Home » Photos

Photos

Le fils de 50 Cent se lance dans le rap et clashe son père

Les problèmes continuent pour 50 Cent. Il ne semble plus avoir de problèmes d’argent, mais maintenant, c’est son propre fils qui pourrait bien lui causer du tort.

Marquise Jackson n’est autre que le fils de 50 Cent et il décide de se lancer dans la musique.

Piston, piston, on veut faire comme papa ? Pas vraiment. Si le jeune rappeur est le portrait craché de son père, il ne souhaite pourtant pas lui ressembler. En réalité, Marquise entretient des relations plutôt tumultueuses avec son paternel et ne semble pas avoir été un enfant choyé par sa star de père.

1
Il s’agit là le tout premier morceau de Marquise Jackson. Il se dit fier de ce début : « C’est la première chanson que j’ai jamais faite. C’est ma première chanson complète avec un refrain, des couplets et tout. C’est plus ou moins moi, en train de me lâcher, d’évacuer beaucoup de frustrations et de m’exprimer sur mes sentiments« .


Un morceau plutôt réussi pour un début de carrière qui s’annonce prometteur. Un nom, qui lui colle à la peau, même si le rappeur de 18 ans fait tout pour se détacher du style de son père avec un flow qui sonne plutôt West Coast, aux antipodes du New York natal de son père.

Le titre parle de lui-même, Different, comme pour marquer au fer rouge, dès le début de sa carrière, qu’il n’est pas celui que l’on croit.

Avec un tel nom (malgré lui) et un tel talent, Marquise Jackson ne peut que réussir dans la musique. Et vous, vous en pensez quoi ?

Source booska-p.com

19 IMAGES/ ACTEURS DE L’INDUSTRIE MUSICAL

IMG_1701 GUITE-SECK SOW KASSE PAPE-ET-CHEIKH1IM A SECK JIMMY-MBAYE-ET-SALAM B GROUP ARTIST SALAM ART SECK-ABDOU-GUITE ALIOUNE-KASSE ORGA PAPE-ET-CHEIKHARTISTE-A

 

THIOMELAYE – MEDIA7.INFO

18 IMAGES/ Inauguration du stade Alassane Djigo de Pikine

pierre diplome-pikine lpikinite monde cadeau-as-pikine baboye pape-diouf mbengue thioubalo macky-salldiscour   stade2 stade macky pikine macky unnamed-1

PHOTO: DISCOURS DU PRÉSIDENT MACKY SALL: REMISE DE DRAPEAU AU LION CAN 2017 + PHOTOS

famille-cqn-2017-gabon

Monsieur le Président de l’Assemblée nationale ;

 

Monsieur le Premier Ministre ;

 

Monsieur le Président du Haut Conseil des Collectivités territoriales ;

 

Madame la Présidente du Conseil économique, social et environnemental ;

 

Monsieur le Ministre des Sports ;

Mesdames, Messieurs les membres du Gouvernement ;

 

Monsieur le Président de la Fédération Sénégalaise de Football ;

 

Mesdames, Messieurs les membres du Comité exécutif ;

 

Mesdames, Messieurs les membres de l’encadrement administratif et technique ;

 

Chers joueurs ;

Chers supporters de l’Equipe nationale de Football ;

 

Mesdames et  Messieurs, chers invités.    

 

 

Chers Lions du Sénégal, je voudrais, avant tout, vous présenter mes meilleurs vœux de bonne année 2017 dont le plus ardent est, très certainement, de gagner la CAN.

A quelques jours de votre départ pour cette compétition, c’est avec enthousiasme et espoir que je vous remets, en ce haut lieu de la République, le drapeau national, symbole de notre souveraineté.

Avec confiance aussi, car, vous bénéficiez, sans réserve, du soutien indéfectible de votre peuple.

Vous bénéficiez, également, du soutien de tous vos compatriotes de la Diaspora, en particulier ceux vivant en Afrique centrale.

Vous portez, sur vos épaules, la lourde responsabilité mais aussi l’honneur insigne, de défendre les couleurs nationales.

Vous partez, forts de cet élan populaire, empreint de chaleur et de générosité.

Vous partez, forts du classement de la FIFA qui a déclaré le Sénégal première Nation africaine de football.

