Home » Afrique (page 20)

Afrique

Mamadou Racine Sy veut être président de la République du Sénégal

Les ambitions présidentielles de Mamadou Racine Sy. Mamadou Racine Sy veut être président de la République. L’homme d’affaires ne fait plus mystère en privé de ses ambitions présidentielles.

« Mais pas avant 2024 », tempère un de ses proches. «Parce qu’il prend Macky Sall comme son frère, mais dès que ce dernier aura un second mandat, il compte se lancer à la conquête du pouvoir », dit la même source. 

En réalité, son implication politique à Podor est le début du commencement d’une aventure présidentielle. «Racine est persuadé qu’il a des atouts pour devenir un jour chef de l’Etat ». Une ambition jugée débordante par certains milieux politiques. En attendant, il tisse sa toile et compte dans son ré- seau, beaucoup de proches du régime actuel. C’est la raison pour laquelle, il entend déboulonner AissataTall Sall, lors des élections législatives à Podor et ensuite de progresser vers la station présidentielle.

Source Le SOIR, le quotidien numérique

Macky Sall : « Je souris quand on me retourne cette volonté de faire de la dévolution monarchique… Avant on s’endettait pour aller danser, faire un festival »

Le Président Sall recevait l’adhésion de nouveaux cadres militants à l’APR cet après-midi. Une occasion pour le Chef de l’Etat d’en découdre avec ses pourfendeurs, et en premier chef l’opposition.
Après avoir rappelé la trajectoire de l’Apr et les combats menés à l’époque, le Chef de l’Etat s’étonne de se voir accusé de vouloir cautionner la dévolution monarchique du pouvoir. Une hérésie selon lui.
« Nous accueillions des forces nouvelles, des forces conscientes et lorsque nous avions créé l’APR, le 1er Décembre 2008, nous ne savions pas ce que serait l’issue du combat, nous n’avions aucune certitude mais peu importait, nous nous étions engagé pour la défense des valeurs de la République, nous avions pensé que la République était menacée dans ses fondements et qu’il fallait faire face. Et nous étions engagés pour créer cette ligne de fond pour dire « Non » à la dévolution monarchique. C’est pourquoi je souris quand on me retourne à « Moi » Macky Sall, cette volonté de faire de la dévolution monarchique. Comme quoi le ridicule ne tue pas dans ce pays ! » a-t-il grommelé.
Revenant sur les attaques dont il fait l’objet de la part de l’opposition sur son bilan économique, le Chef de l’Etat de traiter ses membres de nihilistes.
« Après cinq années d’exercice du pouvoir nous avons fait des résultats indéniables, mais sauf si on veut être des nihilistes. Parce qu’il y a des nihilistes dans ce pays. Ils ont nié que nous étions capables d’avoir des taux de croissance de 6,5%. Rappelez-vous le débat qu’il y avait eu après le discours de la nation en Décembre 2015, ce débat par des experts tombés du ciel, qu’il était impossible d’avoir ce chiffre de 6,5% et que c’était des chiffres manipulés, sur l’autosuffisance en riz c’était un rêve,disaient-ils, aujourd’hui je pense que ce débat est derrière nous. Personne n’ose plus remettre en cause ces chiffres ».
Pour le Chef de l’Etat, la situation catastrophique dans laquelle, lui et son Gouvernement ont trouvé le pays, ne les a pas aidés non plus.
« Nous ne sommes pas simplement des réformateurs qui sommes là à faire des réformettes, sinon on allait rester dans le même canal, pourquoi changer ? Et nous serions toujours sur le chemin de Washington et des autres capitales pour rechercher des subsisdes. Ce n’est pas cela mon ambition pour le Sénégal, et je prouverai par la grâce de Dieu que l’on peut transformer radicalement la situation des pays africains. C’est cela que nous avons débuté en 2014, nous avions commencé en 2012, mais nous avions trouvé une situation catastrophique, on ne le dit pas assez, sur le plan économique du fait du lourd héritage que nous continuons à payer, le lourd déficit, la dette. Et on parle de dette aujourd’hui, mais de quelle dette ? Si ce n’est pour faire un chemin de fer et une autoroute qui transforme, oui cette dette est une bonne. Mais on s’endettait pour aller danser, faire un festival et chacun rentrait chez soi. C’est cela qui fait la différence! »
« 105 milliards pour un Festival de danse, c’est dans les livres de la comptabilité publique, que nous sommes en train de payer. Nous ne sommes pas dans le même référentiel, c’est pour cela que nous ne pouvons pas avoir les mêmes résultats », dira-t-il.
Pour le Chef de l’Etat, la volonté de l’opposition est de voiler la réalité par un débat, fait d’intoxication, de diffusion de fausses nouvelles, de provocations et « nous dévier de notre trajectoire », a-t-il alerté. 

