Home » Slider (page 9)

Slider

Scandale foncier : Les  populations de thiénaba dans le désarroi.

Touchés par un contraint foncier  les villageois de thiénaba surtout de Demodié ,keur  khar diey et  Mbayéne crient leur ras-le-bol  et  défoulent  leur colère  sur le maire Talla Diagne qui veut s’accaparer de 600 ha de leurs terres .

Pour une érection d’une zone économique spéciale, le maire Talla Diagne a octroyé  600 ha à un promoteur  sans délibération  du conseil municipal  ce qui a plongé la population  dans une colère incommensurable.

De ce fait  les populations interpellent  le procureur  de la république  d’ouvrir  une enquête sur la délinquance foncière  qui  commence à prendre de l’ampleur  dans cette ville. Et d’ailleurs ces terres sont d’une importance capitale et un patrimoine requis depuis des générations pour ces villageois. L’ex  conseiller municipal Khalifa Hann déclare que « les populations concernées par cet acte ignoble n’accepteront  jamais d’être ruiné sur leur  propre appartenance ».

Le coordonnateur  du forum  civil à Thiès Aziz Diop, précise que le maire de Thiénaba a bafoué « trois principes de bonne gouvernances  » qui sont la « participation des populations à la base  », de « l’équité dans la gestion du maire » et enfin « la transparence dans sa gestion ».

Selon M. Diop,  les informations reçues indiquent que le maire a pris une délibération  sans le consentement  des populations et sans l’avis  du conseil municipal qui est l’organe délibérant .En effet, c’est «  l’autorité administratif d’approuver  la décision validée par ces organes , mais cela n’a pas été le cas », se désole-t-il.

« Nous sommes venus accompagner les populations dans le cadre de l’assistance, du plaidoyer documenté et de la médiation pour arriver à un consensus », souligne-t-il. Pour terminer, il ajoute que «  l’intérêt  général prime et  la population à toujours le dernier  mot ».

SSS stagiaire média7.info

PARTENARIAT FIFA UCAD : Le Président de la CAF Ahmad Ahmad à Dakar, le 14 octobre

 

Depuis qu’il est à la tête de l’instance dirigeante  du foot Africain, le président de la CAF va effectuer sa première visite au Sénégal le samedi 14 octobre prochain, sur invitation des responsables d’un programme de formation en management du sport sponsorisé par la FIFA et conduit en collaboration avec l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.

Communément appelé CIES UCAD,  ce programme fête ses 10 ans d’existence. Il est sponsorisé  par l’instance dirigeante du football mondial. Il va se dérouler aux amphis de l’UCAD 2 où le président Ahmad Ahmad animera le premier thème de la conférence anniversaire du CIES UCAD (salle de l’ISG).

Les responsables  de cette formation précisent  que sa présentation portera sur : « le sport et le football professionnel en Afrique : état des lieux et perspectives pour la prochaine décennie ».  Après cette présentation du président de la CAF il s’ensuivra d’autres présentations, dont celle  du président de la fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor et de Saer Seck, le président de la ligue sénégalaise de football professionnel, sur le thème «  l’état actuel du football professionnel  au Sénégal », avant de termine cette conférence par la présentation de Louis Lamotte sur : «  les défis de la création et du développement de la ligue sénégalaise de football professionnel ».

Media7

POLITIQUE : Aly Ngouille Ndiaye veut ouvrir les discussions avec les 286 partis

En visite, hier, des nouveaux services et directions de son ministère, Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, s’est prononcé sur le dialogue que le président Macky Sall veut organiser entre autre l’organisation des élections au Sénégal et l’affaire Yavuz Selim. 

Le maire de Linguère, au terme de sa visite, a réitéré son ouverture au dialogue entre les acteurs politiques. « Nous tiendrons ces premières discussion dans le courant du mois d’octobre. Nous allons très rapidement envoyer les convocations à l’ensemble des 286 partis légalement constitués », a indiqué Aly Ngouille Ndiaye. Même si une partie de l’opposition comme le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) a rejeté l’appel au dialogue lancé par le président Macky Sall, le ministre de l’intérieur ne s’inquiète pas. L’opposition demande l’audit des fichiers électoral et la nomination d’une personne neutre pour l’organisation des élections mais le ministre de l’Intérieur reste zen. «  Parmi nos missions, nous avons l’organisation des élections et nous allons bien nous y prendre pour réussir cette mission. Nous sommes certes politiques, mais je ne pense que cela puisse déteindre sur l’organisation des élections. Nous avons dépassé le stage ou les élections peuvent être volées au Sénégal. L’opposition n’a pas à avoir peur de l’organisation des élections » affirme M. le ministre.

