Home » Sénégal (page 10)

Sénégal

Arrestation d’une mule de Karim Wade à LSS : Les avocats de Wade-fils démentent

Un journal de la place avait à sa Une d’hier, indiqué qu’une mule de Karim Wade avait été arrêté a l’Aéroport Léopold Sédar Senghor détenant des documents bancaires. Une information que réfute les avocats de l’ancien plus célèbre prisonnier dans ce droit de réponse.

 

« Une «information» rapportée par le journal «le Quotidien» réputé proche du Palais, fait état de l’arrestation d’une personne en provenance d’un pays du Golfe arabique qui détiendrait pour le compte de Karim Wade des documents et autres moyens bancaires dans des valises portant le sceau du Qatar. Cette «information» est publiée en première page sous le titre : «une mule de Karim tombe à Dakar».

Karim Wade, qui dément catégoriquement ces accusations qui portent atteinte à son honneur et à sa réputation, attire l’attention de l’opinion publique sénégalaise et internationale sur la coïncidence entre cette publication, aussi grotesque, que ridicule et l’arrivée imminente de Me Abdoulaye Wade, tête de liste de la Coalition Gagnante Wattu Sénégal. Ces insinuations sont fabriquées de toutes pièces, comme l’ont été le complot des «biens supposés mal acquis» et la résurrection inconstitutionnelle de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI).

Cette nouvelle accusation par un organe de presse à la solde du pouvoir est instrumentalisée pour détruire un adversaire politique en vue des prochaines échéances électorales. Après avoir détenu Karim Wade arbitrairement en prison pendant plus de 3 ans, après avoir violé systématiquement ses droits au cours d’un simulacre de procès devant une juridiction politique aux ordres, la CREI, après avoir créé de fausses preuves contre lui, notamment en inventant le faux compte de 47 milliards de Singapour et en lui attribuant la propriété de sociétés appartenant en réalité à d’autres personnes, après avoir extrait Karim Wade de sa cellule dans la nuit du 23 juin 2016 pour l’expulser hors du Sénégal, voilà maintenant que l’État du Sénégal tente d’inventer de nouvelles accusations pour l’empêcher de se présenter contre l’actuel Chef de l’État.

Nous informons l’opinion nationale et internationale que Karim Wade nous a demandé de porter plainte pour diffamation et calomnies contre les auteurs de cette machination, le directeur de publication du journal «le Quotidien» ainsi que l’auteur de l’article Madiambal Diagne, propriétaire du journal. L’opinion constatera que c’est toujours le même journal proche du pouvoir qui est à l’origine d’accusations mensongères contre Karim Wade, sa famille et ses proches. Il en a été de même pour le faux compte bancaire de 47 milliards à Singapour et les 100 milliards imaginaires à Monaco.

Ces manœuvres, ces machinations fantaisistes et les menaces dont il est systématiquement la cible n’empêcheront pas Karim Wade d’exercer pleinement ses droits constitutionnels et politiques pour se présenter à l’élection présidentielle de 2019 contre le Chef de l’Etat Macky Sall. En cette période qui coïncide avec la fin du Ramadan, Karim Wade nous a déclaré : «je prie pour que la haine, les règlements de comptes politiques et l’esprit de vengeance n’aient jamais raison de ce que des générations d’hommes et de femmes de valeur ont bâti à la sueur de leur front et dans l’esprit de concorde nationale».

Fait à Dakar, le 27 juin 2017
Les Avocats de Karim Wade

Alerte : Cumuls pluviométriques excédentaires, inondations et des attaques phytosanitaires au Sénégal

Une partie de l’Afrique dont le Nord Sénégal devait s’attendre à des « cumuls pluviométriques excédentaires » pouvant entrainer des « inondations et des attaques phytosanitaires » pour les périodes Juin-Juillet-Août et Juillet-Août-Septembre.

C’est le 4ème Forum des prévisions climatiques saisonnières des caractéristiques pluviométriques, agro-climatologiques et hydrologiques de la saison des pluies 2017 pour la zone soudano-sahélienne de l’espace CILSS/CEDEAO qui s’était tenu du 15 au 19 mai 2017 à Accra au Ghana, qui avait sonné l’alerte.

