Home » Politique

Politique

Assemblée nationale : Les députés ont voté à l’unanimité pour la ratification

Installés jeudi dernier 14 septembre,  les députés de la 13e législature en séance plénière ce mercredi 20 septembre ont voté à l’unanimité pour la ratification de la liste des onze commissions permanentes de l’Assemblée nationale. Une séance qui marque la toute première séance de la 13e législature.

Les députés ont procédé au vote des 11 commissions permanentes de l’Assemblée en respectant le règlement intérieur qui est une « Loi organique » selon Abdou Mbow, vice président de l’Assemblée nationale.

Ce vote a été marqué par  la majorité et cela a conduit à  la ratification de l’ensemble de la liste  des 11 commissions permanentes de ladite Assemblée.

Les onze commissions sont entre autres « la Commission  de l’économie générale de finance du plan et de la Coopération économique, la Commission pour l’Urbanisme de l’Habitat de l’Équipement et des Transports, la Commission pour le Développement et de l’Aménagement du Territoire, la Commission pour la Loi de la Décentralisation du travail et des droits humains,  la Commission des Affaires étrangères de l’Union Africaine et des Sénégalais de l’extérieur , la Commission de Défense et de Sécurité,  la Commission de l’éducation de la Jeunesse de Sport et de loisirs,  la Commission de la Culture et de la Communication,  la Commission de la Santé de la Population des Affaires sociales et de Solidarité nationale, la Commission de Comptabilité et de Contrôle et la Commission des Délégations ».

Ainsi, à travers les commissions, les députés participent à l’élargissement des espaces de libertés et de défense des préoccupations des populations pour une démocratie de l’accès aux équipements du développement dans l’ensemble des 557 communes du Pays dans un contexte de la mise en œuvre de l’acte III de la décentralisation des politiques publiques, qui constituent la matrice et le centre des politiques publiques définies par le Président de la République dans le Plan Sénégal émergent  (Pse).

Par ailleurs, les membres du nouveau bureau de l’Assemblée sont convoqués pour une réunion le jeudi 21 septembre 2017 à 16h dans la salle de conférence.

Tamaltan Inès SIKNGAYE  (Stagiaire)

Exploitation de zircon, les populations casamançaise s’y opposent  Ousmane Sonko promet de porter le dossier à l’assemblée Nationale

Face à la presse ce mercredi, dans un hôtel de la place, le collectif contre l’exploitation du Zircon affirme son désaccords quant à la réalisation du projet d’exploitation du Zircon de Niafrang en Casamance et réclame plus de respect du Gouvernement envers la population casamançaise. Ousmane Sonko, député et membre de ce collectif, compte porter l’affaire devant l’assemblée Nationale.

Le combat du collectif contre l’exploitation du zarcon n’y va pas de main morte. Apres les manifestations de sensibilisation et les marches, vient  le face à face avec l’assemblée Nationale. En effet,  mouvement ne compte pas s’arrêter aux spéculations et prévois avec l’aide de Sonko, membre de ce collectif, d’exposer le Dossier à l’assemblée Nationale. Il interpelle le gouvernement Sénégalais et surtout le Président Macky Sall, qui n’est pas sans connaitre le Dossier à trancher l’affaire en faveur de la population, qui n’ont pas hésité à refuser l’exploitation de leurs sols. « Cette exploitation risquée  sur plusieurs points, ne profiterait  en rien aux population », dénoncent les membres de ce collectif. Le député Sonko a dans ce sillage dénoncé « tous les manquements intervenus sur le dossier avec notamment le non-respect des dispositions du  Code Minier ».

Le leader du Pastef annonce qu’il va dès cette semaine,  réclamer au Gouvernement, la publication de tous les documents concernant ce dossier.

