Home » Sénégal » Religion

Religion

SERIGNE ABÔ FALLOU ASTA DIÈYE :  » Voilà 50 ans que je suis à Darou, 2016 et 2017 sont les seules fois où le magal n’a connu aucune pénurie d’eau ‘

Une révélation de taille livrée par Serigne Abô Mbacké Fallou Asta Dièye, ce vendredi 12 mai 2017, jour du magal de Darou Moukhty commémorant la rencontre entre Mame Thierno et Serigne Touba au retour d’exil de ce dernier.

Le Mbacké-Mbacké, Khalife de Serigne Fallou Asta Dièye Mbacké, s’est voulu formel :  » C’est l’Islam qui recommande de dire la vérité et de rendre grâce à Dieu à travers les hommes. Voilà 50 ans que je suis à Darou Moukhty, 2016 et 2017 sont les seules fois où le magal n’a  connu aucune pénurie d’eau. Pour cela, nous tenons à remercier le Président de la République qui n’a ménagé aucun effort pour pallier ce problème lancinant. Tous les magals étaient ponctués de pénuries et de délestages électriques. Si aujourd’hui, le mal est guéri, il nous faut le relever  ».

Serigne Abô Fallou Asta Dièye de s’attaquer par ailleurs, aux vices qui gangrènent la société Sénégalaise et qui avilissent la jeunesse. Le chef religieux de proposer des repères et des modèles.  » Les jeunes ont besoin de modèle , de repère et de guide.  Toute sa vie durant, Mame Thierno Birahim Mbacké a été sous les ordres de Serigne Touba. Il a suivi ses pas jusqu’à devenir celui qu’il fut… Un musulman exceptionnel.  »

Serigne Abô Mbacké de se réjouir de la délégation qui lui a été envoyée par le Khalife Général des Mourides, avec à sa tête, Serigne Bara Lahad Mbacké…

Le premier réseau de salles de cinéma et de spectacles ouvre ses portes en Afrique : CANAL OLYMPIA TERANGA s’installe à Dakar.

Le premier réseau de salles de cinéma et de spectacles ouvre ses portes en Afrique : CANAL OLYMPIA TERANGA s’installe à Dakar.

SOURCE: DAKARACTU

TOUBA – La communauté Baay-Fall en deuil

Serigne Moustapha Faty Kâne Fall, fils de Serigne Modou Moustapha Fall, premier khalife Général des Baay- Fall est rappelé à Dieu en Afrique du sud. Le Saint homme vivait le plus clair de son temps au quartier Palène de Mbacké. Sa disparition a plongé toute la communauté mouride et plus précisément celle des Baay-Fall dans une tristesse immense.

MEDIA7 présente à la famille de Mame Cheikh Ibrahima Fall ses condoléances attristées.

137eme anniversaire de l’appel de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi : L’imam Makhtar Laye lance l’alerte sur l’actualité du Pays

C’est avec une foule immonde que la communauté Layénne a célébré le vendredi 28 avril à Yoff, le 137 eme anniversaire de l’appel de Seydina Limamou Lahi, l’occasion pour Imam Makhtar Laye d’alerté les populations sur la situation actuelle du pays.

« La bonne gouvernance garante de la stabilité sociale » portant sur le thème de l’édition de cette année marqué par un discours très instruite de l’Imam Makhtar Laye. Après avoir manifester son bonheur par rapport à la cohabitation des différentes religions au Sénégal. L’Imam ratib de ladite communauté, a mis en garde les dirigeants du pays. selon lui, ils prendront le sens inverse par rapport  aux accidents de la route qui est actuellement très fréquent dans nos route. « Il faut qu’on fasse attention, l’indiscipline et le manque de maitrise du code de la route est entrain de couter beaucoup de voie dans notre pays » déclare-t-il. A ce titre dit-t-il s’ajoute «  la politique » est maintenant devenue un monde dangereux  et pointe du doigt sur les politiciens en déclarant que «  c’est entre nous que nous nous battons, il faut qu’on se rend compte qu’on est de la même famille, et essayer de ne pas porter préjudice à son prochain et que la transhumance est une injustice sociale ». En poussant plus loin ses propos il exhorte les jeunes Layénnes et sénégalais «  d’aimer leur pays » de « travailler » et de ne pas accepter « l’indignation ».

