Home » Afrique (page 153)

Afrique

Tour de France : l’Érythréen Daniel Teklehaimanot remporte le maillot à pois

Le coureur érythréen s’est illustré jeudi 9 juillet en remportant à l’arrachée le maillot à pois. Une victoire pour son équipe MTN-Qhubeka, première formation africaine à participer à la grande boucle.

Scandale : l’armée tchadienne réclame 10 000 préservatifs pour lutter contre Boko Haram

«Tout belliqueux est une cible». Ce slogan bien connu des populations de Mora, dans le Mayo-Sava, est celui du 21e Régiment d’infanterie de l’Armée nationale tchadienne, stationnée ici depuis quelques mois. Ils sont 2000 soldats à se ronger le frein, menant de temps à autres des incursions à Banki au Nigeria, pour traquer les combattants de Boko  Haram. Peu occupés sur le terrain militaire, les militaires tchadiens s’attèlent à autres choses dans les quartiers de Mora, leur ville garnison. «Ils nous arrachent les femmes, parce qu’ils ne savent pas quoi faire d’autre de leur argent», se plaint un habitant de Mora.

«Les avortements clandestins se sont multipliés dans les quartiers, et ça ne peut que nous inquiéter au plus haut point», renchérit un commerçant  du coin. «En plus des avortements qui nous inquiètent, nous avons appris qu’il y a aussi des maladies sexuellement transmissibles. Si rien n’est fait, vous apprendrez très vite que Mora bat les records nationaux de gonococcie ou de Sida !», s’alarme Bulama, un maçon. Avant d’ajouter : «On ne chasse pas nos frères tchadiens, on craint juste pour la santé de nos frères et soeurs».

 Le sujet, apprend-t-on, inquiète même dans la cour du sultan de Mora. «Nous avons appris qu’ils sont en panne de préservatifs», confie un membre de la cour. D’après nos enquêtes, les médecins militaires, tant camerounais que tchadiens, ont expressément fait une demande de préservatifs à leur hiérarchie : «10.000 au moins», confie même un haut gradé en charge de la santé militaire.

«Nous allons faire du lobbying auprès des organismes d’aide et autres ONG, dans l’espoir qu’ils répondront très vite, car c’est urgent. La distribution des préservatifs aux militaires doit être une de nos priorités», poursuit le militaire.

SENEGAL-USA-BASKET-DISTINCTION AMADOU GALLO FALL HONORÉ PAR L’ONG ’’FACE 2 FACE AFRICA’’

Le Sénégalais Amadou Gallo Fall, vice-président de la NBA Afrique, recevra un prix de l’ONG ‘’Face 2 Face Africa’’, une organisation qui promeut le leadership africain, samedi à New York, annonce un communiqué reçu à l’APS.

Amadou Gallo Fall, promoteur de la fondation SEED (Sports pour l’éducation et le développement économique) est honoré pour son ‘’œuvre entreprise pour le développement de l’Afrique’’, explique la même source.
 Plusieurs autres personnalités africaines ou d’origine africaine seront également récompensées pour ’’leur impact dans la marche du continent et surtout l’influence qu’ils ont dans le développement en Afrique’’.

Cameroun: deux attaques attribuées à Boko Haram dans l’extrême-nord

Au Cameroun, deux attaques en 48h attribuées à Boko Haram dans deux localités de l’extrême-nord du pays. La première a été repoussée par les forces de défense dans la nuit du 6 au 7 juillet et la seconde, mardi matin, a fait trois morts civils appartenant à un comité de vigilance d’un des villages agressés.

De sources militaires, la première attaque a eu lieu dans la localité de Bodo, département de Logone et Chari, près du lac Tchad. Les assaillants, qui ont traversé la frontière par dizaines à bord de véhicules et à moto, ont eu un violent accrochage pendant une heure environ avec une position des forces de défense camerounaise.

