Home » Europe

Europe

Paris : 2 771 migrants ont été évacués des campements du nord de la capitale

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, l’avait annoncé : les migrants qui campent porte de la Chapelle dans le 18e arrondissement de Paris, seront répartis en Ile-de-France et dans des gymnases, y compris dans la capitale. L’évacuation qui a commencé, vendredi 7 juillet, à 6 heures, s’est terminée avant 10 heures. Au total, 2 771 migrants ont été évacués, annonce la préfecture. Suivez la situation en direct sur franceinfo.

 La mobilisation des forces de l’ordre« Cette opération mobilise près de 350 effectifs de la préfecture de police ainsi qu’une centaine de personnels de l’État et de ses partenaires », a affirmé la préfecture de police et la préfecture d’Ile-de-France dans un communiqué commun, précisant que les migrants se verront « proposer une solution d’hébergement provisoire en Ile-de-France ».

 Un centre humanitaire débordé. La Ville de Paris a ouvert en novembre 2016 un centre de « premier accueil humanitaire » à la Chapelle. Mais il est désormais débordé par l’arrivée constante de migrants, au rythme de 400 par semaine dans la capitale, selon Gérard Collomb. Un campement de rue comptant près de 2 000 personnes s’est reconstitué au nord de Paris autour du centre d’accueil.

 « Une urgence humanitaire ». « Il s’agit d’aller vite, très vite même, car il y a une urgence humanitaire », avait réagi Anne Hidalgo lors d’une conférence de presse. Afin d’apporter une réponse« globale et durable », la maire de Paris avait annoncé qu’elle adresserait une proposition de loi au gouvernement pour améliorer l’accueil et l’intégration des migrants en France.

 

En arrêtant tous leurs tirs au but, Claudio Bravo a dégoûté les Portugais

Claudio Bravo a livré une prestation sans faille ce mercredi soir pour offrir sa première finale de Coupe des Confédérations au Chili.

Cristiano Ronaldo ne soulèvera pas de nouveau trophée cette saison, car il a trouvé sur sa route le mur Claudio Bravo. Cet énoncé qui aurait pu paraître nonsensique voire carrément absurde il ya quelques semaines, est tout à fait pertinent ce mercredi soir en demi-finales de Coupe des Confédérations.

Le journal des transferts du 28 juin

L’ancien portier du Barça, au sortir d’une saison indigente avec son club de Manchester City où les supporters lui en voulaient d’avoir « chassé » Joe Hart, est ce soir l’homme le plus aimé du Chili. Bravo a stoppé les trois tentatives lusitaniennes en séance de tirs au but en ne trembant pas devant Ricardo Quaresma, Joao Moutinho et Nani. Cristiano Ronaldo, qui se voyait en sauveur en se mettant 5e tireur de son pays, n’aura jamais l’occasion de tester les reflexes de Bravo.

Un Bravo qui aura eu le dernier mot face à ses détracteurs, lesquels s’amusent ce soir de constater qu’il aura fait autant d’arrêts aux tirs au but ce mercredi que durant toute l’année 2017 avec Manchester CityOpta Jose nous rappelle également que Bravo a stoppé autant de pénaltys ce soir que durant toute sa carrière en Liga, où il avait réussi à stopper trois tentatives sur… 23.

Élu homme du match face au Portugal, Bravo, bâti comme un boxeur, a su s’accrocher jusqu’au dernier round malgré la large défaite aux points qu’on lui promettait pendant tout le match pour gagner par KO au moment où on s’y attendait le moins. Dans son coin, son manager, un certain Pep Guardiola, peut enfin applaudir Claudio.

 

François Fillon: Comment Robert Bourgi a flingué sa campagne présidentielle

Le magazine « Vanity Fair » consacre un portrait au sulfureux Robert Bourgi, artisan principal de l’affaire Fillon.

Alors que beaucoup le pensaient devenir président de la République, François Fillon  s’est retrouvé au coeur de polémiques pendant la campagne présidentielle. L’ex-premier ministre de Nicolas Sarkozy  a été accusé d’avoir employé fictivement son épouse, Pénélope.

Outre le PenelopeGateFrançois Fillon a été mis en cause dans une affaire de costumes. Le candidat de la droite et du centre à la succession de François Hollande, a été soupçonné de s’être vu offrir des costumes Arnys d’une valeur de 13.000 euros par l’intermédiaire Robert Bourgi.