INTERDICTION DE LA VENTE DU LIVRE DE OUSMANE SONKO : Les précisions de la police nationale

Faisant suite aux rumeurs qui circulent et qui font état de l’interdiction de vente, par la Direction de la Surveillance du Territoire (DST), du livre de Monsieur Ousmane SONKO, la Police Nationale tient à apporter des précisions.

D’abord, elle informe que la DST n’a reçu aucun livre dont l’auteur serait Monsieur Ousmane SONKO et qui serait édité au Sénégal.

Ensuite, elle voudrait rappeler que pour qu’un livre édité à l’étranger, puisse être admis au Sénégal, les services des douanes situés aux frontières demandent à l’auteur de se procurer un quitus auprès de la DST qui, au préalable, examine le contenu afin de voir s’il ne contient aucun élément subversif ou susceptible de créer des troubles à l’ordre public. Or, la DST n’a pas été saisie pour une telle procédure.

Par ailleurs, la Police Nationale invite la presse à procéder à des vérifications avant la diffusion de toute information l’impliquant, ceci dans l’intérêt de tous les sénégalais.

Le Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale

IMAGES/ MANIFESTATION CITOYENNE: MOUVEMENT DES HANDICAPS REPUBLICAINS DU SÉNÉGAL:

f

Manque de moyens et de considération de la part des responsables de l’APR, audience avec le chef de l’Etat refusée, incertitude sur leurs investitures, maltraitance…

Ils ne savent plus à quel responsable se fier. Les handicapés républicains en ont marre de ne plus être considérés comme des humains encore moins comme des militants tout court. Par la voix de leur président Toumani Camara, ils ont en marge de la troisième édition de don de sang, étalé leurs maux, comme pour dire au président Macky Sall que la considération vaut mieux mille fois ce que l’on promet. Ils n’excluent pas de ruer dans les brancards pour se faire entendre s’ils n’arrivent pas à entrer en contact avec lui.

« Aucun responsable de l’APR n’est venu rehausser de sa présence à notre activité de don de sang que nous faisons pourtant au nom de notre formation politique. Ils nous ont snobés comme si nous ne sommes pas des humains. Nous avons l’impression qu’ils nous fuient comme la peste alors que nous ne faisons que notre travail de militants engagés. Et d’ailleurs, le Général Bakary Diatta, directeur de l’Hôpital Principal de Dakar qui nous a gratifiés d’une visite d’encouragement devrait en être tout ébahi », a déploré Toumani Camara.

Pis encore, ajoute Ndiémé Diouf de la Cojer de Dakar Plateau, « et pourtant, si c’était une activité de ‘’voyez-moi’’ où l’on distribue de l’argent, personne ne devancerait ces responsables que Macky devrait écarter s’il veut une victoire sans tâches aux élections prochaines ».

Cette activité de don de sang est donc la goutte d’eau qui a fait déverser le vase, à en croire ces personnes handicapées. Sinon, comment comprendre qu’on refuse une audience avec le chef de l’Etat aux protégés de Moussa Touachi, Cheikh Ndiaye et Abou Soumaré, les personnes qui composent le bureau du mouvement ? « Nous n’arrivons pas à digérer le refus d’une audience avec notre président depuis 4 ans et qu’il nous snobe au point que nous nous considérions comme des malpropres et des indésirables au palais. Et pourtant, nous allons simplement lui dire de faire de notre mouvement une entité reconnue dans les instances du parti. Mais aussi de faire bénéficier aux handicapés républicains des avantages qu’il offre aux autres militants et qu’enfin pour les législatives, nous ne cracherons pas sur deux postes de députés », a fait savoir Toumani Camara.

Le président des handicapés républicains de regretter par la suite qu’ils sont l’objet de maltraitance par les responsables du parti qui affichent le mépris au téléphone, qu’ils détournent l’argent qui leur est destiné et sollicitent, enfin, le président, de leur accorder les moyens de leur politique.

f
q

q

a

 

 

bcdeghijSenza titolo-1klmnopSenza-titolo-1

 Youssouf NDIONGUE

Images: Thiome-Laye

 

Gorgui Sy Dieng percevrait 700 millions FCFA par mois…

Le salaire du basketteur sénégalais de la NBA peut donner le tournis. D’ici à 2021, date de la fin de son contrat avec Minnesota, il devrait gagner plus de 40 milliards en CFA.

En cette saison, son salaire annuel est évalué à près de 9 milliards de francs. L’année prochaine, il devrait être de 10 milliards. 11 milliards en 2019 et le même montant pour la saison 2020-2021.

Sans oublier son premier salaire du reste de la saison 2016 où il avait gagné en quelques mois seulement 1, 5 milliards. Soit un montant total de 42 milliards, ce qui donne un salaire moyen de 700 millions par mois. Ce qui fait de Gorgui Sy Dieng, le Sénégalais le mieux payé de toute l’histoire.

