Home » Afrique (page 30)

Afrique

Centrale à charbon de Bargny : Un comité lance un cri de détresse à l’opinion internationale

Le comité pour la défense des intérêts de Bargny se sent esseulé dans son combat contre l’érection de la centrale à charbon de Bargny. Tout en continuant la lutte dont le recours pour l’annulation du protocole « pour vice de forme », les membres ont lancé un cri de cœur à l’opinion nationale et internationale dont le mutisme inquiète au plus haut niveau et serait à la limite délictuel. De la « non-assistance à la communauté en danger » pensent les membres du comité.

Stade Lat Dior de Thiès : L’homme d’affaires Mbaye Faye au cœur d’un scandale de plus d’un milliard

L’homme d’affaires, Mbaye Faye, a été primé lors de la dernière série des cauris d’or. Mais l’entrepreneur sénégalais est au cœur d’un vrai scandale concernant le stade Lat Dior de Thiès. Le premier ministre, Mahammed Dionne avait présidé le démarrage des travaux il y a deux ans, en 2015 et le stade devait être disponible dans les six mois. Mais depuis lors, rien. Après avoir encaissé un contrat de 1 milliard 85 millions pour la réfection du stade, il n’a fait que changer la toiture de la tribune principale, changer la grille de protection et commencé d’éphémères travaux dans les vestiaires. Sur place, seuls quelques ouvriers s’activent et depuis lors, les thiessois réclament le stade en vain. Il devait agrandir la tribune, mettre une pelouse en gazon naturel et reprendre les projecteurs. Mais rien n’a été fait. Et aux dernières nouvelles, il réclame à l’Etat du Sénégal, la somme de 550 millions de francs pour terminer la pelouse. L’affaire est d’autant plus grave que les thiessois connaissent bien Mbaye Faye, car lors des chantiers de Thiès, il avait en charge la réfection du stade Maniang Soumaré. Il a construit une tribune en très mauvais état aujourd’hui et s’est permis de jeter les gravats sur le terrain. Une tribune dont les vestiaires n’ont jamais été fonctionnels et que la mairie de Thiès tente de reprendre aujourd’hui.
Mais le cas de Mbaye Faye est encore plus grave. Il a été remarqué que depuis l’avènement de Macky Sall, il est l’unique entrepreneur à gagner les marchés de réfection des stades : Leopold Sédar Senghor, Demba Diop, Alassane Djigo, Amadou Barry et bien d’autres ont été captés par son entreprise CSTP (Compagnie sénégalaise de travaux publics). Il est très proche de l’actuel ministre des sports, Mactar Bâ et sont souvent vus ensemble dans des manifestations publiques. Selon nos informations, les appels d’offres du secteur sont taillés à sa mesure et comme un retour d’ascenseur, l’interessé a rallié la coalition Bennoo Bokk Yakaar et a organisé récemment un grand meeting à Ngoudiane, dans le département de Thiès d’où il est originaire. A la fin des années 90, il avait rallié le parti socialiste et faisait partie de la garde rapprochée de Ousmane Tanor Dieng et cela lui avait valu à l’époque déjà plusieurs chantiers de réfection de stades sous la gouvernance des socialistes.

LE SENEGAL, LE BURKINA FASO, LA GUINEE, LE TOGO ET LE MALI CONNECTES AU FREE ROAMING

C’est désormais effectif dans 5 pays de l’Union économique monétaire ouest africaine à savoir le Mali, le Burkina Faso, la Guinée, le Togo et le Sénégal. Abdou Karim Sall, Directeur général de l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a procédé hier jeudi 30 mars au lancement officiel du Free roaming dans les pays précités. Ce, à compter du 31 mars.

Sur les 7 pays signataires du protocole d’accord seule la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone sont restées au quai, faute de n’avoir pas mis en place tout le dispositif nécessaire en place à date échue. A ce propos, le Dg de l’Artp de préciser : «La Côte d’Ivoire et la Sierra Leone n’étant pas prêtes, vont nous rejoindre plus tard. C’est juste un petit retard noté dans l’opérationnalisation du dispositif. Nous sommes confiants pour la suite des engagements, mais également pour les autres pays de l’Uemoa et de la Cdeao».

