Home » Slider (page 20)

Slider

AFROBASKET FÉMININ 2017 : LE SÉNÉGAL A GAGNÉ SON MATCH OFFENSIVEMENT, (COACH)

L’équipe nationale féminine de basket a misé sur le plan offensif pour gagner son match face à la République démocratique du Congo (RDC) a dit, dimanche à Bamako (Mali), son sélectionneur Moustapha Gaye qui a reconnu que sa formation a eu des problèmes en défense tout au long du match.
« J’ai dit aux filles on a des problèmes en défense, il faut qu’on arrive à scorer et c’est sur le plan offensif qu’on a pu compenser parce qu’on n’a jamais pu régler l’équation offensive des congolaises », a-t-il dit, en conférence de presse à la fin du match gagné par le Sénégal face à la République démocratique du Congo (RDC) (70-63).
Selon le coach des Lionnes, « les joueuses ont eu chaud, car c’était un match compliqué dans l’approche ». « Aujourd’hui, l’équipe a sorti les tripes sinon on aurait perdu le match », a-t-il ajouté.
« Dans ce match, les équations étaient multiples parce que la 14 congolaise (Ngoyisa Mudju Bernadette), aucune joueuse dans ce championnat ne peut assurer une bonne défense devant elle. C’est la meilleure et elle est entourée de filles qui savent jouer », a-t-il dit.
D’après Moustapha Gaye ses joueuses ont « su travailler en équipe et chercher la solution pour gagner le match et ce n’était pas évident ».
« En Afrique, on est plus les meilleurs comme il y a 10 ans. Les équipes se tiennent de très prêt et le plus important aujourd’hui, c’est de négocier pour gagner les matchs », a-t-il dit, soulignant que l’équipe qui aura « le plus d’expérience, le plus de solutions s’en sortira peut-être ».
Le Sénégal, champion d’Afrique en titre, est logé dans la poule B de l’Afro basket 2017, en compagnie de la Guinée, du Mozambique, de la RDC, mais aussi de l’Egypte et du Nigéria, ses prochains adversaires mardi et mercredi.
L’édition 2017 de l’Afrobasket dames, ouverte vendredi, se poursuit jusqu’au 27 août dans la capitale malienne.

 

Afrobasket 2017 – Aya Traoré : « C’était un match très agressif et physique »

L’équipe nationale féminine de Basket-ball a battu, dimanche au Palais des Sports Salamatou Maïga de Bamako (Mali), celle de la République démocratique du Congo (70-63) au terme d’un difficile troisième match de poule de l’Afrobasket 2017. Aya Traoré, la capitaine des lionnes a expliqué au micro de wiwsport.com que le match était difficile et physique.

« Tout d’abord je félicite mes coéquipières qui se sont vraiment battues pendant 40 minutes. C’était un match très agressif et physique. A chaque fois qu’on joue contre la RDC, elles sont vraiment physiques et présentes partout et Dieu merci on est sorti victorieuse. La RDC est une bonne équipe. Il y’a eu des changements de score en un moment donné mais on s’est battu. On est resté sur le plan du coach et le résultat final est la victoire et c’est l’essentiel », a laissé entendre la capitaine des Lionnes.

Après la victoire de la coalition présidentielle aux législatives Les femmes de Bby s’en prennent à l’opposition

 

Les femmes de Benno Bokk Yakaar (Bby)accusent l’opposition « de manquer de respect au peuple » en discréditant les élections législatives remportées par la coalition présidentielle. « Il faut respecter les sénégalais qui ont porté leur choix sur la coalition présidentielle. C’est manquer de respect aux sénégalais que dire que les élections sont fraudées. Il n’y a pas eu de fraude. Lorsqu’il était dans l’opposition, le président Macky Sall nous disait que les élections ne peuvent plus être volées au Sénégal. En tant que ministre de l’Intérieur, le président de la République sait de quoi il parle », tente de convaincre le président des femmes de Bby, Mariéme Badiane ce vendredi au cours d’une conférence de presse. Au moment où l’opposition est dans la « critique facile », les membres de la coalition présidentielle disent être dans un posture d’apporter des solutions aux préoccupations des sénégalais. C’est pourquoi, ces femmes de Bby disent avoir pris l’initiative de venir en aide aux personnes souffrant un handicap pour les offrir des chaises relouantes. Ceux qui ont eu à bénéficier de ce don selon la présidente des femmes de Bby appartiennent à d’autres formations politiques.