D’après un document officiel consulté par Leral.net, il en est ressorti que : « Les zones couvrant le Nord Ghana, le Nord Togo, le Nord Bénin, l’Est Burkina Faso, l’Ouest Nigéria, l’Ouest Niger, le Centre Mali, le Sud Mauritanie, le Nord Sénégal, le Sud Tchad et l’Est Cameroun peuvent s’attendre à des cumuls pluviométriques excédentaires et des dates de début de saison précoces pouvant entrainer des inondations et des attaques phytosanitaires. »

Toutefois, dans ces zones, la croissance des cultures pourraient en outre être affectée par les séquences sèches plus longues attendues dans la première partie de la saison. Les pays de l’ouest de la bande sahélienne peuvent aussi s’attendre à une fin de saison précoce qui exposerait les cultures à un risque de sécheresses pouvant affecter le parachèvement normal des cycles des cultures.

Les prévisions saisonnières issues de ce forum sont l’objet d’un consensus autour des produits des modèles de prévision, des observations sur l’état des océans et des connaissances actuelles sur le climat de la sous-région.

Les résultats de cette prévision avaient ainsi donné les tendances probables des cumuls pluviométriques pour les périodes Juin-Juillet-Août et Juillet-Août-Septembre, des dates de début et de fin de la saison des pluies, des durées des séquences sèches les plus longues au cours de la saison et des débits moyens des hautes eaux dans les grands bassins fluviaux de la sous-région.

Par ailleurs, le même rapport avait aussi avancé que le Centre du Tchad peut s’attendre à des cumuls pluviométriques excédentaires, des dates de début de saison précoces, des dates de fin tardives et à des séquences sèches longues pouvant affecter l’installation des cultures en début de saison.

En dehors du bassin du Mono et de la partie inférieure de la volta couvrant le Ghana, le Togo et le Benin, tous les bassins fluviaux ouest africains peuvent connaitre des écoulements moyens à excédentaires cette année ; avec des risques d’inondations par endroit notamment dans le Niger moyen, le système du Lac-Tchad et le bassin du fleuve Sénégal. »

Aussi, dans le Mono et la partie inférieure de la volta, il y a un risque de déficit d’écoulement pouvant entrainer une baisse de la disponibilité de la ressource en eau pour les utilisateurs locaux (gestionnaires des barrages, irrigation, etc.),

Les récentes pluies au Sénégal avec des inondations à Tambacounda, Matam et Saint Louis semblent corroborer ces prévisions faites par le 4ème Forum de Prévisions climatiques saisonnières 2017 en Afrique soudano-sahélienne en mai 2017.

Rappelons que ce forum d’Accra a été organisé par le Centre Régional AGRHYMET/CILSS et le Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement (ACMAD), en collaboration avec les Agences Nationales de la Météorologie et de l’Hydrologie du Ghana, les experts des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre en charge du suivi et de l’élaboration des informations climatiques, agro-climatiques et hydrologiques, et les représentants des Organismes des Bassins fluviaux de la sous-région.

Télescopage à Pire : Mimi Touré se retrouve nez à nez avec la délégation de Manko dirigée par… son ex mari Oumar Sarr

