Home » Dossiers » Faits Divers (page 5)

Faits Divers

Gallo Thiello arrêté par la gendarmerie

L’artiste comédien, Gallo Thiello, est en garde à vue à la Section de recherches de la gendarmerie, sise à Colobane. Selon des sources proches de la gendarmerie, il sera présenté au Procureur de la République.

Nous y reviendron

 media7

Magal 2016 : Talla Sylla se rend à pied à Touba

Le maire de Thiès, Talla Sylla, a pris le départ pour le Magal de Touba hier, mardi 15 novembre. Il se rend dans la capitale du mouridisme à pied. Et c’est la cinquième fois qu’il rend ainsi à ce pèlerinage.

Après un récital de Coran, tôt le matin à la mosquée Moussanté, l’édile de Thiès est allé se recueillir au mausolée de Serigne Abdoulaye Yakhine Diop et a fait un crochet à la résidence Cheikh Abdoul Aziz Aïdara avant de faire cap vers Touba.

Le Magal commémorant le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, Talla Sylla célèbre, en rendant à pied à Touba, la capacité d’endurance du fondateur du mouridisme.

SOURCE: NEWS

  Enquête de «Jeune Afrique» sur Karim Wade : El Hadji Kassé et Seydou Guèye parlent de « spéculations fondées sur une fiction

A la présidence, El Hadj Kassé s’en tient à ses déclarations dans Jeune Afrique. Le ministre conseiller du chef de l’Etat Macky Sall a parlé de « spéculations fondées sur une fiction ».

  A la présidence, El Hadj Kassé s’en tient à ses déclarations dans Jeune Afrique. Le ministre conseiller du chef de l’Etat Macky Sall a parlé de « spéculations fondées sur une fiction ».
C’est Seydou Guèye, le porte-parole du gouvernement, qui s’est donc exprimé. Il n’a pas confirmé la remise du passeport diplomatique, mais a expliqué que cela fait partie des avantages que peuvent avoir les anciens ministres. Il réfute également l’existence d’un accord.
Il y a cinq mois, Karim Wade avait été libéré à la suite d’une grâce présidentielle. Dans la foulée, le fils du président Abdoulaye Wade quittait le pays pour se rendre au Qatar.
Le porte-parole du gouvernement rappelle que Karim Wade reste condamné pour enrichissement illicite, mais qu’il est libre de ses mouvements. « Karim Wade est libre de tout mouvement comme tout Sénégalais jouit de la liberté d’aller et de venir, de la liberté de s’exprimer sur les questions qui l’intéressent et d’agir sur les questions qui l’intéressent », souligne-t-il.
Du côté du camp Wade, on confirme qu’il y a eu négociations contre libération.
Pour Seydou Diagne, avocat du fils de l’ex-président Abdoulaye Wade, Karim Wade n’a pas le droit de s’exprimer. Il vit au Qatar dans un pays où la communauté sénégalaise est réduite. « C’est un exil forcé qui doit prendre quelques mois. Nous sommes dans ce délai, mais nous pensons que ce sera terminé lorsqu’on estimera que le nombre de mois qui lui est astreint a été atteint », explique-t-il.
Interrogé sur la date du retour de Karim Wade, son avocat n’a pas voulu réagir. On ne sait donc pas si le candidat désigné du Parti démocratique sénégalais (PDS) pour la présidentielle de 2019 participera aux législatives de l’an prochain.

Avec Rfi.fr

Italie : 30 ans de prison au Sénégalais qui a tué sa copine au couteau

26 octobre 2014 à Catane, Italie. Une voiture se gare devant une maison quelconque. Un jeune homme sort de la demeure en pantoufles. Il tient un couteau à la main. La jeune dame qui venait pour mettre les choses au point et lui dire adieu, n’imaginait pas qu’elle vivait ses derniers instants. Que l’homme qu’il a aimé, chéri et contre lequel son père, l’a mise en garde à plusieurs reprises, allait mettre fin à ses jours.

Après un dialogue de sourd, une violente dispute, son ex lui assène de violents coups de couteau à l’abdomen. Les témoins sous le choc appellent les secours. Le meurtrier prend la fuite, laissant derrière lui ses pantoufles, son couteau et le cadavre de sa victime. Il reconnaîtra les faits après son arrestation, qui n’a pas été difficile selon les enquêteurs italiens.

La victime se nomme Veronica Valenti, 30 ans au moment des faits. « Une bonne fille, qui ne méritait pas cette fin terrible », selon son père, Joseph Valenti. Le meurtrier s’appelle, lui, Gora Mbengue. Il avait 27 ans à l’époque du meurtre. Il était manutentionnaire dans une entreprise de boissons gazeuses. Il est décrit comme un passionné de hip hop qui se faisait appeler « Boy Jordan », « The Boss » ou « Bad Boy ». C’est dire…

D’autant qu’une connaissance confie : « Avant, Gora était un type normal, mais après, il était étrange, se battait souvent avec beaucoup de violence. »

À preuve : Pour avoir « seulement parlé avec Veronica », Gora avait pété l’arcade sourcilière à un de ses amis.

Les alertes du père de la victime à sa fille n’eurent pas un écho immédiat. « J’avais toujours dit à Veronica d’être prudente. Je ne suis pas raciste, mais j’ai toujours dit que nous devons être prudents. Ils ont d’autres cultures, d’autres religions, d’autres façons de vivre. »

Lorsque Veronica a décidé de mettre un terme à la relation, enfin, Gora ne l’a pas accepté. Au lieu de déployer la force de l’argument des preuves d’amour pour reconquérir le cœur de sa dulcinée, il a choisi l’argument de la force du couteau pour abréger sa vie.

