Home » FINANCE

FINANCE

Passation des marchés publics : Les acteurs de la commande publique du MEDD pour plus de formation

Dans le cadre du renforcement des capacités managerielles et l’institutionnalisation des mécanismes de bonne gouvernance dans les administrations, la Secrétaire générale du Ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD), Ramatoulaye Dieng Ndiaye, a procédé ce matin à l’ouverture de l’atelier de mise à niveau en marchés publics organisé par la cellule de Passation des marchés. À cette occasion, le partenariat public privé était de mise.

 

La prise en compte de la bonne gestion administrative, comptable et financière dans le domaine clé de la passation des marchés publics constitue une exigence majeure. Cette annonce est de la secrétaire générale du ministère de l’Environnement et du développement Durable (MEDD), Ramatoulaye Dieng Ndiaye Mme Ndiaye. Selon elle, la commande publique met en jeu des fonds publics dont « la mobilisation doit être guidée par les principes de transparence et de concurrence édictée par le code des marchés publics  en vigueur découlant de la réglementation communautaire en la matière », tout en se focalisant sur l’utilisation des procédures spécifiques telles que les procédures Banque mondiale et Union européenne, BAD entre autres, qui interpellent le champ d’application de la réglementation en matière de commande publique, en travaux, fournitures et services courants et en marchés de consultants. La secrétaire générale du MEDD présidait ce mercredi 5 juillet 2017, un atelier de formation en passation des marchés publics où elle fait savoir qu’il s’inscrit dans un contexte général marqué par la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse) dont le premier et le troisième axe portent respectivement sur des questions liées aux réformes et à la gouvernance. Cet atelier de 03 jours dont l’objectif visé est la mise en niveau, mais également le renforcement de capacité des acteurs de la commande publique dans un contexte marqué par des réformes institutionnelles et réglementaires constantes des marchés publics, est organisé à l’intention des agents intervenant dans le processus de la passation des marchés publics (ou les acteurs de la commande publique du MEDD). Toutefois, l’atelier vise principalement les administrateurs de crédit d’une part et les membres de la commission des marchés et membres de la cellule de passation des marchés ainsi que les contrôleurs internes, COF et Ordonnateur des dépenses, les gestionnaires et comptables, d’autre part.
Spécifiquement, il s’agira de mettre le focus sur les innovations du Code notamment les offres spontanées, les Partenariats publics privés (PPP), les accords-cadres, les marchés à commande et marchés à clientèle, etc. Mais aussi, de maitriser les délais de passation et de contrôle des marchés, tout en essayant de comprendre davantage les  seuils de passation et de contrôle des marchés, afin mieux appréhender les bonnes et mauvaises pratiques en matière de passation des marchés. À l’en croire : « Nous devons nous adapter à la dynamique de gouvernance en cours et développer une gestion axée sur les résultats pour garantir notre efficacité ». Et d’ajouter : « cela passera nécessairement par une bonne connaissance et une appropriation des procédures de passation des marchés ».
Pour Mamadou Faye,  coordonnateur de la Cellule de passation des marchés (CPM) du MEDD, prenant la parole, a sollicité l’appui des autorités pour le renforcement du Budget Formation afin de prendre en compte le besoin constant en formation et renforcement de capacités des acteurs de la commande publique du MEDD. « J’interpelle les autorités pour un renforcement du budget formation afin de poursuivre le renforcement des capacités des agents », a-t-il conclu. 

IMAGES: Inauguration maternité Annette Mbaye Derneville ce matin par le Pm, Mouhammad Boune Abdallah. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la Santé, Eva Marie Colle Seck, du ministre Abdoulaye Diouf Sarr et d’autres personnalités de la République.

DSC_1396 DSC_1304 DSC_1322 DSC_1298 DSC_1336 DSC_1343 DSC_1344 DSC_1345 DSC_1347 DSC_1348 DSC_1349 DSC_1358 DSC_1407 DSC_1409 DSC_1414 DSC_1431 DSC_1425 DSC_1465 DSC_1445 DSC_1285 DSC_1458 DSC_1459 DSC_1464

MEDIA7.INFO

IMAGES: PAPE NDIAYE

FINANCEMENT DU TER : La BAD débloque 120 milliards de nos francs

La Banque africaine de développement (BAD) va accorder 192,8 millions de dollars au financement du Train express régional (TER). L’institution panafricaine estime que l’infrastructure va révolutionner le quotidien des Dakarois. C’est un pas important qui a été franchi par le Sénégal avec l’obtention de ce prêt de 192,8 millions d’euros de la BAD, soit 120 milliards de francs CFA au profit du Train express régional.
D’une longueur de 36 km, cette nouvelle ligne ferroviaire va relier, dans un premier temps, la vile de Dakar à la nouvelle ville de Diamniadio. Ce projet structurant du Plan Sénégal émergent (PSE) porte sur la pose des voies électrifiées, l’acquisition d’une quinzaine de rames modernes, la reconstruction de 11 gares et la rénovation des gares de Dakar et Rufisque.