A l’occasion de la disparition du regretté Khalife de Pire, nos antennes ont capté un moment particulier qui explique certainement pourquoi malgré les discours va-t-en guerre des politiciens, la tension finit toujours par baisser et les bisbilles politiques se dégonfler comme des chambres à air trouées.
Alors que la délégation de Manko composée entre autres de Oumar Sarr, Pape Diop, Mamadou Diop Decroix et Mamadou Lamine Diallo étaient en plein discours, Mimi Touré et sa délégation familiale se faisaient introduire dans la grande salle de cérémonie de présentation des condoléances.
Après que Pape Diop a magnifié ses relations anciennes avec le nouveau Khalife Serigne Mansour Cissé qui fut d’après lui un grand opérateur économique, spécialiste du marbre, Mimi Touré en fine politicienne s’est arrangée pour prendre la parole avant que l’opposition ne quitte la salle pour dire qu’elle était là avec ses soeurs pour des condoléances familiales, et non politiques, car sa famille a vécu pendant 36 ans en parfaite harmonie à Sacré Coeur avec celle de feu Serigne Moustapha Cissé.
L’ancienne premier ministre a salué individuellement les membres de Manko qu’elle a dit avoir tous bien connu par le passé. Mimi Touré a souligné que malgré leurs divergences politiques, ils partageaient tous le Sénégal et que de tels événements malheureux le rappelaient, d’où la nécessité de toujours cultiver la civilité et le respect mutuel, quel que soit le camp politique auquel on appartient.
Reste à vérifier comment la délégation de l’opposition a accueilli les propos de l’ancienne ministre de la Justice qui fut à un moment leur pourfendeur le plus assidu. Le nouveau Khalife de Pire a fait remarquer de manière fort imagée que, eux les chefs religieux, disposaient d’assez de mamelles pour allaiter tout le monde, notamment par les prières et les conseils.

SAINT LOUIS : IMAM DIALLO INSISITE SUR LA MORALE

L’Imam Ratib de Saint-Louis, Cheikh Sidy Ahmed Tidiane Diallo, a insisté sur le respect de la morale, lundi, dans son sermon de la prière de l’Aïd el fitr, marquant la fin du ramadan,

Il a invité les musulmans à bannir la médisance, la méchanceté, l’hypocrisie et la recherche effrénée de biens matériels sur terre, ce qui est ‘’contraire’’ à la morale et aux principes de l’islam.

L’imam ratib s’exprimait devant de nombreux fidèles dont le gouverneur de la région de Saint-Louis, Alioune Aïdara Niang, le maire de la ville ville, Mansour Faye, etc.

Imam Diallo a dénoncé les comportements contraires à la morale, fustigeant une société dans laquelle ‘’les nantis font la loi tandis que les pauvres croupissent dans la misère’’.

Il a appelé à une société ‘’plus solidaire, plus juste et plus équilibrée, où le partage des avoirs devient la règle’’. A ce propos, il a indiqué que ‘’les musulmans doivent suivre les règles, la sounah et les bons comportements enseignés par le prophète Mohamed (PSL)’’.

Abordant l’actualité, l’imam a invité au respect du jeu démocratique en perspectives des élections législatives du 30 juillet.

Il a plaidé pour l’élection de députés ‘’dignes, dotés d’une bonne moralité afin de représenter le peuple et ses intérêts exclusivement’’ à l’Assemblée nationale.

Le guide religieux a en outre, présenté ses condoléances suite aux décès de Serigne Moustapha Cissé, khalife de Pire, de Serigne Alioune Mbacké, fils de Serigne Cheikh Gaindé fatma, et de l’ancien premier ministre, Habib Thiam.

aps

SERIGNE SIDI MOKHTAR AUX POLITIQUES EN PARTICULIER :  » Vous ne jouirez jamais tranquillement de ce que cherchez en connaissance, richesse et poste électif, tant que la crainte révérencielle n’enveloppe pas votre manière de chercher ‘

omme à l’accoutumée, le Khalife Général des Mourides a pris part à la prière de l’Aïd-El Fitr honorée sur la place habituelle qui jouxte la grande mosquée. Les deux rakas, dirigés par Serigne Fallou Mbacké Abdou Khadre, a enregistré la présence de l’essentiel des Khalifes des grandes concessions de la communauté.

Dans son khoutba transmis par l’Imam, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké s’est visiblement intéressé aux futures joutes électorales, même s’il s’est gardé de prononcer les termes hommes politiques et élections. C’est toutefois en des termes suffisamment clairs qu’il s’est adressé à la classe politique dans la première partie de son discours. Le patriarche de Gouye-Mbind a, en effet, requis la crainte révérencielle dans la manière de pourvoir tout gain, bénéfice et autres privilèges.

