière des Lionnes de rappeler cependant que le Nigéria est une autre équipe, donc un autre match.
« Cet écart ca donne un plus au mental, mais nous sommes contents de les avoir battu. Mais demain, le compteur repart a zéro, on va regarder ce que l’on va faire et voir comment aborder la finale, c’est une différente équipe ».
« Nous allons venir concentrer, ce sera un différent match. Nous allons venir avec la rage de vaincre. Notre objectif  est de garder le titre. On sait qu’elles ne vont rien lâcher. On va mettre les bouchées double de notre côté. Respecter les consignes et jouer en équipe, mettre nos atouts en arguments et voir ce que cela va donner » a-t-elle conclu. 

L’échange Kyrie Irving – Isaiah Thomas validé par Cleveland et Boston

Un mois après avoir demandé à partir, Kyrie Irving a été échangé par les Cleveland Cavaliers. Comme murmuré depuis quelques heures, il a été envoyé chez les Boston Celtics en retour de trois joueurs, dont Isaiah Thomas, et d’un tour de draft.

 

Déjà incroyablement animée avec, entre autres, l’arrivée de Chris Paul à Houston, celle de Gordon Hayward à Boston ou encore l’incertitude autour de Carmelo Anthony, l’intersaison NBA vient encore de franchir un palier. Quelques heures après l’apparition des premières rumeurs, et un mois et un jour après que ses envies de départ aient été rendues publiques, Kyrie Irving a été échangé par les Cleveland Cavaliers. Le meneur des derniers finalistes NBA (et champions en 2016) portera la saison prochaine les couleurs des Boston Celtics, que les Cavs avaient battu en finale de Conférence Est au mois de mai. En retour, les Cavaliers reçoivent une belle compensation avec un meneur de jeu de très haut niveau, Isaiah Thomas, mais aussi l’ailier Jae Crowder (titulaire avec les Celtics) et le jeune (20 ans) pivot croate Ante Zizic. Sans oublier un choix de la draft 2018, celui qui appartenait à l’origine aux Brooklyn Nets (et qui pourrait bien se trouver dans le top 5 en juin prochain).

Deuxième All Star de l’été après Gordon Hayward

Meilleure équipe de la conférence Est lors de la précédente saison régulière, Boston affichera un visage radicalement différent à la reprise sans Thomas ni Crowder mais avec Hayward et Irving. Souvent raillé pour sa frilosité et l’accumulation de choix de drafts à laquelle il a procédé depuis cinq ans, Danny Ainge, président et manager général des Celtics, a décidé de frapper fort cet été en s’adjoignant les services de deux All Stars. Certes, Hayward a été signé en tant qu’agent libre, notamment grâce à la connexion existante avec Brad Stevens qui fut son coach au niveau universitaire avec Butler. Mais Ainge a osé se séparer d’atouts majeurs comme Thomas, Crowder ou encore le choix de draft 2018 des Nets. Le premier match de la saison régulière où Cleveland recevra Boston à la Quicken Loans Arena, le 17 octobre, vient de prendre une nouvelle dimension alors que toute la NBA va attendre des retrouvailles encore plus explosives en finale de Conférence Est.

Isaiah Thomas sera déjà en fin de contrat l’été prochain

Pour ce qui est du moyen terme, Kyrie Irving est encore sous contrat pour deux saisons mais l’échange a été réalisé par Boston avec la conviction que le meneur de vingt-cinq ans serait prêt à prolonger sous le maillot du Celtics. En revanche, les Cavaliers devront renégocier dès l’intersaison prochaine avec Isaiah Thomas qui sera en fin de contrat. Quant à Crowder, son accord court jusqu’en 2020.

 

Facebook login by WP-FB-AutoConnect