Home » Sénégal (page 5)

Sénégal

Birahim Seck déverse sa colère sur Macky Sall et ses hommes

Birahim Seck, membre du conseil d’administration du Forum civil n’en peut plus de cette protection des hommes qui ont hissé la délinquance financière à des niveaux insoupçonnés dans notre pays note-t-on dans le journal Les Echos.

En effet, Birahim Seck a tenu à rappeler au président de la République le contenu de son discours du 3 avril 2012. Un discours lors duquel Macky Sall s’était engagé à mettre en place un gouvernement de rupture enraciné dans une sobre et vertueuse.

Selon lui, rien de ces engagements-là n’a été respecté par le chef de l’Etat. « La politique de protection de la délinquance financière par les autorités étatiques a profité jusqu’à présent à des personnalités tels que Monsieur Moustapha  Diop, ancien ministre délégué chargé de la Microfinance et de l’Economie solidaire », déplore Birahim Seck, qui n’a pas manqué de regretter les promotions d’Aly Ngouille Ndiaye et d’Aliou Sall qui, en croire, ont été les acteurs directs dans l’affaire Petrotim poursuit le quotidien.

Poursuivant ses propos, Birahim Seck déclare que « la non publication du rapport de l’Ofnac est la conséquence d’un manque de matière dû au piétinement des enquêtes sur l’octroi des contrats pétroliers de Pétrotim Ltd, sur les contrats relatifs aux passeports biométriques alloués à Snedai de l’homme d’affaires Adama Bictogo et la mise sous le coude de la seconde phase de l’enquête sur la gestion du Coud par Cheikh Oumar Hanne ».

Birahim Seck s’est par la suite attaqué à Abdoulaye Daouda Diallo et à Cheikh Kanté. De l’ex directeur du Port qui vient d’être promu ministre chargé du Pse, M. Seck  rappelle que celui-ci n’a toujours pas été capable de justifier «  les critères de fixation des 2 milliards de F Cfa en guise de ticket d’entrée pour l’octroi illégal de la concession du Terminal vraquier du Port autonome de Dakar (Pad) à Necotrans ».

Alors que, concernant l’ancien ministre de l’Intérieur, il révèle : « Abdoulaye Daouda Diallo a passé illégalement un marché de gré à gré pour contrat de 50 milliards de franc Cfa pour la conception et la production des cartes d’identités biométriques », écrit Les Echos.

Antoine sarr stagiaire à média7.info

 

Blanchiment de 95 sportifs russes en vue : Lamine DIACK sera-t-il tiré d’affaire ?

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par le New York Times, l’AMA va blanchir 95 des 96 sportifs dont elle a pour l’instant examiné les cas à la suite du gigantesque scandale de dopage ayant touché la Russie.

« Les preuves disponibles sont insuffisantes pour soutenir l’affirmation d’une violation des règles antidopage pour ces 95 sportifs », écrit Olivier Niggli, le directeur général de l’AMA.

« Le système (mis en place par la Russie) était très bien organisé, plusieurs années après les faits, les preuves restantes sont limitées, avoue Olivier Niggli avant de poursuivre, résigné. Nous devons accepter le fait que le but du rapport McLaren était de dévoiler un système (de dopage), pas des violations individuelles ».

Le travail de l’AMA est notamment rendu difficile par le fait que le laboratoire antidopage de Moscou a détruit de nombreux échantillons de sportifs russes. En février, l’AMA regrettait également que « les demandes de preuves additionnelles adressées par le professeur McLaren aux autorités russes sont restées sans réponse ».

Moscou dément depuis le début du scandale toute existence d’un système étatique de dopage en Russie, insistant sur la responsabilité individuelle des sportifs dopés ou de responsables ayant poussé au dopage.

Suite à ces nouvelles révélations, dix-sept agences antidopage nationales ont exigé du CIO que la Russie soit exclue des Jeux Olympiques d’hiver qui se tiendront à Pyeongchang du 9 au 25 février prochain.

Manifestation pour sortir de la zone Franc.

 

Le Franc Cfa est considéré comme une menace de bombe à retardement pour ses pays soumis, selon certains activistes. Des militants contre le Franc Cfa comme Y en a marre et d’autres se sont réunis à la place de la nation pour crier leur ras le bol.

« Les Européens n’auront aucun mal pour s’emparer de nos biens car ils savent  qu’avec le Franc Cfa on est sous leur domination, par le biais d’implanter des services comme Auchan, Total, Shell, Leader price, Citydia, etc », selon Thiat du mouvement Y  en marre.