 » L’ Aïd-El-Fitr est un moment de ferveur et de bonheur. Je rends hommage aussi à toute la communauté musulmane… Je tiens à rappeler toute la solennité du mois que nous venons de boucler. Il nous a permis de nous rappeler que tous nos actes doivent avoir comme soubassement la crainte révérencielle. Les gains tirés de nos activités ne nous serviront jamais tant que nous n’avons pas d’égard aux recommandations divines, quel que soit l’objectif visé. Qu’il soit la connaissance, la richesse ou le pouvoir qui découle d’une élection ! Il ne faut jamais chercher le profit ou le privilège en passant par les voies interdites. Cherchons à atteindre nos objectifs en disant la vérité et en craignant Dieu qui, Seul, exauce nos vœux. Tout ce que nous voulons obtenir, obtenons-le en empruntant les voies autorisées!  »

Le Khalife de faire un clin d’œil à la presse sur la nécessité de divulguer des informations utiles au détriment de celles capables de créer des frustrations non nécessaires. Il invitera les musulmans à s’acquitter du paiement de leurs dettes non sans oublier de mentionner l’obligation pour le musulman de sortir la zakat.  » La zakat-al -fitr est une nécessité pour le jeûneur. Elle purifie nos cœurs et participe à la validation de notre abstinence.  »

Serigne Sidi Mokhtar Mbacké ne manquera pas de s’adresser aux populations de la cité religieuse en les invitant à surveiller leurs comportements au quotidien.  » Nous qui habitons Touba, ou vous qui êtes venus pour des raisons personnelles, je vous rappelle l’obligation que nous avons à respecter les prédictions de l’islam, à veiller au comportement et au port vestimentaire décent.  »

Plusieurs personnalités religieuses ont pris part à la prière. C’est le cas de Serigne Abô Falilou Mbacké, Serigne Bass Bara Mbacké, Serigne Cheikh Bass Abdou Khadre Mbacké
Le Khalife est arrivé à 10h 44 minutes, accompagné des membres de sa cour  dont Serigne Cheikh Thioro Mbacké et Serigne Cheikh Bara Maty Lèye en particulier. La prière à démarré à 10h 49 minutes…

Délivrance des cartes d’électeurs, fichier électoral : la coalition gagnante appelle à la mobilisation citoyenne

L’ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade, et ses camarades membres de la coalition gagnante /Wattu Senegaal invitent les sénégalais à faire face au « complot électoral qui se met en place », dans le cadre des Législatives du 30 juillet prochain. «le Gouvernement, en signant scandaleusement un marché de gré à gré de plus de 50 milliards F CFA, ne cherchait rien d’autre qu’à fabriquer son propre fichier de 3 à 3,5 millions d’électeurs, en se couvrant maladroitement du manteau de la Cedeao. Mais il a été surpris par l’ampleur de la mobilisation des citoyens, avec près de 6,5 millions d’inscrits sur les listes électorales (…) », constate la coalition gagnante/wattu Senegaal, dans un communiqué rendu public hier.

Selon cette mouvance de l’opposition, le régime en place est « affolé » par cette perspective électorale. C’est la raison pour laquelle, constate-t-elle, il cherche, par tous les moyens, à « saboter » les prochaines législatives par une série d’actions dont les plus marquantes sont : les listes électorales provisoires publiées ne contenant pas des données exigées par la loi électorales, notamment la filiation et le domicile de l’électeur, les numéros d’identification nationale de 12 chiffres qui figurent sur les listes provisoires sont « faux », ceux –ci doivent comporter treize chiffres, le parrainage à coups de « centaines de millions » d’une trentaine de listes de candidats.

Ceci pour créer la « chienlit » et entretenir « la confusion », avance-t-on. Fort de ces constats, les membres de cette coalition estime qu’il y a un « complot électoral » qui est en train de se mettre en place.

En outre, les alliés de Me Wade ont dénoncé la « manipulation de la justice par le régime en place qui, selon eux, cherchent à éliminer ses adversaires politiques ».

Enquête

Vidéo – Modou Lo est de retour avec les muscles saillants « il y aura une chute le 16 juillet…»

Modou Lô est revenu des États-Unis avec les muscles saillants. Attendu ce mercredi à Dakar, Modou Lô est finalement arrivé ce vendredi. Lorsque le journaliste lui a demandé est-ce que cette fois il y aura une chute face à Lac 2, il a répondu que c’était une évidence , «Lenene laniouy wah kegn, wayé in shaa Allah dina am».

