Home » PEOPLE

PEOPLE

Portrait de Youssouf Sabaly le nouveau latérale droit de l’équipe nationale du Sénégal

Natif du Chesnay (Yvelines), il grandit dans ce même département à La Celle-Saint-Cloud (France). À l’âge de 13 ans, alors qu’il pratique également le judo et le basket-ball, Youssouf Sabaly intègre le centre de formation du Paris Saint-Germain. Arrière droit de formation, il joue pour les équipes jeunes du club avant d’intégrer à partir de 2010, l’équipe réserve qui évolue en CFA. Parallèlement, il côtoie à partir des moins de 17 ans, toutes les sélections jeunes de l’équipe de France.

À l’été 2010 avec l’équipe de France des moins de 17 ans, il atteint la demi-finale de l’Euro des moins de 17 ans qui se déroule au Liechtenstein.

Carrière en Club

Paris Saint-Germain (2013-2017)

En juin 2013, Youssouf Sabaly signe son premier contrat professionnel en s’engageant pour une durée de trois ans avec son club formateur, le Paris Saint Germain.

En mai 2013, il est convoqué par Pierre Mankowski pour disputer la coupe du monde des moins de 20 ans en Turquie ; deux mois plus tard le groupe remporte le tournoi.

Évian Thonon Gaillard (2013-2014)

Le 29 juillet 2013, il est prêté pour un an à l’Évian Thonon Gaillard, pensionnaire de Ligue 1. Auteur d’une très belle saison, il est l’un des titulaires inamovibles de Pascal Dupraz, et prendra part à 38 matchs toutes compétitions confondus, si bien que son prêt est renouvelé pour une saison supplémentaire avec le club savoyard.

FC Nantes (2015-2016)

Le 31 août 2015, Youssouf Sabaly est prêté au FC Nantes sans option d’achat. Il fait ses débuts le 13 septembre, face au Stade Rennais. Il est titularisé dès son premier match avec les Canaries. Il marque son premier but professionnel en Ligue 1 le 17 octobre, lors d’un match remporté 3-0 face à l’ESTAC Troyes. Il délivre sa première passe décisive de la saison le 4 novembre 2015 contre l’OGC Nice.

Girondins de Bordeaux (depuis 2016)

Le 3 août 2016, il est prêté sans option d’achat aux Girondins de Bordeaux. Lors du match contre l’Olympique Lyonnais, Youssouf Sabaly, tout comme Thomas Touré et Maxime Poundjé est absent. Le 30 juin 2017, il rejoint définitivement les Girondins de Bordeaux pour 5 années jusqu’en 2021.

Carrière en sélection sénégalaise

D’abord sélectionné dans les équipes de France jeune, d’U17 à U20 (avec lequel il remporte le mondial en 2013), il suscite l’intérêt de son pays d’origine le Sénégal. Courtisé pendant plusieurs années, il annonce en septembre 2017 qu’il choisit de jouer pour Les lions de la Teranga « Je suis plutôt Lion que Coq ». Quand le sélectionneur Aliou Cissé décidera de m’appeler, selon mes performances, il n’y aura pas de problème. Je l’avais eu l’année dernière et pour des raisons personnelles j’avais dit que je préférais attendre. Maintenant, j’ai trouvé une stabilité, donc je peux me permettre de projeter vers l’équipe nationale. Chose que le sélectionneur de l’équipe nationale Aliou Cissé  a fait pour le match comptant pour la 5eme journée des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018 contre le cap vert ce sept octobre 2017 à Praia.

Wagane Faye Media7

.

Revue de presse de ce Mercredi 20 Septembre 2017 à Media 7

Bonjour à tous bienvenue dans votre revue de presse de ce jour

À la une de ce matin des quotidiens parvenus ce mercredi à media7 .info traitent principalement de la démission  d’Aliou Sall à la présidence de l’association des maires du Sénégal, de la rationalisation des partis qui divise la classe politique, de la 5ème revue annuelle de l’ISPE et de l’éliminatoire mondial 2018 entre le Sénégal et le Cap-Vert.

« Aliou Sall va démissionner »,  titre l’observateur à sa une. Conflits d’intérêts entre l’Ams et la Cdc, le maire de Guédiawaye va démissionner à la tête de la présidence de l’association des maires du Sénégal. Il déclare je cite : «  je ne souhaite pas parler pour le moment ».