Lutte contre la pêche illicite Martina Boustani loue les progrès fait par le gouvernement sénégalais

amadou ba f yy 

Le chargé d’Affaire de l’ambassade des Etats-Unis, Madame Martina Boustani reconnait  que « le gouvernement sénégalais  a fait d’importants progrès dans le domaine de la pêche illicite dans les eaux sénégalaises. » « Pour le seul mois de juin 2017, la marine sénégalaise a arraisonné sept navires étrangers pour pêche illicite au large de la Casamance », a soutenu le chargé d’Affaire de l’ambassade des Etats-Unis qui s’exprimait ce mardi lors de la revue annuelle du portefeuille de l’Usaid avec le gouvernement du Sénégal à King Fahd.  « Le ministre de la pêche et de l’économie maritime a redynamisé la commission sous régionale de pêche. Et passé un accord avec six pays en vue de l’harmonisation des politiques visant à réduire la surpêche et à mener à bien des opérations de surveillance conjointes. », Ajoute t’elle  non sans manquer de signaler que le fait que les Etats-Unis soient heureux d’avoir apporté au Sénégal un appui de 122 millions dans le cadre des programmes de l’Usaid. Selon elle, l’Usaid appuie les objectifs du plan Sénégal émergent concernant l’amélioration de la productivité agricole et de la nutrition.

Media7.Info 

 

IMAGES/VIDEO: ATELIER TECHNIQUE SUR LES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE (ODD)

Le coordonnateur de la Direction générale de la planification du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, Mayacine Camara, a souligné,ce mercredi, à Dakar, la nécessité d’intégrer « certaines cibles urgentes » des Objectifs de développement durable (ODD) au Plan Sénégal émergent (PSE).

« Il faut intégrer certaines cibles urgentes des ODD à la mise en œuvre du plan d’actions prioritaire » du Plan Sénégal émergent (PSE), désignant un ensemble de projets et programmes sur lesquels le gouvernement compte s’appuyer pour conduire le Sénégal à l’émergence à l’horizon 2030, a-t-il déclaré.

Le PSE, « cadre-fédérateur de mise en œuvre opérationnelle des projets et programmes » de développement du Sénégal, est malgré tout appelé à demeurer le « socle fondamental de notre politique », a précisé M. Camara.

Il intervenait à l’ouverture d’un atelier de trois jours, qui réunit des experts du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan ainsi que ceux de la Banque mondiale, dans le but de « trouver une synergie entre les ODD et le PSE ».

Le PSE, mis en œuvre par le gouvernement sénégalais depuis 2014, devrait permettre au Sénégal d’atteindre « des objectifs de croissance forte et inclusive », d’éradiquer la pauvreté et de parvenir à un développement humain durable à l’horizon 2035, si l’on en croit les pouvoirs publics sénégalais.

De même, les Objectifs de développement durable (ODD), portés par l’Organisation des Nations unies (ONU), « doivent conduire chaque pays vers une situation meilleure », a soutenu le coordonnateur de la Direction générale de la planification du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.

Mayacine Camara souligne que le Sénégal « doit donner le bon exemple dans la réalisation des ODD, en mettant l’accent sur la planification, la programmation et le suivie des projets ».

Il note toutefois que s’il « est facile de réaliser un projet » en matière de politique de développement, sa mise en forme s’avère toujours « difficile », d’où selon lui la nécessité de certains ajustements.

 

 

 

mayacine camara5


mayacine camara3mayacine camaramayacine camara1THIOME LAYE: MEDIA7.INFO

IMAGES: PAPE NDIAYE

Gorgui Sy Dieng-El Hadji Diouf : il n’y a pas match

Plus qu’un basketteur de talent, le joueur sénégalais de Minnesota (Nba) est un grand sportif. Qui s’est hissé au niveau de ses 2m11 pour 111 Kg et de ses performances XXL sous les maillots de son club et de l’équipe nationale.

Gorgui Sy Dieng a équipé certaines structures sanitaires du Sénégal de matériel médical de pointe, fait des dons d’aliments vitaminés pour des enfants exposés à la malnutrition et partagé, durant trois jours, ses connaissances de basketteur avec 60 jeunes au cours d’un camp organisé à Kébémer, sa ville natale. Et le plus éloquent dans l’histoire, c’est qu’il a mené ses actions d’envergure sans bomber le torse.