A compte de ce jour, «un sénégalais en territoire malien peut recevoir ses appels gratuitement. Donc, même s’il n’a pas de crédit et lorsqu’il est en prépayé, il pourra recevoir l’appel à partir du territoire sénégalais sans avoir à débourser un rond», a-t-il précisé. Poursuivant sa communication, il dira: «Nous allons continuer à travailler et avec les autres pays de la sous-région».  Le système free roaming s’adresse à tout citoyen desdits pays en déplacement du même espace roaming. Nous avons, au niveau de la sous-région ouest africaine, la libre circulation des personnes et des biens et il faudrait que l’on applique la libre circulation des télécommunications en créant ce qu’il faut appeler le «one area network». Cela permettra à un citoyen dans la zone communautaire de se déplacer sans avoir à payer de frais supplémentaire de roaming, a indiqué M. Sall.

Toujours selon lui : «La sous-région sera un seul réseau. Nous avons reçu les instructions de nos autorités, pour à travers le ‘’free roaming’’, permettre à la communauté ouest africaine, et à tous les citoyens de se déplacer librement sans pour autant faire face à une charge supplémentaire dans le domaine de l’utilisation des télécommunications»

Wagane Faye Media7.info

Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 29 mars 2017

Le Président Macky SALL a réuni le Conseil des Ministres, mercredi 29 mars 2017, à 10 heures, au Palais de la République.

A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat présente, à nouveau, les condoléances de la Nation, à la communauté musulmane du Sénégal, à la Famille de El Hadji Malick SY, suite au rappel à Dieu, le 15 mars 2017, du Khalife général des Tidianes, Serigne Cheikh Tidiane SY ’’Al Maktoum’’. Il adresse, également, ses meilleurs vœux de santé et de succès, au nouveau Khalife général des Tidianes, Serigne Abdoul Aziz SY « Al amine », et lui renouvelle le soutien et l’accompagnement de l’Etat.

Appréciant la mise en œuvre des réformes adoptées lors du référendum du 20 mars 2016, le Chef de l’Etat se félicite du taux d’effectivité de 98% des innovations introduites dans la Constitution et dans notre arsenal juridique. Ces efforts importants consacrent sa volonté de consolider la démocratie, l’Etat de droit, et de renforcer les droits des citoyens qui, le 25 mars 2012, l’ont porté, avec 65, 80% des voix, à la magistrature suprême.

Ainsi, rappelant son engagement permanent à améliorer le pouvoir d’achat des Sénégalais, leurs conditions de vie et leur bien-être de manière générale, le Chef de l’Etat invite le Gouvernement à poursuivre et à intensifier, dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE), les réalisations d’envergure et les actions déterminées dans tous les secteurs économiques et sociaux, en vue de relever, de façon significative, le plateau infrastructurel dans les régions, d’accroître l’attractivité et la compétitivité du pays, préalables d’une croissance forte, durable et inclusive.

Dès lors, le Chef de l’Etat rappelle au Gouvernement, l’impératif d’assurer d’une part, un suivi dynamique de la mise en œuvre effective des projets et programmes, notamment des Grands projets présidentiels, et d’autre part, le déploiement pragmatique du Plan d’urgence pour l’emploi des jeunes en partenariat avec le secteur privé, dont la place dans l’exécution de la commande publique et le développement économique doit être significativement renforcée.

Dans la même perspective, il convient de veiller à l’application consensuelle des décisions issues des concertations nationales sur l’Education et l’Enseignement supérieur, ainsi qu’à l’amélioration de l’accès continu des populations à des services de santé de qualité et à un système de protection sociale efficace.

Par ailleurs, appréciant l’organisation des semaines régionales de la Jeunesse, un moment fort de communion et de mobilisation de la jeunesse autour de l’engagement citoyen et des valeurs de la République, le Président de la République demande au Gouvernement de prendre toutes les dispositions requises pour un bon déroulement des activités programmées dans toutes les régions du Sénégal.

Rappelant au Gouvernement l’impératif de veiller au respect scrupuleux des institutions, symboles et valeurs de la République par tous les segments de la Nation, le Chef de l’Etat l’invite à développer une stratégie nationale de promotion de la citoyenneté impliquant le système éducatif, les institutions de la République, les services de l’Etat, ainsi que la société civile.

Enfin, abordant les préparatifs du 57e anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale, le Président de la République informe le Conseil qu’il présidera, le 4 avril 2017, à Dakar, à la Place de la Nation, la cérémonie de prise d’armes, suivie du défilé civil et militaire.

En outre, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement de prendre toutes les dispositions requises pour la bonne organisation des manifestations et célébrations prévues sur l’ensemble du territoire national, avec la participation de toutes les forces vives de la Nation.