Media7.Info

Wade doit-il continuer à bénéficier des privilèges liés à son statut d’ancien chef d’Etat ?

Cinq ans après sa défaite, Me Wade n’a pas pu se retenir de se mettre au-dessus de la mêlée politique et s’est engagé comme tête de liste de coalition pour les élections des députés du 30 juillet 2017.
Pour un ancien PR, cela appelle de ma part une petite analyse.
Il y’a une nette confusion entre le devoir de réserve et le devoir de responsabilité.
Pour Wade, sa responsabilité s’engage, dès lors qu’il laisse « un sentiment d’abandon, en restant spectateur de la situation dans laquelle se trouverait le Sénégal (situation qu’il trouve chaotique, chaos auquel il a grandement contribué) et devant le délitement du débat politique, et la persistance de divisions si dérisoires au sein de l’opposition, qu’il se croit seul capable de résoudre».
Le droit de réserve lui aurait rendu plus d’honneur et l’aurait mieux contenu à ne pas insulter le peuple, comme il le fait, d’avoir choisi le Président Macky Sall en 2012.
Le traitement dont il bénéficie aujourd’hui en tant qu’ancien chef d’Etat, au nom de la Nation, pour services qu’il lui a rendus, n’a de sens que si le devoir de réserve, à mon avis, est respecté.
Auquel cas, l’Etat du Sénégal peut respecter les dispositions réglementaires qui fixent la dotation et prise en charge dédiés aux anciens présidents de la République.
Il est dit dans les dispositions du décret 2013-125 que « l’Etat attribue à tout chef d’Etat un traitement mensuel de 5 000.000 F CFA, en plus de l’octroi d’une assurance maladie étendue au conjoint, de deux véhicules, d’un téléphone fixe, d’un logement et du mobilier d’ameublement ». Et stipule, qu’en « cas de renoncement au logement affecté, tout ancien Président de la République perçoit une indemnité compensatrice d’un montant mensuel net de 4 500 000 francs CFA.
Abdoulaye reçoit aujourd’hui en plus du soutien matériel (voitures) du soutien en personnel (plus de 10 personnes) tout à la charge de l’Etat, neuf Millions Cinq cents mille FCFA (9 500 000 FCFA)/mois. A cela s’ajoute que « l’Etat du Sénégal prend en charge, à hauteur de 40 millions francs CFA par an, le coût des billets d’avions de M. et Mme. WADE ».
Au regard du comportement dégradant et dévalorisant du PR Wade, le décret ci-dessus cité doit être systématiquement soumis à une obligation de réserve pour en bénéficier. Libre à l’ancien chef d’État de faire librement son choix.
Je souhaite que les députés nouvellement élus se saisissent de cette question au nom du peuple.

Sory Kaba
Ambassadeur,
Directeur général des Sénégalais de l’Extérieur (DGSE)

L’UNACOIS Jappo rétablit la vérité! : M. Idy thiam n’a jamais été recherché

epuis un certain temps un groupuscule d’individus malintentionnés utilise illicitement et abusivement le nom et le logo de l’UNACOIS Jappo dans le seul but de nuire à l’image de notre Organisation et de semer la confusion auprès de nos partenaires, au premier rang le Gouvernement du Sénégal.

M. Idy thiam n’a jamais été recherché

Le Président Idy Thiam a bien répondu à la convocation du commissaire du Point E hier. Il a été entendu et répondu à toutes les questions posées. Le bureau de l’Unacois jappo s’est réuni hier jusqu’à 2 heures du matin et compte faire une conférence de presse pour la cause ce jeudi 17 août 2017 à 16 heures au siège sise à la place de l’Obélisque.

Il n’existe qu’une seule UNACOIS Jappo !

Nous avons constaté avec regret qu’une certaine presse a été  manipulée et induite en erreur par ces usurpateurs qui se prévalent faussement de la qualité de membres de l’UNACOIS Jappo. Pour rappel, le chef de file de ce groupe d’agitateurs a été condamné par la Cour d’Appel de Dakar en son arrêt n°582 du 21 Avril 2015 pour « faux et usage de faux dans un document privé »parce que ce dernier avait illégalement convoqué une assemblée générale. Les instances de l’UNACOIS Jappo fonctionnent régulièrement et l’instance suprême qu’est l’Assemblée Générale dans sa session du 15 Décembre 2015 a réélu Monsieur Idy THIAM, Président national.

L’UNACOIS Jappo protégera son logo et son image à tout prix.