Ilary Joli, Media7.info

COMMEMORATION DU 15éme ANNIVERSAIRE DE NAUFRAGE DU BATEAU « LE JOOLA »

Le comité d’initiative pour l’érection  d’un mémorial-musée « LE JOOLA » a tenu ce matin une conférence de presse à la Place du Souvenir pour la préparation du 15éme anniversaire du naufrage du « JOOLA ».

« LE JOOLA », 15ans après : amnésie ou banalisation » tel est le thème de cette année. Le comité dénonce le refus du gouvernement de résoudre les problèmes liés au naufrage. « En plus du devoir de mémoire, le comité d’initiative s’est fixé deux missions. Défendre les préoccupations des familles de victimes d’une part, et d’autre part, contribué à l’éducation citoyenne, au changement de comportement en particulier » dixit Alioune Badara Goudiaby, pupille de la nation, qui a présidé la conférence de presse.

L’édification d’un mémorial-musée à la Place du Souvenir, le renflouement des restes du bateau sont autant de revendication du comité. Un panel sera organisé le mardi 26 septembre à partir de 16h à la Place du Souvenir. Ils espèrent qu’à la sortie de ce panel, des solutions seront trouvées et aussi que l’Etat va assumer ses engagements sur cette affaire.

Fatou Lo Diop (stagiaire Media7.info)

Le Ministère des sports forme ses agents en  gestion axée sur les résultats (GAR)

Un Séminaire de formation sur la Gestion Axée sur les Résultats(GAR) a été  organisé ce Mercredi pour renforcer les capacités des agents du ministère des sports pour la bonne gestion des résultats au stade Léopold Sedar Senghor de Dakar

Cet atelier de formation de trois jours  a pour objectif général  de maitriser les nouveaux outils de gestion efficace de la dépense publique dans le domaine de la GAR. Selon Paul Dionne, secrétaire général du ministère des sports il s’agira de façon spécifique de  « décliner le contexte et les fondements de l’introduction de la GAR dans l’administration publique sénégalaise et d’expliquer les principes et concepts clés de la GAR ».

La gestion axée sur les résultats vise à instaurer un budget de résultat en lieu et place du budget de moyens qui a toujours été en vigueur. Ainsi, le passage de régulation par le droit à une régulation par les résultats se traduira par l’application des outils et techniques de gestion basée sur la performance  à travers la mise en place de budgets programmes et l’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers et va permettre l’utilisation transparente des ressources de l’Etat.

Dans ce contexte, le Ministre des sport a entrepris pour la seconde fois de renforcer les capacités de ses cadres en gestion axée sur les résultats au regard de la nécessité de mettre de la cohérence entre les finalités, les objectifs à atteindre, et la façon  de mesurer et d’évaluer les résultats ; nous dit le secrétaire général du Ministère des sports M. Paul Dionne

Ce séminaire de formation regroupe quarante (40) cadres issus de l’administration centrale du Ministère des sports et des services déconcentrés.

Wagane Faye Media7

Revue de presse de ce Mercredi 20 Septembre 2017 à Media 7

Bonjour à tous bienvenue dans votre revue de presse de ce jour

À la une de ce matin des quotidiens parvenus ce mercredi à media7 .info traitent principalement de la démission  d’Aliou Sall à la présidence de l’association des maires du Sénégal, de la rationalisation des partis qui divise la classe politique, de la 5ème revue annuelle de l’ISPE et de l’éliminatoire mondial 2018 entre le Sénégal et le Cap-Vert.

« Aliou Sall va démissionner »,  titre l’observateur à sa une. Conflits d’intérêts entre l’Ams et la Cdc, le maire de Guédiawaye va démissionner à la tête de la présidence de l’association des maires du Sénégal. Il déclare je cite : «  je ne souhaite pas parler pour le moment ».

De même, de la leçon de Mame Mbaye Niang à Pape Gorgui Ndong, «ne confondez jamais vos responsabilités politiques à la mission républicaine », écrit le quotidien l’observateur.

Le journal Enquête titre à sa une: « une pétition lancée pour le retour de Lamine Diack ».

