Home » Culture

Culture

1ere EDITION FASHION SHOW le 20 Mai 2017

late dior fashion design organise un défilé ce 20 mai 2017 au king fadh palace avec la collaboration de vlisco un marque hollandaise de wax.
ce défilé de mode sera une occasion de mettre en avant la mode et le stylisme senagalise selon madame Guenar Diop Directrice générale de Late dior Fashion design.
au programme nous auront la présentation de la marque Vlisco, woodin,Un wax et Gtp après cette présentation nous auront le passage des créations de late Dior Fashion design suivi des collections de DAFASHIN, M-TIMA, JOUR J , YAYI , BAMBA CRÉATION et du ivoirien ELOI SESSOU
wagane faye Media7.info

 

SUIVEZ PAPA IBRAHIMA NDIONGUE EN DIRECT SUR MEDIA7.INFO

https://m.facebook.com/100009596913399/videos/1779364709060076/

Vidéo : Mass Diokhané, la dernière confession : « la seule vérité est la parole de Lâ ilâhâ illa’llâh »

Avec le rappel à Dieu le samedi 4 mars 2017 à Paris de Mass Diokhané, le premier producteur sénégalais, toute la diaspora est en deuil. Voici, en son souvenir et en son hommage, sa dernière apparition publique et son dernier discours lors de la commémoration à Paris de la rencontre de Mbacké Cadior entre Serigne Touba Khadimou Rassoul et Mame Cheikh Ibrahima Fall. Mass fut un homme doux, généreux et qui avait beaucoup d’empathie pour les jeunes étudiants ou travailleurs établis à l’étranger. Repose en paix, PERE MASS ! Avec Keman TV

La Britannique Adele raffle cinq récompenses aux Grammy Awards

La chanteuse britannique Adele a triomphé, dimanche, aux Grammy Awards en emportant cinq récompenses, dont celle du meilleur album, du meilleur enregistrement et de la meilleure chanson pour « Hello ».

La chanteuse britannique Adele, réputée pour ses balades mélancoliques, s’est imposée devant la pop star américaine Beyoncé en rafflant cinq récompenses à la 59ème cérémonie des Grammy Awards, dimanche 12 février.

La chanteuse a enchanté la soirée la plus importante de la musique américaine, de sa grâce, de sa gentillesse et de sa générosité avec une interprétation très émouvante de « Hello » le joyaux de son album et un hommage époustouflant à George Michael, récemment décédé.

Gênée par un incident technique – similaire à celui qui avait ruiné sa performance aux Grammy Awards de l’année dernière – elle a repris depuis le début finissant sous les applaudissements d’une salle debout.

Lorsqu’elle a reçu la récompense suprême pour l’album de l’année, elle a rendu un hommage appuyé à Beyoncé, la grande perdante de la soirée et à son album « Lemonade ».

« Nous les artistes nous t’adorons. Tu es notre lumière », a lancé la chanteuse britannique à une Beyoncé visiblement émue.

Son précédent album « 21 » – Adele nomme ses albums d’après son âge au moment de leur enregistrement – avait déjà remporté le Grammy de l’album de l’année en 2012.

(Avec AFP)

 

Thérèse Faye Diouf fait un plaidoyer pour la Petite enfance à l’Atelier de validation du guide de gestion communautaire des structures

« La généralisation de la prise en charge de la petite enfance ne serait possible qu’avec la participation plus accrue des parents et des communautés, entre autres », a déclaré la directrice générale de l’Agence nationale de la petite enfance et de la Case des tout-petits Thèrése Faye Diouf, par ailleurs coordonnatrice de la Cojer, ce matin dans un hôtel de la place.
Elle a tenu ces propos à l’occasion d’un atelier de validation du guide de gestion communautaire des structures de développement Intégré de la Petite Enfance révisé. Selon Thérèse Faye Diouf, l’objectif général fixé est d’améliorer la gouvernance participative et communautaire des structures DIPE (Développement Intégré de la Petite Enfance).

LERAL

UN MILLIARD À RECOUVRER : La Sodav liste ses débiteurs

Pour faire face à ses engagements, la Sodav, ex-Bsda, entend recouvrer l’argent qu’on lui doit. Ses dirigeants ne se sont pas fait prier pour égrener la longue liste des entreprises, notamment de presse, qui leur doivent la bagatelle de 1.051.413.171 F CFA.