Le Chef de l’Etat a clos sa communication sur son agenda diplomatique, en informant le Conseil de la visite officielle qu’il a effectuée, du 19 au 22 mars 2017, en Suisse et de sa participation, le 28 mars 2017 a Abidjan, à la deuxième Conférence Internationale sur l’Émergence en Afrique (CIEA) .

Le Premier Ministre a axé sa communication sur les réalisations et le niveau d’exécution des engagements issus des Conseils des ministres délocalisés tenus dans les 14 régions du Sénégal, avant de rendre compte du suivi et de la coordination de l’activité gouvernementale.

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a fait le point de la conjoncture économique nationale et internationale.

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a rendu compte du déroulement de la campagne de commercialisation arachidière 2016-2017.

Le Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance a rendu compte de la participation du Sénégal à la 61e session de la Commission de la Condition de la Femme (CSW), à New York.

Le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime a fait une communication sur l’accord en matière de pêche et d’aquaculture et son protocole d’application, entre la République du Sénégal et la République de Gambie.

Le Ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les Institutions a fait une communication sur la politique nationale de sécurité et santé au travail qui a été adoptée par le Conseil.

Le Ministre Porte-parole du Gouvernement

LEGISLATIVE 2017:  » la capitale des layenes veut voir un de ses fils à l Assemblée »

Communiqué  de  presse                                                                                                                                                    

Réunis en assemblée générale ce mardi 29 Mars 2017, les militants apéristes fidèles à Gazou veulent voir un de ses fils de Camberene à savoir Gazou à l’Assemblée nationale aux prochaines législatives. Papa Ibrahima NDIONGUE  membre fondateur de l’Apr et ayant introduit Macky Sall dans la cité, a été choisi lors des législatives passées où il a été positionné à un rang inéligible. « Pour prendre les devants, nous demandons au chef de l’Etat de  se pencher sur le cas de notre camarade qui a tout donné à l’Apr et demeure un exemple de fidélité et d’engagement. Depuis l’avènement de l’Apr, nous constatons amèrement qu’aucun  fils de la commune n’est positionné dans les innombrables postes de responsabilité. Ni électif ni administratif. », Selon le document.   Ce faisant, « nous assurons d’avance une écrasante victoire de l’Apr dans la commune.  » Par la même occasion, « nous demandons à la direction de l’Apr d’éviter le syndrome des locales de 2014 où Gazou était parti avec sa liste et s’est classé en terme de voix derrière Benno book yakaar. » Sur l’actualité nationale, Papa Ibrahima NDIONGUE a donné sa position sur l’affaire Khalifa Ababacar Sall, Bamba Fall et les remous qui secouent leur formation politique. Sur l’affaire de la caisse d’avance, Gazou pense que l’enquête menée par l’Ige n’a aucun relent politique. « Il est purement administratif et répond à une nécessité de bonne gouvernance et personne n’est à l’abri. » Sur le cas Bamba Fall, Gazou estime que « l’Apr n’est ni de près ni de loin concernée. C’est une affaire interne au parti socialiste et c’est aux socialistes de régler leur problème. » Maintenant, sur les remous qui secouent leur formation, singularisés par des batailles de positionnement, Papa Ibrahima NDIONGUE  remet les pendules à l’heure. Il n’épargne même pas ses amis. Selon lui, « par discipline de parti, il faut mettre à l’aise le Président Macky Sall. » Ainsi, demande-t-il à tous les responsables « de laisser au leader de l’Apr proposer les investitures »

Fait  le  Mardi  29 MARS  2017

Mamadou Moustapha Séne

membre de l’Apr coordonnateur des amis de Gazou

contact: 70 302 28 78

Législatives 2017 : L’UNACOIS-Jappo sur la liste de départ 

L’union nationale des commerçants et industriels du Sénégal a adopté une résolution en vue des législatives de 2017. Ils ont fait savoir leur intention autour d’un point de presse tenu à leur siège de colobane, pour présenter une liste  lors des prochaines échéances.

Ainsi, entendent-ils jour pleinement leur rôle  sur la marche du pays. Comme le défend le 4éme vice-président national de l’UNACOIS Dr Assane ka. Ce dernier déclare « qu’ avoir des représentants à l’assemblée nationale va nous permettre de participer activement aux décisions économiques, d’autant plus que nous sommes presque le socle de l’économie du Sénégal ». Poursuivant toujours, le Dr Kâ pense que « les commerçants et industriels doivent être représentés au Parlement d’autant plus que le secteur informel représente 60% du PIB produit intérieur brut. » Jugeant le niveau des débats « trop bas » à l’Assemblée nationale et qui ne reflète pas le niveau de démocratie dans notre pays, le Dr Kâ est d’avis que leur organisation pourra apporter un plus. Les Sénégalais vont élire 150 députés pour un mandat de cinq ans, le 30 juillet, pour la 13ème législature de l’Assemblée nationale.