L’avocat de la Françafrique a assuré que l’homme politique ne lui pas remis les bonnes pièces confectionnées par un luxueux tailleur parisien.

« J’ai appuyé sur la gâchette »

Dans un entretien accordé à « VanityFair », Robert Bourgi raconte comment il a coulé la campagne de François Fillon« Au fond, je n’ai jamais cru en Fillon. C’est Sarko que j’aime. Il est comme moi : un affectif, un métèque. D’ailleurs je ne l’ai jamais trahi, je lui racontais tout de mes discussions avec Fillon », lâche-t-il au magazine, avant d’avouer: « J’ai appuyé sur la gâchette ».

Après le sévère échec de François Fillon à la présidentielle, Robert Bourgi rencontre régulièrement Nicolas Sarkozy« T’as vu, Robert: on l’a bien n… », lui aurait lancé l’ancien chef de l’Etat. L’avocat a cessé toute correspondance avec le mari de Pénélope Fillon.

 

Sira Sylla, Jean François Mbaye : portraits de 9 députés français issus de l’immigration africaine

Au soir du second tour de l’élection législative en France, plusieurs députés issus de l’immigration africaine ont été élus, souvent pour la première fois. Ces députés sont originaires du Togo, du Sénégal, du Maroc,  du Gabon, de Tunisie ou encore des Comores. Africapostnews.com qui a suivi leur élection, vous dresse le portrait de 9 d’entre eux. Leur point commun : ils sont attachés à leur double culture. 


Patrice Anato, de Lomé au Palais Bourbon

Homme marié de 41 ans, Patrice Anato est né le 14 mars 1976 à Lomé au Togo. Habitant de Noisy-le-Grand, il y est membre du conseil citoyen. Nanti d’une formation de juriste, il finit par lancer son entreprise de consulting en Transaction de fonds de commerce.

Pour en savoir plus, veuillez cliquer sur ce lien  https://africapostnews.com/2017/06/20/portrait-de-9-deputes-francais-issus-de-limmigration-africaine/

 

EN IMAGES. Découvrez les visages des nouveaux députés FRANCAIS

Qui sont-ils ? 223 femmes et 354 hommes viennent d’être élus députés, dimanche 18 juin. Selon le décompte, seuls 142 députés sortants ont été réélus lors de ce scrutin, soit moins de 25%.

Mardi, lors de l’ouverture de la XVe législature, on verra donc 435 nouveaux visages à l’Assemblée nationale, pour une bonne part issus de la société civile.

Le plus jeune des élus a 23 ans, le plus âgé 79 ans. Avec un âge moyen de 49 ans, contre 54 ans pour les députés sortants, le renouvellement de l’Assemblée nationale se traduit par un fort rajeunissement. Le nombre de femmes qui siégeront progresse également, avec 68 femmes de plus que dans la précédente assemblée. Désormais 38,65% des députés sont des femmes.

MEDIA7 vous propose de découvrir le trombinoscope des 577 nouveaux députés français.

 

Le Franco-sénégalais Jean-François Mbaye élu député dans la 2e circonscription du Val-de-Marne

Le candidat de la République en marche, Jean-François Mbaye l’a emporté face à l’Insoumis François Cocq, avec 52,6 % des voix, au second tour des élections législatives 2017 dans la 2e circonscription du Val-de-Marne.

La « cathalie » tombe dans l’escarcelle… de la République en marche. Jean-François Mbaye, candidat macroniste, a été élu ce dimanche soir avec 52,6 % des voix, au second tour des élections législatives dans la 2e circonscription du Val-de-Marne (Créteil, Orly, Choisy-le-Roi), détenue depuis 1981 par Laurent Cathala, le député-maire PS de Créteil, qui ne se représentait pas. L’Insoumis François Cocq, élu à Champigny, parti très tôt en campagne, termine avec 47,4 % des suffrages.

Au premier tour, Jean-François Mbaye, agent de la fonction publique de 38 ans, implanté à Créteil, comme conseiller de quartier au Palais, disposait d’une belle avance. Mais l’entre-deux-tours a été rude, dans cette terre de gauche. La campagne de François Cocq avait notamment été dopée par la venue de Jean-Luc Mélenchon à Créteil, réunissant plus de 500 personnes sur la place de l’Abbaye à Créteil.