La Société sénégalaise du droit d’auteur et des droits voisins (Sodav) a révélé, hier, les entreprises qui lui doivent de l’argent. La somme de 1 051 413 171 F CFA qu’elle tient absolument à recouvrer. Selon le trésorier général du conseil d’administration de la Sodav, Matar Diouf, la liste des débiteurs englobe des radiodiffuseurs du public et du privé, des usagers douteux, de radios communautaires. ‘’Parmi les radiodiffuseurs publics, souligne-t-il, il y a la RTS. D’ailleurs, elle est la seule qui doit à la Sodav la somme de 135 millions F CFA’’. Le privé (Tfm, Walfadjri et 2Stv) doit 221 155 415 F CFA. Les radios communautaires leur doivent 36 941 700 F CFA. Les usagers douteux, comme les restaurants et bars, qui utilisent les œuvres artistiques, sont à 92 952 635 F CFA. Les organisateurs du Fesman ont laissé une ardoise de 200 000 000 F CFA.

Tout cet argent recouvré, déclare Matar Diouf, va permettre de régler le problème des droits d’auteurs destinés aux artistes. Ces derniers eux-mêmes sont sur la liste des débiteurs. ‘’Des artistes ont contracté des dettes qui tournent autour de 238 631 563 F CFA’’, souligne M. Diouf. Aussi, dans le fonds social, dénonce-t-il, des artistes ont emprunté une somme de 50 984 386 F CFA. Donc, toute la dette des artistes est estimée à 289 615 949 F CFA. La liste est loin d’être exhaustive. Car, parmi le personnel du Bsda, certains ont fait des prêts avoisinant les 82 000 000 F CFA. ‘’Après que nous avons pris fonction, nous leur avons imposé de payer. Ce qu’ils ont accepté. Ils en sont maintenant à une dette de 75 747 472 FCFA’’, révèle le trésorier général.

L’autre problème soulevé concerne les frais de gestion. Selon lui, le taux le plus élevé dans le monde est de 35%, mais l’ex-Bsda a eu des frais de gestion de 70%. ‘’Ce qui n’existe nulle part ailleurs, cela veut dire que ce qui est destiné aux ayants droit, si c’est 100 F CFA, les 70 F CFA vont au fonctionnement, aux prêts et dépenses’’, déplore M. Diouf. Non sans mentionner le salaire de l’ex-directeur de l’ex-Bsda, Mounirou Sy, qui était de plus de 4 000 000 F CFA, sans compter les autres avantages (carburant, véhicule, chauffeur et téléphone).

En plus de ses créances, la société doit verser la somme de 106 183 952 F CFA en impôts. ‘’Sur ce que l’on payait à l’artiste, le Bsda, en son temps, prenait les 5% pour l’impôt. Cela n’a jamais été versé’’, dénonce-t-il. En outre, la société est dans l’obligation de verser à l’Ipres 41 136 150 F CFA. Par ailleurs, Matar Diouf note que l’équipe actuelle a renoncé à beaucoup de privilèges.

‘’Nous avons un ratio encaissement de 28% en hausse’’

Faisant le comparatif d’une séquence temporelle de trois mois, c’est-à-dire octobre, novembre, décembre 2015 et octobre, novembre et décembre 2016, il fait part d’un ratio de 28% en hausse. ‘’Sur cette séquence, au niveau du siège, il y a eu 129 463 934 F CFA encaissés en 2015 sur les trois mois pour l’ex-Bsda. La Sodav, depuis le 06 octobre jusqu’à la fin de l’exercice, a encaissé 165 933 289 F CFA. Donc, cela nous fait un ratio encaissement de l’ordre de 28% en hausse’’, annonce-t-il. Sur les décaissements sur la même période, l’ex-Bsda a eu à faire 108 804 453 F CFA et la Sodav a fait 102 540 231 F CFA, soit un ratio de décaissement de moins 5,7%, c’est-à-dire une baisse des charges.

MEDIA

19 IMAGES/ ACTEURS DE L’INDUSTRIE MUSICAL

IMG_1701 GUITE-SECK SOW KASSE PAPE-ET-CHEIKH1IM A SECK JIMMY-MBAYE-ET-SALAM B GROUP ARTIST SALAM ART SECK-ABDOU-GUITE ALIOUNE-KASSE ORGA PAPE-ET-CHEIKHARTISTE-A

 

THIOMELAYE – MEDIA7.INFO

Gestion Axée sur les Résultats : le ministère  de la culture et de la communication Forment son personnel.

Monsieur Mbagnick Ndiaye  ministre de la culture et de la communication a préside ce lundi un atelier de formation du personnel du ministère  de la culture et de la communication sur la gestion  axée sur les résultats dans les locaux de la maison de la presse à Dakar.