Le combat de ces activistes est de ne pas se fier à l’apparence et d’enlever cette complexité.

Pour Maman Africa, une des porte-parole du jour, le but de cette présence est multiple mais en premier c’est de dire non au Franc Cfa. Selon elle, on est toujours sous le contrôle colonial.

Mieux, elle affirme qu’ « il faut commencer par un point pour arriver en un autre point mais pour le réussir  il faut qu’on soit libérer de ses fauteurs de désordre avec leur monnaie satanique en brulant cette espace appelée Françafrique ».

Un geste noble pour ces activistes d’épauler Kémi Séba qui à osé bruler un billet de cinq milles Franc Cfa.

Mamadou Diop Decroix dans ses dirs déclare qu’ « on veut une monnaie africaine indépendante ».

Selon ces activistes, pour que l’Afique trouve son statut normal de haut niveau et reconnaissable il doit se libérer du Franc Cfa.

S S S stagiaire à média

Affaire Khalifa Sall : le mouvement « jëm kanam salam  » salue le bel exemple de la France entre Macron et Hidalgo

Le mouvement citoyen « jëm kanam salam » dans un communiqué, a salué, apprécié et cité en exemple la France avec l’entente parfaite entre le Président de la République Emmanuel Macron et le Maire de la capitale Paris Anne Hidalgo.

Ce dernier se réfère au fait que Macron, lors de son Premier discours après son investiture,  avait dit publiquement qu’il allait prendre un engagement ferme d’accompagner et soutenir Mme la Maire de Paris Anne Hidalgo pour une grande organisation et une parfaite réussite des prochains Jeux Olympiques Paris 2024. Aujourd’hui, Macron a tenu et respecté sa promesse.

Pour le président du mouvement « jëm kanam salam », le chef de l’État du Sénégal Macky sall devrait prendre l’exemple de la France.  «  C’est dans l’intérêt du pays en général et celui de la capitale Dakar  en particulier », dixit-il.  Malick Gueye ira plus loin en déclarant que  « pour un pays qui se veut émergent, il est impensable que Macky sall et khalifa sall ne soient pas unis. Ils doivent se réconcilier pour une cohésion et une paix sociale. C’est dans l’intérêt de tous « .

El Hadji Malick Gueye, par ailleurs ami et confident du  Maire de Paris, a tenu à féliciter Anne Hidalgo pour l’organisation des Jeux Olympiques Paris 2024.

Tamaltan Inès SIKNGAYE (Stagiaire)

Gorgui Dieng s’excuse de n’avoir pu ramener la Coupe

Le pivot international des Lions du Sénégal Gorgui Dieng s’est dit très peiné de n’avoir pu remporter la coupe d’Afrique des nations avec ses coéquipiers et présente au peuple sénégalais leurs « excuses ».

« Nous nous excusons de n’avoir pu ramener la coupe et de mettre fin à 20 ans d’attente du peuple sénégalais. Ce peuple mérite plus que cette troisième place » a dit à l’envoyé spécial de l’APS Gorgui Dieng avant d’embarquer avec ses coéquipiers pour Dakar.

Le Sénégal, un des favoris de l’Afrobasket 2017 co-organisé avec la Tunisie, a sombré en demi-finale face au Nigéria avant de se reprendre en match de classement face au Maroc et terminer à la 3e place.

Il s’agit de la 6e médaille de bronze obtenue par le Sénégal qui est monté 16 fois sur un podium à l’issue d’un championnat d’Afrique.

« Nous avions une belle équipe, mais en sport, l’équipe la plus probante sur le papier n’est pas forcément celle qui est sacrée », a dit le joueur des Timberwolves de Minnesota (NBA) avant d’appeler à l’union pour la prochaine édition.

«  Il nous faut tirer les erreurs de ce parcours et ne plus les refaire la prochaine fois. Une analyse froide doit être faite parce que quoi qu’on dise il y avait de la place pour faire plaisir à notre peuple et aller au bout du rêve » a dit Gorgui Dieng, élu dans le top 5 de l’Afrobasket comme meilleur pivot.

Appréciant cette distinction, le joueur n’a pas voulu s’y appesantir, Gorgui Dieng considérant que « c’est une distinction individuelle alors que moi j’étais venu à Tunis pour la distinction collective, c’est-à-dire la coupe ».

Les Lions ont quitté Tunis ce dimanche en direction de Dakar, seul l’un d’eux Cheikh Mbodj n’ayant pas pris part au voyage retour pour des questions d’ordre administratif en liaison avec sa carrière en club.