Source le SOIR, le quotidien numérique sénégalais

Enfants Diaz : La levée du corps et leur enterrement à 10 heures aujourd’hui

Les enfants de la famille Diaz des Parcelles Assainies et qui ont péri dans l’incendie de mercredi dernier seront finalement mis sous terre ce Samedi matin vers 10 heures. La levée des corps aura lieu à l’hôpital le Dantec à 9 heures. Pour rappel, leur enterrement prévu hier avait été repoussé pour permettre au médecin légiste de poursuivre son travail d’autopsie.

SOURCE: NEWS

SERIGNE ABÔ FALLOU ASTA DIÈYE :  » Voilà 50 ans que je suis à Darou, 2016 et 2017 sont les seules fois où le magal n’a connu aucune pénurie d’eau ‘

Une révélation de taille livrée par Serigne Abô Mbacké Fallou Asta Dièye, ce vendredi 12 mai 2017, jour du magal de Darou Moukhty commémorant la rencontre entre Mame Thierno et Serigne Touba au retour d’exil de ce dernier.

Le Mbacké-Mbacké, Khalife de Serigne Fallou Asta Dièye Mbacké, s’est voulu formel :  » C’est l’Islam qui recommande de dire la vérité et de rendre grâce à Dieu à travers les hommes. Voilà 50 ans que je suis à Darou Moukhty, 2016 et 2017 sont les seules fois où le magal n’a  connu aucune pénurie d’eau. Pour cela, nous tenons à remercier le Président de la République qui n’a ménagé aucun effort pour pallier ce problème lancinant. Tous les magals étaient ponctués de pénuries et de délestages électriques. Si aujourd’hui, le mal est guéri, il nous faut le relever  ».

Serigne Abô Fallou Asta Dièye de s’attaquer par ailleurs, aux vices qui gangrènent la société Sénégalaise et qui avilissent la jeunesse. Le chef religieux de proposer des repères et des modèles.  » Les jeunes ont besoin de modèle , de repère et de guide.  Toute sa vie durant, Mame Thierno Birahim Mbacké a été sous les ordres de Serigne Touba. Il a suivi ses pas jusqu’à devenir celui qu’il fut… Un musulman exceptionnel.  »

Serigne Abô Mbacké de se réjouir de la délégation qui lui a été envoyée par le Khalife Général des Mourides, avec à sa tête, Serigne Bara Lahad Mbacké…

COUP FIL ENTRE PRÉSIDENTS : Macron câble Macky Sall

Son Excellence Monsieur Emmanuel Macron, Président élu de la République Française, a appelé, ce 12 mai 2017, Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal, pour le remercier du message de félicitations qu’il lui a adressé suite à son élection.

Au cours de leur entretien téléphonique, les deux Dirigeants ont également échangé sur des sujets d’intérêt commun entre leurs deux pays.

Le Président Macron a exprimé au Président Sall sa ferme volonté de travailler avec lui en vue de poursuivre et de renforcer les excellentes relations traditionnelles d’amitié et de coopération franco-sénégalaises.

Le Président Sall a renouvelé au Président Macron ses chaleureuses félicitations et ses vœux de succès dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

Il a, en outre, assuré au Président Macron de sa disponibilité à œuvrer avec lui à la consolidation des liens privilégiés entre leurs deux pays.

Les Présidents Macron et Sall ont convenu de se rencontrer prochainement pour approfondir leurs concertations sur des questions d’ordre bilatéral et multilatéral.  

SOURCE: MEDIA

Avec les 20 ans de leur Association Les Malgaches fêtent l’anniversaire au Cours Sainte Marie de Hann

L’Association Malagasy regroupant les ressortissants malgaches au Sénégal fête demain ses 20 ans. Ce sera dans l’enceinte des cours Sainte Marie de Hann. Cette célébration vise à promouvoir l’éducation et à faire connaître la culture malgache. Un grand spectacle culturel et éducatif est prévu. Venu de son pays, l’artiste renommé malgache « Golthied » va assurer le spectacle en compagnie du groupe rap sénégalais « Bidew Bou Bess ». Trés content d’être au Sénégal selon leQuotidien, l’artiste malgache promet de faire « un one man show » « Ce sera un spectacle inédit! », a t-il dit.  Au programme, il y aura des chants et danses malgaches, vente de l’artisanat et de la cuisine malgache. « On a choisi les cours Sainte Marie de Hann, parce que je suis étudiante ici et la plupart des malgaches étudient ici. », a fait savoir la vice présidente de l’Association Malgasy, Andriasolomahefa. L’ambassadeur de Madagascar au Sénégal de se réjouir de l’accueil réservé à ses compatriotes par les cours Sainte Marie Hann dont le directeur est André Sonko, l’ancien ministre de l’Education sous les socialistes.

 

Media7.Info

 

Le premier réseau de salles de cinéma et de spectacles ouvre ses portes en Afrique : CANAL OLYMPIA TERANGA s’installe à Dakar.

Le premier réseau de salles de cinéma et de spectacles ouvre ses portes en Afrique : CANAL OLYMPIA TERANGA s’installe à Dakar.

SOURCE: DAKARACTU

Facebook login by WP-FB-AutoConnect