Il s’est également prononcé sur l’affaire « Yavuz Selim ». Pour Aly Ngouille Ndiaye, l’Ong Baskent Egitim et la fondation Maarif ne sont pas habilitées à accueillir des élèves pour la bonne et simple raison qu’elles ne disposent pas d’agrément. « L’Etat du Sénégal est en train de discuter avec les différentes parties pour trouver une solution », informe le maire de Linguère. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur s’est insurgé contre ceux qui accusent le Sénégal d’être aux ordres de la Turquie.

Fatou Lo Diop (stagiaire Média7. Info)

Yavuz Selim S.A refuse l’administration provisoire proposée par le gouvernement

« La mise d’autorité sous administration provisoire des établissements de Yavuz Selim, propriété exclusive de Yavuz Selim S.A par l’Etat du Sénégal est inconcevable et inacceptable dans un Etat de droit », affirme Madiambal Diagne, PCA de Yavuz Selim S.A dans un note rendue publique.

Selon lui, cette prétendue nouvelle proposition est une réaffirmation de la volonté de l’Etat de confisquer, sans aucun fondement légal, les biens de Yavuz Selim S.A en violant impunément le droit de propriété qui est un droit constitutionnellement garanti au Sénégal.

« Toute solution pour régler définitivement cette crise installée par l’Etat du Sénégal doit passer nécessairement par l’ouverture immédiate d’une discussion avec le principal acteur qui est la société Yavuz Selim S.A propriétaire des écoles Yavuz Selim », informe la direction du groupe.

Antoine Sarr media7.info

LE MINISTRE DU TRAVAIL RELÈVE LES DIMENSIONS HUMANITAIRE ET ÉCONOMIQUE DE LA PRÉVENTION

Le ministre du Travail Samba Sy a présidé la cérémonie d’ouverture du premier congrès-salon Préventica, un forum international sur la « maitrise globale des risques en Afrique de l’Ouest », prévu pour deux jours. Ce mardi au King Fahd Palace à Dakar.

« La prévention revêt deux aspects : d’une part, un aspect humanitaire car il s’agit de préserver des vies humaines et la sécurité des familles, et, d’autre part, un aspect économique, car elle constitue un investissement pour le développement de l’entreprise et celui du pays’’,  déclare Samba Sy.

Selon M. ministre, cette rencontre « vient à point nommé, au regard des enjeux et défis majeurs que soulève la problématique de la sécurité et de la sûreté sur les lieux de travail, dans le monde en général, et dans les pays en développement en particulier ».

Organisé par Préventica International en partenariat avec la Caisse de sécurité sociale (CSS) du Sénégal, ce congrès-salon mise sur « une forte dimension scientifique », avec 100 experts, 96 exposants et 48 ateliers-salons sous forme de conférences.

La maîtrise globale des risques « nécessite la synergie de tous les acteurs pour une meilleure prise en charge de la prévention dans les domaines d’activité tels que la sécurité routière, la sureté, malveillance, la sécurité incendie, entre autres », a indiqué le ministre du Travail.

Samba Sy a évoqué également « les nouveaux chiffres publiés par l’OIT’’, l’Organisation internationale du travail, à l’occasion du 21e congrès mondial sur la sécurité et santé au travail, tenu à Singapour, en septembre dernier (3-6). Il explique que ces statistiques « montrent que les blessures et les maladies mortelles liées au travail sont passées de 2.3 millions à 2.78 millions par année avec un coût estimatif de 3.94 PIB mondial par an ».

La rencontre de Dakar devrait enregistrer la participation de 50 organisations professionnelles de 20 pays africains, si l’on en croit le commissaire général international de Préventica, Eric Dejean-Servières.

Assane Soumaré, directeur général de la Caisse de sécurité sociale du Sénégal, co-organisateur de cette rencontre, souligne que « la protection sociale a une dimension économique’’ qu’il est nécessaire de prendre en compte.