Il a  été condamné à 30 ans de prison hier, vendredi 11 novembre.

MEDIA

Après un deuxième retour de Parquet : Ousseynou Diop devant un juge d’instruction aujourd’hui

Deuxième retour de parquet pour Ousseynou Diouf, le commerçant, qui a tué, dans la nuit du jeudi 27 au vendredi 28 octobre au cours d’une vive altercation à la station Shell de Yoff, le taximan Ibrahima Samb.
Ousseynou Diop a été, hier, conduit à la cave du Tribunal de Dakar pour être entendu dans le fond du dossier. Mais il a encore bénéficié d’un second retour de parquet. Cela, étant normal pour son avocat qui souligne que tant qu’on n’a pas encore confié le dossier à un juge d’instruction, ce dernier ne pourra pas être entendu. Ainsi Ousseynou Diop sera peut être présenté devant un juge d’instruction aujourd’hui…

 

Auteur: dakaractu

Nouveau single de Youssou Ndour “Food For All”

“Plus de solidarité, plus de fraternité !” chante l’artiste planétaire dans son quatrième nouveau single titré “Food for all”, toujours extrait de l’album “Africa Rekk”.

Réseau libyen de traite de femmes démantelé à Mbour : La Dic arrête deux convoyeurs de femmes

Un réseau de convoyeurs de femmes en Libye a été démantelé à Mbour par la Dic. Pour de modiques sommes d’argent, les candidates embarquaient dans un bus pour la Libye.

 

Plusieurs années durant, deux personnes habitant Mbour et Saly entretenaient un réseau de «traite humaine» vers la Libye. Les femmes constituaient le gros de la troupe. Arrivées en terre libyenne, elles sont ventilées dans des familles qui les emploient comme domestiques. Chaque mois, une part de leur salaire est imputée à ces travailleuses pour payer leurs dettes. Pouvant exercer n’importe quel travail, elles se prostituaient même pour le compte de leurs «maîtres» qui faisaient d’elles des sexe-machines.

La station balnéaire de Saly est le terreau de cette forme «d’esclavagisme». Une dame se chargeait de la prospection pour détecter de potentielles candidates à Saly, avant de contacter son complice qui serait son beau-fils, établi à Grand Mbour. Le complice arrêté, les policiers ont  remonté la filière et interpelé la dame, à Saly. Les femmes recrutées, pour ne pas éveiller de soupçons, les départs étaient programmés à Kaolack dans des bus, deux fois par semaine.

Pour le mari d’une de ces femmes envoyées à Libye, celle-ci n’a déboursé aucun sou et même l’obtention de son passeport a été négociée. Après avoir «décimé» Saly, les trafiquants ont jeté leur dévolu sur les jeunes villageoises des environs et qui étaient en quête de travail dans la station balnéaire et dont l’analphabétisme exposait à ces gens sans scrupule.

Ainsi, avec l’arrestation des membres du réseau, c’était la saignée à Saly et environs qui se vidaient de leurs enfants qui se suture. Il y a quelques années, un réseau similaire avait été démantelé à Dakar et de célèbres jumelles interpellées et incarcérées. Les deux complices ont été présentés au procureur de la République.

 

Source L’Obs

Les collègues et intimes du taximan Ibrahima Samb témoignent et racontent les derniers moments du défunt (vidéo)

Grand rassemblement des chauffeurs de taxis, mercredi Place Obélisque

Le Syndicat démocratique des chauffeurs de taxis du Sénégal, affilié à la Cdts, est très en colère après le meurtre d’un des leurs, tué par balle, hier nuit. Son président, Mamadou Ndiaye, invité du 13 heures de Tfm, a déploré les faits dont a été victime leur collègue Ibrahima Samb, tué par un automobiliste, devant la station Shell de Yoff.

Ce matin et depuis hier nuit, des taximen qui protestent après ce meurtre, ont été arrêtés par les forces de l’ordre, ce que le secrétaire général dudit syndicat trouve inacceptable. Il a exigé leur libération immédiate, faute de quoi, le mouvement d’humeur, risque de s’intensifier, a menacé Mamadou Ndiaye.

Les chauffeurs de taxis ont appelé à une grève de 48 heures, invitant tous leurs collègues à travers le pays, à immobiliser leurs véhicules. Ils se sont donné rendez-vous, mercredi prochain à 15 h pour un grand rassemblement à la Place de l’Obélisque, suivi d’une marche jusqu’au ministère de l’intérieur.

Le corps d’Ibrahim Samb a fait l’objet d’une autopsie et sera remis à ses proches pour inhumation, dans sa localité d’origine de Mont-Roland, dans la région de Thiès, renseigne Mamadou Ndiaye.

 

Auteur: SenewebNews

Un chauffeur de taxi tué d’une balle à la tête

On se croirait dans un film hollywoodien. Un automobiliste à bord d’un 4×4 a tiré à bout portant sur un jeune chauffeur de taxi hier soir vers minuit. Atteint à la tête, le jeune homme est mort sur le coup. Selon les informations livrées par L’as, il s’appelle Iba et devait se marier le 12 novembre prochain. On ne sait pas encore les raisons de cet acte ignoble, mais il semble que les deux chauffeurs se disputaient la priorité. Après le forfait, le tireur, selon la même source, s’est rendu à la Gendarmerie de la Foire où il est en garde à vue tandis que le corps de la victime a été transporté par une ambulance vers une structure sanitaire de la place.

Facebook login by WP-FB-AutoConnect