Au petit matin, trois corps d’islamistes ont été retrouvé sur place avec un important arsenal d’armes et de munitions. Le lendemain, toujours aux aurores, une autre colonne d’assaillants a croisé une patrouille de jeunes d’un comité de vigilance chargé de la surveillance de villages dans le département du Mayo-Sava. Trois d’entre eux ont été tués mais ils ont réussi à passer l’alerte et à contraindre les insurgés à un repli.

Ces attaques interviennent alors qu’une certaine accalmie règne dans la région depuis quatre à cinq mois. Une stratégie en trompe-l’œil selon l’armée camerounaise, laquelle n’a pas desserré son dispositif et sa vigilance dans l’extrême-nord.

Urgent : L’ancien président Dadis Camara inculpé par la justice guinéenne…

C’est une information de dernière minute que nous venons de recevoir du côté de Ouagadougou ! L’ancien chef de la transition guinéenne, Moussa Dadis Camara, a été inculpé ce mercredi 8 juillet 2015 par le pool de magistrats qui se sont rendus dans la capitale Burkinabé pour l’interroger sur le dossier des massacres du 28 septembre 2009, a appris Africaguinee.com.

L’ancien Président du Conseil National pour la Démocratie et le Développement vient donc de changer de statut. Il ne sera plus entendu à titre de témoin dans cette affaire, mais en tant que personne inculpée.

L’interrogatoire s’est déroulé au tribunal de grande instance de Ouagadougou en présence des juges guinéens, du procureur général près du tribunal de première instance de Dixinn, ainsi que l’avocat de Dadis Camara, Maître Jocamey Haba.

AfricaGuinee.Com

Kenya : Nouvelle attaque meurtrière des Shebab

Le dernier avion qui restait à Sénégal Airlines  » réquisitionné » par Abu Dhabi depuis vendredi

L’avenir de la compagnie Sénégal Airlines s’assombrit de plus en plus. En effet l’unique avion qui restait de la flotte de la Compagnie aérienne nationale vient d’être arraché des mains du Sénégal.

« L’avion, qui restait de la flotte, a été repris par les Emirats Arabes unis, à Abu Dhabi, depuis ce vendredi”, confie une source proche du dossier.

La compagnie aérienne paie, ainsi, les fautes de gestion de sa direction, qui, en dépit des difficultés financières de tous ordres dans lesquelles pataugeait Sénégalais, continuaient de se la couler douce, avec des émoluments qui font froid dans le dos. Et au même moment, la compagnie continuait d’accumuler ses dettes. Aujourd’hui, pour assurer les dessertes Praia, Ziguinchor, Bissau, Sénégal Airlines s’attache les services de Transair, informent nos confrères d’Actusen.

Les Américains veulent pousser la Tunisie à accepter une base militaire ! »(Général Abdelaziz Medjahed)

Dans une déclaration au journal el-Bilad, parue le 27 juin 2015, le général-major à la retraite et analyste politique [algérien, ndlr] Abdelaziz Medjahed, a estimé que l’attentat terroriste qui a endeuillé la Tunisie et revendiqué par DAESH, est « une forme de pression exercée sur ce pays pour l’amener à accepter l’installation d’une base militaire américaine sur son sol ».
  Dans une déclaration au journal el-Bilad, parue le 27 juin 2015, le général-major à la retraite et analyste politique [algérien, ndlr] Abdelaziz Medjahed, a estimé que l’attentat terroriste qui a endeuillé la Tunisie et revendiqué par DAESH, est « une forme de pression exercée sur ce pays pour l’amener à accepter l’installation d’une base militaire américaine sur son sol ».Ainsi, juge le général Medjahed, « les Etats-Unis pourraient enfin mettre en place l’Africom (Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique) au Maghreb, dix ans après sa création ».

Selon cette analyse, l’attentat de Sousse « participerait d’un plan visant à créer le climat favorable en Tunisie pour prendre cette décision ». Plus globalement, cette attaque contre un complexe touristique à Sousse cadre, selon le général Medjahed, « avec un vieux plan sioniste visant à favoriser le démembrement du monde arabe, depuis les accords de Sykes-Picot durant la Grande Guerre et les accords de Malte à la fin de la Seconde Guerre Mondiale » !

