Home » Legislatives 2017

Legislatives 2017

Mardi de tous les dangers au Sénégal : Menaces d’attentats, un dépôt d’armes blanches identifié dans un immeuble en ville, des appels téléphoniques suspects interceptés

D’après des sources confidentielles de leral.net, de grandes manœuvres et actes de nature visant à compromettre la sécurité publique et aussi à occasionner des troubles politiques graves à la hauteur des attentats du 25 juillet dans le RER parisien à la gare Saint-Michel – Notre-Dame (8 morts et 117 blessés), sont à craindre, ce mardi, au Sénégal.

D’es appels d’une tête de liste nationale d’une coalition qui a actuellement le vent en poupe, ont été interceptés entre Paris et Dakar, avec une discussion de 30 minutes portant sur une stratégie d’action à mettre en œuvre pour cette dernière semaine de campagne. 

Cette discussion aurait abordé avec un interlocuteur français, les évènements du 25 juillet 1995 à Paris (attentat du métro Saint Michel) et ses répercussions sous la présidence de Jacques Chirac.

Pour rappel; le 25 juillet à 17h30, une bouteille de gaz bourrée d’écrous avait explosé dans le RER parisien à la gare Saint-Michel – Notre-Dame. Le bilan final fut de 8 morts et 117 blessés et a été mis sur le compte du Groupe Islamique armé d’Algérie. 

Toujours selon la même source, cette même discussion aurait également ouvert une parenthèse sur ses rapports de cette tête de liste nationale avec un maire de l’opposition traité dans la conversation de « petit écervelé », à qui on allait faire porter le chapeau en cas de pépins.

Le plus cocasse est que dans une autre discussion interceptée, un maire de l’opposition aurait garanti à cette tête de liste nationale de cette coalition; la venue de Bissau-guinéens et de Cap-verdiens pour l’évènement de ce mardi.

Toujours, dans ce même rapport, il y est mentionné qu’un « dépôt d’armes blanches » se trouverait à Dakar, près d’un immeuble quelque part entre Sandaga et l’avenue Petavin. 

Enfin, toujours d’après nos radars, un grand patron de presse aurait également consenti à débourser 50 millions FCFA, via un transfert d’argent local, afin de participer à cette manifestation.

Autant de faits qui alertent sur une menace imminente sur la sécurité publique du Sénégal. 

Pour rappel, selon l’article 80 du code pénal (Loi n° 99-05 du 29 Janvier 1999), « Tout individu qui aura reçu, accepté, sollicité ou agréé des dons, présents, subsides, offres, promesses, ou tous autres moyens, en vue de se livrer à une propagande de nature à compromettre la sécurité publique ou à occasionner des troubles politiques graves, à jeter le discrédit sur les institutions politiques ou leur fonctionnement, ou à inciter les citoyens à enfreindre les lois du pays, sera puni d’un emprisonnement d’un an au moins et de cinq ans au plus, et d’une amende double de la valeur des promesses agréées ou des choses reçues ou demandées sans que ladite amende puisse être inférieure à 100.000 francs. Les coupables pourront en outre être frappés d’interdiction de séjour. Il ne sera jamais fait restitution des choses reçues, ni de leur valeur; elles seront confisquées au profit du Trésor. » Reste maintenant à savoir la réalité de ces menaces. Wait and see.

 

SOURCE: LERAL.NET

Campagne des législatives (Thiès) : Grâce à l’Asc Dental, le maire Mbaye Dione mobilise à Nguinth extension dans un grand meeting pour la victoire de Macky Sall

Pour Mbaye Dione, Ngoundiane est déjà dans la poche de Benno. Ce qui l’autorise à se déployer dans le département pour assurer la victoire de Macky Sall à Thiès. Il en a fait un sacerdoce, confie-t-il. Après Touba-Toul, Thiénaba et Tassette, il est venu à Thiès précisément à Nguinth extension pour organiser un meeting. Grâce à l’appui de l’Asc Dental à qui il a offert un jeu de maillot, un ballon et une enveloppe de 100. 000 FCFA, Mbaye Dione a réussi une grande mobilisation qui lui a donné entière satisfaction. Il en a profité pour demander aux populations d’aller retirer leurs cartes d’électeur.