Wagane Faye media7.i nfo

Yavuz Selim S.A dit niet au gouvernement  à la une des journaux

A la une des quotidiens parvenus ce mardi à média7.info traitent principalement de la décision de Yavuz Selim qui crache sur la solution du gouvernement et du dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition.

Administration provisoire du groupe Turc, Yavuz Selim S.A rejette la proposition de l’Etat. « Les propositions de sortie de crise suite à la fermeture des établissements Yavuz Selim n’agréent pas la direction générale de l’école. Les propriétaires de Yavuz Selim S.A se braquent contre la volonté de mettre leurs biens sous administration provisoire. Selon eux, le règlement du différend passe fondamentalement par l’ouverture d’une discussion entre l’Etat et Yavuz Selim », écrit l’as quotidien.

« Yavuz Selim S.A crache sur la solution de gouvernement », écrit vox pop.

Selon Madiambal Diagne, PCA de Yavuz Selim S.A, « c’est inconcevable et inacceptable dans un Etat de droit », poursuit vox pop.

Aly Ngouille Ndiaye affirme que : « rien ne justifie que cette institution accueille des élèves ».

Mise en œuvre du dialogue politique, dès ce mois d’octobre, « Aly Ngouille Ndiaye veut ouvrir les discussions avec les 286 partis », écrit vox pop.

« Aly Ngouille Ndiaye ne veut pas commettre les mêmes erreurs qu’Abdoulaye Daouda Diallo. Il demande à l’opposition de le juger par ses actes et est ouvert à l’idée d’un audit du fichier électoral. Et surtout, il veut un dialogue avec l’opposition », écrit le journal le quotidien.

« Malaise interne suite au maintien de retraités, Diène Farba décidé à faire le ménage à l’Habitat », écrit l’observateur.

« ça va déménager au ministère de l’Habitat. Diène Farba Sarr, qui a été accusé à tort ou à raison, d’avoir opté pour le maintien de retraités à des postes de direction, a sorti une lettre-circulaire, avec comme objet : « mise à jour des données du personnel », poursuit l’observateur.

Ismaila Madior Fall, Ministre de la justice, sur l’affaire du maire de Dakar, « aujourd’hui, il n’y a aucun risque que les droits de Khalifa Sall ne soient pas respectés », écrit le journal.

Pour une bonne gestion du processus électoral, Mamadou Lamine Diallo, président du mouvement ‘’TEKKI’’, propose une Autorité de régulation de la démocratie, dans vox pop.

Parlons sport avec le quotidien stades qui met à sa une « les lions gonflés à bloc », pour le match Cap-Vert – Sénégal du 7 octobre.

Selon Kalidou Koulibaly, défenseur des lions, « aller au Cap-Vert pour gagner ».

« Mbaye Niang a beaucoup de qualités », affirme Idrissa Gana Guèye, milieu des lions, dans stades.

Le match Afrique du Sud/ Sénégal sera joué le 10 novembre à Polokwane.

Antoine Sarr stagiaire media7.info

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : DAKAR ET WASHINGTON POUR UNE MEILLEURE DÉFENSE

Le programme d’assistance antiterroriste (ATA) du département d’état américain, en coordination avec le Bureau de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, a mis au point, en partenariat avec le gouvernement du Sénégal, une initiative pluriannuelle pour soutenir les efforts du Sénégal à mieux prévenir et atténuer l’impact des attaques sur des cibles molles.

Ainsi, selon Dakar Time, le programme est mis en œuvre en coopération avec la police nationale, la Gendarmerie, la Brigade nationale des Sapeurs-Pompiers, le personnel médical et hospitalier, les responsables de la gestion des urgences au sein des ministères, ainsi que des leaders communautaires afin de prévenir, mais aussi de riposter, contre ce fléau mondial qu’est le terrorisme.