Pour l’ancien international de football Diomansy Kamara, les égocentriques de tout acabit devraient en prendre de la graine. On comprend qu’il s’adressait à El Hadji Diouf. Sans le nommer, le consultant de Canal+ a couvert son mur Facebook de commentaires qui ne devraient pas plaire à son ancien coéquipier dans la Tanière.

Il a commencé par féliciter le généreux donateur. «Que dire à part : ‘’bravo à Gorgui Sy Deng !’’ Au-delà d’être un grand champion, tu es, également, un homme au grand cœur. 21 personnes atteintes d’insuffisance rénale étaient prises en compte par semaine. Grâce à ce geste noble et son don de 7 machines d’hémodialyse, 140 personnes pourront être prises en charge.»

Puis, il décoche une pique : «Méfions nous des ‘’moi je’’, ‘’moi je’’… Ne parlons pas à la première personne du singulier mais laissons plutôt place à l’humilité et au geste concret. Laissons les gens louer votre mérite et corriger vos défauts.»

Enfin, il porte l’estocade : «Quoi qu’il en soit nous te rendons hommage, pas seulement les malades qui pourront être soignés mais également tout le peuple sénégalais pour ta générosité et ton patriotisme. ‘’Mamma Africa’’ se redressera grâce à ses enfants. Pour finir, comme disait Camus : ‘’c’est mieux d’être bon à rien que de n’être bon qu’à soi’’.»

Un tacle appuyé à El Hadji Diouf. Qui s’est récemment auto-proclamé «patron du football sénégalais» et, depuis quelques semaines, écume les médias pour réclamer le départ du président de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor. La réponse du berger à la bergère ne devrait pas tarder.

En tout cas, Diomansy Kamara n’a pas tort. On commençait à s’ennuyer des sorties intempestives, négatives et violentes de l’ancien joueur de Liverpool et sa clique. Ils nous bassinaient avec leur ritournelle sans relief en réclamant l’alternance à la tête de l’administration du football.

Certes, la gestion de Me Senghor et son équipe laisse à désirer. Dans la conduite des affaires, ils sont souvent coupables de légèretés inacceptables pour un football qui vise l’excellence. Et ça dure depuis 7 ans. Dès lors, souhaiter une alternance à la Fédé peut se comprendre aisément. Pourvu seulement qu’on y mette les formes.

Pour prendre le fauteuil de l’instance, il n’y a pas mille chemins. Nous l’avons déjà indiqué dans cette chronique, mais la répétition est pédagogique: il faut être muni d’un mandat d’un club ou d’une autre association affiliée pour intégrer le Comité directeur et poser sa candidature.

C’est simple, sauf pour El Hadji Diouf et sa bande. Qui appellent au changement alors qu’ils ne sont jusque-là mandatés par aucune entité habilitée. La seule légitimité dont ils se prévalent, c’est leur statut d’ancien « Lion ». Point.

Gorgui Sy Dieng se veut plus discret, plus positif et plus utile à sa discipline et, par-delà, sa communauté. Et Dieu sait qu’il y a des choses, beaucoup de choses, à dire sur la gestion du basket sénégalais. On peut même dire, sans risque d’être démenti, que la situation est pire qu’au football.

Pourtant, en dehors de deux ou trois saillies légitimes et compréhensibles, le natif de Kébémer s’est toujours distingué par son talent de basketteur et son grand cœur. Il sème le bonheur dans les gradins autant qu’il apporte du réconfort aux malades et à leurs familles. Si, un jour, Gorgui Sy Dieng venait à revendiquer la casquette de «patron du basket sénégalais», il serait difficile de la lui contester.

Ibou Fall
La chronique de Ibou Fall (footplus.news)

3 000 personnes consultées par la caravane Kébé-Santé entre Kébémer et Ndande

Un matériel chirurgical d’une valeur de 100 millions de francs cfa offert au centre de santé de Kébémer depuis un peu plus d’un an par l’international sénégalais de basket-ball, Gorgui Sy Dieng officiant en NBA, n’est toujours pas opérationnel,  faute de local pouvant abriter les services du bloc opératoire.

C’est du moins ce qu’a révélé ce samedi le coordinateur de la caravane Kébé-santé, le professeur Abdoul Niang en marge de leurs activités commémorant sa 14e édition, avec la participation de près de 150 médecins généralistes et spécialistes répartis sur 5 sites situés entre Kébémer et Ndande et qui ont permis de consulter 3 000 patients venus de toutes les localités du département.