REVU DE PRESSE DE CE LUNDI 18 SEPTEMBRE 2017

Bonjour à tous bienvenue dans votre revue de presse de ce jour

À la une de ce matin des quotidiens parvenus ce lundi à media7.info traitent principalement de l’inhumation de Djibo Ka, des propos tenus par Youssou Touré après son éjection du gouvernement, des lions de basket qui implorent le pardon du peuple et de la mauvaise gestion des affaires publiques au port de Dakar.

«  Les adieux de la république à Djibo Leyti Ka », titre le journal l’observateur à sa une. Selon le président Macky Sall dans ce une, « Djibo Ka n’a jamais varié dans sa volonté de servir son pays ».

Toujours dans ce journal avec les propos tenus par Youssou Touré après son éjection du gouvernement. « Youssou Touré ravale son vomi », met le quotidien l’observateur.

« Je présente mes humbles excuses au président et à sa famille », « je n’oublierai jamais le secours de Marième Faye Sall », déclare Youssou Touré.

Le quotidien Enquête met à sa une « l’hommage de la nation », lors de l’inhumation de Djibo Ka.

De même dans ce quotidien, le journal nous révèle la détresse des déguerpis de Wakhinane pour les besoins du projet Train express régional (TER).

Lutte contre certaines maladies et les changements climatiques, Ibrahima Seck, patron de la fédération nationale pour l’agriculture biologique pense qu’il est grand temps de tourner le dos à une agriculture qui a fini de détériorer la santé de l’home et celle de l’animal.

« Cheikh Bamba Dièye met le feu dans le Macky », titre le journal Vox Pop sans sa une.

Selon M. Dièye dans ce une, « le Sénégal va très mal, parce que nous subissons une crise multiforme de la vertu et multisectorielle du leadership ».

Mieux, il affirme que « la République, la Nation ne peuvent pas se résumer à des questions de famille ».

Mauvaise gestion au port de dakar, le journal Les Echos met à sa une « Birahim Seck épingle Cheikh Kanté, Moustapha Diop, Bictogo… ».

Toujours de ce quotidien Les Echos écrit, « la volonté de protéger ses ministres et DG pousse le chef de l’Etat à passer sous silence le rapport de l’Ige ».

Parlons sport avec le quotidien Stades qui met à sa une « Mercato hivernal en janvier, Mané pisté par Barça, Real et juve ».

Afrobasket : le journal l’observateur  titre avec le retour des médaillés de bronze « les lions implorent le pardon du peuple », suite à leur défaite face au Nigéria.

C’est tout pour votre revue de presse de ce jour et on se donne rendez-vous demain.

 

Par Antoine Sarr stagiaire à media7.info

 

Youssou Touré ravale (encore) son vomi : « «Comme le disait Youssou Ndour, mon chanteur préféré, nul n’est infaillible. Je reconnais avoir émis des propos discourtois envers le Président Macky Sall « 

Youssou Touré a repris ses esprits. Quelques jours après avoir attaqué violemment le président de Macky Sall et sa famille, suite à son éviction du gouvernement, l’ex-secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation a regretté ses propos et s’est confondu en excuses.

«Comme le disait Youssou Ndour, mon chanteur préféré, nul n’est infaillible. Je reconnais avoir émis des propos discourtois envers le Président Macky Sall et les membres de sa famille. Je leur présente mes humbles excuses ainsi au peuple sénégalais et à l’ensemble des membres du gouvernement. J’avoue avoir eu tellement mal que je suis resté 4 jours sans pouvoir dormir du sommeil du juste « , s’est-il amendé, face à la presse, samedi dernier à son domicile sis à Pikine.

Entouré d’une dizaine de ses proches, le sulfureux enseignant n’a pas manqué dire tout le bien qu’il pense de la Première Dame. La preuve par cette anecdote qu’il a tenue à partager, rapporte L’Observateur. « Je l’ai jamais dit à personne, mais sachez qu’il m’est arrivé d’être très malade, au point de ne pouvoir me tenir debout. Informée, Madame Faye Sall a volé à mon secours par une prise en charge totale, qui m’a permis de me faire soigner en Tunisie.

Je n’oublierai jamais cet acte de la Première Dame et je ne cesserai de lui rendre hommage et de prier pour elle, car elle est utile eu peuple sénégalais. Je sais de quoi je parle, car à plusieurs reprise, j’ai eu à lui recenser des femmes de Pikine en état d’indigence qu’elle a eu à aider avec efficacité et discrétion« , raconte-t-il.