Les membres de l’équipe nationale de football du Sénégal disposent désormais chacun d’un passeport de service

Aux oubliettes les passeports ordinaires. Place désormais aux passeports de service. Selon une source de Sport221.com, tous les membres de l’équipe nationale du Sénégal de football disposent désormais de ce précieux sésame qui est à peu près le même qu’un passeport diplomatique. Le passeport de service est un type de passeport qui peut être délivré aux ressortissants du pays émetteur qui, n’ayant pas droit au passeport diplomatique, accomplissent des missions ou sont affectés à l’étranger pour le compte du gouvernement.
Il permet en effet de voyager sans visa dans certains pays limitativement énumérés. Selon le site d’info du journaliste Amedine Sy, ces nouveaux passeports ont pour objectif d’épargner aux «Lions » et à leur staff les tracasseries administratives habituellement rencontrées dans les aéroports. C’est d’ailleurs pour remplir les formalités administratives nécessaires à l’obtention de ces titres de voyage que les lions ont quitté Saly hier matin direction le ministère des Affaires étrangères. L’entrainement prévu à cette heure n’a donc pas eu lieu. Aliou Cissé et son équipe ont regagné leur camp de base vers les coups de 12 heures.
Les précieux sésames devraient en principe être disponibles dès l’après-midi d’hier. C’est donc avec ces nouveaux passeports que les lions effectueront le déplacement à Praia où ils doivent rencontrer ce samedi le Cap- Vert en match comptant pour la 5e journée des qualifications à la Coupe du monde Russie 2018.

Révolution en vue pour le All-Star Game : L’Est contre l’Ouest, c’est fini

NBA – La NBA a annoncé ce mardi un bouleversement concernant le All-Star Game. Traditionnellement, les meilleurs joueurs évoluant à l’Ouest affrontaient ceux à l’Est. Désormais, ce seront les deux « capitaines », choisis par le public, qui composeront leur équipe. Suffisant pour relancer un évènement en perte de vitesse ?

L’opposition entre les « étoiles » évoluant à l’Ouest et celles venant de l’Est, c’est de l’histoire ancienne. La NBA a annoncé ce mardi un changement majeur concernant le All Star Game : les 24 joueurs sélectionnés, 12 de chaque conférence, seront désormais mélangés dans deux équipes dirigées par deux « capitaines ».

Ces derniers, qui seront les joueurs ayant obtenu le plus de votes dans chaque conférence, choisiront leurs coéquipiers parmi ceux élus par le vote des fans, des médias et des joueurs eux-mêmes. Les remplaçants seront, eux, sélectionnés par les coaches. Un système qui pourrait permettre à des coéquipiers de s’affronter. Une initiative proposée de longue date par le syndicat des joueurs et par son président, Chris Paul. Et qui a visiblement été entendue par la NBA et son commissionner, Adam Silver.

Autre évolution : pour la première fois, les gains de ce match entre l’Est et l’Ouest seront reversés à une oeuvre de charité.

Sakinatou  Baldé spécialiste de programme à l’organisation internationale  de la Francophonie, 

La spécialiste de programme à l’organisation internationale  de la Francophonie, Sakinatou Baldé s’est exprimé ce mardi lors de l’atelier de formation de haut niveau sur le développement de services bancaires dédiés aux PME  et aux femmes entrepreneurs  en Afrique Francophone. 

Media7.info Quels sont les grands thèmes que vous allez aborder concernant cet atelier ?

Les grands thèmes ça va être vraiment de présenter l’opportunité que présentent les PME, les PME portés par les jeunes et les femmes. Ensuite présenter ces opportunités  économiques aux banquiers. On va accompagner  les banquiers à concevoir et mettre en place des produits et des services qui sont dédiés aux PME donc  c’est vraiment la clé pour les accompagner financièrement  dans le développement de leurs entreprises.

   Est-ce que vous avez des modèles de réussite ?

Il y a plusieurs modèles de réussite dans l’espace francophone, l’espace francophone comme vous le savez regroupe  un certain nombre de pays. À savoir les pays du Nord, les pays du Sud où l’entreprenariat est très développé surtout au Canada, en France et aussi dans les pays francophones tels que le Rwanda et le Sénégal.

Beaucoup de dispositifs  nationaux portés par le ministère du commerce, d’exemple de réussite au niveau  de l’agence  de promotion d’encadrement  et des  promotions  des PME. Plusieurs  exemples  dans l’espace francophone peuvent être  valorisés  en allant aussi plus loin par des marges de progression.

Quel est le but de cet atelier ?

Le but de cet atelier est de sensibiliser les banquiers à la cible PME au segment  des jeunes et des femmes entrepreneurs  et de les aider à travailler avec eux,  donc nous OIF et IFC concevons  des produits  dédiés aux PME.

Sss/Média 7.info  

Facebook login by WP-FB-AutoConnect