Wagane Faye Media7

IMAGES: 137EME APPEL DE SEYDINA LIMAMOU LAHI (AL-MAHDI)

DSC_1683 - Copie DSC_1727 - Copie DSC_1724 - Copie DSC_1717

Politique Quand Macky Sall et Khalifa Sall sont à défendus à l’Appel du Mahdi

Le duel à distance entre le président Macky Sall et le maire Khalifa Sall s’est invité lors de la cérémonie d’ouverture officielle de la 137e édition de l’Appel du Mahdi ce jeudi à Camberéne.

En terminant son propos,  Seydina Lahi en a profité pour rendre hommage au chef de l’état Macky Sall qui a construit  la résidence du khalife général des Layénnes. Si le coordonnateur de l’Appel a magnifié l’acte posé par le chef de l’Etat, le porte parole des Layennes, Baye Mouhamadou Lamine prend le contrepied du coordonnateur de l’Appel pour rendre hommage au maire de Dakar actuellement en prison. Félicitant le maire de Dakar, le porte parole des Layennes tout en priant pour la libération de l’édile de Dakar a rappelé que c’est Khalifa Sall  qui a  construit la tombe se Seydina Issa Lahi. Et l’on a fini par dire qu’il existe deux tendances politiques

Wagane Faye Media7.info

137eme édition de l’Appel Le cours magistral de Seydina Issa laye

Ouvert ce jeudi 27 avril 2017 à Cambérene , la 137eme appel de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi sera clôturé demain vendredi à Yoff. Lors de la cérémonie d’ouverture le coordinateur de l’Appel Seydina Issa Laye, fils du Khalife général, Serigne Abdoulaye Thiaw laye  a invité les sénégalais  a être solidaire et a bien éduquer leurs enfants.

La cérémonie d’ouverture de ce 137eme anniversaire de l’appel de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi est marquée comme à chaque année par un discours  du fils khalife général des Layennes, Seydina Issa Laye coordinateur de l’appel.   Un discours tiré des enseignements du Mahdi. Il est revenu sur les valeurs de la religion musulmane au Sénégal et appelle les  croyants à ne pas  « confondre » l’islam et les Tarîqats.    « La religion musulmane est une tradition,  les tarîqats sont des branches qui la constitue. Et que les   Tarîqats devraient être le ciment de l’unité du Sénégal.  », Souligne t-il non sans déplorer le fait que «  la mondialisation ou ce qu’on appelle le « village planétaire » est entrain de nuire aux valeurs culturelles morales et sociales de la population. »

Les femmes pointées du Doigt    

Selon Seydina Lahi les femmes d’aujourd’hui sont entrées de se « dévaloriser » de  par leurs comportements et leurs  habillements loin des préceptes de l’islam.  « Les femmes doivent revoir leurs comportements », recommande le marabout. La question de l’éducation des enfants a été abordée dans son discours.   En affirmant que «  avec la propulsion des medias et de l’internet, on ne doit plus laisser beaucoup de temps à nos enfants à cause de la radicalisation et du terrorisme, qui est entrain de gagner un terrain dans la vie de nos jeunes ».

Wagane Faye Media7.info

Camberéne « Gaïndé » Fatma fait la leçon aux politiciens

Serigne Mbacké « Gaïndé » Fatma, fils du Khalife générale des Layennes, Serigne Abdoulaye Thiaw Laye a donné une leçon aux acteurs politiques. Leur incitant à être « positifs » pour ne pas verser dans les invectives, le marabout de souligner « tout acteur politique aura le soutien de Camberéne s’il travaille pour le bien du Sénégal. » Recevant samedi à Camberéne le ministre de la jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne dans le cadre d’une tournée qu’il effectuait dans cette localité, le fils du Khalife général des Layennes a aussi invité le président de la République à faire preuve d’une certaine patience pour espérer convaincre l’opposition. Parce que souligne « l’unamité n’est pas de ce monde ». C’est en cherchant à tenir « soyeux » qu’il parviendra à hisser ses contempteurs au niveau où il se situe. Demandant à la jeunesse sénégalaise de s’inspirer  de la patience du Chef de l’Etat qui a valu à ce dernier à se retrouver à la tête de l’Etat, Serigne Mbacké « Gaïndé » Fatma invite aux sénégalais d’être solidaires. Le même discours est tenu aux membres de la coalition Benno Bokk Yakaar par le marabout qui dit que sans cette solidarité « Bby n’aura aucun sens. »
Media7.Info

 

DAAKA 2017 : Pour s’assurer de la qualité du réseau, Abdou Karim SALL en visite à Madina Gounass

Pour une bonne couverture en réseau à l’occasion de la célébration de la 76e édition du Daaka de Madina Gounass qui a démarré samedi dernier, le Directeur général de l’ARTP, M. Abdou Karim SALL, a effectué une visite de terrain sur le site du Daaka de Madina Gounass, le Mardi 11 Avril 2017.

