Home » Sénégal (page 10)

Sénégal

10 joueurs à suivre de près au FIBA AfroBasket 2017

DAKAR/TUNIS (FIBA AfroBasket 2017) – Le FIBA AfroBasket 2017 débute aujourd’hui et comme toujours, il y a quelques joueurs talentueux à suivre de près.

Au cours des neuf prochains jours, 16 équipes se battront pour avoir le droit de soulever – le samedi 16 septembre – le trophée récompensant la meilleure nation de ce FIBA AfroBasket 2017.

Dakar et Radès – à la périphérie de Tunis, la capitale tunisienne – sont les points de chute de certains des meilleurs joueurs du continent africain. Issus tant des championnats nationaux africains que de la NBA, FIBA.basketball a choisi de se pencher sur 10 d’entre eux.

1. Gorgui Dieng – Sénégal

Probablement l’un des plus grands talents du basketball africain moderne, Dieng est en quête d’histoire à ce FIBA AfroBasket.

Il y a deux ans, alors qu’il était l’un des deux seuls joueurs NBA du tournoi, sa polyvalence avait donné des ailes au Sénégal. Mais une défaite 88-79 après prolongation en demi-finale contre le Nigeria, futur champion, puis une seconde 82-73 contre les hôtes de la Tunisie dans le match pour la 3ème place avaient laissé un goût d’inachevé à l’intérieur des Minnesota Timberwolves.

Ainsi, il n’a surpris personne quand il a récemment déclaré à FIBA.basketball : « Si je vais jouer, c’est pour gagner. Je ne vais pas y aller pour simplement faire de la figuration. Je veux être là et remporter le titre. C’est aussi simple que ça. »

Dieng sera-t-il capable d’aider le Sénégal à mettre un terme à deux décennies sans titre continental ? La réponse ces prochains jours.

2. Carlos Morais – Angola

Participant à son sixième FIBA AfroBasket et ancien MVP du tournoi, Morais est le joueur vers lequel l’Angola va se tourner pour trouver son inspiration à Dakar et ensuite à Radès, s’il se qualifie pour les quarts de finale.

Depuis le premier titre acquis en 1989, l’Angola – 11 fois champion d’Afrique – n’a jamais disputé deux éditions du FIBA AfroBasket de suite sans en gagner une. L’expérience et le leadership de Morais seront d’une grande utilité pour l’Angola.

3. Ike Diogu – Nigeria

Seul rescapé de l’équipe couronnée en 2015, Diogu est devenu une figure emblématique de la montée en puissance du basketball nigérian.

Indispensable tant sur que hors du terrain, il a passé l’entier du FIBA AfroBasket 2015 sur la touche après s’être blessé juste avant le début de la compétition.

Le Nigeria parviendra-t-il à conserver son titre ? L’ancien joueur NBA aura en tout cas son mot à dire.

4. Maurice Ndour – Sénégal

Souvent décrit comme l’un des Sénégalais les plus talentueux, Ndour a répondu aux attentes avec de remarquables performances à la Coupe du Monde FIBA 2014 et au Tournoi de Qualification Olympique FIBA de Manille en 2016.

Les fans sénégalais attendent désormais depuis deux décennies un titre au FIBA AfroBasket.

À l’occasion de sa première apparition au FIBA AfroBasket, Ndour – qui vient d’évoluer en NBA aux New York Knicks – essaiera de faire forte impression.

5. John Wilkins – Maroc

Cet ailier-fort américano-marocain de 2.04m, qui a joué au basketball universitaire à la Illinois State University et qui joue actuellement pour le club marocain de Chabab RIF Hoceima, fera ses débuts au FIBA AfroBasket.

L’arrière du Maroc Mustapha Khalfi dit de Wilkins : « Il va vraiment nous aider à changer notre manière de jouer de ces dernières années. C’est un joueur dur et un excellent shooteur à trois points. Je pense qu’il va beaucoup nous apporter, c’est un cadeau de Dieu pour nous, » conclut-il en rigolant.

6. Sekou Dembele – Mali

Les Maliens demandent depuis des années une reconstruction de leur équipe nationale. Dembele, qui s’est exposé au niveau mondial pour la première fois il y a deux mois à la Coupe du Monde FIBA U19 2017, est un des exemples de la nouvelle génération de joueurs maliens.