Mbargou Diop, correspondant permanent à Louga

Macky Sall et les Baye Fall en symbiose: le chef de l’Etat se rattrape par un important don en matériels agricole et médical

Les relations entre le Président Macky Sall et la famille de Mame Cheikh Ibra Fall ont été exécrables depuis que Macky Sall, à peine élu à la magistrature suprême, avait ordonné de récupérer tous les véhicules affectés par l’ancien régime sous Wade aux chefs de village et chefs religieux dont celui du Khalife général des Baye Fall, Serigne Cheikh Dieumb Fall.

 

Cet acte avait suscité un tollé et une indignation au sein de la famille Baye Fall. Mais aujourd’hui, tout semble se dissiper avec cet important lot de matériel et médical offert par le Président de la République au Khalife de Mame Cheikh Ibrahima Fall, Seigne Cheikh Dieumb Fall, qui a reçu cet important don.

Ce lot est d’ailleurs composé de trois tracteurs entièrement équipés et une ambulance médicalisée destinée à la commune de Touba Fall où vit une importante communauté Baye Fall. Il a été remis par l’ambassadeur itinérant Pathé Diakhaté. La remise des clés s’est déroulée dans la sobriété et la plus grande discrétion dans la demeure du Khalife , sise au quartier Palène à Mbacké. Cet acte de haute portée sociale a été très apprécié par le Khalife, Serigne Cheikh Dieumb Fall, qui a formulé des prières pour le Président Macky Sall et pour un Sénégal émergent.

D’ailleurs, ke Khalife a rappelé que de tous les régimes, c’est la première fois qu’il réceptionnait un tel matériel, surtout l’ambulance qui est en effet venue à son heure.  » C’est une vieille doléance des populations de Touba Fall et environs, qui éprouvent d’énormes difficultés pour évacuer les malades dans les structures sanitaires« , dira le porte-parole.

A rappeler que le commune de Touba Fall, à quelques encablures de de la ville sainte de Touba, où chaque fils de Cheikh Ibra Fall dispose d’un village, vient de recevoir ainsi sa première ambulance (depuis l’indépendance) pour une commune polarisant notamment 39 villages.

source: La Tribune

Un fonds commun de placement une première en Afrique de L’Ouest

Le groupe  CGF bourse et CGF Gestion ont procédé au lancement officiel de la mise en place du fonds commun de placement dénommé FCP AL BARAKA cet après-midi à Dakar dans un hôtel de la place.

L’objectif principal du FCP AL BARAKA est donc de permettre aux investisseurs désirant effectuer des placements dans des produits financiers qui respectent les principes de la charia, d’investir en bourse. Il est accessible aux épargnes de toutes confessions. Le  FCP est également ouvert aux investisseurs institutionnels et aux trésoriers d’entreprises du Sénégal, d’autres pays de l’UEMOA et de la diaspora.

Selon Madame Marie Odile Sene KANTOUSSAN la Directrice de CGF Bourse ET DE CGF Gestion  déclare que « c’est dans le but de répondre à une demande récurrente de certains épargnants, un FCP respectant les principes de la finance Islamique est mis à notre disposition. C’est une innovation de taille et une opportunité de placement qui vient améliorer la liste de placement disponible dans notre marché » En allant plus loin dans son propos elle annonce que « l’initiative innovant, structuré en respect des règles de la finance islamique, confirme le fait que l’industrie financière africaine st plus que jamais impliqué dans la recherche de solution adaptés à nos économies »

Wagane Faye media7.info

Lutte contre le cancer du sein et du col de l’utérus: Marieme Faye Sall décroche une machine de dépistage de la maladie

Sans tambour ni trompette, la Première Dame Marieme Faye Sall, mène un combat au quotidien contre le Cancer. En plus de faire bénéficier, par le biais des Fondations « Lalla Salma » et « Servir le Sénégal », de deux évacuations sanitaires au Maroc, par semaine, aux malades devant subir une radiothérapie ( la seule machine du pays étant en panne), l’épouse du Président Sall, a obtenu de son altesse Royale la Princesse Lalla Salma une machine de dépistage précoce du cancer du sein et du col de l’utérus. Une réunion tripartite entre les deux Fondations et le ministère de la Santé a même été tenue à l’annexe du Palais, siège de la Fondation « Servir le Sénégal » pour décliner un plan d’action. Ainsi, le centre Santé Gaspar Camara ( Dakar) a été proposé pour abriter le centre de diagnostique.

(L’Obs)

Facebook login by WP-FB-AutoConnect