« C’est une victoire qui n’était pas simple, on le savait, confie ce dimanche soir le nouveau député. Je reste modeste dans l’euphorie. Ce taux d’abstention me hante. J’ai un sentiment d’inachevé. »

La clé du succès, alors ? « Nous avons mené un gros travail de terrain pour expliquer. L’électorat du premier tour ne s’est pas démobilisé », analyse Jean-François Mbaye.

Dans les rangs des Insoumis, de la déception, forcément mais aussi quelques signes de satisfaction. « Nous avons doublé notre nombre de voix, ce qui n’est pas rien, dans ce contexte d’abstention record, un désastre démocratique, rappelle François Cocq. C’est là que ça se joue. Les quartiers populaires se sont peu remobilisés. »

Un manque aussi de soutien du reste de la gauche, évincée au premier tour, selon le candidat défait. « Le vieux monde a été balayé au premier tour. Mais de vieux relents s’accrochent et ont concouru à faire basculer cette circonscription dans le camp d’en face. Tous ceux-là porteront la responsabilité d’avoir un candidat Macron, un petit caillou dans leur chaussure. »

Découvrez les résultats officiels dans la 2e circonscription du Val-de-Marne en cliquant ici.

Les résultats du premier tour des législatives 2017. Christian Tollari (UDP) : 1,1 % ; François Cocq (LFI) : 18,6 % ; Estelle Sturtzer (UDRL) : 0,3 % ; Lionel Mazurié (DLF) : 2,3 % ; Thierry Hebbrecht (LR) : 10 % ; Patrice Diguet (PCF) : 6,7 % ; Jean-François Mbaye (LREM) : 33,7 % ; Josefa Torres (LO) : 1,1 % ; Khadija Khair (UPR) : 0,9 % ; David Cousy (Caisse claire) : 1,3 % ; Ali Id Elouali (EELV) : 4,5 % ; Gaëtan Marzo (FN) : 8,9 % ; Axel Urgin (PS) : 10,6 %.

Les résultats des législatives 2012. Au premier tour : Laurent Cathala (PS) : 47,9 %. Thierry Hebbrecht (LR) : 18,3 %. Didier Guillaume (FG) : 13 %. Annick Le Ruyet (FN) : 11,2 %. Au second tour : Laurent Cathala (PS) : 69,5 %. Thierry Hebbrecht (LR) : 30,5 %.

Les résultats à la présidentielle dans la circonscription. Au premier tour : Emmanuel Macron (En Marche) : 25,2 % ; Jean-Luc Mélenchon (LFI) : 32,2 % ; François Fillon (LR-UDI) : 13,9 %, Marine Le Pen (FN) : 12,1 %. Benoît Hamon (PS) : 8,3 %.

  leparisien.fr

FC Barcelone : Ernesto Valverde succède à Luis Henrique sur le banc des catalans

FC Barcelone : Ernesto Valverde succède à Luis Henrique sur le banc des catalans

Ernesto Valverde nouveau coach du FC Barcelone. La rumeur courrait depuis un bon moment et c’est désormais chose faite.

Le président du FC Barcelone Josep Bartomeu, a annoncé lundi la nomination de l’ancien coach de l’Athletic Bilbao au poste d’entraîneur du club catalan pour un bail de deux ans

Valverde succède à Luis Enrique avec l’objectif de reconstruire une équipe blaugrana en fin de cycle.

Il a une philosophie très semblable à la nôtre, au Barça

“Ernesto est un grand joueur. Il a du jugement, j’ai déjà dit qu’il a du savoir, de l’expérience, beaucoup d’expérience dans la gestion des équipes, puis il a une philosophie très semblable à la nôtre, au Barça”, a confié Josep Bartomeu, le président du FC Barcelone.

Ancien-avant centre du FC Barcelone sous Johan Cruyff entre 1988 et 1990, Valverde est l’un des nombreux ex poulains du Néerlandais à s‘être tourné vers le coaching après la retraite.

Valverde dirigera son premier match officiel au Camp Nou en août, lors du classico contre le Real de Madrid en match aller de la super coupe d’Espagne.

 

Dortmund et la Roma se séparent de leurs entraîneurs

Thomas Tuchel et Dortmund, c’est fini. Après deux saisons sur le banc du Borussia, le jeune manager et le club allemand ont acté leur divorce ce mardi, après une réunion qui n’a duré qu’une vingtaine de minutes.