Vous partez, forts du legs précieux de vos anciens, depuis Asmara en 1968 et récemment, depuis le Mali en 2000 et la Corée en 2002.

Vous pouvez puiser dans notre riche histoire sportive des repères et des ressources nécessaires pour tisser les fils de la victoire.

Vous vous souviendrez de toutes les performances du football de votre pays ainsi que de ses figures emblématiques.

Je peux nommer : Oumar Guèye Samb, El Hadji Malick Sy Souris, Louis Camara et Matar Niang.

Je peux nommer feu Yérim Diagne, feu Jules François Bocandé, et feu Christophe Sagna.

Je peux nommer tous vos aînés de la génération 2002 et tant d’autres.

Je n’oublie pas vos sélectionneurs tels feu Mawade Wade, Joe Diop, Yatma Diop.

C’est l’occasion de saluer encore la mémoire de Bruno Metsu arraché à notre affection il y a deux ans et qui a été de la grande aventure de 2002.

Dans cette mémoire vivante de nos performances, je voudrais vous réitérer mes chaleureuses félicitations pour le parcours sans faute,  marqué par des victoires nettes qui vous a valu cette brillante qualification.

 

Mesdames, Messieurs,

La présente cérémonie constitue  un moment crucial dans la grande marche de notre football.

Je sais que vous êtes animés par l’ardent désir de combler de joie tous les Sénégalais en imposant votre talent et votre puissance à ce grand rendez-vous du football africain.

La prestigieuse Coupe d’Afrique des nations est une fête des peuples d’Afrique, le concert de génies de la jeunesse africaine et l’hymne à la conquête des équipes d’Afrique.

Vous y allez, je le sais, avec l’envie légitime de gagner et l’esprit de fairplay qui est l’éthique même du sport.

Au Gabon, vous allez écrire, pour notre football, de nouvelles lettres de noblesse et porter ainsi notre pays sur les cimes du sport africain.

Vous en avez le talent, le potentiel et la carrure.

C’est parce que la Nation reconnait et apprécie, à sa juste valeur, vos aptitudes et qualités remarquables que le Gouvernement continuera de vous apporter tout le soutien moral, matériel et organisationnel nécessaire.

Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez le Sport en général et le football en particulier, vecteurs de développement collectif et d’épanouissement individuel, constituent des piliers essentiels du Plan Sénégal Emergent.

Dans ce cadre, j’ai engagé le renouveau de notre politique sportive, à travers notamment la réalisation d’infrastructures majeures, la  professionnalisation du secteur, la promotion des petites catégories et le développement des métiers sportifs.

C’est le lieu de saluer les performances enregistrées récemment dans les différentes compétitions africaines par l’équipe nationale de football Junior et celles de football de plage.

Je saisis cette occasion solennelle pour vous inviter à travailler, sans relâche, pour égaler,  voire dépasser ces exploits.

Dans cette perspective, je vous demande, lorsque vous serez sur les terrains de jeu du Gabon, de faire, plus que par le passé, preuve de rigueur, de discipline et d’humilité.

En votre qualité de d’ambassadeurs du Sénégal, vous devez avoir, en toutes circonstances, un comportement irréprochable, en restant attaché aux valeurs de courage, d’honneur, de dignité et de respect de l’autre.

Représenter le Sénégal à cette haute compétition, exige, de chaque membre de la délégation, un sens élevé des responsabilités et un engagement patriotique, trempés dans nos vertus cardinales.

Je ne saurais conclure sans féliciter et encourager la Fédération Sénégalaise et tous les acteurs du Football, mais aussi et surtout le Ministre des Sports, Matar BA pour le travail remarquable accompli à la tête de ce département.

Je voudrais, enfin, saluer et encourager chaleureusement la communauté des supporters du « 12éme gaïndé ».

Chers lions de la Téranga, faites en sorte que Gabon 2017 soit le meilleur moment de notre participation à une Coupe d’Afrique des Nations.