Le processus se poursuit : « Après la chute de l’Union Soviétique et de l’ex-bloc de l’Est, fait remarquer l’ex-officier, un nouveau plan de partition des pays arabes a été mis en marche, lequel plan s’illustre par l’installation de bases militaires des puissances occidentales dans plusieurs pays de la région ». Pour lui, le rôle joué par Nicolas Sarkozy et Bernard-Henri Lévy, en Libye, s’inscrit en droite ligne de ce plan sioniste. Ainsi, les Etats-Unis disposent de quatorze bases dans les seuls pays du Golfe et de cinq en Afrique, tandis que la France en dispose de six.

« Cette présence, souligne le général à la retraite, dénote une volonté claire des grandes puissances d’imposer leur hégémonie sur la région, dans le but d’empêcher la montée des pays émergents comme la Russie et la Chine, en faisant des pays arabes des lignes de défense de l’Occident ».

A noter que des soupçons sur l’existence d’un accord secret pour l’installation d’une base militaire américaine en Tunisie sont apparus lors de la visite effectuée par le président tunisien, Béji Caid Essebsi, à Washington, en mai dernier, où il a rencontré le président Barack Obama. Celui-ci a déclaré que son pays envisageait de faire de la Tunisie « un partenaire stratégique majeur hors de l’OTAN »

Source : Algérie patriotique

Bako Dagnon, l’une des plus grandes voix du Mali, s’est éteinte

La chanteuse malienne Bako Dagnon est décédée mardi dans un hôpital de Bamako, au Mali. La musique malienne perd l’une de ses plus grandes voix.

Bako Dagnon a tiré sa révérence, vers 6 h mardi matin, 7 juillet 2015, à l’hôpital du Point G à Bamako, selon Maliweb. La chanteuse, souvent qualifiée comme l’un des secrets les mieux gardés de la musique malienne, laisse derrière elle une grande carrière musicale.

Pendant près de 20 ans, la chanteuse griotte a collaboré avec l’Ensemble instrumental national (EIN) et a consacré 40 ans de sa carrière à chanter pour ses mécènes. Après cinq albums commercialisés au Mali, elle a partagé la culture mandingue et ses vieilles fables avec le reste du monde en 2007, lors du lancement de son sixième album « Titati ».

Bako Dagnon est née en 1948 dans le village de Golobladji, situé dans la région de Kita. C’est là où elle aurait fait sa première apparition publique, à la « Semaine de la Jeunesse » locale. Mais c’est sa chanson « Tiga Monyonko » (qui signifie « en épluchant les cacahuètes ») qui la rendra célèbre à travers le Mali dans les années 1970.

En 1980, la « cantatrice Dagnon » s’installe à Bamako avec ses quatre enfants, où elle enregistre sa première cassette dix ans plus tard.

Bako Dagnon aura consacré sa vie au rayonnement de la tradition griotte et de l’histoire de son peuple.

Mugabe, le Président du Zimbabwe, demande Obama en mariage

A propos de la décision de la Cour suprême américaine de légaliser le mariage homosexuel sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis, le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a dit:

« Puisque le président Obama soutient les mariages entre personnes de même sexe, qu’il défend les homosexuels et apprécie les beaux visages, il est nécessaire que je me rende à Washington, que je me mette à genou et que je lui demande sa main », a ironisé M.Mugabe sur les ondes de la radio zimbabwéenne le week-end dernier.

Le président du Zimbabwe, pays où l’homosexualité est illégale, est connu comme opposant farouche aux droits des homosexuels.

« On a ce président américain, Obama, dont le père est africain, qui refuse de nous aider si on ne reconnaît pas l’homosexualité », avait déclaré M.Mugabe en 2013.

Le 26 juin, on a appris que la Cour suprême américaine avait légalisé le mariage homosexuel sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis. Barack Obama a qualifié cette décision de « victoire pour l’Amérique ».

Facebook login by WP-FB-AutoConnect