Le journal Le Quotidien revient sur la démission d’Aliou Sall de l’Ams, de la Bdk, de la Bda et autres  à sa une et titre : « Aliou Sall se consigne à la CDC.

AIBD : exploitation de la plateforme, Summa Limak, qui a obtenu la gestion du nouvel aéroport Blaise Diagne de Diass, semble vouloir tout mettre en œuvre pour écarter les opérateurs sénégalais, écrit Le Quotidien

« Rationalisation des partis divise la classe politique », écrit Vox Pop à sa une.

Selon Maguette Sy (PDS) : « décréter une limitation des partis, c’est attaquer la liberté d’association des sénégalais ».

Fatoumata Gassama du FSD/BJ : « qu’ils commencent à ne plus créer des partis pour combattre des adversaires ».

Et pour Maël Thiam de l’APR : « c’est une volonté du président de clarifier l’espace politique ».

Le journal Les Echos titre à sa une : « la dette du Sénégal prend l’ascenseur, le FMI s’inquiète ».

Le service de la dette est passé de 20% en 2014 à prés de 30% en 2017, les réformes et décisions nécessaires pour faire revenir la dette à 20% dans 10 ans, écrit le journal.

Parlons sport avec le tournoi de l’UFOA, avec le Sénégal qui a été éliminée hier, à la suite de son match nul (0-0) face à la Cote d’Ivoire.

Toujours avec le foot, Aliou Cissé publie sa liste avec une priorité donnée à l’attaque pour la rencontre Sénégal- Cap-Vert, selon le journal l’observateur.

 

C’est tout pour votre revue de presse de ce jour et on se donne rendez-vous demain.

Par Antoine Sarr stagiaire à media7.info

L’IRAN, LE VENEZUELA ET LA CORÉE DU NORD AU CŒUR DES DÉBATS À L’ONU

Dans un discours prononcé devant l’Assemblée générale de l’ONU, le président américain Donald Trump s’en est pris aux « Etats voyous ». Il a notamment menacé de « détruire totalement » la Corée du Nord, a remis vertement en cause l’accord nucléaire avec l’Iran, dont il a qualifié le régime de « dictature corrompue », et a qualifié le Venezuela de « dictature socialiste ». Des critiques qui n’ont pas manqué de faire réagir les dirigeants visés.

Les Etats-Unis sont de retour, ils sont forts et ils pensent d’abord à eux-mêmes. Voilà comment on pourrait résumer le message du président américain adressé au monde depuis le siège des Nations unies, commente notre envoyé spécial à New York, Achim Lippold. « En tant que président des Etats-Unis, je placerai toujours l’Amérique d’abord. Exactement comme vous, les dirigeants de vos pays, vous allez et vous devriez toujours placer votre pays d’abord », a scandé Donald Trump sous les applaudissements.

« Tous les dirigeants responsables ont l’obligation de servir d’abord leurs propres citoyens. L’Etat-nation reste le meilleur outil pour améliorer la condition humaine, a-t-il ajouté. Les Etats-Unis seront toujours un excellent ami pour le monde et notamment pour leurs alliés. Mais nous ne pouvons plus nous contenter d’une situation dans laquelle les autres profitent de nous et les Etats-Unis n’obtiennent rien au retour. Tant que j’occuperai ce poste, je défendrai les intérêts de l’Amérique avant toute autre chose. »

Trois ennemis identifiés

Donald Trump a identifié trois ennemis. La Corée du Nord d’abord, qu’il a menacé de « détruire totalement », sans entraîner pour le moment de réaction à Pyongyang, du côté de Kim Jong-un, que le président américain appelle désormais affectueusement « Rocket Man », « l’homme missile ». Le représentant nord-coréen qui a assisté dans la salle au discours de Donald Trump s’est lui aussi montré impassible.