Imposez-vous comme viatique, l’unité et la solidarité en faisant corps avec le PEUPLE, restez sur la voie de la discipline pour atteindre le sacre, votre unique BUT, ayez la FOI en bandoulière pour transcender les épreuves sur le chemin de la victoire.drapeau famille-cqn-2017-gabon

groupe macky-2017 lions macky 2017-can cqn-2017 les-lions 12eme-gainde groupe2

MEDIA7.INFO

 

Insolite : Quand la négligence crée des dangers…Pistolet à carburant rafistolé avec un torchon ! EDK Technopole

10878733-17992919

Premières images de la rencontre entre Jammeh et les Chefs d’Etat de la Cedeao

Les Présidents Buhari, Sirleaf, Koroma et Mahama ont rencontré Yaya Jammeh et le président élu Adama Barrow. Pour le moment, rien n’a fuité du contenu de leurs discussions. Mais, les photos des différentes rencontres perlent dans le web petit à petit. Et on peut voir, sur l’une d’entre elles, publiée par adeolafayehun.com, prise dans le bureau de Jammeh, le dictateur arborer un timide sourire là où ses hôtes, eux, ont le visage fermé. Sur une autre photo, Adama Barrow a été immortalisé avec son boubou bleu, en pleine discussion avec les émissaires de la Cedeao.

 

 

media

VIDEO/ IMAGE Conférence du Credji: « La corruption, plus grand ennemi de l’Afrique »

La corruption est le plus grand ennemi de l’Afrique. Elle coûte au continent africain plus de 50 milliards de dollars par an.  C’est Mme Aminata Tall Cissé, Directrice de cabinet du ministre de la justice qui a exprimé cette position ce vendredi lors de la journée internationale de lutte contre la corruption. Intervenant dans le cadre d’une conférence organisée par le centre pour le renforcement de l’Etat de droit(Credij) et portant sur journée internationale contre la corruption ayant comme thème : « quelles stratégies ? Quelles difficultés ? », Cette dernière de souligner qu’« Au-delà de son coût financier, la corruption freine la croissance, décourage les investissements. La corruption est un ennemi de l’Etat de droit, il faut la combattre ». Reconnaissant les efforts déployés par le Sénégal pour combattre ce fléau, la directrice de cabinet, venu représenter le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, est revenu sur la mise en place du code de transparence portant sur les finances publiques et l’office nationale de lutte contre la fraude et la corruption(Ofnac). A cela s’ajoute sur la loi sur la déclaration de patrimoine. Organisateur de cette conférence, le centre pour le renforcement de l’Etat de droit et des institutions judiciaires (Credji) se bat pour promouvoir la recherche, la formation et l’éducation dans le domaine de l’Etat de droit.

img_347aminata-fall-ciss henri-gregoire-diop ig_347  img_17  img_134

Media7.Info

LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ÉTOFFE SA COMMUNICATION DIGITALE

Média7:La Présidence de la République a apporté trois innovations dans sa communication numérique à travers le lancement d’une newsletter et d’une version anglaise de son site internet, ainsi que l’inauguration d’un compte instagram.

L’annonce a été faite par son pôle de communication, dans un communiqué de presse parvenu mardi à l’APS.
‘’Ces trois innovations sont développées afin d’accroître le lien entre la Présidence de la République du Sénégal et les Sénégalais, toujours dans une politique de transparence, d’accessibilité et de restitution de l’activité présidentielle’’, explique le communiqué.
Il précise que ‘’la mise en place d’une newsletter résumant l’action et l’engagement de la Présidence, sera publiée tous les deux mois’’.
APS

SOULEYMANE FALL CONSEILLER SPÉCIAL DU PRÉSIDENT « La délocalisation des entreprises turques à Diamniadio, va créer des emplois »

Média7: Le conseiller spécial du président de la République, Souleymane Fall, estime que l’accord entre l’Unacois et les industriels turcs bénéficiera au Sénégal. Il s’avance sur les motifs et objectifs attendus de la visite de la présidente turque des industriels, Nezaket Emine Atasoy.

Média7: Quel est l’objet de la venue de la présidente Nezaket Emine Atasoy au Sénégal ?