SOURCE: LERAL

 

SAGN BAMBARA FÊTE LA KORITÉ CE DIMANCHE – Cheikh Mouhidine Samba Diallo brandit ses diplômes d’astronome

Reconnu comme étant l’un des premiers grands experts Sénégalais en matière d’astronomie, Cheikh Mouhidine Samba Diallo a décidé, avec ses talibés, de célébrer la korité ce dimanche au moment où toutes les autres grandes familles religieuses du Sénégal se sont résolues à rompre le mois de Ramadan lundi prochain. Le chef religieux, fondateur de Sagn Bambara, vient de donner le ndiguel. Il brandit deux arguments essentiels. D’abord ses qualités d’astronome ne lui permettent pas d’ignorer  » une lune qui est résolument apparu  », ensuite la certitude qu’il a que celle-ci a été aperçue en France et en Arabie Saoudite.

Sagn Bambara est une cité religieuse fondée non loin de Kaoalack derrière Kabatoki et Sibassor. Elle date des années 60 sur ordre du gouverneur de la région d’alors qui avait décidé de déloger les Bambaras vers Sing-Sing.

(IMAGES) SOKHNA MAME SAÏ MBACKÉ :  » La terre doit aussi aller aux femmes… Ce pays ne se développera jamais sans nous ! ‘

Responsable politique à Touba et candidate à la députation dans la liste Manko Taxawu Sénégal, Sokhna Mame Saï Mbacké est d’avis que les femmes de Touba souffrent encore le martyr pour avoir accès aux terres. Ayant réuni ses grands responsables pour leur octroyer des enveloppes financières en guise d’appui pour la Korité, la fille de Serigne Cheikh Saï Souhaïbou a porté, ce samedi, la robe d’avocat pour défendre celles qu’elles considèrent comme oubliées par les décideurs.

 » Les femmes de Touba sont braves. Malheureusement, elles peinent à avoir accès aux financements et à la terre. Le Sénégal ne sera jamais développé sans l’apport des femmes. Et pourtant, aujourd’hui encore elles ne peuvent pas pratiquer l’agriculture à cause du fait que les hommes et surtout les gros bonnets se sont accaparés des terres. Ce pays ne se développera jamais sans nous les femmes! C’est vrai que l’État a consenti des efforts dans ce sens, mais il reste encore beaucoup à faire. Il y a aussi cette difficile conjoncture économique. La plupart d’entre elles ne travaillent pas, faute d’avoir des machines. J’ai pensé que leur offrir des sommes d’argent leur permettrait, au moins, de passer une bonne fête de korité.  » Sokhna Mame Saï Mbacké se refusera de parler politique, donnant rendez-vous à ses camarades dès le début de la campagne… IMG_0284IMG_0283IMG_0281IMG_0279IMG_0277IMG_0273IMG_0272IMG_0268IMG_0267IMG_0266IMG_0263IMG_0262IMG_0261IMG_0259IMG_0258IMG_0257IMG_0251IMG_0243IMG_0242IMG_0239IMG_0238IMG_0236IMG_0235IMG_0230IMG_0228IMG_0223IMG_0221IMG_0209IMG_0208IMG_0207IMG_0202IMG_0198IMG_0189IMG_0186IMG_0185IMG_0184IMG_0182IMG_0181IMG_0180IMG_0179IMG_0178IMG_0175IMG_0168IMG_0168IMG_0167IMG_0166IMG_0164IMG_0157IMG_0154IMG_0149IMG_0146IMG_0144

DERNIÈRE MINUTE : Rappel à Dieu de Serigne Moustapha Cissé, le Khalife Général de Pire

Nous venons d’apprendre à l’instant la triste nouvelle! Serigne Moustapha Cissé, le Khalife général de Pire vient d’être rappelé à Dieu à Dakar, plus précisément à Sacré-Coeur.
Toute l’équipe de MEDIA7 s’associe à cette douleur et présente ses condoléances à la famille éplorée, à la Oumah Islamique et à toute la population de Pire.

Facebook login by WP-FB-AutoConnect