IMAGES/VIDEO: LEGISLATIVES 2017: MEGA MEETING DE SOYA NDIAYE DE LA COALITION BENNO BOKK YAAKAAR

soya3 https://youtu.be/Dr72N1SvIBksoya4 soya5 https://youtu.be/Dr72N1SvIBk soya7 soya8 soyaa soya2

 

 

La tête de liste départementale BBY, Amadou Ba séduit la Médina

Amadou Ba ne doute pas de la victoire de leur liste à la Médina. En visite de proximité, ce samedi, chez Thierno Madani Tall, le ministre
de l’Economie, des Finances et du Plan a fait savoir qu’il n’a pas peur de la Médina et que leur victoire y sera éclatante.

 

a tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar à Dakar et non moins ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, poursuit sa campagne pour convaincre les Sénégalais. Et Amadou Ba n’a pas de limites. Il compte faire tous les coins et re- coins de la capitale sénégalaise, afind’enrôler le maximum d’électeurs possible.

Ce samedi, il a été à la Médina, fief deBamba Fall. Et, les militants acquis à sa cause lui ont déroulé le tapis rouge, tel un roi intronisé. « Je n’ai pas peur de la Médina. Votre mobilisation et votre unité me rassurent », a déclaré Amadou Ba pour saluer l’accueil chaleureux qui lui a été réservé.

Il était en visite chez Thierno Madani Tall, représentant du Khalife général de la famille Omarienne, au quartierNgaraff. Dans son discours, il a laissé entendre qu’il n’a aucun doute su rla victoire de leur coalition. «On n’a pas de soucis à se faire à la Médina. On passe, seulement, pour la symbolique. La victoire est acquise et on espère atteindre la barre des 98% », a signifié Amadou Ba, d’une confiance débordante.

En effet, l’argentier de l’Etat compte apporter aide et soutien aux femmes de localité. A l’instar des autres femmes de la capitale, celles de la Médina vont bénéficier des financements de l’Etat du Sénégal. «Nous sommes pour un développement inclusif. Nous voulons aider toutes les femmes du Sénégal à sorti rde la pauvreté. Comme aux Parcelles Assainies, où le taux de remboursement est à plus de 90%, des financements pareils seront alloués auxfemmes de cette localité. Ce, pour un développement inclusif », a promis la tête de liste départementale de BBY.

Qui annonce qu’ils vont organiser les femmes en Groupements d’intérêt économique pour les accompagner. Après Médina, le ministre a fait cap sur le marché Hlm. Ici, les commerçants et les passants n’ont pas hésité à témoigner de leur soutien à celui qui est descendu de sa voiture pour braver la chaleur afin de communier avec les populations.

« Voter BBY, c’est voter pour le développement du pays ». Ce dimanche, Amadou Ba a débuté ses activités sur les deux voies de Liberté VI. C’était pour prendre part au meeting de la dame Mary Mbaye, investie sur la liste départementale de la coalition au pouvoir. Ici, le ministre a été accueilli avec tous les honneurs par les femmes de la Direction des Impôts et Domaines et les populations de Sacré-Cœur et Sicap-Mermoz.

Prenant la parole, Amadou Ba leur a demandé d’aller récupérer, dans la paix et la sécurité, leurs cartes biométriques et de voter pour Benno afin de donner la majorité au Président de la République. «C’est qu’il le mérite parce qu’il est le seul à avoir un programme. Les réalisations qu’il a faites au Sénégal sautent à l’œil. Voter pour BBY, c’est voter pour le développement du pays», a affirmé le responsable politique.