Souleymane Fall: L’objet de la visite de la présidente de la confédération des hommes d’affaires et des femmes d’affaires turcs, Nezaket Emine Atasoy est de venir participer à la réalisation des grands projets du Plan Sénégal Émergent (PSE). Elle a estimé que le Président Macky Sall était un homme extrêmement ambitieux, qui veut vraiment développer son pays et l’inscrire sur les rampes de l’émergence. Raison pour laquelle lorsque j’ai fini de présenter le PSE dans une rencontre internationale au Maroc, elle a émis le souhait de venir visiter notre pays et discuter avec les autorités Sénégalaises, de la possibilité pour sa confédération de venir apporter un coup de main au président Macky Sall. C’est donc cela, l’objet de son voyage.

M7: Quels sont donc ses objectifs et comment s’y prend-elle ?

S F: Elle a rencontré les autorités de tutelle, à commencer par le Premier ministre, le ministre des Infrastructures, le ministre de la Femme, le directeur général de l’Apix, le ministre du Commerce, le délégué au pôle urbain de Diamiadio. Elle a eu des séances de travail extrêmement fructueuses qui vont permettre de tisser des relations de coopération, parce que, Emine Atasoy travaille avec quatre banques où elle est actionnaire et elle souhaiterait donc apporter beaucoup d’investissement au Sénégal pour accompagner les grands projets du chef de l’Etat en matière d’infrastructures, dans l’import-export.

M7: A quels impacts peut-on s’attendre sur l’économie sénégalaise ?

S F: L’impact c’est, justement que, si elle réussit à délocaliser les entreprises turque au parc industriel de Diamniadio, le nombre d’emplois qui seront créés à partir de là sera très important. Nous avons une jeunesse qui est bien formée et qui n’attend que des opportunités pour être utile à leur pays. Donc de ce point de vue en matière de création d’emploi, le contact entre la confédération des hommes et femmes d’affaires turcs et les industriels Sénégalais, va booster l’économie Sénégalaise et favoriser la création d’emploi.

 

Ilary Joli, Media7.info

Vidéo – Sit in des ex travailleurs de Sénégal Airlines : le Mouvement se radicalise.

media7.info: Le collège des délégués des travailleurs de la défunte Sénégal Airlines sont montés au créneau ce mardi pour fustiger la non prise en charges des doléances des travailleurs depuis le lancement de procédure pour la liquidation de la boite.

Restés quatre (4) mois sans salaires les délégués désignés du jour crient leur râle-le-bol et promettent d’aller à un niveau supérieur après avoir usé tous les moyens diplomatiques avec la primature et la tutelle.

Aujourd’hui « beaucoup d’agents sont dans le dénuement total et leurs familles disloquées » fustige le Président du collège des travailleurs Moustapha Diakhaté.

Pour pallier à ce qu’il appelle une « négligence de l’Etat du Sénégal » qui ne manque pas de liquidité pour leur payer leurs droits, les travailleurs prennent par la poile les mesures impopulaires et budgétivores comme la création du Haut Conseil des Collectivités territoriales (HCCT) pour justifier le mépris de l’Etat face à leur doléance.

Mieux ils ont institué la date du 04 Septembre jour de l’élection des hauts conseillers, journée de grève de la faim pour les travailleurs de la Sénégal Airlines.

Ainsi ils comptent mobiliser tous les ex travailleurs de la Sénégal Airlines pour gagner le pari de la mobilisation et alerter l’opinion national et international sur leur triste sort.

Depuis la liquidation de cette compagnie aérienne, pas moins de 200 salariés sont dans le désarroi.

Devant cette situation chaotique, ils interpellent l’Etat du Sénégal, seul coupable à leurs yeux. A les en croire, l’Etat était actionnaire de la défunte Sénégal Airlines à 36%. Mieux, il avait injecté quatre milliards FCFA pour la renflouer lorsque la compagnie battait de l’aile. De plus, aucune lettre de licenciement n’a été servie aux ex-travailleurs de Sénégal Airlines. Autant de remarques qui légitiment les revendications de ces 200 personnes qui menacent de se radicaliser dans les prochains jours. Une mesure qui trouve l’adhésion des ex travailleurs rassemblés aujourd’hui dans le hangar de la défunte boite pour tenir leur Assemblée Générale du Collège des délégués.

Assane  Niang- media7.info

A   B

Facebook login by WP-FB-AutoConnect