Le président américain a également qualifié l’Iran de « dictature corrompue », soutenant de surcroît le terrorisme. Il a menacé de remettre en cause l’accord sur le nucléaire., promettant qu’on avait pas fini de parler de ce texte, qu’il n’aime manifestement pas du tout. Une position soutenue par son allié Benyamin Netanyahu, qui a au passage félicité son homologue américain pour son discours, « le plus courageux » qu’il avait entendu depuis 30 ans.

« La politique d’Israël concernant l’accord sur le nucléaire iranien est très simple. Il faut le changer ou l’annuler, a déclaré le Premier ministre israélien. Révisez-le ou annulez-le purement et simplement ! Annuler l’accord équivaudrait à remettre le plus de pression possible sur l’Iran, y compris par la menace de sanctions militaires, jusqu’à ce que l’Iran démantèle complètement ses capacités à produire des armes nucléaires.  »

L’autre option serait selon lui de réviser l’accord. Ce qui impliquerait par exemple« la possibilité d’inspecter les sites militaires et tout autre site suspect, ainsi que l’instauration de sanctions contre Téhéran pour tout manquement à ses obligations. Et au-delà d’une révision de ce mauvais accord, nous devons aussi empêcher l’Iran de développer des missiles balistiques et également repousser sa main-mise, de plus en plus pesante, sur la région du Moyen-Orient. »

De quoi irriter le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, qui a dénoncé sur Twitter le « discours de haine » de Donald Trump, qui relève selon lui « du Moyen-Age ».

Passation de service: Mme Viviane L.E Bampassy ministre sortante et Mme Mariama Sarr

La séance s’est tenue dans les locaux du ministère de la fonction publique . Mme Bampassy a remerciée l’ensemble des personnes qui l’on soutenue durant ces 3 années de service. Elle passe le témoin à Mme Sarr qui aura beaucoup de projet à finir.

Fatou Lo Diop = Media7.info

Passation de service : Mame Mbaye Niang passe le témoin à Pape Gorgui Ndong

La passation de service entre Mame Mbaye niang Ministre de la Jeunesse sortant et Pape Gorgui Ndong Ministre de la Jeunesse entrant a eu lieu aujourd’hui dans les locaux du ministère.

 

« Le temps passe et les instituts demeurent », a affirmé Mame Mbaye Niang lors de son discours. En effet, il a renouvelé sa gratitude au Président Macky Sall après 3 ans de service au ministère de la jeunesse.

  1. Niang quitte le ministère de la jeunesse pour le ministère du tourisme, en faisant part qu’après avoir rendu grâce à Dieu, il remercie tout le personnel qui était auprès de lui.

 

Il a aussi invité la jeunesse à être solidaire avec le nouveau ministre afin de souligner certains problèmes qui ont connu le succès de la résolution.

 

Le nouveau ministre du tourisme, Mame Mbaye Niang nomme son successeur comme étant « un bouclier et que la première ligne pour atteindre  son objectif  c’est de promouvoir la jeunesse ». Il termine son discours par des vœux de succès pour Pape Gorgui Ndong.

 

Après remaniement ministériel le Président de la République a nommé Pape Gorgui Ndong nouveau ministre de la jeunesse et de la promotion volontariat.

 

Ce dernier dans ses propos a exprimé sa gratitude et sa loyauté  au Président de la République Macky Sall qui lui a confié  à sa modeste personne une mission délicate mais pas impossible.

 

Le nouveau ministre de la jeunesse a rendu hommage à Diene Farba Sarr avec une générosité légendaire, il tient à assurer une  détermination sans faille à Macky Sall et remercie son  prédécesseur en le qualifiant de serviteur républicain.

 

Il a terminé son discours en affirmant, qu’il fera de son mieux pour la jeunesse.

 

A noter que la passation de service s’est transformée en méga  meeting, les billets de banque circulaient librement.