« Celui qui a l’ambition de bâtir son pays, ne doit pas avoir l’insulte à la bouche » A l’en croire, certains candidats sont dépourvus de programmes. Ils n’ont rien à proposer aux Sénégalais si ce n’est de la violence. « Mais, conseille le ministre, ne répondez pas à la provocation. La violence ne résout rien. Allez voter dans le calme et la sérénité ».

Après LibertéVI, le ministre et son cortège se sont dirigés vers la Médina.Plus précisément auquartier général deBBY. Ici, il a été accueilli par Cheikh Ba, Directeur des Impôts et Domaines qui a gagné le pari de la mobilisation. Les populations sont venues en masse pour l’accueillir. Dans son speech, Amadou Ba a invité les populations médinoises à ne pas répondre à la provocation.

« Celui qui a l’ambition de bâtir son pays ne doit pas avoirl’insulte à la bouche. C’est dommage et regrettable de voi rcertains leaders de la classe politique s’armer de gourdins et de machettes pour inciter les gens à la violence. Ces derniers ne sont pas des modèles qu’il faut encourager. C’est dommage que des hommes politiques instaurent dans ce pays, la culture de la violence», a dénoncé le ministre.

Qui estime que la meilleure façon de bouter hors du pays, ces politiciens violents, c’est de voter contre eux car ils ne méritent pas qu’on leur confie les destinées du Sénégal. « Je ne doute point que la Médina donnera une majorité écrasante à BBY. Le Président Macky Sall a tout vu, il a tout entendu et le nécessaire a été fait. Votez pour BBY et Macky Sall fera du Sénégal, un pays émergent« .

SOURCE: MEDIA

Scandale des cartes : Une plainte contre Barth et Bamba Fall

Suite et pas fin dans l’affaire des deux jeunes arrêtés avec des milliers de cartes d’électeurs. Samba Bâ, président de la commission de distribution des cartes à Mermoz Sacré-Cœur, évoque l’affaire.  Le jeune homme de 21 ans, soutient avoir été maltraité et brutalisé par les hommes de Barthélémy Dias.

« Vers 21 heures passées, les hommes de Bamba Fall nous ont remis à ceux de Barthélémy Dias. Ce sont ces derniers qui nous ont séquestrés, frappés, maltraités, brutalisés et humiliés.

Certains d’entre eux nous ont dit que nous avions de la chance  puisque si nous étions tombés sur leur cortège, nous serions déjà morts », raconte Samba Bâ, qui annonce une plainte. «  Maintenant, nous prévoyons de porter plainte. Mais pour l’heure, la famille en discute. Je travaille depuis janvier en tant que président de commission à la mairie de Mermoz Sacré-Cœur. On nous a accusés, sans nous donner la possibilité de parler. Mais cela n’entache en rien ma volonté de travailler pour mon pays », dit-il.

 

’’Les Législatives ne seront pas reportées’’, selon Mahammad Dionne

Les élections législatives ne seront pas reportées, a déclaré dimanche à Sébikotane, Mahammad Boun Abdallah Dionne, la tête de liste nationale de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY, pouvoir), en guise de réponse à son camarade de parti Moustapha Diakhaté qui plaidait ce dimanche, pour leur report.

’’Il n y aura pas de report, allez retirer vos cartes d’électeur. Les élections législatives se tiendront le 30 juillet’’, a lancé Mahammed Boun Abdallah Dionne devant des dizaines de personnes.

La caravane de BBY a été accueillie à l’entrée de la ville par des partisans venus apporter leur soutien à la mouvance présidentielle.

Le report des élections législatives du 30 juillet est ‘’imaginaire et irréaliste’’, selon Mahammad Boun Abdallah Dionne.

’’Je le dis au nom de la coalition BBY, le report dont certains parlent, est imaginaire et irréaliste’’, a-t-il soutenu.

Le président de la République Macky Sall et son gouvernement, vont respecter la loi, en organisant les législatives à bonne date, a t-il assuré.