De même, de la leçon de Mame Mbaye Niang à Pape Gorgui Ndong, «ne confondez jamais vos responsabilités politiques à la mission républicaine », écrit le quotidien l’observateur.

Le journal Enquête titre à sa une: « une pétition lancée pour le retour de Lamine Diack ».

Le journal Le Quotidien revient sur la démission d’Aliou Sall de l’Ams, de la Bdk, de la Bda et autres  à sa une et titre : « Aliou Sall se consigne à la CDC.

AIBD : exploitation de la plateforme, Summa Limak, qui a obtenu la gestion du nouvel aéroport Blaise Diagne de Diass, semble vouloir tout mettre en œuvre pour écarter les opérateurs sénégalais, écrit Le Quotidien

« Rationalisation des partis divise la classe politique », écrit Vox Pop à sa une.

Selon Maguette Sy (PDS) : « décréter une limitation des partis, c’est attaquer la liberté d’association des sénégalais ».

Fatoumata Gassama du FSD/BJ : « qu’ils commencent à ne plus créer des partis pour combattre des adversaires ».

Et pour Maël Thiam de l’APR : « c’est une volonté du président de clarifier l’espace politique ».

Le journal Les Echos titre à sa une : « la dette du Sénégal prend l’ascenseur, le FMI s’inquiète ».

Le service de la dette est passé de 20% en 2014 à prés de 30% en 2017, les réformes et décisions nécessaires pour faire revenir la dette à 20% dans 10 ans, écrit le journal.

Parlons sport avec le tournoi de l’UFOA, avec le Sénégal qui a été éliminée hier, à la suite de son match nul (0-0) face à la Cote d’Ivoire.

Toujours avec le foot, Aliou Cissé publie sa liste avec une priorité donnée à l’attaque pour la rencontre Sénégal- Cap-Vert, selon le journal l’observateur.

 

C’est tout pour votre revue de presse de ce jour et on se donne rendez-vous demain.

Par Antoine Sarr stagiaire à media7.info

L’artiste Nicolas Job face à la presse pour présenter son maxi-CD de 5 titres

« Pour la sortie digitale de son maxi CD « FrancoFonic », Nicolas JOB convie toute la presse à son showcase prévu ce mercredi 20 septembre à 19h au Moloko Club (entrée de Ouakam, en face Le Régal), souligne un communiqué reçu à média7.info.

Lors de la journée mondiale de la Francophonie du 20 mars 2017, l’artiste a profité de l’occasion pour annoncer la sortie prochaine de son nouveau-né : le maxi-CD de 5 titres « FrancoFonic », en diffusant le morceau « On dit que », sur un sample (échantillon sonore) de Jeanne Moreau, indique la même source.

« Passionné par tout ce qui a trait à l’audiovisuel et à la musique, il y va crescendo en embrassant différents domaines artistiques », écrit le communiqué.

Antoine Sarr stagiaire à média7.info

La communauté layène appelle l’Etat à assumer avec rigueur ses responsabilités régaliennes de garantir une justice équitable

« C’est avec consternation que la communauté layène a appris la condamnation par le juge du Tribunal de grande instance de Dakar de M. Babacar FALL, administrateur de société, gérant de TECHNOLOGIES 2000 », souligne un communiqué reçu àmédia7.info.

En effet, pour une responsabilité à situer au niveau de l’Administration, «  en particulier la DSCOS ayant procédé à la démolition de constructions irrégulièrement établies sur le site d’un tiers, le juge pour ce fait et malgré les preuves irréfutables que détient le sieur FALL, s’est permis de le condamner ».

La DSCOS a , dans ce précis procède à toutes les vérifications est fait dans la légalité et le droit, accompagnée de 50 gendarmes de la LGI sur ordre, du Haut Commandement.

A retenir surtout que l’appartenance du terrain au Sieur Babacar FAll de TECHNOLOGIES 2000 n’a été ni conteste ni remis en cause.

« La communauté layène ne laissera pas passer cette énième injustice à l’encontre d’un de ses honorables fils dont l’attachement aux valeurs religieuses et républicaines est incontestable », précise le communiqué.