Chaque structure titulaire des droits, doit veiller à la protection de son logo, de son nom de son image. L’UNACOIS Jappo ne faillira pas à ce devoir. Nous défendrons notre logo et notre nom. L’UNACOIS Jappo n’acceptera plus que son logo ou son nom soit utilisé fallacieusement  par des pseudos acteurs économiques. Nous combattrons toute initiative visant à décrédibiliser notre Mouvement ! Trop c’est trop ! S’ils veulent exister, ils n’ont qu’à créer leur propre structure mais nous tolérerons plus l’usage illicite et abusif du nom et du logo de l’UNACOIS Jappo.

Notre action demeure dans la légalité ! 

L’Unacois Jappo est une organisation responsable qui inscrit toujours son action dans la légalité. C’est pourquoi, l’UNACOIS Jappo condamne toute forme de violence. Au demeurant nous invitons les autorités étatiques à prendre toutes leur responsabilité pour faire cesser cette forfaiture qui a trop duré!

Dr Assane KA
Vice-Président chargé de communication

Liste des 23 membres du comité exécutif de la Fédération Sénégalaise de football (Fsf)

Président : Me Augustin Senghor

1er vice-président : Saër Dièye Seck

2e vice-président : Abdoulaye Seydou Sow

3ème président : Daouda Badji

4ème vice-président : Amadou Kane

5ème vice-président : Kosso Diané

Représentants Ligues régionales : Samba Top, Mame Adama Ndour, Mamadou Ndiaye, Malick Thiam

Représentants clubs amateurs : Yaya Baldé, Clavadinou Mendes, Fodé Boucary Dahaba

Représentants clubs L1 : Seydou Sané, Youssou Dial, Babacar Ndiaye

Représentants clubs L2 : Mouhamed Samb, Samsidine Diatta

Représentant Association nationale des arbitres : Amadou François Guèye

Représentant football féminin : Seyni Ndir Seck

Représentant football spécifique : Omar Guèye Ndiaye

Représentant Anciens internationaux : Cheikh Seck

Représentant Association nationale des médecins du sport : Fallou Cissé

 

Cérémonie : Le ministre des Sports salue l’humilité de Me Senghor


Le ministre des Sports, Matar Bâ a procédé à l’installation officielle des 23 membres du Comité exécutif de la Fédération sénégalais de football avec à leur tête le président Me  Augustin Senghor qui a été réelu pour un troisiéme mandat lors de l’Ag élective de samedi dernier. Félicitant Me Senghor pour cette réelection, le ministre des Sports a demandé au président Senghor « de travailler pour un football sénégalais qui gagne capable de hisser le drapeau trés haut le drapeau du Sénégal ». Sans le soutien des autres souligne t-il, Me Senghor ne pourra pas réussir ce pari. Ce qui pousse le ministre des Sports a invité les autres candidats au poste de président qu’il a battu de se mettre dérriére lui pour lui apporter un appui sans faille. Mbaye Diouf et Louis Lamotte, qui ont saisi le message, ont affiché leur volonté d’être à coté de Me Senghor qu’ils n’ont jamais eu cesse d’accompagner depuis la mise en place du cadre de concertation des clubs. Le ministre des Sports a félicité Me Augustin Senghor pour son bilan « positif » au sortir des deux mandats à la tête de la fédération sénégalaise de football. Saluant son humilité, le ministre des Sports estime que le discours tenu par Me Senghor aprés sa réelection prouve le respect qu’il voue à ses adversaires. Se félicitant de l’esprit fair-play ayant prévalu lors de l’Ag élective, le ministre des Sports a soutenu qu’à travers ses assises, les dirigeants du foot ont prouvé leur maturité.

 