7. Souleyman Diabate – Côte d’Ivoire

Si vous aimez les joueurs adroits balle en main, vous allez adorer le meneur de la Côte d’Ivoire Diabate, dont ce sera la sixième apparition consécutive au FIBA AfroBasket.

8. Makram Ben Romdhane – Tunisie

La Tunisie devra se passer de Michael Roll et Salah Mejri, mais Ben Romdhane sera lui bien là.

Ailier-fort en grande partie responsable des bons résultats de la Tunisie ces dernières années, ce joueur de 28 ans est incontestablement le leader de l’équipe. Sa mission ? Aider la Tunisie à remporter son premier FIBA AfroBasket à sa troisième tentative en tant que pays hôte.

9. Cédric Mansare – Guinée

Si vous vous demandez comment ça se fait que la Guinée participe à cette compétition regroupant les 16 meilleures nations d’Afrique, attardez-vous sur les éliminatoires de la Zone 2 de FIBA Afrique.

Certes, la Guinée doit sa présence à une invitation – tout comme le Rwanda – mais cela n’enlève rien au talent de Mansare. Il a été énorme durant les éliminatoires, en dépit de l’échec de la Guinée au second tour face au Mali et au Sénégal.

10. Myck Kabongo – République démocratique du Congo

Kabongo est très habile balle en main. Ces derniers étés, il a essayé de trouver de l’embauche en NBA.

Il disputera son tout premier FIBA AfroBasket et il tentera d’écrire un peu plus l’histoire avec son pays, absent de la compétition depuis dix ans.

Le réseau des Enseignant de l’APR,  en désaccord avec le résultat du remaniement « Nous réclamons le respect du chef de l’Etat », déclare Adama  FaLL

Face à la presse,  ce vendredi  le réseau des enseignants de l’APR, exprime sa colère et son désaccord par rapport aux décisions du président Macky Sall, quant au remaniement.

En effet, selon les dires des enseignants de l’APR, ils s’attendaient à une promotion et non à de tels résultats. Ils dénoncent par la même occasion le fait d’avoir toujours été laissé en rade depuis 2012 à aujourd’hui, et cela malgré la promesse faite par le Président de la République devant plus de 2000 délégués/enseignants venus de toutes contrées du pays, à l’occasion du 3ème Conseil National tenu au Grand théâtre le 1er Avril 2017. Monsieur Lamane  Ndiaye, qui a  lu  le  texte liminaire, n’as pas  manqué de déclarer que  le  Réseau des enseignant républicain  regorge de cadres compétents et qu’il a toujours mis ses services à la disposition du parti.  « Malgré notre déception, nous ne comptons pas créer de parti politique, nous continuerons à travailler avec l’APR ; cependant le temps de la parole est arrivé, on se doit de clamer haut et fort  ce qui ne va pas. Nous réclamons du respect et de la considération de la part du Chef de l’Etat ».renseigne   Adama  Fall. Selon  le  chef  de  protocole  du  ministre  Youssou  TOURE. le Président  SALL  semblerait il , aurait à maintes fois fait des promesses et pris des engagements qu’ils n’aurait pas tenu. La question qui taraude cette structure de l’Apr, est pourquoi elle n’est pas respectée par le chef de l’Etat.

Ilary Rose Ndjoli

Media7.info

Aly Ngouille Ndiaye : « le Président Macky Sall m’a dit « je vous confie le poste de ministre de l’Intérieur que je connais bien » »

Aly Ngouille Ndiaye préconise le dialogue, dans le respect des lois qui gouvernent le Sénégal dans sa nouvelle fonction de ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique.

 

Aly Ngouille Ndiaye va prôner « l’ouverture et le dialogue, dans le respect des lois qui gouvernent ce pays. Dans cette optique, je prendrai toutes  toutes les dispositions pour, déjà,  poursuivre les actions de mon prédécesseur Abdoulaye Daouda Diallo. afin que les Sénégalais se sentent en sécurité chez eux » a déclaré Aly Ngouille Ndiaye au journal L’Observateur.