 

 

 

Safi Sene Seck  (stagiaire) à media7.info /

IMAGES/ passation de service entre Mame Mbaye Niang et Pape Ndong

 

Le ministère de la jeunesse a abrité aujourd’hui la passation de service entre Mame Mbaye Niang ministre sortant et Pape Ndong

Voir images

IMG_0364 IMG_0366 IMG_0367 IMG_0363 IMG_0365E

Tulinaba Mushingi, l’Ambassadeur des États-Unis au Sénégal  effectue sa première visite au nord du pays

Tulinaba Mushingi, l’Ambassadeur des États-Unis au Sénégal a visité lundi 11 au 15 septembre 2017 le nord du Sénégal principalement le Linguère, Ourossogui, Matam, Ndioum, Podor, Richard Toll, Ross Bethio et Saint-Louis. Une visite de terrain qui lui a permis de rencontrer les autorités et les populations locales, les volontaires du Corps de la Paix américaine, de voir les projets financés par le gouvernement américain dans cette zone et de discuter avec les bénéficiaires.

A Matam, l’Ambassadeur Mushingi s’est rendu à la frontière avec la Mauritanie pour discuter avec les agents de la douane et de la police des frontières de la circulation des personnes et des biens entre les deux pays et des défis auxquels les responsables de la police de l’immigration sont confrontés.

Après Matam, Mushingi s’est rendu avec sa délégation à Ndioum pour une rencontre avec une équipe du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Refugies et une trentaine de représentants des réfugiés mauritaniens qui vivent dans la vallée du fleuve Sénégal depuis 1989. L’Ambassadeur Mushingi a pu   également se familiariser avec l’histoire et la situation actuelle des réfugiés mauritaniens au Sénégal, la plus grande population de réfugiés du pays. Les réfugiés mauritaniens ont reconnu que le Sénégal reste un pays hospitalier, et qu’ils partagent des liens ethniques et culturels avec leurs hôtes sénégalais.

A quelques kilomètres de Ndioum, dans le village de Doubangue, l’Ambassadeur Mushingi a inauguré une salle de classe, un bloc sanitaire et un bâtiment administratif construits avec un financement spécial de plus de 7.000.000 FCFA du programme d’auto-assistance de l’Ambassade.

Pour constater de visu les projets financés par le gouvernement américain au Sénégal, l’Ambassadeur Mushingi a visité le centre de traitement des semences de riz à Richard Toll soutenu par l’USAID dans le cadre de son programme Feed The Future, le périmètre rizicole des femmes de Ross Bethio et la case des Tout-Petits de Lampsar qui bénéficie du programme de nourriture à l’école du département de l’Agriculture américain, McGovern-Dole.

A côte de la croissance économique, la sécurité et l’emploi des jeunes, la traite des personnes est une thématique très important pour la mission diplomatique américaine. A cet effet, l’Ambassadeur Mushingi et sa délégation ont rencontré et discuté avec l’adjoint au Gouverneur de Saint-Louis ainsi que le Procureur de la région et l’Imam Ratib de la Grande Mosquée de Saint-Louis, et ont visité la Maison de la Gare.

Ce refuge, créé par M. Issa Kouyaté pour les talibés qui ont fui les daraas pour abus et les autres jeunes à risque, fournit des services (nourriture, soins médicaux et activités éducatives / récréatives) à environ 150 enfants vulnérables. En 2016, M. Kouyaté avait reçu le prix TIP Hero of the Year de l’ex secrétaire d’Etat John Kerry pour ses efforts au sein de cette structure.

L’Ambassadeur Mushingi a pu discuter avec les enfants et les responsables de la Maison de la Gare de la situation de la mendicité à Saint-Louis, des défis et des possibles solutions ainsi que de l’avenir des enfants. Dans la nuit, la délégation a accompagné les responsables de la Maison de la Gare pour la ronde nocturne qu’ils effectuent deux fois par semaine pour recueillir les enfants qui dorment dans la rue.

Tamaltan Inès SIKNGAYE  (Stagiaire)

Facebook login by WP-FB-AutoConnect