Media7.Info

Une centaine de « Jakartamen » bat le macadam à Ziguinchor

Une centaine de conducteurs de mototaxis, communément appelés « Jakartamen » a battu le macadam ce jeudi à Ziguinchor pour protester contre leurs conditions de travail. Ils se sont rendus à la mairie de Ziguinchor, où ils ont refusé de prendre langue avec le directeur de la communication de l’institution. Ce dernier qui s’est adressé à la presse, a dit être disposé à recueillir leurs doléances afin de les transmettre au maire Abdoulaye Baldé, absent.
Une partie des marcheurs arborait des brassards rouges tandis que l’autre portait des casques. Ils ont déployé tout au long de leur procession très bruyante une banderole géante sur laquelle était inscrit le nom de leur association, à savoir l’« association pour le développement des jeunes conducteurs de Ziguinchor : Jakartaman ».
Ces marcheurs brandissaient des pancartes aux inscriptions revendicatives, sur lesquelles l’on pouvait par exemple lire ce qui suit : « opérations (de contrôle, Ndlr) inutiles, laissez-nous tranquille », « redevance de 3000F, trop d’argent en caisse pour rien », etc.
Visiblement très excités, les conducteurs de mototaxis de Ziguinchor scandaient aussi le slogan-ci : « éliminez Zig Com, nous voulons la paix ! », faisant ainsi allusion à l’immatriculation dédiée par la mairie de Ziguinchor à cette catégorie de transporteurs afin de mieux l’encadrer.
Ils ont fait une halte à la gouvernance de Ziguinchor avant d’arriver à la mairie. Ici, ils n’ont pas souhaité qu’un agent municipal les reçoive. Ils ont exigé de parler avec au moins un adjoint au maire Abdoulaye Baldé.
Joseph Faure Sambou, le directeur de la communication de la mairie de Ziguinchor, sorti à leur rencontre, a déclaré qu’ « aucun adjoint au maire n’est ici, je souhaitais leur parler, recueillir leurs doléances afin de les transmettre à qui de droit, sans succès ; je reste toutefois à leur disposition pour cela. Ils veulent directement parler au maire (Abdoulaye Baldé, Ndlr), qui est absent, ou à l’un de ses adjoints ».

SOURCE: MEDIA

MENACE – L’Unacois Jappo de Diourbel avertit tout commerçant qui se hasarderait à aller prendre part à la soirée de gala

Une soirée de gala qui risque de faire couler beaucoup d’encre… Les commerçants favorables à Idy Thiam au niveau de la région de Diourbel et membres dans l’Unacois-Jappo ont vivement attaqué ce mardi,  leurs camarades qui s’apprêtent à organiser une soirée de gala le 18 août 2017 au Grand Théâtre de Dakar.

Selon Abdou Bâ, Président de l’Unacois régionale des Jeunes de Diourbel,  » Cheikh Cissé et Alla Dieng veulent détourner la structure à des profits particuliers. Pire, ces deux personnes, dénoncent-ils, n’ont aucune légitimité pour organiser une soirée au nom de l’Unacois, car ils n’en ont ni le droit ni la légitimité !   »

Versant visiblement dans la menace, les commerçants avertissent leurs camarades qui se hasarderaient à quitter Diourbel pour aller prendre part à la soirée et aux sponsors qui accepteraient de soutenir l’événement. La tension est vive…

« DIAMBOGNE » HEURTÉ ET ENDOMMAGÉ ALORS QU’IL ÉTAIT AMARRÉ : L’Etat réclame 2,7 milliards à Grimaldi

Libération révèle que le juge Samba Kane, Président du Tribunal hors classe de Dakar, a autorisé le Consortium sénégalais d’activités maritimes et la Prévoyance Assurances à saisir à titre conservatoire le navire M/V Grande Nigéria du groupe Grimaldi pour avoir sûreté conservation être garantie du paiement de sa créance évaluée à 2,7 milliards de FCfa. En cause, le navire a heurté de plein fouet le ‘’Diambogne’’ qui assure la navette Dakar-Ziguinchor-Dakar.

À la suite d’une requête du Consortium sénégalais d’activités maritimes (COSAMA) et la Prévoyance Assurances, le Président du Tribunal hors classe de Dakar a autorisé, le 8 août dernier, la saisie conservatoire du navire M/V ‘’Grande Nigéria’’ pour avoir sûreté conservation et garantie évaluée provisoirement à la somme de 2,7 milliards.

Que s’est-il passé ?

Le 29 juillet 2017, le navire ‘’Grande Nigéria’’ a rompu ses amarres et a heurté le navire ‘’Diambogne’’ appartenant à la COSAMA qui était amarré à quai poste 112 au Port autonome de Dakar (PAD). Le navire qui assure la desserte Dakar-Ziguinchor-Dakar a subi des dommages très importants qui ont été évalués dans le rapport d’expertise du cabinet Ceconi numéro 9606417 du 30 juillet 2017.
En effet, l’abordage a causé des enfoncements de la coque et une déchirure au niveau de l’étrave bâbord sur les frames 102 à 105 ; des enfoncements de la coque au milieu de l’étrave tribord sur les frames 101 à 107 ; avec une brèche par où l’eau a pénétré entraînant une inondation de la salle des machines et une cassure des amarres et garde montante. Pire, les moteurs et divers appareils des machines ont été sérieusement endommagés.

Facebook login by WP-FB-AutoConnect