Après Sébikotane, le Premier ministre est attendu à Mbour pour présenter les condoléances du gouvernement après le drame du Stade Demba Diop qui a fait 8 morts, le 15 juillet, lors de la finale de la Coupe de la Ligue entre USO et Stade de Mbour.

Le chef de l’Etat a demandé au Premier ministre, de se rendre à Mbour pour présenter des condoléances aux familles des victimes du drame du stade Demba Diop, a appris l’APS, samedi.

‘’Suite au drame du stade Demba Diop qui a occasionné la mort de huit de nos jeunes compatriotes, le président de la République a demandé au Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, de se rendre à Mbour, en attendant qu’il le fasse lui-même, pour présenter des condoléances aux familles des victimes, en son nom, au nom du gouvernement et de toute la Nation’’, indique un communiqué de la Présidence sénégalaise.

Macky Sall, selon la même source, ‘’a demandé également, à la tête de liste de Benno Bokk Yakaar d’annuler le meeting prévu ce dimanche 23 juillet dans la commune de Mbour, dans le cadre de la campagne électorale’’.

Pour rappel, lors de l’émission « Objection », ce dimanche, sur Sud Fm, le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar, Moustapha Diakhaté, a préconisé le report de « quelques jours des élections législatives du 30 juillet afin de permettre aux électeurs de disposer de leurs cartes et d’accomplir, dans les meilleures conditions de sérénité, leur devoir civique« .

Droit de réponse de Ndary Touré de la coalition Joyyanti

Ndary TOURE, coordonnateur départemental de Nioro du Rip pour la coalition JOYYANTI. « Nous démentons avec la plus grande énergie les propos des responsables politiques de BBY à NIORO ce samedi 22 juillet 2017 ».

Les populations de SABAKH et de la commune de Kayemor en particulier ont eu la surprise et le regret de lire sur le site internet de Dakaractu des mensonges proférés par des adultes responsables qui sont censés nous gouverner. Il semble pourtant que Abdou NDIAYE de BBY qui a été joint au téléphone par DakarActu n’était pas sur les lieux où se sont déroulés les faits. Dans ces conditions, en bon père de famille, il doit rester véridique.

Les faits sont les suivants : après 45 minutes de querelles provoquées par le camp de la coalition BBY, dirigé par Ali Mané et Lamine Dieng, c’est la caravane de BBY qui a reculé sous les huées de nos jeunes militants et de la population, malgré les 30 véhicules dont ils disposaient pour nous impressionner. Les voitures ne combattent pas, ce sont les hommes et leurs convictions qui déterminent la force.

Oui, avec l’argent du contribuable, ils ont pu avoir 30 véhicules et gaspiller notre argent. Mais avec nos « 4 voitures et notre dizaine de militants » comme le dit Abdou Ndiaye, ce sont eux qui ont « pris la tangente ». Car la population de l’arrondissement de Medina SABAKH, la commune de Kayemor en particulier, est derrière le Président Abdoul MBAYE. Kayemor, commune dans le département de Nioro ne regroupe que des militants de la coalition JOYYANTI. Notre ralliement à la coalition JOYYANTI se justifie par le riche parcours du Président Abdoul MBAYE, le nouveau projet de société qu’il présente à nos concitoyens et surtout sa crédibilité.

C’est déplorable de prendre notre localité qui regroupe 55% de l’électorat du département comme une zone composée d’illettrés qui n’ont pas l’accès à l’internet. Tout kayemor est en colère suite à ces mensonges et vous, Aly MANE suppléant; lamine DIENG plénipotentiaire, Abdou NDIAYE responsable politique à Keur Mabadiakhou, Ablaye CISSE Maire de la commune de Kaymor tous de BBY devrez rendre compte de vos actes.

Heureusement, à Kayemor, malgré vos tentatives d’intimidation puériles, la rencontre chaleureuse entre la délégation de la coalition JOYYANTI et ses militants et sympathisants a été un franc succès.