 

Selon le communiqué, depuis une certaine période, il est relevé une attitude irrespectueuse de la part de certaines autorités de la république envers la communauté layène. Un comportement pouvant conduire, si on n’y prend pas garde, à des troubles aux conséquences désastreuses pour « le commun vouloir vivre ensemble », ciment de la nation.

La communauté layène a suffisamment montré son sens républicain selon les enseignements de Seydina Limamoulaye (asws).  Les Parcelles Assainies, le Golf Club de Cambérène, la Cité Alioune Sow et l’hôpital DALAL JAM, le Centre d’Epuration des Eaux Usées, le CDH de l’ISRA suffisent à montrer largement des apports que la Communauté a fait à l’ensemble des sénégalais sans aucune rétribution, ajoute la même source.

 

« Toute cette frustration que cette énième affaire fait déborder, nous oblige à interpeler l’Etat pour qu’il arrête de manière urgente ces dérives qui ne feront que nuire à la paix et à la stabilité de ce pays que nous aimons tous », poursuit le communiqué.

«  Que personne ne vienne parler de favoritisme quand ce sont des droits fondamentaux qui sont réclamés. Le favoritisme est accordé à d’autres mais pas à nous et en aucune manière », souligne le communiqué.

 

« Cette condamnation assortie d’un mandat d’arrêt que rien ne justifie vient couronner l’ostracisme des pouvoirs publics contre lequel tous les fidèles vont se dresser avec la dernière énergie et elle ne s’exécutera jamais car nous serons les remparts »,conclut le communiqué.

 

la rédaction MEDIA7

Samba SY absent lors de la 13ème législature

Le nouveau ministre de la fonction publique, Samba Sy  est en France depuis la semaine passée. Certains pensent que le secrétaire général du Parti de l’indépendance et du travail est en France pour les besoins de la fête de l’humanité qu’organise chaque année  une fondation dont  il est membre du conseil d’administration.
D’autres pensent que Samba SY s’y serait rendu pour présenter sa démission du poste de conseiller d’administration  n’étant pas compatible avec ses  nouvelles fonctions de ministre. C’est ce qui expliquerait  son absence lors de l’installation de la 13éme législature , dans laquelle il fut représenté par Abdou Latif COULIBALY.
 Ndoumbé Diop GNINGUE, stagiaire à  Media;INFO

Blanchiment de 95 sportifs russes en vue : Lamine DIACK sera-t-il tiré d’affaire ?

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par le New York Times, l’AMA va blanchir 95 des 96 sportifs dont elle a pour l’instant examiné les cas à la suite du gigantesque scandale de dopage ayant touché la Russie.

« Les preuves disponibles sont insuffisantes pour soutenir l’affirmation d’une violation des règles antidopage pour ces 95 sportifs », écrit Olivier Niggli, le directeur général de l’AMA.

« Le système (mis en place par la Russie) était très bien organisé, plusieurs années après les faits, les preuves restantes sont limitées, avoue Olivier Niggli avant de poursuivre, résigné. Nous devons accepter le fait que le but du rapport McLaren était de dévoiler un système (de dopage), pas des violations individuelles ».

Le travail de l’AMA est notamment rendu difficile par le fait que le laboratoire antidopage de Moscou a détruit de nombreux échantillons de sportifs russes. En février, l’AMA regrettait également que « les demandes de preuves additionnelles adressées par le professeur McLaren aux autorités russes sont restées sans réponse ».

Moscou dément depuis le début du scandale toute existence d’un système étatique de dopage en Russie, insistant sur la responsabilité individuelle des sportifs dopés ou de responsables ayant poussé au dopage.

Suite à ces nouvelles révélations, dix-sept agences antidopage nationales ont exigé du CIO que la Russie soit exclue des Jeux Olympiques d’hiver qui se tiendront à Pyeongchang du 9 au 25 février prochain.

Gorgui Dieng s’excuse de n’avoir pu ramener la Coupe

Le pivot international des Lions du Sénégal Gorgui Dieng s’est dit très peiné de n’avoir pu remporter la coupe d’Afrique des nations avec ses coéquipiers et présente au peuple sénégalais leurs « excuses ».

« Nous nous excusons de n’avoir pu ramener la coupe et de mettre fin à 20 ans d’attente du peuple sénégalais. Ce peuple mérite plus que cette troisième place » a dit à l’envoyé spécial de l’APS Gorgui Dieng avant d’embarquer avec ses coéquipiers pour Dakar.