​Seydou Guèye : « Le Président Macky Sall aura fini par faire douter ses potentiels adversaires sur leurs capacités à engager le débat du « Sénégal Emergent »»

Post-scriptum : Convergence et perspective (Par Seydou Guèye)

 

Cinq ans durant, le Président Macky Sall a traduit en actes la forte aspiration au changement massivement exprimée par les Sénégalais le 25 mars 2012. Audelà de la restauration des fondamentaux d’une compétitivité économique, il a su imprimer une forte tonalité à l’activité gouvernementale, beaucoup plus orientée vers le résultat.

Aujourd’hui, le temps des urgences a laissé la place au temps de la consolidation des acquis pour parachever l’œuvre de reconstruction d’un pays en lui conférant toute la dignité d’une nation résolument engagée dans la dynamique de progrès social. La perspective 2019 c’est le raffermissement d’une gouvernance utile, eu égard aux impressionnantes dynamiques développementales engagées par le Plan Sénégal Emergent (PSE) qui a fini par administrer la preuve que la vision du Président Macky Sall déborde le cadre d’une simple théorie.

Elle est, incontestablement, une pensée économique authentique et autonome, une solution adaptée et adaptable au contexte africain. Car, elle est bâtie autour de critères constructifs : la gouvernance sobre et vertueuse, la performance et l’efficacité dans la gestion publique, l’inclusion sociale, la territorialisation des politiques publiques par la restauration de la dignité économique des terroirs.

Au-delà du nivellement infrastructurel, la convergence économique territoriale puise son essence dans la conjonction d’actes et de décisions, uniquement comme accélérateurs de croissance. La perspective 2019 débouchera sur une compétition électorale inédite. Simplement, parce que le Président Macky Sall aura fini par faire douter ses potentiels adversaires sur leurs capacités à engager le débat du «Sénégal Emergent».

Au-delà de son leadership, ce sont les compétences utiles du Président Macky Sall qui trancheront le débat. Son mode de gouvernance inclusif, éthique et rigoureux, marqué par une pensée tournée vers l’action et capable d’anticipation lui confère une avance politique que les Sénégalais n’hypothéqueront pas pour consacrer des hommes fortement marqués par l’inconstance, la faiblesse de leurs offres politiques et la pauvreté de leurs programmes économiques.

La perspective 2019 ouvre une nouvelle séquence dans le processus de transformation structurelle de notre pays étalé, cette fois-ci, sur cinq ans. Ce sera le quinquennat des accomplissements porté par une croissance à deux chiffres à la faveur du parachèvement des réformes consolidantes pour l’économie sénégalaise. La perspective de 2019, c’est aussi une véritable niche d’opportunités et d’occasions pour les jeunes et les femmes qui sont les vecteurs d’une croissance inclusive dont les fruits sont aujourd’hui en partage.

Alors, confortons le Président Macky Sall dans sa volonté inébranlable d’écrire les plus belles pages de notre histoire. Car, avec lui, le Sénégal vit mieux et les Sénégalais se portent de mieux en mieux, dans une société solidaire et un Etat de droit modèle.

La Mairie de Dakar Plateau, a distribué des subventions à ces lieux de culte ce jeudi .

Le  Maire Alioune NDOYE ,poursuit son programme de politique sociale .

En  présence des imams, des hommes de l’église et des dignitaires lébous du Plateau  que  le maire  Alioune  NDOYE Maire  en  compagnie de  tous  ses   conseillers  municipaux  ont   subventionné ce jeudi, les  populations  de  sa commune.  une somme de 50 millions  de  francs  cfa a été decaissée. L’évènement  c’est  déroulé  dans la  salle  de  délibération  de  ladite  commune.

Quatrième Nouveau Gouvernement du Senegal : Eva Marie Coll Seck, Mansour Sy, Viviane Bampassy,Mankeur NDIAYE, Khadim Diop Yakham MBAYE , et Youssou TOURE out





La composition du nouveau Gouvernement au Sénégal vient d’être connue. La surprise est de taille avec le départ des ministres Mankeur Ndiaye, Eva Marie Coll Seck, Viviane Bampassy et Mansour Sy, respectivement des Affaires étrangères, de la Santé, de la Fonction Publique, du Travail et l’intégration Africaine, du Népad et de la Bonne Gouvernance.