Ndary TOURE
Investi sur la liste nationale de la Coalition JOYYANTI
Leader du mouvement BOKK LIGUEY LE SABAKH 

 

LÉGISLATIVES 2017 : Le Premier ministre dément toute idée de report des élections

Le Premier ministre est formel. Les élections législatives auront bel et bien lieu le 30 juillet 2017. Interrogé à la sortie du meeting de Thiès, il a apporté cette précision pour faire taire les rumeurs sur un éventuel report du scrutin du 30 juillet. « Tout report de la date de l’élection est irréaliste et illusoire. Le président Macky Sall et son gouvernement respecteront toujours la loi et le calendrier républicain », a-t-il martelé.
C’est pour cette raison que le chef du gouvernement a demandé aux électeurs de continuer à récupérer leurs cartes pour participer au choix des 160 députés qui composeront la 13ème législature…

Amadou Bâ à Grand Dakar : « Je ferais ici ce que je n’ai jamais fait ailleurs, même pas aux Parcelles Assainies»

Amadou Bâ poursuit ses visites de proximité dans les différentes communes de Dakar. Hier à Grand Dakar la tête de liste Benno Bokk Yakaar à Dakar a promis de faire ce qu’il n’a jamais fait ailleurs.


Dans le cadre de la campagne pour les législatives du 30 juillet prochain, Amadou Bâ s’est rendu dans le quartier où il a passé son enfance. S’adressant à la population de Grand Dakar, il a déclaré : « il n’est pas permis de douter de notre victoire ici à Grand Dakar vu votre mobilisation. J’ai grandi ici c’est pourquoi je n’ai pas besoin d’être guidé ou invité. Votre mobilisation spontanée est le signe avant-coureur d’une victoire à Grand Dakar.»

Poursuivant son allocution, la tête de file BBY à Dakar, précise que même si son nom reste collé aux Parcelles Assainies, il tient à Grand Dakar.

« Vous verrez que je ferai ici ce que je ne jamais fait ailleurs même pour les parcelles assainies », a-t-il promis.

Pour montrer son engagement dans le quartier qui l’a vu grandir, « Bayal » comme l’appelait ses amis, a aussi promis de  » refectionner les écoles de la commune de Grand Dakar, tout en appuyant le Maire, ce qui permettra aux élèves d’apprendre dans de meilleures conditions. »

Drame de Bettenty, Médina Gounass, du Stade Demba Diop : Bamba Fall parle de fétichisme et dénonce

En caravane dans les rues de Fann Point-E-Amitié, avec le Maire Palla Samb et Ndèye Maguette Dieye de Rewmi, Bamba Fall dit être très déçu du Premier Ministre, qui ne sait pas qu’on est dans des élections législatives et pas une présidentielle. Pour le Maire de Médina, il faut plutôt faire le bilan de l’Assemblée Nationale au lieu de faire l’éloge du PSE qui n’est que le « Plan Sénégal Emprisonnement ». »D’ailleurs, estime-t-il, Khalifa Sall est arrêté pour moins que certains ministres et directeurs généraux font dans ce pays. »

« Je déplore l’utilisation des moyens de l’Etat pour battre campagne, alors que nous louons tous les jours des voitures. Macky Sall a pour seule vision, celle des socialistes et politiciens au bord du crépuscule comme Ousmane Tanor Dieng, Moustapha Niasse, Abdoulaye Makhtar Diop », tonne Bamba Fall.

Le Maire de Medina dénonce la politique du deux poids, deux mesures: « si vous êtes avec le pouvoir, vous n’êtes jamais inquiété, si vous êtes de l’opposition, on vous crée une panoplie de problèmes« .

Sur les évènements tragiques récents, il dit que ce sont les fétiches qui en sont à l’origine. « Les gens ne meurent plus au détail dans ce pays, mais en gros. »

Facebook login by WP-FB-AutoConnect