Dans un message sur son compte Twitter, Tuchel a regretté que l’aventure ne se poursuive pas tout en se disant reconnaissant pour ces deux belles années, passionnantes et mouvementées.

Cette annonce survient trois jours après la victoire finale de Dortmund en Coupe d’Allemagne. C’est le seul trophée remporté par le technicien allemand de 43 ans à qui il restait une année de contrat avec le Borussia, troisième de Bundesliga cette saison.

La Roma se sépare aussi de Spalletti

Autre départ, celui de l’entraîneur de la Roma, Luciano Spalletti dont le contrat expire en juin. Il a été remercié ce mardi par les dirigeants du club romain. Le retour du technicien italien n’aura donc duré qu’une saison après avoir offert à l’AS Rome, 2e de Serie A cette année, une qualification à la phase de groupe de la prochaine Ligue des Champions.

 

DIRECT. La nomination du Premier ministre se fait attendre

Devenu dimanche, à 39 ans, le huitième président de la Ve République, Emmanuel Macron, le plus jeune chef de l’Etat français jamais élu, doit faire connaître lundi 15 mai  le nom de celui qu’il a choisi pour mener son premier gouvernement. Selon un proche conseiller du chef de l’Etat interrogé par franceinfo, cette annonce n’interviendra « pas avant midi ». Suivez sur franceinfo l’annonce de cette nomination.

 Le personnel de Matignon convoqué à 8h30. A Matignon, l’équipe de Bernard Cazeneuve a pris des dispositions pour que la passation de pouvoirs puisse avoir lieu lundi. Le personnel a été convoqué pour 8h30 « par précaution », a indiqué une source proche du Premier ministre sortant.

 Le juppéiste Edouard Philippe favori. Le nom d’Edouard Philippe, 46 ans, député-maire Les Républicains du Havre et proche d’Alain Juppé, a circulé avec insistance durant le week-end. La nomination d’un Premier ministre venu de la droite pourrait ainsi inciter certains, chez Les Républicains, à franchir le pas pour être candidats dans la majorité présidentielle.

 Première visite à Berlin. Emmanuel Macron partira ensuite pour Berlin, première visite à l’étranger pour cet Européen convaincu qui, à l’heure du Brexit et de la montée des nationalismes, a promis d’œuvrer pour la refondation d’une Union européenne en crise. Angela Merkel, qui avait déjà accueilli Emmanuel Macron en mars, durant la campagne présidentielle, le recevra à dîner, après un entretien fixé à 17h30 et une conférence de presse.

 

Emmanuel Macron Enarque et philosophe, haut fonctionnaire et banquier, Emmanuel Macron est un homme politique français. Un temps membre du Parti socialiste, il est considéré comme social-libéral.

Fils de médecins, Emmanuel Macron est né à Amiens en 1977. Sérieux et brillant, il étudie chez les Jésuites et remporte le Concours général de français à 16 ans. Il apprend aussi le piano au Conservatoire de musique d’Amiens. Après avoir échoué au concours de Normale sup, Macron obtient une maîtrise puis un DEA de philosophie à l’université de Nanterre. En 1999, il devient l’assistant de Paul Ricœur et participe à la rédaction de l’un de ses derniers ouvrages. Il est aussi diplômé de Sciences Po et de l’Ena (promotion Léopold Sédar Senghor).
Inspecteur des finances en 2004, Macron change d’orientation en 2008 et travaille comme banquier d’affaires pour la banque Rothschild. Promu associé puis gérant, il pilote des rachats et devient millionnaire. En 2011, il apporte son soutien à François Hollande lors de la primaire socialiste, et il est nommé l’année suivante secrétaire général adjoint de l’Elysée. Il participe notamment à la mise en place du Pacte de responsabilité et du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). En 2014, il remplace Arnaud Montebourg au ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique dans le second gouvernement de Manuel Valls. A 36 ans, il est le plus jeune ministre à ce poste depuis Valéry Giscard d’Estaing. Visage libéral du gouvernement, il prône l’assouplissement des réglementations, y compris salariales. Il travaille en étroite et parfois difficile collaboration avec Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics

SOURCE: NEWS

Facebook login by WP-FB-AutoConnect