 

Le Dg de l’ARTP a en effet effectué ce déplacement pour s’approprier et constater de visu le dispositif mis en place afin de s’assurer que les opérateurs ont  mis en œuvre les directives qui devraient permettre aux  pèlerins présents au Daaka au cours des 10 jours de la retraite spirituelle et les journalistes d’opérer de bonnes communications à travers les lignes téléphoniques et par l’internet.

D’ailleurs, pour une bonne connectivité, une équipe technique de l’ARTP est déjà sur les lieux où elle va tout mettre en œuvre durant cette période du Daaka afin de veiller et de contrôler la qualité du service offert par les opérateurs. C’est donc une équipe de veille qui sera à la disposition des pèlerins 24/24.  

La principale mission de cette équipe consistera à transmettra en temps réels aux opérateurs les éventuels dysfonctionnements qui seront constatés dans la zone du Daaka et ses environs pour évidement apporter des réponses dans des délais précis.

Avant d’être reçu par le khalife pour effectuer sa « Ziara », le directeur de l’ARTP, Monsieur Sall en a profité de cette visite pour échanger avec les autorités administratives et religieuses.

C’est justement après ce moment que Monsieur Sall avec son staff ont été reçus par le Président du comité d’organisation du Daaka, Thierno Abdou Aziz Ba, et par El Hadji Thierno Amadou Tidiane Bâ, Khalife de Madina Gounass qui a formulé des prières pour la réussite de leur mission et celle du président de la République, Macky Sall.

Monsieur Abdou Karim SALL, était accompagné du Directeur du contrôle et de la qualité de service, du Directeur de l’Economie et des marchés de télécoms, du chef de département de la communication et du partenariat entre autres agents de la boîte. 

‘ Serigne Touba a créé Dieu ! ‘ : CE BLASPHÈME QUI SUSCITE L’ÉMOI À TOUBA…

Depuis quelques jours, c’est l’émoi et la consternation à Touba. De jeunes Mourides, soutenus par des adultes tapis dans l’ombre soutiennent une thèse religieusement affreuse et tentent, par tous les moyens de l’étayer. Cette thèse, c’est celle-ci :  » Serigne Touba a créé Dieu  ». Parmi les défenseurs de la thèse, un Mbacké-Mbacké, fils d’un grand chef religieux mouride.  Depuis, Touba souffre et réagit, à travers des structures comme Khoudamoul Khadim’  » de Serigne Amsatou Mbacké Ibn Serigne Abdou Lahad,  » Kouratoul Ayni  » ,   »Jamyatou’   Jamyatou Akhadimoul Minanil Baaqil Khadim,  l’Académie de  Darou Miname,  » Al Wafa  » de Darou Moukhty.

Au cours d’une rencontre tenue à Dakar et plus précisément à Massalikoul Jinaan, un réquisitoire a été servi à l’encontre de ces jeunes et groupes de personnes qui se perdent dans des déclarations qui n’ont rien à voir avec les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba.  »Ce sont des enfants sans éducation religieuse de base, sans encadrement qui distillent ces contrevérités, ces insanités, ces blasphèmes ahurissants qui sont complètement étrangers au mouridisme.

Un autre réquisitoire a été réservé aux Wahhabites. L’Etat a d’ailleurs été interpellé sur la question. Selon Serigne Amsatou et collaborateurs  » la paix au Sénégal ne tiendra qu’à un fil si des discours réfractaires aux confréries sont distillés impunément par de tels groupes de personnes  ».

Ont pris part à la rencontre plusieurs chefs religieux, hormis Serigne Amsatou, dont Serigne Kosso Mbacké Ibn Serigne Mountakha, Serigne Khalil Mbacké Ibn Serigne Moustapha Absa, Serigne Abô Kébé Ibn Sokhna Astou Walo, Serigne Fallou Fall Ibn Serigne Cheikh  Aliou Fall Mbaor, Serigne Abô Mbacké Ibn Cheikh Abdou Bakhé, Abdallah Fahmi etc….

Facebook login by WP-FB-AutoConnect