Les postes de Secrétaire d’Etat ont été supprimés. Le nouveau Gouvernement compte 39 membres…

11753222-19334018

12719435-19638871

4071167-6176858

LA LISTE DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT DIONNE II



DSC_1634
 Voici la liste des membres du gouvernement de Dionne II, dont la liste a été publiée jeudi 7 septembre 2017 par Jean Maxime Simon Ndiaye, le secrétaire général de la présidence de la République.

1. Augustin Tine, ministre des Forces armées
2. Sidiki Kaba, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur
3. Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Intérieur
4. Ismaïla Madior Fall, garde des Sceaux, ministre de la Justice
5. Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement
6. Amadou Bâ, ministre de l’Economie, des Finances et du Plan
7. Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement
8. Diène Farba Sarr, ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie
9. Mariama Sarr, ministre de la Fonction publique, de la Rationalisation des effectifs et du Renouveau du service public
10. Papa Abdoulaye Seck, ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural
11. Mansour Elimane Kane, ministre du Pétrole et des Energies
12. Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé et de l’Action sociale
13. Ndèye Sali Diop Dieng, ministre de la Femme, de la Famille et du Genre
14. Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Education nationale
15. Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation
16. Alioune Sarr, ministre du Commerce, de la Consommation, du Secteur informel et des PME
17. Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Elevage et des productions animales
18. Mamadou Talla, ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat
19. Omar Guèye, ministre de la Pêche et de l’Economie maritime
20. Yaya Abdoul Kane, ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire
21. Moustapha Diop, ministre de l’Industrie et de la Petite et Moyenne industrie

22. Mbagnick Ndiaye, ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Fracophonie

23. Matar Bâ, ministre des Sports

24. Samba Sy, ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions
25. Abdoulatif Coulibaly, ministre de la Culture
26. Khoudia Mbaye, ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats et du développement des Téléservices de l’Etat
27. Abdoulaye Bibi Baldé, ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Economie numérique
28. Maimouna Ndoye Seck, ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires
29. Mame Mbaye Niang, ministre du Tourisme
30. Aissatou Sophie Gladima Siby, ministre des Mines et de la Géologie
31. Mame Thierno Dieng, ministre de l’Environnement et du Développement durable
32. Pape Gorgui Ndong, ministre de la Jeunesse, de la Construction citoyenne et de la Promotion du volontariat
33. Aminata Angélique Manga, ministre de l’Economie solidaire et de la Microfinance
34. Abdoulaye Diop, ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main d’oeuvre
35. Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop, ministre de la Bonne gouvernance et de la Protection de l’enfance
36. Souleymane Jules Diop, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du PUDC
37. Birima Mangara, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, chargé du Budget
38. Abdou Ndéné Sall, ministre délégué auprès du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, chargé du Développement du réseau ferroviaire

39. Moustapha Lô Diatta, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural, chargé de l’Accompagnement et de la Mutualisation des organisations paysannes.

DSC_1648

DSC_1628

MINISTRE

VIDEO/ Politique : Manko Taxawu Sénégal réclame la libération de Khalifa Sall. « L’assemblé Nationale ne sera pas installée sans khalifaSall» selon Babacar DIOP

Face  à  la  presse  sénégalaise  ce jeudi  matin , la  coalition Manko Taxawu Sénégal  dénonce une arrestation arbitraire  du Député-Maire de Dakar. « Cette arrestation serait dut au refus de Khalifa Sall de rallier le parti de Macky Sall »révèle Babacar DIOP.  Selon   toujours  monsieur Diop, Coordonnateur de la coalition Manko Taxawu Sénégal  grand  Yoff  rappelle  que Khalifa Sall bénéficie jusque-là  de la présomption d’innocence, et que pour cela, sa rétention n’est  ni objective, ni  justifié et qu’elle n’est que source d’une gouvernance trop partisane. « Il n’est pas question que cette  3e  législature  qui doit  être  installée  le  14   septembre   prochain,  sans le maire Khalifa ».  déclare  t-il ?