Le Sénégal, un des favoris de l’Afrobasket 2017 co-organisé avec la Tunisie, a sombré en demi-finale face au Nigéria avant de se reprendre en match de classement face au Maroc et terminer à la 3e place.

Il s’agit de la 6e médaille de bronze obtenue par le Sénégal qui est monté 16 fois sur un podium à l’issue d’un championnat d’Afrique.

« Nous avions une belle équipe, mais en sport, l’équipe la plus probante sur le papier n’est pas forcément celle qui est sacrée », a dit le joueur des Timberwolves de Minnesota (NBA) avant d’appeler à l’union pour la prochaine édition.

«  Il nous faut tirer les erreurs de ce parcours et ne plus les refaire la prochaine fois. Une analyse froide doit être faite parce que quoi qu’on dise il y avait de la place pour faire plaisir à notre peuple et aller au bout du rêve » a dit Gorgui Dieng, élu dans le top 5 de l’Afrobasket comme meilleur pivot.

Appréciant cette distinction, le joueur n’a pas voulu s’y appesantir, Gorgui Dieng considérant que « c’est une distinction individuelle alors que moi j’étais venu à Tunis pour la distinction collective, c’est-à-dire la coupe ».

Les Lions ont quitté Tunis ce dimanche en direction de Dakar, seul l’un d’eux Cheikh Mbodj n’ayant pas pris part au voyage retour pour des questions d’ordre administratif en liaison avec sa carrière en club.

Barcelone, Real Madrid et Juventus sur Sadio Mané

Virevoltant avec les Reds en ce début de saison, Sadio Mané ne laisse pas les cadors européens indifférents. 

Si l’international sénégalais purge actuellement une peine de trois matches de suspension après une vilaine faute sur Ederson (Manchester City), ses performances récentes avec Liverpool ont marqué les esprits.

Elu meilleur joueur de Premier League du mois d’août, le buteur de 25 ans serait pisté par de grands noms à en croire le Mirror. La Juve, le Barça ou encore le Real Madrid lui feraient les yeux doux selon le quotidien anglais. Un dossier qui s’annonce déjà brûlant l’été prochain. Si Jürgen Klopp a réussi à conserver Coutinho in-extremis, pas sûr qu’il parviendra à retenir son buteur vedette.

VIDEO/ Afrobasket: Sénégal vs Nigeria, le coach Moustapha Gaye donne son avis

Assemblée nationale: Moustapha Niasse réélu président

Moustapha Niasse, le seul candidat à la présidence de  l’hémicycle,  a été réélu jeudi à la tête de l’Assemblée nationale, en obtenant 120 voix lors du vote organisé au début de la cérémonie d’installation des 165 députés élus le 30 juillet dernier.

« Moustapha Niasse est élu pour un mandat de cinq ans, soit la durée de la législature, contrairement aux autres membres du bureau », a déclaré Abdoulaye Makhtar Diop, le doyen d’âge des députés, à la fin du vote du président de l’institution parlementaire.

Dix-sept abstentions et quatre bulletins nuls ont été dénombrés à la fin du vote. Dix députés ont voté contre Moustapha Niasse, qui a la majorité requise pour être élu président de cette institution.

Le député Abdoulaye Makhtar Diop a précisé que « le nouveau président de l’Assemblée national Moustapha Niasse entre en fonction à partir de ce jeudi 14 septembre et sera épaulé de ses vices présidents élus par les pairs ».

Ainsi, Le groupe BBY a présenté la candidature de Moustapha Cissé Lô au poste de premier vice-président de l’institution et celle d’Awa Guèye pour le poste de deuxième vice-président.

Abou Mbow et Aissatou Sow Diawara sont présentés par le même groupe parlementaire pour les postes de troisième et quatrième vice-présidents.

Abdoulaye Makhtar Diop, Ndèye Lucie Cissé, Alé Lô et Pape Diop sont les candidats de la majorité pour les autres postes de vice-présidents.

Les députés Aymérou Gningue et Madické Niang ont été présentés auparavant à leurs collègues comme étant les présidents respectifs des groupes parlementaires « Benno Bokk Yaakaar » (BBY, majorité) et des Libéraux et démocrates.

 

Tamaltan Inès Sikngaye (Envoyée spéciale de media7.info)

Facebook login by WP-FB-AutoConnect