Comme pour dire, que ce qui s’est passé ne va plus jamais se répéter, Youssou Touré a demandé au Président Macky Sall de le décharger de son poste de coordonnateur du Réseau des enseignants de l’Apr.

Ce n’est pas la première fois qu’il fait un revirement à 180°. En mars 2016, suite à des accusations de détournement de 300 millions, il avait annoncé sa démission de son poste de Secrétaire d’Etat chargé de l’Alphabétisation et des Langues nationales et de l’Apr, avant de revenir une heure après, sur sa décision.

SOURCE: LERAL

Barcelone, Real Madrid et Juventus sur Sadio Mané

Virevoltant avec les Reds en ce début de saison, Sadio Mané ne laisse pas les cadors européens indifférents. 

Si l’international sénégalais purge actuellement une peine de trois matches de suspension après une vilaine faute sur Ederson (Manchester City), ses performances récentes avec Liverpool ont marqué les esprits.

Elu meilleur joueur de Premier League du mois d’août, le buteur de 25 ans serait pisté par de grands noms à en croire le Mirror. La Juve, le Barça ou encore le Real Madrid lui feraient les yeux doux selon le quotidien anglais. Un dossier qui s’annonce déjà brûlant l’été prochain. Si Jürgen Klopp a réussi à conserver Coutinho in-extremis, pas sûr qu’il parviendra à retenir son buteur vedette.

La réélection de Moustapha Niasse fait couler de salives

Au lendemain de la réélection de Moustapha Niasse à la tête de l’Assemblée Nationale, Média7 est allé à la rencontre de la population sénégalaise pour recueillir leurs avis par rapport à la situation. Certains sont d’avis avec cette réélection tandis que d’autres appellent Niasse, a céder la place.

« Je ne vois aucun inconvénient à la réélection de Moustapha Niasse », nous rapporte, une personne ressource rencontrée sur la place. En effet, pour la plupart des Sénégalais, la réélection de Niasse à la tête de l’assemblée, n’est pas une surprise vue son excellent parcours en politique. Niasse aurait acquis le taux d’expérience et a, par la même occasion,  su garder la confiance  de la majorité des députés de son groupe parlementaire. Il n’y aurait donc aucun doute que son travail au sein de l’Assemblée, ne pourrait être que meilleur.

Si certains ont une totale confiance en Moustapha Niasse et accepte sa réélection au perçoir, d’autres par contre ne sont pas du même avis et appellent le Président de l’Assemblée à se retirer de la sphère politique pour laisser la place aux jeunes. Ce sont les propos qu’a soutenu un certain M. Ly, lui aussi rencontré dans la rue, en ces mots « Niasse a de l’expérience certes, mais il est vieux, il est donc temps pour lui de céder la place à la jeunesse afin que celle-ci puisse faire ses preuves. Il y’a beaucoup de jeunes cadres Sénégalais, qui n’attendent que cela ».

Ilary Joli &Fatou Lo Diop, stagiaire

Media7.info

POLITIQUE : Le Sénégal perd un bon nombre de ses hommes

Des hommes politiques de dimensions exceptionnelles ont rendu l’âme durant cette année. Parmi les plus récents  Djibo Leyti Ka, ancien ministre de la République et, depuis environs deux ans, Président de la Commission nationale de dialogue des territoires (CNDT).

11182208-18578260

De même que  Cheikh Seydi Aboubeker Mbengue, directeur général de l’Agence de la Couverture maladie universelle qui a rendu l’âme le samedi 15 juillet 2017 à l’hôpital de Fann à la suites d’une longue maladie.

IMG_6031

 Ancien premier ministre du Sénégal à deux reprises, il a été aussi président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Habib Thiam nous a quitté aussi le 26 juin 2017. Succédant à Abdou Diouf qui accède à la présidence, il est nommé Premier ministre le 1er janvier 1981, une fonction qu’il occupera jusqu’au 3 avril 1983. Il sera alors remplacé par Moustapha Niasse actuel président de l’Assemblée nationale.

15158112-20618065

La  dame de fer Madame Fatoumata Matar Ndiaye, la 5ème Vice-présidente du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) a été assassinée à son domicile le 19 novembre dernier, à Pikine. L’assassinat de la responsable politique de l’APR dont le siège dudit parti porte son nom a suscité beaucoup de débats dans la scène politique et médiatique etc…

10639429-17517436

 

Que Dieu Les accueille dans son Paradis. Amine

K G et SSS stagiaires à Média7.info

Facebook login by WP-FB-AutoConnect