Poursuivant toujours  ses  propos, Le coordonnateur de Manko Taxawu Sénégal  de  grand  yoff  , lance  un appel  à  toute la population Sénégalaise, à tous citoyens épris de justice ainsi qu’a tous  ses  camarades   de   la coalition  MTS ,  de prendre leurs responsabilités et d’aller jeudi  prochain à l’assemblé Nationale afin d’empêcher Macky sall de «  faire plus de mal au Sénégal ». Il les invite à le rejoindre le jeudi  à l’hémicycle, si Khalifa Sall n’est pas libéré, car après les nombreuses campagnes entreprises, les distributions de flyers etc. La dernière étape serait de faire face à Macky Sall.

Rose Ndjoli

Media7.info

SENEGAL –NIGER : RELATIONS D’ECHANGES ? 300 moutons nigériens sur le sol sénégalais

DSC_1546

Etablir une relation de partenariat et d’échange entre le Niger et le Sénégal, dans le domaine du commerce et de l’élevage, tel est le but de la venu des bergers Nigériens au Pays de la Téranga.

Dans cette optique, un point de presse s’est tenu ce mercredi au Centre International de commerce extérieur du  Sénégal (CICES)

En effet, les bergers nigériens souhaitent faire des échanges avec le Sénégal, en cela qu’ils  désirent vendre leurs moutons au sénégalais et par la même occasion acheter le sel du Sénégal, pour l’emporter au Niger, nous raconte EL Hadji Aboubacar Cissé, représentant du ministère de l’élevage du Niger. Il nous informe par la même occasion, qu’ils sont présent sur le sol sénégalais depuis vendredi dernier, avec un nombre de 300 moutons, de races différentes  à savoir : Azawat, Bali Bali, Ara Ara ,  Balami Goda etc . Les prix de ces moutons varient de 150 000 à 1 500 000. Par ailleurs Youssouf Abdou éleveur nigérien affirme «  Nous ne sommes pas la pour la tabaski, mais souhaitons aider les sénégalais avec l’élevage, car nous sommes tous des pays frères ».

Les bergers Nigériens, informe la population Sénégalaise, que les moutons seront disponible le Samedi 09 et Dimanche 10 , pour ceux qui souhaitent s’en procurer. Ils quitteront Dakar le mercredi prochain.

ROSE NDJOLI  

Media7. info

 

Santé: Ouverture d’un atelier d’orientation et de plaidoyer sur les droits humains et VIH


DSC_1528

L’atelier d’orientation et de plaidoyer sur les droits humains et VIH a été ouvert ce mercredi 6 septembre 2017 à l’hôtel Terrou-Bi.  Il prend fin le 8 septembre 17.

En partenariat avec le ministère de la Justice, le Centre de formation judiciaire (CFJ), l’Association des femmes juristes (AJS), l’Association des femmes médecins (AFEMS), l’Association des jeunes avocats et le ministère de l’Intérieur, le Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) organise un atelier d’orientation et de plaidoyer sur les droits humains et VIH.DSC_1527

L’objectif principal de cet atelier est d’orienter les acteurs de la riposte pour une intégration effective de l’approche-droit humains dans la lutte contre le VIH/Sida pour une meilleure prise en compte des droits des population clés et des détenus. A cet atelier sont attendus : des autorités administratives, des autorités locales, des forces de défense et de sécurité, des juristes, des médecins etc.

DSC_1533

L’approche sera essentiellement participative mais aussi elle sera avant tout une combinaison d’éclairages théoriques et de présentations complétées d’exercices. La technique du forum, avec des regards croisés, sera adoptée pour rendre dynamique l’atelier en vue de susciter des réactions porteuses de solutions. Les participants/tes sont alors invités à exprimer leurs opinions, leurs expertises ou leurs connaissances. Ainsi, des travaux de groupes et des plénières vont rythmer les trois jours de formation.

DSC_1526

Au sortir de cet atelier, les résultats attendus sont que les participants/tes améliorent leur niveau de compréhension des stratégies du Programme Sida, les enjeux liés à la problématique des Droits humains dans la riposte, des pistes de solution pour la mise en place d’un environnement juridique et social favorable pour les personnes vivant avec le VIH et, de manière spécifique, les populations clés et les détenus.

 

PAR FATOU LO DIOP (TEXTEOUMOU BALDE (PHOTOS)

 

Facebook login by WP-FB-AutoConnect