Wagane Faye  media7 .info

Youssou Ndour : « J »ai un patron pour la première fois de ma vie

Youssou Ndour parle à Sud France. En marge de son concert à Médoquine en France, le roi du mbalax a évoqué avec le journal bordelais, son nouvel album Africa Rek mais aussi son passé de ministre. Et explique les raisons qui l’avaient poussé à arrêter la musique: « Il est vrai que j’ai été très absorbé par ces nouvelles fonctions mais il n’en demeure pas moins que la musique fait partie de moi, de ce que je suis et donc, ne me quitte jamais ».

« J’avais fait une parenthèse, donc je ne suis pas partie en tournée pendant plusieurs mois« , explique le chanteur. Et de confier : « j’ai appris beaucoup de choses. J’ai eu un patron pour la première fois de ma vie et j’avais pris cette fonction très au sérieux. Je la prends encore aujourd’hui, très au sérieux. Je suis toujours ministre-conseiller du Président Macky Sall. 

Cela m’a inspiré, j’ai acquis de nouvelles connaissances et compris que de l’extérieur, on ne se rend pas forcément compte que les rouages d’un gouvernement sont énormes et qu’il faut du temps, beaucoup de temps pour faire bouger les choses ».

L’Obs

 

 

L’Etat enrôle l’avocat de Bibo Bourgi pour coffrer Khalifa Sall

Le maire de Dakar, poursuivi pour détournement supposé, va dorénavant faire face à un nouvel avocat commis par l’Etat. Il s’agit de l’avocat de Bibo Bourgi, Me Boubacar Cissé qui se retrouve de l’autre côté, après avoir plaidé la cause des proches de l’ancien super-ministre Karim Wade, alors poursuivi pour enrichissement illicite.

Me Cissé ne sera pas le seul, puisque l’Etat s’est également attaché les services de l’ancien bâtonnier, Papa Moussa Felix Sow. Leur constitution a été enregistrée hier par le doyen des juges d’instruction, renseigne le quotidien Lobservateur.

News

Les Sénégalais mangent 800 tonnes d’ognons par jour

Un mois après l’entrée en vigueur de l’arrêté ministériel portant gel des importations de l’ognon, le ministre du Commerce a rencontré les acteurs de la filière pour trouver des solutions à ce secteur. De grande importance pour les consommateurs, l’oignon occupe la 1ère place des cultures maraichères. 800 tonnes d’oignons sont consommées chaque jour par les ménages sénégalais et 25. 000 tonnes par mois, informe Alioune Sarr.

« Le gouvernement a décidé d’adosser les quotas d’importations aux performances et à l’engagement des commerçants et importateurs de la commercialisation de l’ognon. Ce que nous avons fait sur le riz, nous avons décidé de le faire avec l’oignon. Si un importateur n’achète plus d’oignon local, il n’aura plus de quota d’importation », a soutenu le ministre du commerce, qui recevait, hier, les acteurs de la filière oignon (commerçants, producteurs et distributeurs).

 NEWS

Aliou Cissé : « Si on ne se qualifie pas au Mondial »

Aliou Cissé fait le bilan des matchs contre le Nigeria et la Côte d’Ivoire. Pour le coach des lions, « le contenu n’a pas été mauvais. C’est comme contre le Nigeria. On marque en premier en jouant bien, en défendant ensemble et en attaquant ensemble ». Sur le match contre la Côte d’Ivoire, Aliou Cissé pense qu’on aurait pu avoir un ou deux pénalty.

« Même le but que l’on a marqué est valable. Il n’y a rien pour moi. On a eu un bon fil conducteur », dit-il. L’entraineur des lions explique que le Sénégal va vers des rendez-vous importants et qu’il faudrait être plus efficace pour les gagner. « Nous voulons aller à la Coupe du monde. Y aller permet au football sénégalais de se développer davantage sur tous les compartiments. Ne pas se qualifier serait une grosse déception. Nous avons de bons joueurs. Nous avons une bonne équipe et ce que je vois me rassure. Leur attitude à l’entrainement et aux matchs me rassure ».

 NEWS

Facebook login by WP-FB-AutoConnect