Le gouvernement sénégalais s’est très tôt avec une reforme avec le vote et la promulgation de la loi organique 2011-150du 08 juillet, relative a la loi des finances, qui prévoit, en 2017 le passage de « la logique de moyens à la logique de résultats » et dont  la finalité est le renforcement de l’efficacité de l’action publique. Dans ce cadre le ministre Mbagnick Ndiaye  déclare que « l’introduction de ce nouvel instrument qui entre dans la démarche logique de la gestion sur les résultats (GAR) se matérialise par l’élaboration de politique de la lettre sectorielles pour les ministères et l’obligation pour ces derniers de présenter a la fin de chaque exercice budgétaire, un rapport annuel de performance ». A cet effet et pour davantage maitriser ces outils, le ministère de la culture  et de la communication  envisage de renforcer les capacités de ses cadres en gestion  axée sur les résultats (GAR). L’objectif général de l’atelier est de renforcer les capacités des cadres du ministère de la culture et de la communication en gestion axée sur les résultats. Les résultats attendus selon le ministre Mbagnick Ndiaye  sont « une bonne connaissance du contexte, des origines et des fondement de l’introduction de la GAR dans l’administration publique, une compréhension des mécanismes d’introduction  de la GAR dans l’administration publique sénégalaise notamment au niveau du ministère dont j’assure la tutelle, une mise en  application pratique de ces outils dans le cadre du budget programme et du pilotage de la performe. » assure le ministre Mbagnick Ndiaye . Cet atelier va dure toute la semaine.

Wagane Faye (Stagiaire) Media7.Info

AFFAIRE YAVUZ SELIM – Serigne Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma pour une issue heureuse au profit exclusif des élèves.

Mbacké Gaïndé Fatma dit être en phase avec cette position. Joint par Dakaractu, le Mbacké-Mbacké a souhaité une issue heureuse au profit exclusif des apprenants. «  L’intérêt des élèves prime sur tout le reste. Personne ne comprendrait que l’Etat, qui consent énormément de sacrifices pour l’éducation, puisse prendre une mesure qui remettrait en cause la qualité de l’enseignement ». A l’instar des autres parents d’élèves dont la position est largement relayée par l’association qui les regroupe à travers les médias, Serigne Abdou Lahad Mbacké dit, absolument, partager l’inquiétude qui les habite en ce moment, individuellement et collectivement.

Il profitera, ainsi,  de l’occasion offerte pour lancer un appel au Président de la République pour qu’une issue heureuse dans l’intérêt exclusif des élèves soit trouvée. Abordant la question de la crise diplomatique qui secoue Tel-Aviv et Dakar, Serigne Cheikh Abdou Lahad Mbacké choisira de féliciter  le Chef de l’Etat pour «  la position  courageuse digne et juste du Sénégal » par rapport au vote de la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations-Unies condamnant la colonisation par Israël des terres Palestiniennes à Jérusalem-Est.

MEDIA

Festival ‘’Dekkal Thiossane’’ à Grand-Dakar: Ndèye Sally Diop Dieng du Hcct plaide pour un appui aux artistes

Le festival ‘’Dekkal Thiossane’’ de Grand-Dakar a vécu. Mais les artistes qui défilaient sur le podium pour leurs prestations n’ont pas manqué de rappeler à la marraine de la journée, Mme Ndèye Sally Diop Dieng, membre du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (Hcct), qu’ils sont laissés en rade et qu’ils vivent le calvaire dans la pratique de leur métier. Aucune subvention, aucun appui et aucune considération de la part de ceux qui les gouvernent alors qu’à l’approche des échéances électorales, ils constituent la cible des politiciens. Cette doléance n’est pas tombée dans l’oreille de sourd puisque l’épouse du directeur de la Sonacos a promis de déposer ces doléances sur la table du Président de la Commission du Hcct en charge de la culture et du Ministre de la Culture. Simplement.

Entourée de ses amies dont le député Mme Paye née Thérèze Aida Seck et d’autres responsables politiques, Ndèye Sally Diop s’est montrée ouverte et consciente des difficultés dans lesquelles vivent les nombreux artistes de Grand-Dakar. Et pourtant, ce quartier populeux de la capitale ne mérite pas d’être si facilement oublié pour avoir été le berceau de grands noms d’homme de culture et de sport tels qu’Ablaye Nar Samb, El hadji Alé Bata Mboup, le lutteur Modou Lo y a fait ses débuts. Mais aujourd’hui, « ne serait ce que le talent de ces jeunes devrait pousser les autorités à s’intéresser à ce qu’ils font. Mais, je ne manquerai pas, de saisir le président de la Commission Culture du Hcct dont je suis membre et même le Ministre de la Culture pour qu’ils assistent ces pépinières de la culture de Grand-Dakar. Ils portent fièrement le flambeau laissé par leurs aïeuls et n’ont aucun complexe à rivaliser avec des talents d’ailleurs. En tant qu’acteur politique, je ne lésinerai jamais sur les moyens pour les appuyer et  parler de leurs doléances à qui de droit en temps opportun », a promis Ndèye Sally Diop, épouse de Pape Dieng, Directeur de la Sonacos et responsable politique de l’APR.

Youssouf NDIONGUE

Facebook login by WP-FB-AutoConnect